La Vuelta

Soutenez le jeune cinema d'auteur franco-argentin. Troisième palier: 1200€ ! (cliquez sur "Lire la suite" pour découvrir le projet).

Visuel du projet La Vuelta
Réussi
29
Contributions
21/08/2018
Date de fin
1 020 €
Sur 600 €
170 %

La Vuelta

<h2><strong>SYNOPSIS&nbsp;</strong></h2> <p><br /> Vingt ans. Lorsque Mariana d&eacute;barque &agrave; la soir&eacute;e d&#39;anniversaire de sa meilleure amie d&#39;enfance, elle ne conna&icirc;t personne. C&#39;est qu&#39;elle n&#39;a pas foul&eacute; le sol de son Argentine natale depuis ses 11 ans. Malgr&eacute; les ann&eacute;es, Luly est rest&eacute;e fid&egrave;le &agrave; elle-m&ecirc;me : s&ucirc;re d&#39;elle, radieuse, jolie, mince... ainsi que brillante, dr&ocirc;le et ador&eacute;e de tous. Luly est aussi en couple avec Federico, leur copain de primaire &agrave; toutes les deux. Envahie d&#39;un m&eacute;lange de fascination et de frustration, Mariana observe, se souvient, puis doute. Qui est-elle vraiment devenue, loin de ses racines pendant tout ce temps ? Et que deviendra-t-elle ? En fin de compte, n&#39;est-ce-pas l&#39;instant pr&eacute;sent qui importe par dessus-tout ?&nbsp;​<img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/533917/TROIS_SOUVENIRS-1532917703.png" width="100%" /></p> <h2><strong>SINOPSIS DETAILL&Eacute;</strong></h2> <blockquote> <h3><strong>Trente ans : crise identitaire et amours modernes</strong></h3> </blockquote> <p><strong>L&#39;&acirc;ge adulte</strong>. Une expression bien ancr&eacute;e dans le langage commun qui semble pourtant si absurde, illogique. Qui oserait contredire que nous ne faisons que jouer &agrave; l&#39;adulte durant des ann&eacute;es avant de, peut-&ecirc;tre, en devenir un ? Qui est devenu &agrave; trente ans la &quot;grande personne&quot; qu&#39;elle aspirait &ecirc;tre en soufflant ses vingt bougies ?&nbsp;<strong>Chronique amicale et amoureuse</strong>,&nbsp;<em>La Vuelta</em> (&quot;Le retour&quot;&nbsp;en fran&ccedil;ais) est une <strong>com&eacute;die dramatique franco-argentine&nbsp;</strong> d&#39;une vingtaine de minutes. Si l&#39;univers dramatique de l&#39;histoire traite de l&#39;exil, des retrouvailles, des attentes et des - l&eacute;gers - traumatismes du pass&eacute;, le sous-texte, lui, s&#39;attarde sur l&#39;<strong>&eacute;volution des relations amoureuses</strong>, la <strong>difficult&eacute; d&#39;accepter son corps</strong> et de la <strong>qu&ecirc;te d&#39;identit&eacute;</strong>, <strong>sexuelle</strong> incluse.&nbsp;​<img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/533918/Naissance_des_pieuvres-1532917731.jpg" width="100%" /></p> <p>L&#39;histoire &eacute;pouse le point de vue de Mariana, bient&ocirc;t la trentaine, dont les convictions s&#39;&eacute;croulent gentiment le temps d&#39;une soir&eacute;e. Tout allait plut&ocirc;t bien dans sa petite vie, elle qui grandit en Espagne, contrainte comme des milliers de compatriotes de fuir l&#39;Argentine &agrave; cause de la crise &eacute;conomique et sociale qui foudroie le pays au d&eacute;but des ann&eacute;es 2000. D&eacute;sormais europ&eacute;enne, Mariana est une fille d&rsquo;aujourd&rsquo;hui : ronde mais bien dans ses baskets, les pieds sur terre, sommairement heureuse, consciente que les fougueuses expectatives de la vie qu&rsquo;on se fait &agrave; 25 ans appartiennent s&ucirc;rement au domaine du fantasme. Gr&acirc;ce &agrave; ses &eacute;conomies amass&eacute;es apr&egrave;s un <em>Working Holiday</em> en Nouvelle-Z&eacute;lande, Mariana revient pour la premi&egrave;re fois en Argentine, juste pour voir. Elle perd confiance en elle en assistant aux 30 ans de Luly, sa meilleure amie d&rsquo;enfance envers qui elle a toujours &eacute;prouv&eacute; une admiration particuli&egrave;re.<img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/533921/LA_VIE_D_AD_LE-1532917849.png" width="100%" />Le court-m&eacute;trage a pour ambition de capturer cette exacte situation : celle o&ugrave; l&rsquo;on redevient malgr&eacute; soi l&rsquo;<strong>adolescent mal dans sa peau</strong> et <strong>soucieux du regard des autres</strong> que l&rsquo;on &eacute;tait jadis. Le moment o&ugrave;, par pure <strong>hyst&eacute;rie</strong> (au sens freudien du terme), on ne r&eacute;siste pas &agrave; l&#39;envie de plaire &agrave; un garcon (et/ou une fille) dont on ferait mieux de se tenir &eacute;loign&eacute;. Cet instant d&eacute;licat o&ugrave; l&#39;on s&#39;abandonne &agrave; la n&eacute;cessit&eacute; de sensations fortes, peut-&ecirc;tre pour <strong>tester ses limites</strong> une derni&egrave;re fois.&nbsp;​<img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/533920/THE_DREAMERS-1532917811.jpg" width="100%" /></p> <h2><strong>TRAITEMENT</strong></h2> <p>La mise en sc&egrave;ne de <em>La Vuelta</em> est pens&eacute;e au plus pr&egrave;s de ses personnages afin de saisir la <strong>profondeur de leurs &eacute;motions</strong>, le tout dans un <strong>contexte festif, r&eacute;aliste</strong> et <strong>haut en couleur</strong>. L&#39;image, quant &agrave; elle, recevra une approche <strong>hypnotique</strong> d&#39;un point de vue plastique gr&acirc;ce &agrave; la place pr&eacute;pond&eacute;rante accord&eacute;e &agrave; la lumi&egrave;re et &agrave; un <strong>m&eacute;ticuleux design artistique</strong>.&nbsp;​<img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/533919/LES_AMOURS_IMAGINAIRES_2-1532917770.png" width="100%" /></p> <p>&nbsp;</p> <h2><strong>GEN&Egrave;SE</strong></h2> <h3><strong>Une Fran&ccedil;aise &agrave; la t&ecirc;te d&rsquo;une &eacute;quipe latino-am&eacute;ricaine</strong></h3> <p>Fran&ccedil;aise &acirc;g&eacute;e de 25 ans, j&rsquo;ai d&eacute;cid&eacute; de m&rsquo;installer &agrave; l&rsquo;autre bout du monde dans l&rsquo;espoir de concr&eacute;tiser mes r&ecirc;ves de cin&eacute;ma loin des sentiers classiques. Il y a maintenant quatre ans que j&rsquo;ai termin&eacute; mes &eacute;tudes de communication en Image et M&eacute;dias &agrave; Paris, lesquelles m&rsquo;ont permis de r&eacute;aliser un &eacute;change universitaire dans une &eacute;cole de cin&eacute;ma en Espagne. De retour en France, j&rsquo;ai travaill&eacute; comme <strong>journaliste culture</strong> au <strong>Figaro</strong>, chez <strong>France Inter </strong>et <strong>Premi&egrave;re</strong>,&nbsp;me sp&eacute;cialisant dans la <strong>critique cin&eacute;matographique</strong>. Ayant v&eacute;cu quelques mois en Uruguay &agrave; l&rsquo;&acirc;ge de 13 ans pour le travail de mon p&egrave;re, j&rsquo;ai senti un besoin d&rsquo;<strong>&eacute;mancipation de mes racines pour oser me tourner vers la r&eacute;alisation</strong>, ainsi que vers la <strong>culture latine</strong>, laquelle semblait me coller &agrave; la peau. Je ne me suis pas tromp&eacute;e. L&rsquo;Argentine a beau &ecirc;tre un pays parfois compliqu&eacute; sur plusieurs niveaux, j&rsquo;ai &eacute;t&eacute; accueillie &agrave; bras ouvert d&egrave;s le premier jour, o&ugrave; je suis arriv&eacute;e seule il y a deux ans. Je ne cesse de me construire en tant qu&rsquo;individu et future cin&eacute;aste dans ce nouvel environnement qui est d&eacute;sormais le mien&hellip; sans l&rsquo;&ecirc;tre tout &agrave; fait puisque, m&ecirc;me loin de l&rsquo;Hexagone, je suis et resterai Fran&ccedil;aise. Je m&rsquo;appr&ecirc;te &agrave; concr&eacute;tiser cette enrichissante exp&eacute;rience &agrave; travers La Vuelta, mon premier court-m&eacute;trage que je r&eacute;aliserai en langue espagnole, &agrave; la t&ecirc;te d&rsquo;une &eacute;quipe enti&egrave;rement sud-am&eacute;ricaine, compos&eacute;e d&#39;Argentins mais aussi d&#39;un P&eacute;ruvien (chef-op) et d&#39;une Chilienne (cam&eacute;ra).​</p> <h3><strong>Le portrait d&#39;une&nbsp;g&eacute;n&eacute;ration</strong></h3> <p>Le sc&eacute;nario de&nbsp;<em>La&nbsp;Vuelta</em>&nbsp;a &eacute;t&eacute; &eacute;crit par mon amie argentine&nbsp;<strong>Denise&nbsp;Etchichury</strong>, rencontr&eacute;e &agrave; la&nbsp;<strong>fac de cin&eacute;ma &agrave; Buenos Aires</strong>.&nbsp;En plus de m&rsquo;avoir aid&eacute; &agrave; m&rsquo;int&eacute;grer dans ma nouvelle vie &agrave; des milliers de kilom&egrave;tres de chez moi, elle est l&rsquo;une des plus belles rencontres de mon cheminement vers le septi&egrave;me&nbsp;art car&nbsp;nous avan&ccedil;ons dans la m&ecirc;me direction.&nbsp;Son sc&eacute;nario, tr&egrave;s personnel, m&rsquo;a objectivement plu d&egrave;s la premi&egrave;re lecture et je me suis imm&eacute;diatement imagin&eacute; le r&eacute;aliser.&nbsp;J&rsquo;&eacute;prouve &eacute;videmment beaucoup d&rsquo;affection&nbsp;pour le personnage de Mariana de part&nbsp;<strong>mon histoire personnelle</strong>, v&eacute;cue entre<strong>&nbsp;la France, l&rsquo;Uruguay, l&rsquo;Espagne et l&rsquo;Argentine</strong>.&nbsp;Je me suis projet&eacute;e et reconnue dans les situations, dans l&#39;ambiance, dans beaucoup des sentiments qui traversent l&#39;esprit de&nbsp;la&nbsp;protagoniste&nbsp;(<strong>l&#39;id&eacute;e de n&#39;appartenir nulle part</strong>, notamment, est assez forte). Avec Denise, qui est aussi la productrice du court-metrage, nous avons travaill&eacute; en bin&ocirc;me pour rendre les personnages secondaires charismatiques et nuanc&eacute;s, afin de mieux brosser le portrait d&#39;une g&eacute;n&eacute;ration.&nbsp;Le projet &agrave; &eacute;volu&eacute; dans une jolie direction et nous esp&eacute;rons, tout comme notre &eacute;quipe de production, pouvoir lui donner vie dans les meilleures conditions possible.&nbsp;<strong>C&rsquo;est pourquoi nous avons besoin de vous afin de compl&eacute;ter le financement du court-m&eacute;trage !</strong><strong>&nbsp;&nbsp;</strong></p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/534347/auberge-1533168337.jpg" width="100%" /></p> <h2><strong>&Eacute;QUIPE DE PRODUCTION : QUI SOMMES-NOUS ?</strong></h2> <blockquote> <h3><br /> <strong>Un groupe d&#39;amis amoureux du cin&eacute;ma&nbsp;</strong></h3> </blockquote> <p style="text-align:right"><strong>Julia Beyer Agostini</strong>, R&eacute;alisatrice&nbsp;​<img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/534183/JULIA-1533069999.jpeg" width="100%" /></p> <p>&nbsp;</p> <p style="text-align:right"><strong>Denise Gala Etchichury</strong>, Sc&eacute;nariste et Productrice&nbsp;​<img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/534185/DEN-1533070091.jpeg" width="100%" /></p> <p style="text-align:right"><strong>Luc&iacute;a Porcel</strong>, Premi&egrave;re Assistante R&eacute;alisatrice&nbsp;<br /> <img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/534186/13717454_10210179437300995_4306464991840833710_o-1533070115.jpg" width="100%" /></p> <p style="text-align:right"><strong>Jaime Totino Rios</strong>, Directeur de la Photographie&nbsp;<br /> <img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/534187/JAIME-1533070148.jpeg" width="100%" /></p> <p style="text-align:right"><strong>Guillermina Enquin</strong>, Directrice Artistique&nbsp;​<img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/534188/GUILLERMINA-1533070174.jpeg" width="100%" /></p> <p style="text-align:right"><strong>Nicol&aacute;s Bagnulo</strong>, Ing&eacute;nieur du son<img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/534190/NICO-1533070228.jpeg" width="100%" /></p>

À quoi servira la collecte

<h3><strong>&Agrave; quoi nous servira votre collaboration ?&nbsp;</strong></h3> <p>Acteurs / Actrices : <strong>250 euros</strong><br /> Location maison :&nbsp;<strong> 220 euros</strong><br /> Cam&eacute;ra (Ssony A7) et Lumi&egrave;res : <strong>825 euros&nbsp;</strong><br /> Sc&eacute;nographie : <strong>200 euros</strong><br /> Son : <strong>350 euros</strong></p> <p>Production g&eacute;n&eacute;rale (transports, catering) : <strong>400 euros</strong></p> <p>Nous sommes d&eacute;j&agrave; en mesure de payer les acteurs, la location de la maison et quasiment la totalit&eacute; de la cam&eacute;ra ! Mais pour pouvoir commencer le tournage, <strong>nous avons besoin d&rsquo;au minimum 600 euros pour compl&eacute;ter le budget cam&eacute;ra et financer le mat&eacute;riel son ainsi que la sc&eacute;nographie du court-m&eacute;trage.&nbsp;</strong>(Si vous pensez qu&#39;on m&eacute;rite de manger sur le tournage, vous pouvez contribuer &agrave; votre guise !)</p> <p><strong>Par avance, merci infiniment de votre soutien. On ne vous d&eacute;cevra pas, c&rsquo;est promis.&nbsp;</strong></p> <p><strong>D&eacute;but de tournage pr&eacute;vu pour&nbsp;</strong><strong>mi-ao&ucirc;t &agrave; Buenos Aires</strong>.</p> <p>&nbsp;</p> <p><strong>Julia percevra l&#39;int&eacute;gralit&eacute; de la collecte.&nbsp;</strong></p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/534346/gif-1533168040.gif" width="100%" /></p> <p>&nbsp;</p>

Choisissez votre contrepartie

10 €

Livraison estimée : août 2018

Carte de remerciements personnalisée par mail et mention sur les réseaux sociaux.
  • 4 contributions

20 €

Livraison estimée : décembre 2018

Remerciements au générique.
  • 8 contributions

30 €

Livraison estimée : octobre 2018

Remerciements au générique + Affiche du film.
  • 7 contributions

50 €

Livraison estimée : septembre 2018

Remerciements au générique + Affiche du film + Photos du tournage par mail + Making-of tournage personnalisé.
  • 1 contribution

80 €

Livraison estimée : octobre 2018

Remerciements au générique + Affiche du film + Photos du tournage par mail + Making-of tournage personnalisé

100 €

Livraison estimée : octobre 2018

Remerciements au générique + Affiche du film + Photos du tournage par mail + Making-of tournage personnalisé + Lien privé de la première version du montage (screener test).
  • 3 contributions

200 €

Remerciements au générique + Affiche du film + Photos du tournage par mail + Making-of tournage personnalisé + Lien privé de la première version du montage (screener test) + le Scénario complet.

300 €

Remerciements au générique + Affiche du film + Photos du tournage par mail + Making-of tournage personnalisé + Lien privé de la première version du montage (screener test) + le Scénario complet + Storyboard.

Faire un don

Je donne ce que je veux