Large_maison_photo_labise-min-min-1522920446

Présentation détaillée du projet

 

Ça vous étonne ? Et bien oui, les personnes très pauvres ont elles aussi besoin de partir en vacances ! Comme vous. Comme nous.Comme le dit Corinne fraichement revenue de La Bise, la maison de vacances d’ATD Quart Monde  : « C’est comme recommencer quelque chose de nouveau ».

 

A ATD Quart Monde, nous sommes convaincus de ce droit aux vacances pour tous ! Depuis longtemps. Il y a 40 ans, nous avons lancé un projet pilote :  une belle et grande maison jurassienne - La Bise -  pour accueillir des familles et des personnes seules en grande précarité. Souvent, c’est leur premier départ. Entre vignes et montagnes, elles refont le plein d’énergie, redécouvrent le plaisir d’être ensemble !

 

Et vous n’avez-vous jamais eu envie, vous, de lancer de nouveaux projets après des vacances ? La Bise, c’est aussi l’opportunité pour ces personnes fragilisées par la vie, de commencer à se reconstruire. L’occasion d’un nouveau départ.

 

Vraiment, vous pouvez nous croire : les vacances sont indispensables pour tous !

 

 

Lapins, balançoire, toboggan, vélos, luges, skis, cascades et grands lacs… A La Bise, on se déconnecte, on renoue avec la nature dans un décor enchanteur. Rires aux éclats et vélos jusqu’à la crevaison sont même de rigueur !

 

Mais on ne peut pas vous parler de la maison sans vous présenter l'âne « Galopin », la mascotte de La Bise. Il balade les petits vacanciers en forêt, à travers champs et grimpe de petites côtes sans jamais se plaindre.

 

 

Venir à La Bise, c’est aussi se découvrir des passions, apprendre de nouvelles choses : vannerie, peinture sur soie, couture, travail du bois... Des activités qui font passer des moments chaleureux en famille ou entre personnes isolées, aux côtés des « accueillants » qui ont choisi de vivre des vacances avec elles. Des souvenirs et des moments de partage qui restent gravés dans les mémoires !

 

 

 

Pierre-Emmanuel, accueilli avec ses 2 enfants

 

 

"J'ai fait un séjour à La Bise pendant les vacances de Toussaint 2017, avec ma fille de 13 ans, Eloane, et mon fils de 11 ans, Léandre. Ça s'est super bien passé. En plus, c'était en plein dans l'anniversaire de mon fils et on lui a fêté.

 

Je n'avais pas vu mes enfants depuis cinq ans. Ils sont placés et vivent dans le Jura d'où je suis originaire. Et moi je vis à Béziers. Je venais de récupérer mes droits de les voir. Ça nous a permis de passer un moment ensemble, de nous retrouver. 

 

J'aurais eu mes enfants tout seul, je n'aurais pas trop su quoi faire. Là, on a fait des balades en forêt, on est allé voir des cascades. Je connais la région, j'étais super content de la découvrir avec mes enfants. Il y avait aussi des jeux familiaux sans gagnants ni perdants, des moments patinoires, un spectacle - ma fille a participé -, des marionnettes, une fanfare...

 

Les parents avaient aussi des moments à part, on a fait un album photo. On était avec  5 ou 6 familles, j'ai fait des rencontres. L'équipe d'accueillants était très à l'écoute. Ca m'a permis de me rapprocher de mes enfants, de re-dialoguer. C'étaient les premières vacances seul avec eux. Que du bonheur."

 

Qui est ATD Quart Monde ?

 

Le Mouvement ATD Quart Monde a été fondé en 1957 par  Joseph Wresinski dans un bidonville de la région parisienne.

 

Il ne cesse, depuis lors, de dénoncer la misère comme une violation des droits de l'Homme. Il refuse l'institutionnalisation de l'assistance. Il interpelle les pouvoirs publics pour que les différentes politiques mises en oeuvre permettent réellement  "l'accès de tous aux droits de tous". Il est à l’origine d’un grand nombre d’avancées législatives comme le Revenu Minimum d’Insertion (RMI , ancêtre du RSA), la Couverture Maladie Universelle (CMU) ou la loi d’expérimentation Territoires zéro chômeur de longue durée. Présents aujourd’hui dans 29 pays, les membres du Mouvement ATD Quart Monde continuent le combat au quotidien pour bâtir une société autrement, respectueuse de l'égale dignité de tout être humain.

À quoi servira la collecte ?

 

Mais voilà, comme on vous l’a dit, ça fait 40 ans que ce havre de paix accueille des vacanciers. Fatalement, la maison a vieilli. Et elle a besoin d’un sacré coup de jeune ! Il faut rendre le bâtiment accessible aux personnes à mobilité réduite. Il faut aussi le rendre plus confortable pour recevoir au mieux nos vacanciers. Ce qui suppose de changer le système de chauffage, d’isoler l’aile nord…

 

Pour cela, nous avons mobilisé des fonds publics et nos propres fonds. Mais cela ne suffira pas ! Pour que La Bise puisse continuer à accueillir des personnes en situation de pauvreté, nous avons vraiment besoin de vous !

 

Les 30 000 euros que nous espérons récolter permettront de financer une partie des travaux - la charpente et la couverture. La charpente et la toiture seront reprises afin de créer un escalier, des châssis seront posés ainsi que des dispositifs de désenfumage pour la prévention incendie.

 

Et comme nous savons que votre générosité n’a pas de limites, nous envisageons de rénover le carrelage et la faïence de la cuisine si nous atteignons le pallier des 120 % !

 

Et puisqu’il est conseillé de rêver, à 150 % nous pourrons financer une partie de l’ascenseur pour améliorer, enfin, l’accueil des personnes en situation de handicap !

 

Tout don donne droit à une déduction fiscale de 66% !

 

Nous comptons sur vous !  

 

Derniers commentaires

Default-8
beaucoup de joie et de repos bien mérités pour tous.
Default-3
de tout cœur avec vous!
Default-5
La Bise est un lieu unique où l'humain passe avant tout ! Des vrais vacances, au grand air, dans un climat familial et dans la simplicité, on a en tous besoin ! Et ça fait du bien, alors un coup de pouce pour la Bise, pour qu'elle continue à apporter du bien-être à un maximum de personnes...