L'amour qui n'ose pas dire son nom

L'amour est un oiseau rebelle

Visuel du projet L'amour qui n'ose pas dire son nom
33
Contributeurs
11 jours
Restants
1 465 €
Sur 5 400 €
27 %
LGBTQ+
Autoproduction
culturelle

L'amour qui n'ose pas dire son nom

Synopsis

Manoël et Arnaud décident d’ouvrir leur couple. C’est bien Manoël, plus libéré et joueur, qui pousse Arnaud à expérimenter et à rencontrer d’autres hommes, une expérience qui rajoute du peps à leur relation. Pourtant, quand Arnaud revoit plusieurs fois Réda, un mec qui lui plait, Manoël éprouve des sentiments qu’il ne comprend pas. Il se pensait au-dessus de la jalousie et de la possessivité... Le couple va essayer tant que mal de combler la distance qui se crée entre eux. Si l’amour en dehors des règles normatives est possible, il n’est pas néanmoins sans défi.

Manoël and Arnaud decide to open their relationship. More liberated and playful, Manoël pushes Arnaud to meet other men, an experience that spices up their relationship. However, when Arnaud sees Reda several times, Manoël experiences feelings he doesn't understand. He thought he was beyond jealousy and possessiveness. The couple tries to get over the distance between them. If love outside of normative rules is possible, it is not without its challenges.

Ça parle de quoi?   //   What's it about?

« L’amour qui n’ose pas dire son nom » est né de l’envie d’explorer la possibilité de l’amour en dehors des règles hétéronormatives. Malgré une soi-disant ouverture sociétale, la notion du couple reste aujourd’hui calquée sur la définition judéo-chrétienne d’une relation, modèle qui constitue une norme omniprésente. Si on désire aimer autrement, on ne peut alors que s’écarter de cette norme.  

D’où vient cette « évidence » que l’amour se conjugue uniquement à deux ? La survie d’un couple nécessite-t-elle une exclusivité ? L’homme est-il monogame par nature ? Peut-on aimer plusieurs personnes ? Peut-on en aimer une mais coucher avec d’autres ? Comment gérer alors des sentiments comme la possessivité ou la jalousie ? 

Le film suit un couple qui s’est déjà posé ces questions. Un couple qui décide de rompre avec cette définition « normale » d’une relation et de s’ouvrir à d’autres possibilités de vivre leur amour. Je désire ainsi parler de cette envie différente d’amour, des difficultés qu’elle pourrait engendrer au sein d’une relation, et de la possibilité de les surmonter. L’amour après tout n’a jamais connu de lois. Il est plus large et plus complexe que les différentes normes dans lesquelles on tente de l’étouffer.

“The Love That Dare Not Speak Its Name” was born out of a desire to explore the possibility of love outside heteronormative rules. Despite the apparent open-mindedness of society, the notion of the couple is still built around the Judeo-Christian definition of a relationship, a model that remains a ubiquitous norm. If we want to love differently, we unfortunately find ourselves deviating from this norm.

Why is love limited to only two people? Does the survival of a couple require exclusivity? Are humans monogamous by nature? Can we love several people? Can we love one person but sleep with others? How then to deal with feelings like possessiveness or jealousy?

The film follows two men who have already asked themselves these questions. A couple who decide to break with this "normal" definition of a relationship and to open up to other ways of experiencing their love. I therefore wish to speak of this desire for a different love, of the difficulties that it could generate within a relationship, and the possibility of overcoming them. After all, love never knew any laws. It is bigger and more complex than the standards with which we try to stifle it.

Processus créatif   //   Creative Process

Nous avons créé le film sans réelle production ou aide financière, avec le soutien de deux acteurs (Manoël Dupont et Arnaud Arseni) et deux techniciens (Florence Geurts et Morgan Politi) bénévoles qui ont adhéré au projet. Je savais le sujet dont j’avais envie de traiter et j’avais discuté avec les acteurs des moments clefs du récit. Mais il n’y avait pas de scénario pré-écrit, plutôt l’idée de trois chapitres qui marquaient l’évolution de la trame. Les séquences ont ainsi été divisées sur quatre jours de tournage en intérieur. Après chaque journée de tournage, je travaillais avec les acteurs les dialogues et la mise en scène des séquences du lendemain. 

We created the film without any classical production system nor financial assistance, with the support of two actors (Manoël Dupont and Arnaud Arseni) and two technicians (Florence Geurts and Morgan Politi) who had accepted to join the project on these terms. I knew the subject I wanted to explore, and I had discussed the key moments of the story with the actors. But there was no pre-written script, rather the idea of ​​three chapters that marked the evolution of the plot. The sequences were then divided across four days of indoor shooting. After each day of filming, I worked with the actors on the dialogues and the staging of the next day's scenes.

À quoi servira la collecte

Ce film a été fait avec amour et conviction, que ce soit moi ou les bénévoles qui m'ont soutenu dans sa création. J'ai déjà monté une première version et j'y crois vraiment. J'ai besoin de votre aide pour finir le film dans les meilleures conditions.

Avec les 5400 euros, nous pourrons continuer le montage et entamer un mixage et  un étalonnage de qualité :

- 1500 euros pour le montage image ;

- 1500 euros pour le montage son ;

- 1000 euros pour le mixage ;

- 1000 euros pour l'étalonnage ;

- 400 euros pour la platforme Kiss Kiss Bank Bank.

Votre aide nous est essentielle pour finir "L'amour qui n'ose pas dire son nom" et le partager avec le monde !

This film has been a labour of love for me and the volunteers who helped me create it. I have already edited a first version, and I really believe this could be something special. Now I need your help to finish the film to the highest standard possible.

With 5400 euros we could continue the editing and give the film the top quality sound mix and colour correction it deserves:

- 1500 euros for the image editing ;

- 1500 euros for the sound editing ;

- 1000 euros for the sound mix ;

- 1000 euros for the colour correction ;

- 400 euros for the platform Kiss Kiss Bank Bank.

Your help will allow us to complete "L'amour qui n'ose pas dire son nom" and share it with the world!

Choisissez votre contrepartie

Faire un don

Je donne ce que je veux