Retour

Disponible

Émilie Rault,

de Harry Potter à Faust,

en passant par Parsifal...

 

 

Emilie-1417605908

 

Si l’on considère que la mise en scène d’opéra fait appel à de multiples facettes artistiques, Emilie Rault incarne bien cette approche pluridisciplinaire. Cette jeune franco-américaine affiche déjà une palette de compétences certaines et de premières expériences prometteuses.

Les compétences, elle les a acquises de Paris à New-York en passant par Londres, de la Sorbonne à la Columbia University via la Royal Academy of Dramatic Arts, à travers ses études de musicologie, de chant lyrique et de dramaturgie musicale, mais aussi sa formation théâtrale.

Les expériences sont venues auprès de directeurs artistiques comme Philippe Arlaud et Gustav Kuhn.

Elle assiste le premier à Bayreuth pour une version courte du Ring et en Corée avec l’Opéra national pour Parsifal.

Elle est aux côtés du second pour le festival d’Erl en Autriche.

Elle-même a déjà pris directement les manettes de la mise en scène pour Orphée et Eurydice (Gluck) à Nanterre, Pelléas et Mélisande (Debussy) avec OpEra12 à Paris.

Cette spécialiste de Wagner assume aussi des passions diverses qui l’ont amenée à assurer de nombreux doublages pour des films ou des séries… dont celui de Luna Lovegood dans la saga de Harry Potter.

Après une séquence en Autriche, la voici plongée à Paris dans l’univers romantique de Gounod. « Je pense à un jeu de miroirs, explique-t-elle, à travers lequel on trouve successivement dans les mêmes personnages bien et mal, tristesse et joie ». Méphisto n’est-il pas à ses yeux « un Faust qui aurait mal tourné » ?

Plutôt que de planter un univers manichéen et figé dans l’histoire, la metteuse en scène entend décliner subtilement les couleurs, jouer sur les matières et faire du chœur un élément structurant le drame autant que l’espace.