Soutenez ce web documentaire ! Un témoignage à 3 voix, 3 femmes portant un regard sur l'évolution de l'Egypte, leur pays en pleine mutation.


Disponible

05 Jul

Sprint Final

Cher Kissbankers,

 

Nous arrivons au bout de notre collecte dans 6 jours et nous n'avons pas encore atteint notre but.

Très reconnaissant de votre participation, nous vous demandons encore un service:

prenez le temps de diffuser cette page et d'en parler autour de vous. Invitez vos amis et vos connaissances à se joindre à l'aventure !!!

Comme vous le savez l'actualité égyptienne est riche en évènements Nous sommes en contact avec nos protagonistes, et nous espérons pouvoir très vite vous faire part de leur point de vue. 

 

Merci de votre soutien, grâce à vous le projet se concrétise

Disponible

Chers KissBankers, avant tout, MERCI. Merci de nous soutenir, merci de croire en ce  projet, et merci de faire en sorte qu'il puisse voir le jour. 

 

Grâce à vous, nous avançons. Sachez qu'avec votre appui, nous avons déjà agrandit l'équipe ! 

Alors que nous commencions l'aventure à deux, plusieurs personnes ont souhaité nous rejoindre: 

 

Sam : monteur hors pair, il est déjà sur la réalisation d'un teaser ! Vous serez bien sûr les premiers à en être informé...

 

Anne: Créatrice sonore, elle commence déjà à imaginer notre univers musical... pour notre plus grand plaisir.

 

Dina: Egyptienne et photographe, elle fouille dans ses archives pour nous dénicher ses plus beaux clichés. 

 

 

Bien entendu, l'aventure ne s'arrête pas là et la collecte n'est pas terminée ! Nous comptons encore sur vous pour agrandir notre fine équipe. Pour cela, n'hésitez pas à partager le web documentaire (et la page de la collecte bien-sûr) ! 

Si vous avez aimé, pourquoi pas vos amis ? 

 

Un maître mot, donc : Diffusez :)

Disponible

Le 18 décembre 2011, une vidéo fait le tour du monde sur Youtube. Une jeune femme est traînée par terre par des militaires Egyptiens. Quelques jours plus tard, après avoir participé à la manifestation contre les violences faites aux femmes, Mervat nous raconte.