Jardin bédouin

Donnez pour un puits dans le désert et aidez à créer un verger chez les bédouins du sud Sinaï. Naissance d'une oasis, vie d'une famille...

Visuel du projet Jardin bédouin
Réussi
62
Contributeurs
20/05/2015
Date de fin
3 089 €
Sur 3 000 €
102 %
Thursday, November 03, 2016

Jardin Bédouin a besoin de vous

<p> Votre premi&egrave;re contribution en juin 2015 a permi de poser les bases (g&eacute;n&eacute;rateur et pompe &agrave; eau, bassins de r&eacute;tention, cl&ocirc;tures).&nbsp;</p> <p> <u><strong>Malheureusement, apr&egrave;s un an de bons et loyaux services, la pompe et son g&eacute;n&eacute;rateur ont rendu l&#39;&acirc;me</strong></u>.</p> <p> Souleiman est bien en peine pour faire survivre son jardin d&eacute;j&agrave; bien &eacute;toff&eacute; (citronniers, mandariniers, orangers, manguiers, grenadiers, oliviers, palmiers, tous ont atteint 1,50m de haut).&nbsp;Il lui faut 15000 livres &eacute;gyptiennes, soit <u><strong>1500&euro;</strong></u>, pour racheter du mat&eacute;riel de bonne qualit&eacute; qui soit durable.</p> <p> Ici vous pouvez directement et en un clic, participer &agrave; cette cagnotte&nbsp;https://www.leetchi.com/c/solidarite-jardin-bedouin</p> <ul> <li> Chacun participe du <u>montant qu&#39;il souhaite</u>.</li> <li> Tous les paiements sont <u>s&eacute;curis&eacute;s</u></li> </ul> <h1> <strong>Merci &agrave; tous !</strong></h1> <p> <em><strong>&amp; RdV sur&nbsp;https://www.facebook.com/jardinbedouin/</strong></em></p>
Sunday, November 08, 2015

Expo photo & Jardin bédouin

<p> Chers kisskissamis,</p> <p> &nbsp;</p> <p> Novembre est d&eacute;j&agrave; bien entam&eacute; et vous n&rsquo;avez pas eu de nouvelles depuis bien longtemps&hellip; je suis impardonnable mais &eacute;gale &agrave; moi-m&ecirc;me, toujours en retard&nbsp;! Les bracelets, pochettes, carnets et photos sont mis sous pli, pr&ecirc;ts &agrave; s&rsquo;envoler vers chacun de vous. Ces pr&eacute;sents vous apporteront un peu de mon Sina&iuml;, terre d&rsquo;hospitalit&eacute; et de partage, remis bien malgr&eacute; lui sur le podium mondial des zones rouges &laquo;&nbsp;o&ugrave; il ne faut surtout pas aller&nbsp;&raquo;.</p> <p> Mais, comme il est toujours enrichissant de d&eacute;cadrer le focus m&eacute;diatique (notez le jargon pro), je serais tr&egrave;s heureuse d&rsquo;&eacute;changer et de vous accueillir &agrave; l&rsquo;exposition photo (sur le Sina&iuml; exclusivement) que je suis entrain de mettre sur pied &agrave; Paris. Beaucoup &agrave; dire, &agrave; raconter, beaucoup &agrave; montrer, &agrave; vous faire go&ucirc;ter du regard.&nbsp;</p> <p> J&rsquo;ai &eacute;galement invit&eacute; une de mes amies, Isabelle Sanni&eacute;, &agrave; partager l&rsquo;espace avec moi. Ses portraits en eau-forte viendront habiter quelques temps le d&eacute;sert, rencontres in&eacute;dites assur&eacute;es&nbsp;!</p> <p> &nbsp;</p> <p align="center"> <strong>&agrave; La Marbrerie -138 bd de l&rsquo;H&ocirc;pital - 75013 Paris</strong></p> <p align="center"> <u>du 28 novembre 2015 au 6 d&eacute;cembre 2015</u></p> <p style="margin-left:35.4pt;"> &nbsp;</p> <p style="margin-left:35.4pt;"> Samedi 28 novembre, de 18:00 &agrave; 00:00 (Vernissage)</p> <p style="margin-left:35.4pt;"> Dimanche 29 novembre, de 14:00 &agrave; 21:00</p> <p style="margin-left:35.4pt;"> Du lundi au vendredi, de 18:00 &agrave; 21:00</p> <p style="margin-left:35.4pt;"> Samedi 5 d&eacute;cembre, de 14:00 &agrave; 21:00</p> <p style="margin-left:35.4pt;"> Dimanche 6 d&eacute;cembre; de 14:00 &agrave; 18:00</p> <p align="right"> &nbsp;</p> <p> &nbsp;</p> <p> La Marbrerie est un endroit merveilleux qui incite &agrave; rester savourer l&rsquo;instant au creux d&rsquo;un divan, th&eacute; (&agrave; la menthe) ou caf&eacute; (ou autre) &agrave; la main, &agrave; deux pas du m&eacute;tro et de la Place d&rsquo;Italie. Une grande cuisine nous permet de partager la cro&ucirc;te, le d&icirc;ner, l&rsquo;ap&eacute;ro, etc.</p> <p> Bref, venez&nbsp;! Quand vous voulez, avec qui vous avez envie de venir, pour un verre ou casser la graine, venez respirer&hellip;</p> <p> &nbsp;</p> <p> A tr&egrave;s bient&ocirc;t, je l&rsquo;esp&egrave;re, Aude</p> <p> &nbsp;</p> <p> &nbsp;</p> <p> <a href="http://www.audelaurans.com" target="_blank">Plus d&#39;informations ?</a></p> <p> <img alt="Invit_expo_2015_07_web-1446999236" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/249291/Invit_expo_2015_07_web-1446999236.jpg" /></p> <p> <img alt="Invit_expo_2015_07_verso_web-1446999334" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/249294/Invit_expo_2015_07_verso_web-1446999334.jpg" /></p> <p> &nbsp;</p>
Tuesday, May 12, 2015

Fin de "Jardin bédouin", début d'une belle aventure ?

<p> <span style="color: rgb(102, 102, 102); font-family: helvetica, arial, 'lucida grande', sans-serif; line-height: 16.0799999237061px; background-color: rgb(255, 255, 255);">Sabah el fol !&nbsp;</span><br style="color: rgb(102, 102, 102); font-family: helvetica, arial, 'lucida grande', sans-serif; line-height: 16.0799999237061px; background-color: rgb(255, 255, 255);" /> <span style="color: rgb(102, 102, 102); font-family: helvetica, arial, 'lucida grande', sans-serif; line-height: 16.0799999237061px; background-color: rgb(255, 255, 255);">De retour de Dahab, je vous rapporte quelques images du jardin naissant. </span></p> <p> <img alt="Dsc04947a-1431459396" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/197097/DSC04947a-1431459396.jpg" /></p> <p> <span style="color: rgb(102, 102, 102); font-family: helvetica, arial, 'lucida grande', sans-serif; line-height: 16.0799999237061px; background-color: rgb(255, 255, 255);">Les r&ecirc;ves de Soule&iuml;man prennent forme sous les &eacute;toiles et tracent de verts sillons dans le sable fin du d&eacute;sert. </span></p> <p> <img alt="Dsc04949a-1431460434" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/197123/DSC04949a-1431460434.jpg" /></p> <p> <span style="color: rgb(102, 102, 102); font-family: helvetica, arial, 'lucida grande', sans-serif; line-height: 16.0799999237061px; background-color: rgb(255, 255, 255);">La liste des jeunes pousses ne cesse de s&#39;allonger et il est fier de les nommer chacune &agrave; leur tour : tomates, aubergines, oignons, roquette, oliviers, goyaviers, p&ecirc;chers, citronniers, orangers, manguiers, palmiers dattiers... j&#39;en oublie mais le printemps lui sourit.</span></p> <p> <img alt="Dsc04951-1431460455" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/197124/DSC04951-1431460455.jpg" style="width: 200px; height: 133px;" />&nbsp;<br style="color: rgb(102, 102, 102); font-family: helvetica, arial, 'lucida grande', sans-serif; line-height: 16.0799999237061px; background-color: rgb(255, 255, 255);" /> <span style="color: rgb(102, 102, 102); font-family: helvetica, arial, 'lucida grande', sans-serif; line-height: 16.0799999237061px; background-color: rgb(255, 255, 255);">La collecte se termine dans 8 jours, 8 petits jours pour r&eacute;colter 379 &euro;. Si le but n&#39;est pas atteint, la collecte est annul&eacute;e et chaque contributeur rembours&eacute;...</span></p> <p> <img alt="Dsc04977a-1431459916" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/197113/DSC04977a-1431459916.jpg" />&nbsp;<br style="color: rgb(102, 102, 102); font-family: helvetica, arial, 'lucida grande', sans-serif; line-height: 16.0799999237061px; background-color: rgb(255, 255, 255);" /> <span style="color: rgb(102, 102, 102); font-family: helvetica, arial, 'lucida grande', sans-serif; line-height: 16.0799999237061px; background-color: rgb(255, 255, 255);">Faites passer, motivez vos amis &amp; familles, 1&euro; + 1&euro; +... comme le colibri de Pierre Rabhi, chacun &agrave; son &eacute;chelle, on peut faire de grandes choses.</span><br style="color: rgb(102, 102, 102); font-family: helvetica, arial, 'lucida grande', sans-serif; line-height: 16.0799999237061px; background-color: rgb(255, 255, 255);" /> <span style="color: rgb(102, 102, 102); font-family: helvetica, arial, 'lucida grande', sans-serif; line-height: 16.0799999237061px; background-color: rgb(255, 255, 255);">Merci encore de votre soutien, de vos encouragements, ils ont voyag&eacute; avec moi et continuent encore.</span><br style="color: rgb(102, 102, 102); font-family: helvetica, arial, 'lucida grande', sans-serif; line-height: 16.0799999237061px; background-color: rgb(255, 255, 255);" /> <span style="color: rgb(102, 102, 102); font-family: helvetica, arial, 'lucida grande', sans-serif; line-height: 16.0799999237061px; background-color: rgb(255, 255, 255);">Amiti&eacute;s, Aude</span></p> <p> &nbsp;</p> <p> <span style="color: rgb(102, 102, 102); font-family: helvetica, arial, 'lucida grande', sans-serif; line-height: 16.0799999237061px; background-color: rgb(255, 255, 255);">N&#39;h&eacute;sitez pas &agrave; venir consulter la page Facebook&nbsp;</span>https://www.facebook.com/jardinbedouin</p> <p> <img alt="Dsc05007a-1431459989" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/197115/DSC05007a-1431459989.jpg" /></p>
Friday, April 17, 2015

Histoire des vergers dans le Sud Sinaï

<p> Bonjour &agrave; tous !</p> <p> Je vous ai traduit ici un article tir&eacute; d&#39;un blog anglophone tr&egrave;s renseign&eacute;, http://www.gotellitonthemountain.net</p> <p> Enjoy !</p> <p> &nbsp;</p> <p> &nbsp;</p> <p> Le verger &eacute;voque une nature apprivois&eacute;e et ordonn&eacute;e, une terre fertile et une production luxuriante.</p> <p> Ici, il n&rsquo;en est rien. Les vergers du Sina&iuml; sont rocheux, escarp&eacute;s, bruns et informes&nbsp;; un ensemble de jardins sauvages abandonn&eacute;s sur des terres st&eacute;riles.</p> <p> Par ailleurs, le Sina&iuml; est un monde &eacute;loign&eacute; de la zone de guerre, model&eacute;e par les zones tampons aux maisons ras&eacute;es, de son ballet d&rsquo;h&eacute;licopt&egrave;res et de ses attaques suicide &agrave; la bombe.</p> <p> &nbsp;</p> <p> Parvenu en haut du Mont Sina&iuml;, vous surplomberez un immense d&eacute;sert rocheux qui s&#39;&eacute;tire de tous c&ocirc;t&eacute;s, un horizon lointain bord&eacute; de hauts sommets escarp&eacute;s et une terre balay&eacute;e par les vents o&ugrave; le vert semble interdit et o&ugrave; les signes de vie sont rares. Descendez de la montagne, &eacute;loignez-vous des chemins touristiques et cherchez ses parties cach&eacute;es, vous d&eacute;couvrirez un monde secret, celui o&ugrave; le cypr&egrave;s, l&#39;amande et les aub&eacute;pines prosp&egrave;rent aupr&egrave;s de frais bassins ombrag&eacute;s et o&ugrave;, dans de beaux vergers verts, les bosquets luxuriants sont arros&eacute;s de puits profonds. Aventurez-vous profond&eacute;ment dans la montagne sauvage et rude et vous trouverez encore plus de vergers, comme de vives &icirc;les vertes sur une mer de roches rouges ajoutant une touche mystique au paysage du Sina&iuml;.</p> <p> &nbsp;</p> <p> Les racines de ces vergers remontent &agrave; 2000 ans environ lorsque l&#39;&Eacute;gypte &eacute;tait alors une province de l&#39;Empire romain. Beaucoup de Chr&eacute;tiens se sont enfuis dans les hautes montagnes, se dispersant dans le d&eacute;sert pour &eacute;chapper aux carnages. Mais ces montagnes n&#39;&eacute;taient pas un refuge facile, c&rsquo;&eacute;tait un terrain dur, peu familier aux premiers colons dont la survie devint alors une lutte constante contre les privations. N&eacute;anmoins, ils ont pers&eacute;v&eacute;r&eacute; et commenc&eacute; &agrave; cultiver la terre sur de grossiers terrains de bl&eacute; et d&#39;orge, comme ils l&rsquo;avaient fait chez eux. A travers les si&egrave;cles, ils en sont venus &agrave; mieux comprendre l&#39;environnement, comment irriguer de petites parcelles, ce qui peut se cultiver ou pas. Ils ont construit de plus grands vergers, les prot&eacute;geant avec des murs en pierre, creusant des puits profonds et exp&eacute;rimentant de nouvelles essences. Beaucoup d&#39;entre elles mourraient dans les plaines du Sina&iuml; mais elles prosp&eacute;raient dans les parties hautes et fra&icirc;ches des montagnes o&ugrave; l&#39;eau &eacute;tait abondante. La Providence avait souri et tout, de la m&ucirc;re &agrave; la figue, l&#39;abricot, la grenade et le raisin a &eacute;t&eacute; cultiv&eacute;. C&#39;&eacute;tait un vrai changement. Une tradition agricole aux origines humbles - pour la plupart des produits de premi&egrave;re n&eacute;cessit&eacute; - &eacute;tait devenue beaucoup plus sophistiqu&eacute;e et ambitieuse, apportant une meilleure qualit&eacute; de vie au peuple de ces d&eacute;serts.</p> <p> Au cours des si&egrave;cles, les tribus B&eacute;douines du Sina&iuml; ont aussi appris les techniques de jardinage et lorsque le Christianisme est entr&eacute; en d&eacute;clin, les B&eacute;douins sont devenus les gardiens de la tradition. Ils ont repris des terrains abandonn&eacute;s et en ont construit beaucoup de nouveaux. Des centaines de vergers sont apparus en haute montagne dont la majorit&eacute; sur les terres d&#39;une tribu B&eacute;douine appel&eacute;e les Jebeleya. Tandis que d&#39;autres tribus B&eacute;douines ont v&eacute;cu un mode de vie plus traditionnel, migrant dans le d&eacute;sert avec ch&egrave;vres et moutons, les Jebeleya sont devenus de c&eacute;l&egrave;bres horticulteurs. Ils n&#39;ont pas abandonn&eacute; les fa&ccedil;ons traditionnelles de vie B&eacute;douine, ils les ont juste reform&eacute;es autour des vergers, menant leurs troupeaux jusqu&#39;aux hauts vergers au printemps et en &eacute;t&eacute; avant le retour des climats plus froids de l&rsquo;hiver.</p> <p> La riche g&eacute;n&eacute;rosit&eacute; des vergers de montagne les a aid&eacute;s &agrave; vivre. Ils pouvaient garder ce que leurs familles ne consommaient pas. Ces produits alimentaires leur ont procur&eacute; par ailleurs une marchandise de valeur pour n&eacute;gocier avec d&#39;autres tribus ou marchands de la c&ocirc;te.</p> <p> Pendant des si&egrave;cles ces vergers &eacute;taient vitaux mais ils sont aujourd&#39;hui en d&eacute;clin.</p> <p> Les temps changent et - comme beaucoup de communaut&eacute;s B&eacute;douines - on a tir&eacute; les Jebeleya vers un mode de vie plus moderne, s&eacute;dentaire. Aujourd&rsquo;hui, beaucoup vivent dans la ville de Ste. Katherine et leurs objectifs sont pass&eacute;s de celui de subsistance simple &agrave; la survie dans l&#39;&eacute;conomie moderne des villes. Ici, ils ont besoin de choses mat&eacute;rielles, surtout d&rsquo;argent et les vergers n&rsquo;en produisent pas&hellip; Les vergers de montagne sont chers, leur entretien prend du temps et, sachant que le prix de leurs produits sera d&eacute;pr&eacute;ci&eacute; par les importations de la Vall&eacute;e du Nil (ou tout simplement parce qu&rsquo;ils n&rsquo;ont pas l&#39;argent ou le temps de continuer), beaucoup de propri&eacute;taires ont renonc&eacute;.</p> <p> Il y a eu ici plus de 400 vergers en activit&eacute;. Il n&rsquo;y en a plus que 30, surtout ceux qui sont accessibles &agrave; pied depuis la ville et que des individus ou de petits groupes de personnes peuvent mener de front avec un travail r&eacute;gulier. La tradition s&#39;&eacute;teint doucement. Mais ce n&#39;est pas fini - pas encore&hellip; Quelques propri&eacute;taires continuent &agrave; cultiver les fruits pour leurs familles vendant le reste &agrave; quelques magasins locaux. Ils diversifient &eacute;galement pour r&eacute;pondre &agrave; la demande d&#39;autres produits comme le &laquo;&nbsp;khudaree&nbsp;&raquo; - le tabac organique que fument les B&eacute;douins - et le miel de montagne. Quelques jardins se d&eacute;veloppent m&ecirc;me comme des endroits pour des excursions pour dormir lors de longues randonn&eacute;es de plusieurs jours. Aujourd&#39;hui, plut&ocirc;t qu&#39;essayer de ranimer des usages qui ne peuvent pas &ecirc;tre transport&eacute;s dans une &eacute;conomie moderne, les gens essayent de r&eacute;-imaginer ce que sont les jardins et d&rsquo;en r&eacute;former les usages. Un peu de charit&eacute; locale aide; ils creusent des puits, construisent des barrages et ach&egrave;tent l&#39;&eacute;quipement pour les jardins ou les r&eacute;novent comme logement. Tout ce qui convient mais &agrave; long terme, les jardins doivent survivre seuls.</p> <p> Ils doivent cr&eacute;er une nouvelle &eacute;conomie et en faire partie.<br /> <br /> Si vous voulez vraiment aider ces vergers, utilisez-les. Demandez leurs produits dans st. Katherine - fruit, tabac, miel et herbes - si vous pouvez toujours en trouver. Cela met de l&#39;argent dans les poches des propri&eacute;taires de verger et les aide &agrave; continuer. ET, si vous allez faire un p&eacute;riple dans les montagnes, essayez de dormir une nuit ou deux dans l&rsquo;un d&rsquo;eux. Ce sont de beaux endroits o&ugrave; aller; vous pouvez tirer l&#39;eau d&rsquo;anciens puits, cueillir les fruits frais aux arbres et go&ucirc;ter &agrave; l&#39;hospitalit&eacute; pour laquelle, &agrave; juste titre, le B&eacute;douin est si c&eacute;l&egrave;bre. Dans ce s&eacute;jour aux jardins, vous participerez &agrave; la cr&eacute;ation d&rsquo;une nouvelle &eacute;conomie qui peut garder ce petit morceau du pass&eacute; du Sina&iuml; en vie.&nbsp;</p>