Sur l'île de la Réunion, les requins emportent des vies. Des accidents qui divisent la population. Soutenez notre BD reportage sur le terrain.

Large_homesurfeurkisskiss-1504597880-1504597890

Présentation détaillée du projet

«Une île à l'ombre des requins» est un projet de roman graphique ou BD reportage. Peu importe l'appellation, il s'agit d'un reportage qui au lieu d'être un long récit écrit est raconté en beaux dessins à travers des planches. Comme une BD. Sauf que tout est vrai. 

 

Depuis 2011, plus de vingt attaques de requins ont été recensées sur les plages de l'île de la Réunion. Neuf ont été mortelles, touchant principalement des surfeurs. La dernière en date le 29 avril 2017, quand Adrien, un bodyboarder de 30 ans, a été attaqué par un requin bouledogue à La Pointe au Sel. Des drames à répétition qui ont provoqué la tristesse, mais aussi la colère. 

 

Dessinile-1504272618

Dessins de Margot de Balasy ©

 

Une partie de la population milite désormais pour une pêche des requins bouledogues –responsables de la très grande majorité des attaques– le long du littoral, y compris dans les zones marines protégées. En face, des scientifiques, des écologistes et certains élus demandent aux surfeurs de renoncer à leur pratique. 

 

Lerequin-1504272847

 

C'est sur la côte ouest de l'île que se cristallisent les tensions. C'est là que les plages sont les plus belles et les vagues parfaites pour la pratique du surf. Les «Zoreilles» –le surnom donné par les créoles aux métropolitains et à leurs descendants– y ont investi de nombreuses parcelles du littoral tout en développant les sports de planche. C'est la partie la plus riche de la Réunion et la plus ensoleillée.

 

Notre aventure commencera à Saint-Gilles. Cette commune balnéaire a été endeuillée à plusieurs reprises. La plage de Roche-Noire, qui jouxte le canal du port, est l'un des lieux où les requins ont attaqué à plusieurs reprises. Autour de l'étendue de sable, des panneaux avertissent depuis plusieurs années du danger. Ce qui inquiète les locaux, au-delà de la chute de la fréquentation touristique provoquée par les attaques en série des squales, c'est la dégradation de l'image de l'île. «Aujourd'hui, la Réunion est vue de l'extérieur comme "l'île aux requins"», confie un journaliste employé par La 1ère, la chaîne télé locale. 

 

Perso2-1504272943

 

Notre projet est de suivre pendant plusieurs jours plusieurs personnages de chaque «bord», avec une histoire forte liée à la mer. L'objectif: raconter à travers l'humain le fond d'un problème sociétal qui divise une île que l'on dit habituellement pacifique. Nous avons déjà noué des contacts avec des Réunionnais concernés. Nous les rencontrerons tous sur place. 

 

Nous prévoyons de nous rendre à la Réunion plusieurs semaines en octobre-novembre pour réaliser notre sujet sur le terrain, après avoir pris de nombreux contacts en amont tout en nous documentant largement sur le sujet. L'idée est de publier une version courte de notre BD reportage dans une revue (XXI, La Revue Dessinée), puis de sortir une version longue ensuite. En allégeant nos frais sur place, la collecte va nous faciliter le démarchage auprès d'éditeurs et de revues pour leur vendre notre projet. 

 

Nos profils

Margot est illustratrice freelance. Elle est partie s'installer à Berlin il y a 4 ans pour dessiner les kayaks sur la Spree et les grands ciels gris de novembre. Elle aime dessiner la nature et tester différents critériums pour ses BD. Vous pouvez découvrir son travail sur son site margotdebalasy.com.

 

Camille est journaliste à Slate.fr. Il aime raconter de longues histoires d'inconnus qui nous en disent un petit peu plus sur la complexité du monde moderne. Ses décors préférés: la savane africaine et les montagnes enneigées. Vous pouvez lire ses articles sur slate.fr/source/63707/camille-belsoeur

 

Nous avons déjà collaboré ensemble autour d'une fiction sur le réchauffement climatique au Niger publiée sur Slate.fr, où Camille avait signé le texte et Margot l'illustration slate.fr/story/110995. Nous pensons que le format du BD reportage est particulièrement adapté pour notre sujet sur les requins, car si les attaques ont été traitées par de multiples médias, les sujets qui s'attaquent au fond du problème sont moins nombreux et s'intéressent plus souvent aux causes environnementales. De notre côté, nous préférons nous intéresser aux hommes et femmes impactés par les accidents meurtriers. 

À quoi servira la collecte ?

La collecte servira à payer le billet d'avion de Margot, la dessinatrice qui vit à Berlin, et également à financer une partie de nos déplacements sur l'île et en mer (notamment pour observer les lagons abîmés par les rejets d'eaux usées et voir des requins au large pour les dessins de Margot), notre hébergement et du matériel de dessin. 

 

Billets d'avion de Margot A/R - 800 euros

Location voiture - 430 euros

Logement - 450 euros

Matériel de dessin, dont "marqueurs aquarelle winsor&newton" - 35 euros

Excursion(s) en mer avec guide + location petit bateau - 200 euros

Frais commission Kiss Kiss Bank Bank: 165 euros

 

 

Si la somme de la collecte est dépassée à quoi servira l'argent supplémentaire? 

L'argent supplémentaire servira à contribuer au financement de la version longue de la BD qui paraîtra après la version courte et demandera plusieurs semaines ou mois de conception et développement en plus avec peut-être un nouveau déplacement à La Réunion nécessaire. 

 

Nous percevrons l'intégralité de la collecte (moins les frais reversés à Kiss Kiss Bank Bank). 

 

Quel est le calendrier sur place? 

6 au 20 octobre: prise de contacts, interviews et repérages de terrain réalisés par Camille sur l'île de La Réunion. 

 

20 octobre: arrivée de Margot à la Réunion

 

21 octobre-5 novembre: Réalisation du reportage en BD sur place avec moments passés avec les personnages principaux et aussi des interviews et rencontres avec d'autres acteurs du sujet, des scientifiques, des écologistes, des élus, des surfeurs... Margot dessine en direct des croquis pendant que Camille s'entretient avec les interlocuteurs. 

 

Novembre-décembre: écriture de la BD et conception des planches avec travail de coloriage.

 

2018: parution de la BD entre janvier et avril selon calendrier des éditeurs ou revues

Thumb_requin200x200-1504274762
Margot & Camille

Margot est une dessinatrice freelance installée à Berlin. Camille est journaliste pour le site Slate.f à Paris.

Derniers commentaires

Thumb_default
Plus que 3 jours et seulement 90€ à trouver...j'espère sincèrement que votre projet verra le jour !! Bonne continuation Florent
Thumb_default
Nous sommes avec vous, bon courage et bon travail. Bises Janette et Dédé
Thumb_default
de beaux dessins, de beaux écrits, nous salivons déjà en attendant la suite de ce reportage sur la relation entre la nature et le plus grand prédateur( parfois amical) qu'est l homme...