Soutenez le film de Georges Colleuil : « La Vengeance d’Ariane ». Ariane traverse les siècles à la poursuite de Thésée...

Large_bandeau-ariane-1520269753

Présentation détaillée du projet

LA VENGEANCE D’ARIANE

 

 

Je porte ce projet en moi depuis plus de dix mille ans… Je ne compte plus

maintenant. Le bâton qui me servait à faire des encoches pour arrêter le temps

n’est plus que sciure, chiures de mouches, poussière d’étoiles.

 

J’y étais ! J’étais dans le labyrinthe et j’ai tout vu. Oh ! C’était facile de se

cacher tant les piliers étaient épais et les recoins sombres. J’ai tout vu : Dédale

désemparé ; Icare qui voulait voler alors qu’il ne savait même pas encore

marcher ; le Minotaure à l’appétit sexuel insatiable ; les princes et les

princesses d’Athènes qui lui servaient de pâture, courant dans tous les sens

pour se retrouver entre les pattes du monstre qui jouait avec eux en mode

sado-maso.

 

 

J’y étais, j’ai tout vu. Cet orgueilleux de Thésée - « Même pas peur ! » -, avec

son gourdin made in Taiwan emberlificoté dans un fil de laine rouge, Ariane

l’amoureuse transie à l’entrée du labyrinthe attendant son seigneur. J’ai tout vu,

tout retenu. Thésée tuant le monstre, quittant le dédale de Dédale, sauvant ses

compagnons, rejoignant Ariane à la sortie et la plantant comme une fougère

sur la plage de Naxos.
 

J’y étais, j’ai tout vu. C’est là que je me suis juré qu’un jour je ferai un film, que je rendrai la parole à Ariane et que je l’aiderai à retrouver sa souveraineté. J’ai cherché un producteur. Partout ! Dans le palais de Cnossos, sur le mont Olympe, dans les tavernes au pied de l’Acropole. Rien ! Pas une obole ! « Les budgets sont bouclés. », « Oh ! Vous savez, nous, les films de genre… », « Peut-être que si vous aviez une chaîne… », « Avez-vous un label d’Athéna ? Le sponsoring d’Hermès ?»

 

Voilà ! Cela fait maintenant plus de dix mille ans que je cherche un producteur pour redonner la parole à Ariane. Personnellement, je me trouve persévérant. Mes amis me disent « courageux », les autres que c’est du « n’importe quoi ».

 

Enfin, bref ! Athènes étant la cité qui a vu la naissance de la démocratie, je me suis dit que, finalement, le plus juste serait de faire appel au peuple.

 

Bien sûr, mon ami Diogène n’a pas manqué de me dire : « Fais plutôt comme moi, t’as qu’à mendier devant les statues ! Ça t'habituera au refus. » Mais d’autres philosophes plus optimistes m’ont dit que je devais faire confiance à la création collective ! Alors, j’ai réuni autour de moi les 9 muses, les 3 grâces, les 12 dieux principaux de l’Olympe et, tous ensemble, nous avons lancé une campagne de financement participatif sur KissKissBankBank.

 

Ainsi, chacun peut devenir producteur de mon film à partir d’une obole et jusqu’à… pas de limite. Hommes libres et esclaves, aristocrates et commerçants, paysans et ingénieurs, guerriers et philosophes, merci de tout mon cœur. Vous voici devenus coproducteurs de La Vengeance d’Ariane.

 

 

 

 

 

Subtitles available in English and Spanish

Si de grands cinéastes font des films comme on fait des rêves, nous avons en nous le pouvoir de faire des rêves comme si on faisait des films.

 

Mes propres rêves sont nourris par ma passion des mythologies et notamment de la mythologie grecque. Je suis frappé depuis toujours par l’incroyable actualité de tous ces mythes et leurs résonnances dans nos vies quotidiennes.

 

Mon désir, mon rêve, mon projet est de réaliser une trilogie qui montrera à quel point les grands récits de la mythologie grecque sont toujours présents dans les drames sociaux contemporains.

 

Le premier volet de cette trilogie : « La Vengeance d’Ariane »

 

Subtitles available in English and Spanish

 

« La Vengeance d’Ariane » est une étrange histoire qui mêle réel et irréel sans que l’on ne sache jamais vraiment dans quel monde on évolue.

 

On découvre peu à peu qu’Ariane, trahie et abandonnée par Thésée au sortir du labyrinthe est l’archétype de toutes les femmes trahies et abandonnées.

 

Imaginons que des dizaines de milliers d’années après, Ariane revienne dans notre temps pour se venger de Thésée…

 

La mythologie, la vengeance, le thème du « double », la femme trahie et la force des symboles constituent ainsi les thèmes qui me passionnent depuis toujours et qui émaillent les nombreux livres que j’ai écrits sur le sujet.

 

Subtitles available in English and Spanish

 

 

Quand je pense à mon histoire en termes d’images je pense d’abord à l’importance des décors. La plupart des scènes se passent en intérieur pour accentuer l’idée d’enfermement. Quant aux rares décors extérieurs ils sont dénués de tout repères identifiables pour illustrer la thématique du labyrinthe.

 

Une lumière avec une dominante rouge sur la deuxième partie du film et un format qui change au milieu de l’histoire accentueront l’ambiguïté entre deux univers qui se mêlent et se démêlent constamment.

 

Le grand défi de ce projet est de rendre un labyrinthe vivant, organique, animal,  d’en faire le personnage principal de « la Vengeance d’Ariane ».

 

Un soin particulier sera apporté au maquillage, d’une part pour permettre des effets spéciaux qui joueront un rôle important comme nœud dramatique, d’autre part du fait que le personnage d’Ariane est triple et que la comédienne qui jouera ce rôle devra habiter trois personnages différents.

 

Mes références cinématographiques sont multiples et variées. Les Maîtres ? : Kristov Kieslowski, Nagisa Oshima, David Lynch, mais aussi des réalisateur issus de la littérature, Cocteau, Prévert, Pagnol…

 

 

Jacques Prévert

 

Jacques Prévert dans ma jeunesse m’encouragea à devenir cinéaste. Quarante ans plus tard le souvenir de son regard très particulier vient à nouveau nourrir mon cœur. 

 

 

J’ai décidé de produire moi-même ce film en faisant appel au financement participatif. Le court métrage n’est pas un projet commercial, c’est à la fois un projet artistique et une planche d’essai pour réaliser par la suite un long métrage et servir de pilote à une web série ou à une série tv. 

 

Subtitles available in English and Spanish

 

Notre premier palier s'élève à la somme de 10.000 €. Ainsi nous pourrons débuter notre projet , louer le matériel nécessaire, image et lumière, payer les locations de décors notamment un des plus beau théâtre parisien dans lequel sera tournée la première séquence de « La Vengeance d’Ariane ». Il faut aussi penser aux moyens de transport du matériel et de l’équipe, aux repas, aux assurances, etc.

 

Toute l’équipe est motivée pour réaliser un très beau film à la fois émouvant, sensuel et inquiétant. Nous aspirons donc à atteindre un deuxième palier de 18.000 € qui nous permettra de choisir de meilleurs caméras et de sublimer les décors et maquillages si important dans cette histoire.

 

 

photo Lisadelsol

 

Si nous atteignons notre troisième palier de 30.000 €, nous aurons le budget pour présenter « La Vengeance d’Ariane » dans un maximum de festivals sur la planète…et ailleurs. Nous pourrons aussi offrir des dédommagements et encouragements  à toute une équipe qui s’est engagée bénévolement dans cette aventure.

 

 

J’ai réuni autour de moi des acteurs, des créateurs, des techniciens, des artistes de grands talents, motivés, prêts à se lancer dans cette aventure pour relever avec courage des défis considérables.

 

Subtitles available in English and Spanish

 

Éléna Bruckert jouera les trois facettes du personnage d’Ariane, Antoine Cordier sera Thésée, Xavier Inbona sera le Metteur en scène. D’autres acteurs se joindront à l’équipe très prochainement.

 

Le chef opérateur et directeur photo, Rodolph Seraphine, signera la photo et fera le cadrage.  

 

Le tournage commencera en août 2018 à Paris

 

 

Eléna Bruckert dans le rôle d'Ariane

Photo Carl Westergren

 

Eléna Bruckert se forme très jeune au chant, à la danse, aux claquettes, et au piano  à la Maîtrise  de l’Opéra National de Lyon.

 

Comédienne, elle joue notamment  dans Fiancés en herbe de Feydeau, dans Massacre à Paris de Marlowe  (mise en scène Laurent Brethome), dans la comédie musicale Bells are ringing  de B.Comden et A.Green (mise en scène Jean Lacornerie) et de nombreux autres spectacles.  Elle jouera notamment entre 2017 et 2019 dans La rage des petites sirènes de Thomas Quillardet, mis en scène : Simon Delattre puis dans Mon chien Dieu de Douna Loup, mis en scène : Corinne Requéna.

 

Antoine Cordier dans le rôle de Thésée

 

Antoine Cordier sort diplômé du CNSAD après plusieurs années d’études de l’art dramatique. Le Théâtre et la Musique ont toujours été les deux axes de travail de ce jeune acteur de 27 ans. Un premier album de 6 titres voit le jour en avril 2018 avec Black Ship. Antoine écrit, compose et chante dans ce  groupe de reggae francilien. Après plusieurs projets théâtraux et audiovisuels, la route du réalisateur Georges Colleuil et celle du comédien se croisent pour: "La Vengeance d’Ariane".

 

Xavier Inbona dans le rôle du Metteur en scène

 

"Comédien formé par Jean-Laurent Cochet, Xavier à joué dans plus d'une trentaine de films pour le cinéma, la télévision ou le web. Il est aussi auteur, compositeur, metteur en scène, coach, professeur de comédie et travaille actuellement aux Ateliers du cinéma aux cotés de Claude Lelouch"

 

Laurence Porteil dans le rôle de Phèdre

 

 

Une partie de l'équipe

Rodolph Seraphine, chef opérateur - directeur de la photo. 

 

Chef opérateur basé à Paris, il travaille principalement dans les domaines de la publicité et de la fiction. Conjointement à ses projets pour des clients tels que Samsung, SFR, McDonald's ou Suzuki, il développe une approche personnelle et passionnée sur des courts et longs métrages, des documentaires, des clips, de la conception lumière ou des institutionnels de qualité.

 

Mathilde Charot, Make up et effets spéciaux

 

 

Joséphine Rébéna,  Décors et costumes

 

Patrick Gheysen, graphiste (Graffiti Connexion)

Artiste Auteur rattaché à la Maison des Artistes depuis 1998, Patrick GHEYSEN est diplômé en Arts-Plastiques (Institut Saint-Luc de Tournai - Belgique). 

A la fois passionné par les Arts Graphiques et par les Nouvelles Technologies, il est également formateur en Infographie et dans le domaine de la Communication Intégrée. Naturellement curieux par tempérament, il navigue donc entre les arts graphiques traditionnels, la PAO, le Webdesign et la formation professionnelle. 

Il s’est donc investi avec passion et enthousiasme dans la création et l’habillage graphique du projet de la « Vengeance d’Ariane ».

 

Michaèle Derhy Ortega, coach d'acteurs

Metteuse en scène de spectacles lyrique, Michaète a une formation philosophique et théâtrale. Elle participe au casting et au coaching des acteurs de "La Vengeance d'Ariane".

 

Valentin Simonelli, compositeur de la musique originale du film

 

Valentin Simonelli a signé les bandes originales de plus de 40 films, courts et longs métrages, l’ayant amené à plusieurs récompenses et nominations.

"Après avoir mené des recherches sur la musique de la Grèce antique, j’ai opté pour un thème principal, celui d’Ariane, basé sur l’usage des intervalles dans l’antiquité ancrant réellement la mélodie dans l’époque, et d’une orchestration s’appuyant sur un mélange d’instruments anciens et modernes, dont les harmonies ont pour but d’archaïser l’ensemble. La chanson d’Ariane a été écrite par Georges Colleuil, le réalisateur, que j’ai ensuite mise en musique. Elle constitue un pilier puisque ce thème ouvrira et fermera le film, tout en étant chanté de façon diégétique par l’actrice elle-même pendant l’une de ses scènes."

 

 

 

 

 

 

Georges Colleuil,  Producteur, Auteur et Réalisateur

 

J’ai toujours été passionné par les langages symboliques, autant dans mes professions d’enseignant que de psychothérapeute. Depuis une trentaine d’années je me consacre presque entièrement à la recherche, à la formation et à l’écriture. J’ai publié une douzaine d’essais philosophiques sur les mondes symboliques, les rêves et les langages codés et bien sûr la mythologie et ses rapports avec le monde contemporain. Je suis aussi l’auteur d’un roman historique « Le Parchemin interdit », d’un film sur le mythe d’Eurydice

« Mélanie la Blanche », d’un tarot original avec le peintre Valadié «  Le Tarot de Marrakech » et de nombreuses méthodes de connaissance de soi et de résolutions de conflits : le Référentiel de Naissance, l’Onirogramme, le Mythogramme, l’Enceinte, l’Onomasophie etc.

 

À quoi servira la collecte ?

 

Premier palier 10.000 €

La production d'un court métrage a un coût élevé. Malgré le fait que les comédiens et techniciens participent bénévolement, ou sont très peu défrayés  il faut compter un budget minimum de 20.000 €. En tenant compte du fait que nous apportons en fonds propres à peu près la moitié de ce budget nous lançons une collecte de 10.000, ce qui correspond à notre premier palier.  cette somme nous permettra  de rester indépendant dans notre créativité.

 

Matériel technique : caméras, optiques, lumières, son, machineries diverses  4000 €.

 

photo Lisadelsol

 

Décors : La particularité de "La Vengeance d'Ariane" est l'utilisation de décors exceptionnels dont l'un des plus beaux théâtre classiques de Paris et un hôpital désaffecté transformé en labyrinthe. Coût 2400 €.

 

 

Costumes et maquillages :  400€

 

Post production : 750€,  

 

Commission Kisskissbankbank : 800€ 

 

contre parties : 350 € 

 

Assurances  : 500€ 

 

Logistique et régie :  800€. incluant les casse-croutes pour une équipe de 20 personnes pendant huit jours de tournage, ainsi que divers frais généraux.

 

 

Les inattendus, la musique, le mixage et les locations de véhicules sont pris en charge par la production.

 

En atteignant notre deuxième palier de 18.000 €  nous pourrons choisir des caméras et des objectifs de meilleures qualités et sublimer les décors avec une équipe d’artistes géniaux tout en  perfectionnant les effets spéciaux maquillages si important dans cette histoire.

 

Si nous atteignons notre troisième palier de 30.000 €, nous financerons avec l'esprit tranquille  le montage, le mixage et l'étalonnage. Des effets spéciaux numériques apporteront une touche encore plus fantastique et nous aurons le budget nécessaire pour présenter « La Vengeance d’Ariane » dans un maximum de festivals sur la planète…et ailleurs. Nous pourrons aussi offrir des dédommagements et encouragements  à toute une équipe qui s’engage bénévolement dans cette aventure.

L' intégralité de la collecte sera remise la société "Les Films Reform" dont je suis le gérant

 

Silence on tourne : deuxième quinzaine d'août 2018 à Paris.

 

Nous préparons la Vengeance d'Ariane depuis le 4 juillet 2017. Plus de dix versions du scénario, constitution de l'équipe, recherche et casting des acteurs. Nous sommes prêts! Les mois de mai et de juin seront consacrés à la recherche des décors et aux repérages extérieurs.  Juillet répétitions, essais maquillages, découpage technique et en août : MOTEUR ! ACTION!

De septembre à novembre nous nous consacrerons à ce que l'on appelle la post-production, c'est à dire le montage, l'étalonnage, le mixage, les effets spéciaux numériques. 

De décembre à février, branle bas de combat, on attaque les sélections aux festivals et les ventes aux télévisions : des millions de dossiers à remplir, de liens à télécharger, de démarches tout azimut. 

 

photo Lisadelsol

Thumb_f170421_colleuil_031-1520856162
Georges Colleuil

Georges Colleuil est auteur, chercheur et cinéaste. Diplômé en sciences de langage de l'université de Nice Sofia Antipolis, Il développe ses thématiques autour du monde symboliques et de la mythologie. Il a écrit une douzaine d'ouvrages sur ces sujets et anime conférences et séminaires dans le monde entier.

Derniers commentaires

Default-4
Je souhaite le meilleur pour ce projet qui exprime la libre pensée de son créateur et sa persévérance … dix mille ans pour réaliser un rêve, on ne peut que s'incliner. Chapeau bas Maestro!
Default-7
Cher Georges, L'aventure se concrétise ! c'est formidable !!!
Default-3
Très beau projet ,tous mes vœux de réussite !