Après la sortie en Belgique, permettez au public de Kinshasa de découvrir Le Ministre des Poubelles, documentaire sur l’artiste Botalatala.

Large_lmdp2-2-1502953455-1502953476-1502953481

Présentation détaillée du projet

Mise à jour : l'objectif est atteint. Mais on peut encore aller plus loin. En récoltant encore 500 euros supplémentaires, nous pouvons :

- Organiser deux projections supplémentaires : une à l'espace Masolo, un centre d'accueil pour anciens enfants de la rue qui offre des formations artistiques à Masina, avec un atelier en plus et une autre au Lycée Movenda de Ngiri Ngiri, où la séquence de la classe du film a été tournée, là aussi avec un atelier.

- Offrir un soutien financie de 200 euros  à l'ASBL Camac (Centre d'arts et de métiers pour action culturelles), la structure de Botalatala, afin de lui permettre d'obtenir ses derniers documents afin d'achever son enregistrement auprès des autorités et pouvoir développer leur première activité de formation artistique dans la commune de Kimbanseke.

N'hésitez donc pas, si jamais vous aviez envie de soutenir le film. Belle journée à vous tous.

 

Juin 2016. Après trois ans de travail, avec mes compagnons de route de Dancing Dog Productions, j’ai eu la chance de pouvoir montrer mon premier documentaire, Le Ministre des Poubelles, au public belge. Aujourd'hui, nous désirons aller un cran plus loin et présenter le film au public de Kinshasa, auprès de qui il a été tourné.

 

Le Ministre des Poubelles, c’est quoi ? Ou plutôt, c’est qui ? C’est Emmanuel Botalatala, artiste des quartiers populaires de Kinshasa, qui crée des tableaux en relief à partir des déchets que la capitale de la RD Congo rejette chaque jour. Ses thèmes nous concernent tous, et les Congolais en premier lieu : respect de l’environnement et des droits humains,, bonne gouvernance, marche vers un état de droit, changement climatique.

 Botalatala3-1502953979

Ayant tout sacrifié pour l'art, le Ministre tente de continuer son œuvre et de laisser une trace aux générations futures. En formant la relève et en rêvant de créer un centre culturel. Le tout sur fond d’enjeux politiques cruciaux pour son pays, à l’approche d’élections incertaines. Il est aidé dans sa tâche par son épouse, l'incroyable Marguerite, et ses apprentis, Richi et Eric.

 

Notre film est une plongée dans la vie de cette artiste. Il a été tourné et monté patiemment, durant trois ans. Au contact des personnages, en lingala, la langue locale, et avec l’aide de nombreuses Kinois.

Exposition_populaire-1502954180

En juin dernier, nous avons diffusé le film dans des cinémas à Bruxelles, Liège, Charleroi, Louvain-la-Neuve, Mons. Nous avons organisé une exposition, fait venir Botalatala, et développé un carnet pédagogique et des ateliers autour du film. Plusieurs dizaines de jeunes en ont bénéficié, dans des écoles et écoles de devoir de la région bruxelloise. Le film sortira en Flandre et en France en octobre et nous inscrivons notre travail autour du projet dans le long terme.

Mais reste sans doute le principal : le montrer auprès de ceux qui ont rendu ce film possible, à Kinshasa. La ville de Bruxelles, jumelée avec Kimbanseke, nous soutient déjà en partie dans ce projet. Mais nous avons besoin de votre aide pour boucler un projet de diffusion qui soit le « miroir » de ce qu’on a fait en Belgique.

Img_0567-1502953733

Ce que nous voulons faire :

L’accès au cinéma est très difficile dans la « cité » (les quartiers populaires) de Kinshasa. Projeter un film dans de bonnes conditions, suivi d’un débat, voire d’une expo, est à la fois un événement rare mais aussi un petit tour de force.

 

Depuis plusieurs semaines, nous travaillons avec nos partenaires locaux (notamment l’ASBL de Botalatala) à tisser un programme de lancement mêlant projections et ateliers et visant un public issu essentiellement des milieux populaires.

 

Voici ce qu’il contiendra:

- Projection dans 3 écoles de la commune de Kimbanseke suivie d’ateliers d’initiation à l’art du recyclage d’une à deux journées avec Botalatala.

Les écoles sont le complexe scolaire Nguanza, le lycée de Kingasani et l’institut Bolenge.

 

- Projections dans divers lieux culturels du district de Tshangu : salle communale de Kimbanseke avec exposition des œuvres de Botalatala, centre culturel de Mangana, géré par l’ONG Assurep, Espace Kola à Sainte Thérèse, terrain Siwambanza.

 

- Projections dans d’autres lieux scolaires et culturels de la ville : Institut français, Centre culturel le Zoo, Lycée de Lemba et Université de Kinshasa.

 

Timing

Comme je deviendrai papa pour la deuxième fois fin octobre, notre objectif est d’amorcer le lancement à partir de la mi-septembre.

 

Au nom de l'équipe de Dancing Dog Productions, je vous remercie pour votre attention (et votre soutien potentiel :). Pour en savoir plus sur le film : www.leministredespoubelles.be

Quentin Noirfalisse (réalisateur)

À quoi servira la collecte ?

La ville de Bruxelles est le soutien principal du projet de lancement, grâce à son jumelage avec la ville de Kimbanseke. Dancing Dog Productions a soutenu le développement du carnet pédagogique pour les ateliers, et accompagné le processus de préparation. Hélas, un autre soutien espéré n'a pas pu se concrétiser.

 

Ce que nous cherchons, c’est un coup de pouce financier ultime, pour permettre que les projections se fasse dans un contexte sonore et visuel le plus optimal possible. Tout en subvenant aux multiples petits à-côtés inévitables à Kinshasa.

 

Les postes de dépense (en euros) sont les suivants :

 

- Location de baffles pour 2 semaines : 250 euros

 

- Location de chaises pour les projections : 150 euros

 

- Participation aux frais de logement (Hôtel New Mak Center – 25$ la nuit) et de nourriture de l’équipe : 150 euros

 

- Transport des œuvres pour l’exposition à la Maison communale : 50 euros

 

- Fabrication d’un écran de projection (3-4 mètres de large) : 150 euros

 

- Soutien au travail préparatif effectué par notre collègue sur place, Robert Mumbala pour organiser les projections : 150 euros

 

- Fabrication des contreparties : 250 euros

 

- Participation pour lampe de rechange pour vidéoprojecteur : 100 euros

 

- Payement des frais KissKissBankBank (8%) : 110 euros

 

- Fabrication et taxes d’affichage de 3 banderoles peintes pour faire la promotion des projections : 140 euros

 

Total : 1500

Thumb_logook-1448628593
Dancing Dog

Dancing Dog Productions est une société de production audiovisuelle installée à Bruxelles, engagée dans la création audiovisuelle, avec un accent sur la production et la réalisation de documentaires et de courts-métrages.

Derniers commentaires

Thumb_default
C'est super! Bravo pour votre initiative! Vous êtes déjà passé avec monsieur Botalatala dans mon école et c'était un très bel échange. Je soutiens la suite de votre projet de tout coeur! Bonne chance!
Thumb_default
Juste parce que le film est beau, et parce que être montré là bas une étape nécessaire à son accomplissement.
Thumb_default
Joli projet, union entre art, citoyenneté, éducation ... : bravo!

Vous aimerez aussi

Widget_cover_kkbb_ok-1509723572-1509723579
Quad présente
Widget_oselafilmby__1_-1510781054-1510781060
AnoukBurel présente