LAY THIS DRUM! Un show percussif, 100% féminin!

Large_34070970_411969559268932_65257758865227776_n-1527677246

Présentation détaillée du projet

LAY THIS DRUM!   le Pitch

A travers un show explosif, énergique et exclusivement féminin, «LAY THIS DRUM!» interroge la question du «genre» féminin/masculin dans notre société moderne et déboulonne les clichés avec humour et un brin d’impertinence.
Du body drumming aux bidons d’huile de moteur, des planches à clous aux seaux de peinture, des talons aiguilles aux boots de chantier, tout se qui se percute, se frotte et se frappe se retrouve sur le plateau! 

«LAY THIS DRUM!» offre un regard rythmé et poétique sur l’identité dans le monde d’aujourd’hui avec pour réflexion de départ:
«Dis, c’est vrai que les femmes savent aussi faire de la batterie? »

 

Avec Serena Kadyena, Laurence Loufrani, Briana Stuart, Gaëlle Swann, Adélaïde Wlomainck

Dans une mise en scène d'Odile Matthieu

 


 

 

LAY THIS DRUM!  en détails

Cela faisait pas mal d’années qu’en tant que percussionniste pour différents projets pop, je m’étonnais de voir qu’il y ait si peu de femmes aux postes «rythmiques». Bien que les choses tendent à changer, on peut compter sur les doigts d’une main ( de 2 mains si j’essaye d'être optimiste) le nombre de femmes derrière une batterie ou aux percussions sur le circuit professionnelle belge.
Or, les choses sont tout à fait différentes dès que nous sortons de notre pays.
Que ce soit en Hollande, en Angleterre ou sur d’autres continents, il existe bon nombre de femmes aux commandes de ces postes essentiels.
Il en est de même pour le statut de «performer». 
On trouve beaucoup trop peu d’artistes multi disciplinaires, bien que les jeunes artistes prennent aujourd’hui conscience de l’importance de la polyvalence sur un plateau. 

De ces constats, naquit en moi l’envie de rassembler mes aptitudes sur un plateau et de faire un vrai «show», comme je les aime, avec d’autres artistes.

La présence exclusive de femmes sur le plateau fut pour moi une évidence et impliquait forcément une question sur l’identité.

Qu’est-ce qu'être une femme aujourd’hui, au 21e siècle? Y’a-t-il un point commun entre toutes les femmes? existe-t-il autant de féminité qu’il y a de femmes? Quelles sont nos similitudes et nos différences entre nous mais aussi entre femmes et hommes? Sommes-nous si différents? N’y-a-t’il pas autant de masculin que de féminin en chacun de nous? 

Ces questions résonnent dans nos vies sociales bien entendu mais également dans nos vies professionnelles. Et c’est sur ce point que nous retrouvons la question de départ, un peu ironique mais qui illustre si bien les clichés et les stéréotypes qui plus que jamais ont la «dent dure»: 

 

«C’est vrai que les femmes savent jouer de la batterie?»

 

 

Le titre du spectacle, jeu de mots et de sons, est également un clin d’oeil,un rien acide à une injonction que nous aurions toutes pu entendre un jour, bien qu’elle soit bien entendu excessive. 
«Lay this drum!», traduit en français par «dépose cette batterie!», est une injonction que nous aurions toutes pu recevoir simplement parce que nous sommes des femmes; régulièrement mises en doute dans nos aptitudes à faire les choses aussi bien que les hommes, ou stigmatisées dans notre « potentielle maladresse», notre «potentielle distraction», ou encore notre «sexualité probablement différente» de par le simple fait que nous nous positionnons à l’égal de l’homme dans des activités où les femmes sont en sous-représentations.

J’en profite d’ailleurs pour préciser que nos collaborateurs de l’ombre sont presque exclusivement des collaboratrices! 


De la régie générale à la Vénerie où nous créons le spectacle, à la communication, de la mise en scène à la création graphique, toutes les personnes qui travaillent sur «LAY THIS DRUM» sont des femmes, à l’exception de la construction des décors et... du maquillage! Là encore, nous nous amusons à déconstruire certains clichés!

 C’est bien évidemment aussi un jeu de sons, puisque prononcé à voix haute, nous entendons «Ladies drum». Encore une fois, même dans le titre, nous soulevons ainsi la question de l’identité.

Je me suis posée énormément de question quant à la nécessité ou non de porter sur scène un tel projet, quant à savoir s’il fallait avoir un casting exclusivement féminin ou paritaire, s’il fallait jouer des clichés ou tenter de les éviter pour ne pas donner l’impression que je les considérait comme juste. fallait il porter une parole engagée ou être simplement dans la «présentation» de certains faits? Bref, j’ai remis souvent en question les choix que je ressentais spontanément comme justes, jusqu’à me demander pourquoi je ne souhaitais pas intégrer d’hommes dans cette aventure musicale. 

Comme le dit Julia Eckardt (musicienne) « Les femmes hésitent à se lancer et son plus préoccupées par le fait de se tromper. L’art, c’est justement une histoire d’erreurs» 

Quelqu’un d’assez éclairé pour me «libérer» de ces questionnements m’a simplement dit un jour: « mais pourquoi devrais tu justifier le fait de n'être que des femmes en scène? 95% des groupes de musique ou d’équipes théâtrales sont composées uniquement de mecs et ne s’en justifie pas!».
Tout était dit.
Nous porterons une parole féminine.
Parce que c’est nécessaire. 
Parce que c’est un choix.
Parce que c’est aussi normal que l’inverse.

SUIVEZ NOUS ET LANCEZ VOUS à NOS COTES DANS...


UN SHOW PERCUSSIF ET EXCLUSIVEMENT FEMININ!

Gaëlle Swann.
 

À quoi servira la collecte ?

LA COLLECTE NOUS PERMETTRA D'INVESTIR INTEGRALEMENT:

-Dans du matériel percusssif de qualité

-De fabriquer des décors originaux ET sécurisés (puisque nous travaillerons sur des matériaux bruts type fer, bidons, vis, clous, cages en métal, etc...)

- De créer à l'image de notre ambition un "lightshow" cohérent et percutant!

-De collaborer avec une attachée de presse qui permettra ainsi de faire parler du projet et donc lui offrir une pérennité, etc...

- De conceptualiser une identité visuel ainsi que des produits dérivés (tote bags, badges, affiche, etc..) 

Nous collaborerons avec de merveilleux partenaires tels que:

SULLYVAN GROUSSE à la conception et création des décors

atelier sullyvan

VALERIE NEDERLANDT de 7 avril production pour la communication presse

7 avril production / relation presse

JEROME DEJEAN à la conception lumière

MTP MEMAP pour la diffusion du spectacle

diffusion de spectacle

JUAN CARLOS SALAZAR à la création des maquillages

 

 

 

Cie du Scopitone

La compagnie du Scopitone est une compagnie Théâtro-musicale dynamique née en 2010 à Bruxelles et visant à élaborer des créations interdisciplinaires déjantées. Celle-ci est née de l'envie de toucher le plus large public avec des thématiques "universelles" au travers de notre regard "décalé". Gaëlle Swann, aux commandes du navire, à su chaque fois... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_image-1476794781
bravo
Thumb_26232837_570913299911190_7003800717163310365_o-1516523900
GO go go girls !!! :-)
Thumb_26232837_570913299911190_7003800717163310365_o-1516523900
GO go go girls !!! :-)