Aidez-nous à financer "Land of quiet birds", le premier livre de photographies d'Antoine Le Roux!

Large_nz15001-26_ret-1496258928-1496258946

Présentation détaillée du projet

 

Land of quiet birds, le premier livre de photographies d'Antoine Le Roux

 

En 2014, après plusieurs années passées à Paris, je décide de partir en Nouvelle-Zélande en laissant tout derrière moi. Je suis à la recherche d’un nouveau souffle, je ressens un profond désir de donner un sens nouveau à certains choix de vie. Simplement équipé d’un boitier petit format et d’une sacoche de films noir & blanc, ce long voyage me donne l’occasion d’un retour à une pratique photographique plus spontanée. 

 

Aleroux_port_2013_114-1496759023

                                    © Anna Vieira, 2013

 

À la manière d’une obsession et sans jamais savoir ce que je cherche exactement, je fais de nombreuses marches, en montagne, en forêt, en terre plus ou moins hostile. Le besoin de me confronter aux éléments préside toujours.

 

Nz15007-31_ret_copie-1496044439

 

Land of quiet birds s’inscrit dans cet élan, fruit de ma confrontation répétée avec les archives d’une année entière en Nouvelle-Zélande. Le livre se présente comme une investigation, un itinéraire, celui d’un voyageur, d’un chercheur à mi-chemin entre abandon et lucidité, et dont les images adviendront une fois traversée la violence muette de l’ordinaire. Après quelques essais, ce livre est aussi mon premier livre de photographies.

 

Nz15009-14_ret_copie_copie-1496044781

 

Genèse et description du projet

 

À l’origine de cette écriture photographique qui émerge lentement, il y a tout d’abord le silence qui imprègne les forêts que je traverse. Un silence qui semble dire que quelque chose est aux aguets, prêt à bondir. Comme de lointains échos, comme les restes d’un passage et d’une disparition. Dans ce silence se trouve une histoire, commune à beaucoup d’îles : l’arrivée d'animaux invasifs, quelque soit leur forme, leur origine ou leurs intentions, a bien souvent des effets dévastateurs sur l’environnement. Très vite, il ne reste rien de l’ancien ordre. La Nouvelle-Zélande n’échappe pas à ce constat. Ce livre est donc avant tout l’histoire d’une tension permanente, tension entre l’homme et son environnement dont le résultat ne joue que rarement en faveur de l’un comme de l’autre.

 

Nz15011-17_ret_copie_copie-1496045111

 

C’est pourtant à travers ce silence que peut s’opérer un renouvellement, auquel je ne peux échapper. Renouvellement de notre milieu, qui évolue selon une temporalité qui nous dépasse, et renouvellement de notre propre présence. Car le cycle des morts et des naissances du quotidien ne s’arrête jamais. Sauf peut-être au moment de déclencher, où je retiens invariablement mon souffle, le temps de saturer la surface sensible de lumière. Et par cet acte 1000 fois répété, celui que je suis, qui a voyagé et qui débarque en terre inconnue, reconnaît alors, apparaissant comme en négatif, la possibilité de se relier enfin à soi-même. Presque une réconciliation.

 

Nz15012-9_ret_copie_copie-1496045345

À quoi servira la collecte ?

 

 

Image_livre_copie-1496045463

 

Les fonds récoltés sur cette plateforme seront reversés à Antoine Le Roux. Ils nous permettront avant tout d'envisager la réalisation du livre dans les meilleurs conditions possibles (design, choix du papier, de la couverture, etc). Ils nous aideront également à couvrir une partie des frais de productions (numérisation, impression, façonnage, etc) ainsi que les dépenses connexes liées à la communication, aux frais d'envoi et à la partie éditoriale. Le livre étant auto-édité, nous n'avons à disposition que nos fonds personnels qui nous permettent aujourd'hui d'atteindre presque la moitié du budget, c'est à dire 2500 euros, et nous tentons donc de rassembler le reste qui est d'environ 3000 euros. Si la collecte dépasse l'objectif établi, nous pourrons alors considérer plus sereinement le lancement du livre pendant les Rencontres photographiques d'Arles début juillet. Merci! Et restez connectés!

 

Le livre, en quelques chiffres :

 

– format 16,5 x 24,5 cm, 80 pages, impression offset en bichromie, papier Munken Lynx 150gr

– couverture souple imprimée

– 50 photographies noir et blanc

– texte en anglais (français encore en questionnement)

– 200 ex.

 

Le budget :

 

– impression, façonnage, suivi de fabrication = 3.000/3.500 euros

– numérisation des films négatifs = 200 euros

– communication (frais kisskissbankbank, réalisations tirages, des contreparties connexes, etc) = 800 euros

– frais éditoriaux (frais de port, fournitures de bureau, enveloppes, etc) = 1.000 euros

Total = 5.500 euros

 

Le calendrier prévisionnel :

 

juin 2017 : communication & crowdfunding

fin juin 2017 : impression

début juillet 2017 : lancement (événement encore définir)

 

Nz15016-9_ret_copie_copie-1496046855

 

Un très grand merci à chacun d'entre vous! Land of quiet birds ne pourrait voir le jour sans la générosité de vos contributions!

Thumb_aleroux_port_2013_114-1496050302
Antoine-Le Roux

Né en 1984 à Rennes en France, Antoine Le Roux se tourne vers la photographie après des études de littérature. Diplômé de l’École nationale supérieure Louis-Lumière, il poursuit depuis plusieurs années un projet aux vastes implications sur les sociétés romanies. Il mène ses recherches aussi bien sur le terrain de la photographie documentaire que dans... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_img-20170301-wa0002-1498746143
Mes félicitations pour ton projet, Antoine! Ça sera un très grand plaisir de recevoir ton livre ici au Brésil!
Thumb_default
Nous attendrons avec impatience la sortie de livre Bravo Antoine! Biz de Gigi et Yann
Thumb_default
Projet d´écologie intérieure, autoformatrice, ajustée à la quête contemporaine de sens et de lucidité dans un monde en désarroi. .