"Herbert Traube. De Vienne à l'Indochine : un destin français"

Un héros de la Seconde Guerre mondiale nous raconte à 97 ans ses aventures dramatiques, épiques et rocambolesques! SOUTENEZ NOTRE PROJET !

Visuel du projet "Herbert Traube. De Vienne à l'Indochine : un destin français"
Échoué
13
Contributions
21/08/2021
Date de fin
647 €
Sur 15 000 €
4 %
Antiracisme
Autoproduction
culturelle

"Herbert Traube. De Vienne à l'Indochine : un destin français"

<h2><strong>Un documentaire &eacute;crit et r&eacute;alis&eacute; par Clara Laurent</strong></h2> <h2><strong>R&eacute;alisation technique J&eacute;r&eacute;mie Laurent </strong></h2> <p><img alt="" height="163" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/739472/4d4456e9-5e79-4367-8bed-02ba828d7edf.jpg" width="431" /></p> <hr /> <h4><strong>Ce film est le portrait sensible d&rsquo;un homme lumineux de 97 ans qui a travers&eacute; le chaos de l&rsquo;Histoire du XXe si&egrave;cle. N&eacute; juif autrichien en 1924, &eacute;vad&eacute; d&rsquo;un camp fran&ccedil;ais en 1942, r&eacute;sistant, engag&eacute; volontaire &agrave; 18 ans dans la L&eacute;gion &eacute;trang&egrave;re pour combattre les forces de l&#39;Axe, Fran&ccedil;ais &laquo;&nbsp;non par le sang re&ccedil;u, mais par le sang vers&eacute; &quot;, Herbert Traube a &eacute;t&eacute; aussi contraint de faire l&rsquo;Indochine apr&egrave;s la Lib&eacute;ration ! Il est l&rsquo;un des derniers v&eacute;t&eacute;rans de la Seconde Guerre mondiale &agrave; pouvoir t&eacute;moigner. Charismatique, &eacute;tonnamment jeune pour son &acirc;ge, Herbert nous emm&egrave;nera sur les traces des lieux qu&rsquo;il a travers&eacute;s &agrave; cent &agrave; l&rsquo;heure de 1938 &agrave; 1947, et nous racontera son histoire dans l&rsquo;Histoire avec &laquo;&nbsp;sa grande hache&nbsp;&raquo;.</strong></h4> <hr /> <p><img alt="" height="372" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/738599/ae193fc9-a439-42d5-9524-a54b9c3b30b5.jpg" width="163" /></p> <p>(Herbert Traube, Marseille, 1947)</p> <blockquote> <p><em>&laquo;&nbsp;L&rsquo;optimisme est ma r&egrave;gle de vie, c&rsquo;est lui qui m&rsquo;a souvent permis de survivre.&nbsp;&raquo; Herbert Traube</em></p> </blockquote> <hr /> <h3><strong>Ma rencontre avec Herbert Traube</strong></h3> <p>J&rsquo;ai d&eacute;couvert en 2018 le livre &eacute;crit par Herbert Traube, <em>Une odyss&eacute;e peu commune de Vienne &agrave; Menton</em>. Ces m&eacute;moires m&rsquo;ont tout de suite captiv&eacute;e. Sa vie est un v&eacute;ritable roman. Chass&eacute; de sa Vienne natale en 1938 par les nazis, contraint de se d&eacute;brouiller tout seul lorsque sa m&egrave;re meurt en 1941 et que son p&egrave;re se cache pour &eacute;viter la d&eacute;portation, Herbert s&#39;&eacute;vade lui-m&ecirc;me d&#39;un train en route pour les camps, et r&eacute;ussit &agrave; 18 ans &agrave; se faire passer pour un Luxembourgeois catholique de 21 ans afin d&rsquo;entrer dans la L&eacute;gion &eacute;trang&egrave;re. La destin&eacute;e d&#39;Herbert Traube m&rsquo;a &eacute;galement frapp&eacute;e parce qu&rsquo;elle pr&eacute;sente de multiples points communs avec celle de mon propre grand-p&egrave;re austro-hongrois.</p> <p>Apr&egrave;s la lecture de ses m&eacute;moires, j&rsquo;ai eu grande envie de m&rsquo;entretenir de vive voix avec Herbert Traube, et je suis parvenue sans difficult&eacute;s &agrave; le joindre par t&eacute;l&eacute;phone. Je me souviens d&rsquo;une longue conversation &agrave; b&acirc;tons rompus avec un interlocuteur au sens de l&rsquo;humour aiguis&eacute;. Un courant de sympathie imm&eacute;diat est n&eacute;. Herbert m&rsquo;a invit&eacute;e chez lui &agrave; Menton pour prendre le th&eacute; et j&rsquo;ai &eacute;t&eacute; d&rsquo;embl&eacute;e stup&eacute;fi&eacute;e par la jeunesse de ce nonag&eacute;naire. Une jeunesse tant physique que morale. Et quelle m&eacute;moire ph&eacute;nom&eacute;nale ! Son temp&eacute;rament optimiste explique certainement pour une large part sa long&eacute;vit&eacute; et sa vitalit&eacute;. Il m&rsquo;a sembl&eacute; &eacute;vident qu&rsquo;un tel t&eacute;moin historique, doubl&eacute; d&rsquo;une telle personnalit&eacute; charismatique, devrait faire l&rsquo;objet d&rsquo;un film documentaire. La remont&eacute;e r&eacute;cente de l&rsquo;antis&eacute;mitisme en France, et plus largement en Europe, n&eacute;cessite encore et toujours de revenir sur cette Histoire dont les derniers t&eacute;moins disparaissent&hellip;</p> <p>&nbsp;</p> <p><img alt="" height="665" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/738602/1f7c1bf2-a427-43cf-8afe-071f630b45dc.JPG" width="416" /></p> <p>Herbert s&rsquo;est montr&eacute; d&rsquo;embl&eacute;e convaincu par mon projet. Apr&egrave;s s&rsquo;&ecirc;tre tu tr&egrave;s longtemps sur ses ann&eacute;es de pers&eacute;cutions et de guerre, il &eacute;tait d&eacute;j&agrave; selon son expression &laquo;&nbsp;entr&eacute; dans le devoir de m&eacute;moire&nbsp;&raquo;, &agrave; travers la r&eacute;daction et la publication de son livre, mais aussi &agrave; travers son activit&eacute; de conf&eacute;rencier aupr&egrave;s des jeunes des &eacute;coles. Il a bien saisi comment un film documentaire s&rsquo;inscrirait pleinement dans sa volont&eacute; de transmettre son exp&eacute;rience au plus grand nombre.</p> <p>Sa mani&egrave;re de s&rsquo;engager dans le projet avec volontarisme m&rsquo;a beaucoup touch&eacute;e. Toujours disponible, ne s&rsquo;&eacute;conomisant pas malgr&eacute; son &acirc;ge plus que v&eacute;n&eacute;rable, son enthousiasme in&eacute;puisable est un puissant aiguillon pour toute l&rsquo;&eacute;quipe du film. C&rsquo;est m&ecirc;me lui qui a insist&eacute; pour aller tourner &agrave; Vienne en Autriche, n&rsquo;ayant pas peur d&rsquo;effectuer un voyage en plein mois de juillet&hellip;</p> <h3><strong>De victime &agrave; r&eacute;sistant puis l&eacute;gionnaire</strong></h3> <p>Le film mettra en &eacute;vidence que c&rsquo;est gr&acirc;ce &agrave; sa force de caract&egrave;re et sa d&eacute;brouillardise qu&rsquo;Herbert Traube a surv&eacute;cu, mais que c&rsquo;est aussi gr&acirc;ce &agrave; une s&eacute;rie de coups de chance. Parmi ceux-ci,&nbsp; des rencontres providentielles comme celle avec un Quaker &laquo;&nbsp;Juste entre les nations&nbsp;&raquo;, Monsieur Champenois. C&rsquo;est d&rsquo;ailleurs ce R&eacute;sistant qui a permis &agrave; Herbert de s&rsquo;engager &agrave; 18 ans dans la L&eacute;gion &eacute;trang&egrave;re. Une chance quelque peu paradoxale, dans la mesure o&ugrave; la L&eacute;gion &eacute;trang&egrave;re n&rsquo;est pas particuli&egrave;rement r&eacute;put&eacute;e pour &ecirc;tre une colonie de vacances pour adolescents&hellip; Mais une chance tout de m&ecirc;me, car le danger de la d&eacute;portation s&rsquo;&eacute;loignait et le jeune Herbert retrouvait sa dignit&eacute; en se faisant combattant pour une juste cause&nbsp;: la victoire contre les nazis et la lib&eacute;ration de la France.</p> <p><img alt="" height="211" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/738603/a90382e5-ebfd-491c-a6b5-3a8ddad673ed.JPG" width="317" /></p> <p>&nbsp;</p> <p>La vie de soldat d&rsquo;Herbert sera la partie la plus &eacute;pique du film&nbsp;: il nous racontera en effet les &eacute;pisodes rocambolesques de la guerre&nbsp;: D&eacute;barquement de Provence, Campagne de France, Lib&eacute;ration... Puis, m&ecirc;me si ce n&rsquo;&eacute;tait plus &laquo;&nbsp;sa guerre&nbsp;&raquo;, le d&eacute;part oblig&eacute; vers l&rsquo;Indochine durant deux ans, afin de respecter son engagement dans la L&eacute;gion &eacute;trang&egrave;re, &laquo;&nbsp;avec honneur et fid&eacute;lit&eacute;&nbsp;&raquo;.</p> <p>&nbsp;</p> <p><img alt="" height="285" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/738600/db8dca35-ff5f-405d-8f8b-e8578ec56179.jpg" width="420" /></p> <p style="text-align:right">(D&eacute;fil&eacute; le 18 juin 1945&nbsp; - Herbert est derri&egrave;re le l&eacute;gionnaire &agrave; longue barbe!)</p> <p>&nbsp;</p> <h3><strong>Embl&eacute;matique <em>et</em> hors du commun</strong></h3> <p>Notre film documentaire a pour objet de mettre en valeur l&rsquo;aspect &agrave; la fois embl&eacute;matique et hors du commun de la destin&eacute;e de cet homme, en soulignant comment un jeune Autrichien d&rsquo;origine juive n&eacute; en 1924 &agrave; Vienne a pu devenir fran&ccedil;ais, en d&eacute;pit du fait qu&rsquo;il fut d&rsquo;abord jug&eacute; &laquo;&nbsp;ind&eacute;sirable&nbsp;&raquo; par le r&eacute;gime de Vichy et intern&eacute; dans des camps fran&ccedil;ais qui menaient d&rsquo;ordinaire &agrave; la d&eacute;portation dans des camps nazis en Allemagne et Pologne.</p> <p>Le film soulignera <em>in fine</em> cette trajectoire exemplaire depuis son Autriche natale jusqu&rsquo;&agrave; Saint-Agn&egrave;s, petit village perch&eacute; de la C&ocirc;te d&rsquo;Azur, dont il fut de 1989 &agrave; 2008 un &eacute;lu au service de la R&eacute;publique fran&ccedil;aise.</p> <p>&nbsp;</p> <p><img alt="" height="382" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/738601/4c307bb6-4f60-40ad-b1f9-6f77cdd2eb4a.JPG" width="382" /></p> <p style="text-align:right">(Herbert d&eacute;cor&eacute; le 8 mai 2021 - c&eacute;r&eacute;monie tenue &agrave; Menton)</p> <p style="text-align:right">&nbsp;</p> <hr /> <h2><strong>NOTE DE R&Eacute;ALISATION</strong></h2> <p>Notre film est le portrait sensible d&rsquo;un homme qui a travers&eacute; le chaos de l&rsquo;Histoire. Notre volont&eacute; est d&rsquo;&ecirc;tre <strong>au plus pr&egrave;s de lui, dans son mouvement intime de rem&eacute;moration</strong>. Nous laisserons le temps &agrave; Herbert Traube de pr&eacute;ciser sa pens&eacute;e et ses impressions avec le recul des ann&eacute;es, afin de permettre &agrave; l&rsquo;&eacute;motion de se lib&eacute;rer.</p> <p>Parfois, pour que le plus grand nombre comprenne les enjeux historiques sous-jacents au r&eacute;cit d&rsquo;Herbert, nous aurons recours &agrave; une mise en perspective explicative. Mais l&rsquo;essentiel demeurera Herbert Traube, formidable conteur &agrave; la <strong>m&eacute;moire exceptionnelle</strong>, dont le r&eacute;cit de ses aventures hors du commun est toujours <strong>captivant</strong>, parfois <strong>inattendu et dr&ocirc;le</strong>. Les moments de rem&eacute;moration d&rsquo;Herbert n&rsquo;emp&ecirc;cheront pas au film de rester <strong>dynamique</strong>, &eacute;pousant la personnalit&eacute; de cet homme qui a v&eacute;cu &agrave; cent &agrave; l&rsquo;heure de 1938 &agrave; 1947 et qui reste un nonag&eacute;naire <strong>en mouvement</strong>.</p> <p>Nous soignerons les cadrages et la lumi&egrave;re pour rendre justice &agrave; la beaut&eacute; et au charisme de notre h&eacute;ros&nbsp;nonag&eacute;naire et filmerons avec des <strong>cam&eacute;ras cin&eacute;ma 4K.</strong></p> <p>Herbert Traube &eacute;tant dans une forme physique exceptionnelle pour son &acirc;ge, et &eacute;tant toujours en activit&eacute;s (conf&eacute;rencier, intervenant dans les &eacute;coles&hellip;), la <strong>cam&eacute;ra sera souvent en mouvement</strong>, le suivant dans ses d&eacute;placements, &eacute;pousant sa singuli&egrave;re vitalit&eacute;.</p> <p>Beaucoup de plans se feront <strong>en ext&eacute;rieur</strong> avec Herbert d&eacute;ambulant&nbsp;: lieu de m&eacute;moire particuli&egrave;rement charg&eacute; du Camp des Milles, Quartier Vienot d&rsquo;Aubagne devant le Monument aux morts, Marseille, Menton, Saint-Agn&egrave;s, Nice&hellip;</p> <p>&nbsp;Nous mettrons en valeur Herbert dans la <strong>lumi&egrave;re du Sud</strong> o&ugrave; il a v&eacute;cu de longs mois durant la Seconde guerre mondiale, mais aussi o&ugrave; il vit depuis qu&rsquo;il a pris sa retraite de Labinal.</p> <p>&nbsp;</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/739484/ed06613b-72c0-496c-93bd-ade75909edb8.jpg" width="100%" /></p> <p style="text-align:right">(Herbert Traube devant la briqueterie du Camp des Milles,</p> <p style="text-align:right">Aix-en-Provence, mai 2021)</p> <p>&nbsp;</p> <p>Comme Herbert a exprim&eacute; lui-m&ecirc;me le d&eacute;sir que nous le filmions &agrave; <strong>Vienne</strong>, nous le suivrons &eacute;galement dans <strong>sa ville natale, lieu charg&eacute; d&rsquo;Histoire</strong>. Nous le filmerons en ext&eacute;rieur aussi bien dans des lieux de son enfance heureuse que malheureuse au moment des pers&eacute;cutions nazies. Nous le filmerons aussi dans l&rsquo;appartement o&ugrave; il a grandi (d&eacute;calquant une photo de lui enfant devant la fen&ecirc;tre du salon) et dans son &eacute;cole primaire&hellip; Nous le filmerons enfin lors d&rsquo;une s&eacute;ance de d&eacute;dicaces de son livre traduit en allemand dans une librairie viennoise.</p> <p>Herbert Traube se confiera &agrave; la r&eacute;alisatrice en retra&ccedil;ant les souvenirs marquants de sa vie. Un <strong>long entretien effectu&eacute; </strong>dans l&rsquo;intimit&eacute; de son appartement sera l&rsquo;<strong>&eacute;pine dorsale du documentaire</strong>. Ce r&eacute;cit fait par Herbert pourra apparaitre en voix off sur des images tourn&eacute;es avec lui dans diff&eacute;rents lieux (Vienne, Aubagne, etc.) et sur des images d&rsquo;archives.</p> <p>&nbsp;</p> <p><img alt="" height="238" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/739486/89a6d5a9-3646-4759-9b47-641f2225babb.jpg" width="429" /></p> <p style="text-align:right">(Herbert Traube se raconte &agrave; Aubagne,</p> <p style="text-align:right">au Commandement de la L&eacute;gion &eacute;trang&egrave;re, mai 2021)</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p>Dans la mesure o&ugrave; ce film est n&eacute; de la rencontre de Clara Laurent avec Herbert Traube qui a beaucoup de points communs avec son propre grand-p&egrave;re, la <strong>r&eacute;alisatrice sera pr&eacute;sente &agrave; l&rsquo;image</strong> &agrave; certains moments comme interlocutrice privil&eacute;gi&eacute;e d&rsquo;Herbert. La <strong>voix off de la r&eacute;alisatrice</strong> explicitera le <strong>rapport personnel </strong>qu&rsquo;elle entretient avec Herbert Traube, &agrave; la mani&egrave;re de certains documentaires d&rsquo;Agn&egrave;s Varda. Cette voix off se fera aussi parfois <strong>narrative et explicative</strong> (notamment sur des archives). A d&rsquo;autres moments plus rares, elle dira ce qu&rsquo;Herbert lui aura confi&eacute; <strong><em>en off</em> par pudeur</strong> (et qu&rsquo;il accepte n&eacute;anmoins qu&rsquo;elle r&eacute;v&egrave;le elle-m&ecirc;me dans le film).</p> <p>En proportion, c&rsquo;est toutefois la<strong> voix d&rsquo;Herbert Traube </strong>qui occupera une place largement <strong>pr&eacute;pond&eacute;rante</strong> dans le film.</p> <p>&nbsp;</p> <h3><strong>Documents, archives, intervenants</strong></h3> <p>Les nombreux documents<strong> personnels</strong> en possession d&rsquo;Herbert Traube (photographies, papiers officiels&hellip;) seront utilis&eacute;s, tout comme des archives<strong> historiques</strong> qui viendront &eacute;tayer son propos. Pour mettre en relief parfois certains &eacute;l&eacute;ments de ces archives, nous utiliserons l&rsquo;<strong>effet Ken Burns</strong>.</p> <p>L&rsquo;historien <strong>Robert Mencherini</strong>, sp&eacute;cialiste de la Seconde guerre mondiale, apportera quand ce sera n&eacute;cessaire ses &eacute;clairages historiques ou en voix off sur des archives.</p> <p><strong>Alain Chouraqui</strong>, pr&eacute;sident fondateur de la Fondation des Milles, apportera &eacute;galement ses &eacute;clairages pr&eacute;cieux.</p> <p>&nbsp;</p> <h3><strong>L&rsquo;animation </strong></h3> <p>L&rsquo;utilisation de l&rsquo;animation dans le film documentaire est une pratique de plus en plus r&eacute;pandue. On y a recours notamment lorsque des archives du pass&eacute; sont manquantes. Le dessin anim&eacute; permet aussi d&rsquo;exprimer la <strong>subjectivit&eacute; du t&eacute;moin</strong>, sa m&eacute;moire et ses &eacute;motions.</p> <p>Nous voudrions ainsi utiliser l&rsquo;animation lorsqu&rsquo;Herbert se rem&eacute;more son v&eacute;cu lors de la Nuit de Cristal &agrave; Vienne, alors qu&rsquo;il a 14 ans.</p> <p>Le r&eacute;cit d&rsquo;Herbert Traube se fait aussi parfois <strong>picaresque</strong>, et le dessin anim&eacute; permettra de rendre la truculence de ses aventures&nbsp;: &eacute;vasion d&rsquo;un train&nbsp;pour &eacute;chapper &agrave; la d&eacute;portation&nbsp;; entr&eacute;e dans la L&eacute;gion &eacute;trang&egrave;re en se faisant passer pour luxembourgeois&nbsp;; ou bien encore &eacute;pisode o&ugrave; pass&eacute; derri&egrave;re les lignes ennemies, Herbert joue la com&eacute;die devant des troufions allemands afin qu&rsquo;ils le prennent pour un officier sup&eacute;rieur allemand lui-m&ecirc;me&hellip;</p> <p>&nbsp;</p> <p><img alt="" height="670" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/739488/4abc1cce-64e4-42d1-a5e1-32d8cc64e509.jpg" width="329" /></p> <p style="text-align:right">(Premier test r&eacute;alis&eacute; par Thibault Chimier</p> <p style="text-align:right">&agrave; partir d&#39;une photo d&#39;Herbert Traube prise en 1947)</p> <p style="text-align:right">&nbsp;</p> <p>L&rsquo;animation empruntera &agrave; <strong>l&rsquo;esth&eacute;tique de la ligne claire</strong>, afin d&rsquo;&ecirc;tre accessible, limpide et proche des dessins contemporains des aventures cont&eacute;es par Herbert.</p> <p>Nous avons &agrave; cet effet sollicit&eacute; <strong>Thibault Chimier,</strong> dipl&ocirc;m&eacute; de l&#39;&eacute;cole d&#39;animation la Poudri&egrave;re, auteur de la bande dessin&eacute;e <em>Kitsune </em>(2019) et r&eacute;alisateur de dessins anim&eacute;s.</p> <p>&nbsp;</p> <h3><strong>Le son </strong></h3> <p>Nous privil&eacute;gierons les sons <strong>in situ </strong>pour restituer les ambiances sonores des lieux o&ugrave; Herbert d&eacute;ambule.</p> <p>Nous aurons recours &agrave; un travail de post-production sonore pour recr&eacute;er des <strong>sons d&rsquo;&eacute;poque</strong> afin de donner la sensation aux spectateurs d&rsquo;&ecirc;tre dans la <strong>m&eacute;moire int&eacute;rieure</strong> d&rsquo;Herbert Traube.</p> <p>Cette <strong>post-production sonore</strong> viendra enfin appuyer les illustrations anim&eacute;es.</p> <p>Une <strong>musique originale</strong> viendra ponctuellement soutenir la dimension dramatique de certains &eacute;pisodes de la vie d&rsquo;Herbert. Nous la souhaitons sobre, d&eacute;pouill&eacute;e, pas n&eacute;cessairement m&eacute;lodique.</p> <p>&nbsp;</p> <h3><strong>Liste des lieux de tournage&nbsp;</strong></h3> <p><strong>Vienne, Autriche </strong>(o&ugrave; il est n&eacute; et a grandi jusqu&rsquo;&agrave; 14 ans)</p> <p><strong>Marseille </strong>(o&ugrave; Herbert passa plusieurs mois durant la guerre)</p> <p><strong>Aix-en-Provence</strong> (o&ugrave; Herbert fur intern&eacute; au Camp des Milles)</p> <p><strong>Menton </strong>(domicile d&rsquo;Herbert)</p> <p><strong>Saint-Agn&egrave;s</strong> (ancien lieu de vie, lieu d&rsquo;exercice comme &eacute;lu)</p> <p><strong>Aubagne </strong>(Si&egrave;ge de la L&eacute;gion &eacute;trang&egrave;re)</p> <p><strong>Nice </strong>(o&ugrave; vit et travaille son fils Richard)</p> <p>&nbsp;</p> <hr /> <h2>QUI SOMMES-NOUS ?</h2> <p>&nbsp;</p> <p style="text-align:center"><strong>CLARA LAURENT, NOTICE BIOGRAPHIQUE</strong></p> <p style="text-align:center"><img alt="" height="155" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/739473/bfd82817-9afd-468e-8b4b-320b9dc98004.jpg" width="142" /></p> <p>Apr&egrave;s plusieurs ann&eacute;es pass&eacute;es comme charg&eacute;e de production dans l&rsquo;audiovisuel (Zadig productions, FIT productions&hellip;) et cheffe de projet dans l&rsquo;&eacute;dition vid&eacute;o (Editions Montparnasse), Clara Laurent enseigne l&rsquo;histoire du cin&eacute;ma fran&ccedil;ais classique &agrave; l&rsquo;Universit&eacute; Paris-Diderot et est charg&eacute;e de cours en cin&eacute;ma &agrave; l&rsquo;Universit&eacute; Paris-Nanterre. Elle publie plusieurs articles, notamment sur les femmes de pouvoir et les espionnes dans le cin&eacute;ma (<em>Cin&eacute;mAction</em>&hellip;).</p> <p>En 2013, la Fondation Royaumont lui commande un film documentaire sur un atelier lyrique et dramatique (anim&eacute; par Jean-Fran&ccedil;ois Sivadier et Ir&egrave;ne Kudela) pour la plateforme internet de la DRAC Ile-de-France.</p> <p><em>Danielle Darrieux, une femme moderne</em> (ed. Hors collection, avril 2017) est son premier livre. Elle est aussi co-auteur d&rsquo;un film documentaire pour Arte (productions Les Films d&rsquo;ici) sur Danielle Darrieux, intitul&eacute; &laquo;&nbsp;Il est poli d&rsquo;&ecirc;tre gai&nbsp;&raquo;, diffus&eacute; pour la premi&egrave;re fois en mars 2019 puis sur Cin&eacute; + en 2020 et 2021 (r&eacute;alis&eacute; par Pierre-Henri Gibert).</p> <p>Elle collabore r&eacute;guli&egrave;rement au mensuel <em>La Gazette de Monaco</em> de 2010 &agrave; 2019 sur des sujets culturels (cin&eacute;ma, litt&eacute;rature, danse, op&eacute;ra...). Depuis une dizaine d&rsquo;ann&eacute;es, elle donne des conf&eacute;rences sur le cin&eacute;ma (Cin&eacute;math&egrave;que de Nice, Institut Lumi&egrave;re de Lyon, Cin&eacute;ma Mac Mahon &agrave; Paris, Centre Universitaire M&eacute;diterran&eacute;en de Nice, M&eacute;diath&egrave;que de Monaco...) et a anim&eacute; en 2019 des master-class &agrave; la Cin&eacute;math&egrave;que de Nice (avec Jean Dujardin, Patrice Leconte, Jean-Fran&ccedil;ois St&eacute;venin, Nicole Garcia).</p> <p>Elle participe comme intervenante &agrave; des documentaires sur le cin&eacute;ma pour les &eacute;ditions DVD de <em>La V&eacute;rit&eacute; sur B&eacute;b&eacute; Donge, Battement de c&oelig;ur, Premier rendez-vous</em> (Gaumont), <em>Les Amoureux sont seuls au monde</em>, (Path&eacute;...). Elle participe &agrave; des &eacute;missions de radio (&laquo;&nbsp;Plan Large&nbsp;&raquo; sur France Culture en 2017, Bernard Lehut sur RTL en 2017, &laquo;&nbsp;Toute une vie&nbsp;&raquo; sur France Culture en 2020&hellip;) et &agrave; l&rsquo;&eacute;mission &laquo;&nbsp;Une maison, un artiste&nbsp;&raquo; sur France 5 de Patrick Poivre d&rsquo;Arvor (ao&ucirc;t 2020).</p> <p>Elle participe &agrave; la revue de cin&eacute;ma &laquo;&nbsp;Revus et corrig&eacute;s&nbsp;&raquo; et collabore comme r&eacute;dactrice sur des sujets cin&eacute;ma et litt&eacute;rature &agrave; la revue Schnock (&eacute;dition La Tengo) depuis 2019.</p> <p>Elle participe au livre collectif <em>Garder au c&oelig;ur le d&eacute;sir de l&rsquo;&eacute;t&eacute;</em> (pr&eacute;fac&eacute; par Julia Kristeva), &eacute;dition InPress, 2020.</p> <p>Son prochain livre para&icirc;tra en octobre 2021 aux &eacute;ditions Tallandier.</p> <p>&nbsp;</p> <hr /> <p style="text-align:center"><strong>J&Eacute;R&Eacute;MIE LAURENT, NOTICE BIOGRAPHIQUE</strong></p> <p style="text-align:center"><img alt="" height="181" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/739476/2d6bbd60-3d57-4766-a10e-ea0f31e1e362.jpg" width="200" /></p> <p>N&eacute; &agrave; Paris en 1986 J&eacute;r&eacute;mie Laurent s&rsquo;est form&eacute; &agrave; l&rsquo;ESRA (Ecole Sup&eacute;rieure Cin&eacute;ma et Audiovisuel) &agrave; Nice.</p> <p>Il travaille sur plusieurs productions comme renfort &agrave; la mise en sc&egrave;ne, r&eacute;gisseur puis assistant au casting. En 2007, il participe &agrave; l&rsquo;atelier d&rsquo;Abbas Kiarostami &agrave; la Villa Arson de Nice. Il r&eacute;alise un film sous les conseils du ma&icirc;tre iranien et l&rsquo;assiste personnellement sur l&rsquo;un de ses courts-m&eacute;trages. Cette rencontre aura une grande influence sur la suite de son parcours.</p> <p>Il s&rsquo;ouvre alors &agrave; la photographie (expositions collectives &agrave; Paris et Monaco) et la mise en sc&egrave;ne d&rsquo;op&eacute;ra avec la compagnie Les Cigalons (repr&eacute;sentations au Th&eacute;&acirc;tre des D&eacute;chargeurs &agrave; Paris).&nbsp;Il participe &agrave; d&rsquo;autres ateliers cin&eacute;ma entre New York et le Var, en qualit&eacute; d&rsquo;&eacute;l&egrave;ve avec des intervenants tel que Patrizia Von Brandenstein et Melody London, mais aussi en tant qu&rsquo;enseignant d&rsquo;histoire du cin&eacute;ma. Il r&eacute;alise deux courts d&rsquo;ateliers, dont&nbsp;Like Your Brother&nbsp;en 2012 (produit par Eurica Media Lab avec le soutien des Studios Kaufman Astoria, tournage &agrave; New York).</p> <p>J&eacute;r&eacute;mie Laurent r&eacute;alise deux courts m&eacute;trages.&nbsp;Le premier, Boniek et Platini est produit par le G.R.E.C. et le Studio Munka (tournage &agrave; Varsovie), et conna&icirc;t de nombreuses s&eacute;lections dont le Palm Springs International ShortFest, Un Festival&nbsp;c&rsquo;est&nbsp;trop court de Nice, Festival International du Film d&rsquo;Aubagne&hellip; Le deuxi&egrave;me, Jacques a soif, est nomm&eacute; premier prix du&nbsp;Concours de Sc&eacute;nario de Court-m&eacute;trage du Moulin d&#39;And&eacute; en 2014, avec dans le premier r&ocirc;le Andr&eacute; Wilms (produit par Ca&iuml;mans Productions, avec le soutien du CNC et du P&ocirc;le Image Haute-Normandie).</p> <p>Depuis 2014, J&eacute;r&eacute;mie Laurent se consacre essentiellement &agrave; la r&eacute;alisation. Il a fond&eacute; Tataouine Productions avec Nader Kedissa et a produit et r&eacute;alis&eacute; des documentaires pour Monaco Channel: Wlad, portrait d&#39;un piano-bar, Monaco et la Guerre, La Souverainet&eacute; mon&eacute;gasque.</p> <p>Il travaille actuellement sur une s&eacute;rie documentaire retra&ccedil;ant l&#39;histoire&nbsp;de la musique classique en Principaut&eacute; (pour Nina productions).</p> <p>&nbsp;</p> <hr /> <p style="text-align:center"><strong>THIBAULT CHIMIER, NOTICE BIOGRAPHIQUE</strong></p> <p style="text-align:center">&nbsp;</p> <p style="text-align:center"><img alt="" height="291" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/739490/294a85b6-ecc5-4480-a2cc-ae73bc8aff81.jpg" width="223" /></p> <p>&nbsp;</p> <p>N&eacute; en 1986, Thibault Chimier est dipl&ocirc;m&eacute; de l&rsquo;Ecole Nationale des Art Appliqu&eacute;s et de l&rsquo;Image en 2008, puis int&egrave;gre l&rsquo;&eacute;cole de la Poudri&egrave;re o&ugrave; il obtient le titre de r&eacute;alisateur de film d&#39;animation en 2011.</p> <p>Il travaille depuis dans le cin&eacute;ma d&rsquo;animation, notamment en tant que storyboarder, chef d&eacute;corateur ou encore animateur.</p> <p>Tout en poursuivant ses activit&eacute;s, il part en 2016 pour un s&eacute;jour d&rsquo;un an au Japon dont na&icirc;tra la bande dessin&eacute;e &laquo;&nbsp;Kitsune&nbsp;&raquo;, sortie en 2019 d&rsquo;apr&egrave;s un sc&eacute;nario de St&eacute;phane Presle.</p> <p>Il d&eacute;veloppe actuellement deux projets de courts m&eacute;trages dont &laquo;&nbsp;Citius, Altius, Fortius&nbsp;&raquo;, sc&eacute;naris&eacute; et cor&eacute;alis&eacute; par J&eacute;r&eacute;mie Laurent, ainsi qu&rsquo;un nouveau roman graphique, cette fois en tant qu&rsquo;illustrateur et sc&eacute;nariste.</p> <p>&nbsp;</p> <p style="text-align:center"><img alt="" height="348" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/739492/db9145f3-a81a-4736-9b9d-b91311a677ad.jpg" width="246" /></p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/739491/4166dfb0-22ed-45f0-9cb2-e77655bc3a05.jpg" width="100%" /></p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p>

À quoi servira la collecte

<h3>Compte tenu de <strong>l&rsquo;urgence inh&eacute;rente</strong> &agrave; la nature de notre film (le portrait d&rsquo;un homme n&eacute; en 1924&hellip;), nous avons d&eacute;cid&eacute; de d&eacute;buter sans d&eacute;lai le tournage.</h3> <p><strong>Et&eacute; 2020&nbsp;:</strong> Tournage de longues interviews d&rsquo;Herbert Traube chez lui &agrave; Menton, puis dans les rues de sa ville. Tournage &agrave; Saint-Agn&egrave;s avec Herbert revenant dans les lieux o&ugrave; il fut adjoint du maire pendant 19 ans. Premier tournage avec Herbert &agrave; Marseille. Rep&eacute;rages au Camp des Milles sans Herbert (pour cause de covid).</p> <p><strong>Printemps 2021&nbsp;:</strong> Tournages avec Herbert &agrave; Marseille, au Camp des Milles et au Commandement de la L&eacute;gion &eacute;trang&egrave;re &agrave; Aubagne.</p> <p>Pour ces premiers tournages, nous avons b&eacute;n&eacute;fici&eacute; avec notre petite &eacute;quipede l&#39;aide de Tataouine Productions (soci&eacute;t&eacute; fond&eacute;e en 2014 par J&eacute;r&eacute;mie Laurent et Nader Kedissa) et Nina Productions (fond&eacute;e en 2020), qui f<strong>ournissent gratuitement leur mat&eacute;riel audiovisuel de haute qualit&eacute; (cam&eacute;ra cin&eacute;ma 4K, perches, micro-cravate, etc.)</strong></p> <p>Les productions Tataouine et Nina ont de plus financ&eacute; les <strong>frais inh&eacute;rents aux d&eacute;placements</strong> (nuit&eacute;es d&#39;h&ocirc;tel, repas, essence, p&eacute;ages...) gr&acirc;ce &agrave; un donateur, impliqu&eacute; dans le devoir de m&eacute;moire.</p> <h3><strong>C&rsquo;est &agrave; pr&eacute;sent vers le crowdfunding que nous nous tournons pour mener &agrave; bien la fin de la r&eacute;alisation de notre film.</strong></h3> <p>Nous esp&eacute;rons vivement que ce <em>crowdfunding</em> nous aide &agrave; boucler notre budget. Voici ci-dessous les &eacute;l&eacute;ments pr&eacute;cis pour lesquels nous indiquons les sommes n&eacute;cessaires calcul&eacute;es au plus juste.<strong> Si nous ne demandons pas plus de 15 000 euros par <em>crowdfunding,</em> c&rsquo;est en raison du fonctionnement de Kisskissbankbank&nbsp;: si la somme totale n&rsquo;est pas atteinte, nous perdons tout.</strong> En revanche si la lev&eacute;e de fond par participation d&eacute;passe le seuil, cela nous aidera &eacute;videmment encore plus efficacement &agrave; terminer notre film.</p> <h3>Voici donc nos besoins&nbsp;:</h3> <ol> <li><strong>financer les derniers tournages&nbsp;</strong>: Nice avec ses deux fils&nbsp;; Vienne (Autriche), avec vols Nice-Vienne pour Herbert et l&rsquo;&eacute;quipe de tournage r&eacute;duite &agrave; trois personnes&nbsp;: Clara Laurent, l&rsquo;autrice et r&eacute;alisatrice&nbsp;; J&eacute;r&eacute;mie Laurent, le cam&eacute;raman&nbsp;; un preneur de son. <strong>Date pr&eacute;vue&nbsp;: Juillet 2021. <em>Budget pr&eacute;visionnel&nbsp;: </em><em>2500 euros</em></strong></li> <li><strong>financer le travail d&rsquo;animation</strong> de l&rsquo;illustrateur Thibault Chimier (cf. lire ci-dessous la note de r&eacute;alisation qui explicite le choix d&rsquo;int&eacute;grer des parties anim&eacute;es). <strong>Date pr&eacute;vue&nbsp;: Juin-juillet 2021. <em>Budget pr&eacute;visionnel&nbsp;: </em><em>12 000 euros</em></strong></li> <li><strong>financer la composition d&rsquo;une bande-son originale</strong> (musique et bruitages). <strong>Date pr&eacute;vue&nbsp;: Juillet-ao&ucirc;t 2021. <em>Budget pr&eacute;visionnel&nbsp;: </em><em>3000 euros</em></strong></li> <li><strong>financer toute la post-production</strong> (montage, mixage audio, conformation, &eacute;talonnage). Date pr&eacute;vue&nbsp;: Juillet-septembre 2021. <em>Budget pr&eacute;visionnel&nbsp;</em><em> 13 000 euros &nbsp;</em></li> <li><strong>financer les supports et la campagne de communication</strong>.<strong> </strong>(notamment la bande- annonce, les dossiers Indesign en fran&ccedil;ais, anglais allemand...)<strong> Date pr&eacute;vue&nbsp;: Septembre-octobre 2021. <em>Budget pr&eacute;visionnel&nbsp;: </em><em>2000 euros</em></strong></li> </ol> <p>TOTAL&nbsp;: 32 500 EUROS</p> <p>Notre ambition est que ce film soit <strong>au niveau des standards attendus par les cha&icirc;nes de t&eacute;l&eacute;vision traditionnelle et plateformes TV</strong>, voire les salles de cin&eacute;ma. Cette exigence esth&eacute;tique et technique n&eacute;cessite un budget ad hoc.</p> <p>Pour conclure, notre objectif est d&rsquo;achever ce film dans les d&eacute;lais (raisonnablement) les plus brefs possibles afin qu&rsquo;Herbert Traube voie le r&eacute;sultat final&nbsp;dans de bonnes conditions ! Autrement dit <strong>vers la fin de l&rsquo;automne 2021.</strong></p> <h4>Pour de plus amples informations sur le projet et la vie incroyable d&#39;Herbert Traube, n&#39;h&eacute;sitez pas &agrave; me contacter!</h4> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p>

Contreparties

Invitation pour une avant-première du film en salle

1 €

Nous inviterons les contributeurs à découvrir le film dans une salle de cinéma (parteneariat en cours).

Livraison estimée : mars 2022

Faire un don

Je donne ce que je veux