Aidez nous à financer notre projet pour faire du Championnet le bistrot dont vous rêvez, et venir vous détendre entre copains.

Large_championnet-1520428098-1520454464

Présentation détaillée du projet

Comment passer à côté du Championnet, "une institution" située à la sortie du Métro Guy Moquet! Amoureux du quartier nous nous sentions le devoir de rendre à cet endroit toute la ferveur et la gaieté qu'il mérite.

 

 

Présentation du projet: 

 

 

Après deux ans de recherches pour trouver l'endroit parfait, nous avons finalement dégoté la perle rare, la localisation idéale, la terrasse rêvée pour faire le plein de vitamine D, le zinc ergonomique ( coude encastrable). Une fois toutes ces conditions réunies, ne pas saisir une telle opportunité, ça serait considéré comme "non assistance à personne assoiffée".

Nous avons retroussé nos manches , mis la main à la poche, fais le plein de licences ( on a été jusqu'à retourner dans une salle de classe, pour vous, et pour la première fois de nos vies, nous n'avons pas redoublé).

 

 

Présentation de l'équipe:

 

 

Des clairs-obscurs de l'Hôtel Costes, aux bords du canal Saint-Martin jusqu'aux carrefours de SoPi, Paris mondain, Paris populaire, Paris toujours, Paris le jour, Paris la nuit , illumine, ensoleille vos verres et vos assiettes comme une douce mélodie...et arrive l'envie, l'envie de faire vivre cette sensibilité, notre sensibilité, notre amour du métier avec vous.

 

Au Championnet, Charles et Nicolas reprennent le flambeau et éternisent la tradition des bistrots parisiens.

 

Voici leur interview (prise après quelques godets, informations à prendre avec des pincettes)

 

Nicolas: "j'ai commencé mon histoire avec le bar sur le boulevard clichy, de là, j'ai eu la chance de participer à la création du bar de l'Hôtel Costes où j'ai passé de merveilleuses années. S'en est suivi l'ouverture du Wanderlust puis le Dépanneur Pigalle où ma vie a enfin trouvé un sens quand j'y ai rencontré la limonade dans mon panaché: Charles ."

 

Charles: "moi j'ai jamais eu besoin de Nico pour avoir du panach, en revanche j'avais besoin du meilleur associé de Paris pour pouvoir exploiter le potentiel du Championnet et le transformer  en un lieu sympa tout en prenant du plaisir à y travailler. J'ai compris un truc essentiel: du staff heureux de bosser, c'est le luxe aussi bien pour les clients que pour le staff. Je sais que Nico sera la personne idéale pour garantir au Championnet une ambiance accueillante, moderne et souriante."

 

(...) Retrouvez l'interview complète directement sur le zinc du Championnet à partir du 1er Avril 2018

 

Notre aventure démarre donc aujourd'hui et vous avez l'occasion d'y participer avec un "p'tit don"

 

 

 

 

C'est le 1er avril 2018 que nous endosserons notre première casquette de gérants d'établissement avec pour simple défi de faire plaisir à nos clients en leur proposant une ambiance qu'ils recherchent depuis des décennies, des siècles, des...bon ça va là! Car OUI, nous allons faire du Championnet bien plus qu'un simple "bistrot bar", il va devenir le lieu le plus chaleureux du XVIII ème! Vous prenez le pari???

 

 

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

Votre générosité débordante nous permettra de vous bichonner dans votre nouvel endroit préféré! Pour cela, nous avons besoin de rendre l'endroit chaleureux et accueillant.

 

 

Cela passe par: l'achat de mobilier, une sono, toute la déco qui va sûrement faire le tour de tous vos réseaux sociaux, un rétro projecteur et son écran pour diffuser les grands rendez-vous sportifs, les tenues personnalisées du staff réalisées par un street artiste.

 

 

Deco : 2200€  (plantes, illustrations ...)

Mobilier :3800€ (luminaires, vaisselle, verrerie, petite beauté générale...)

Sono et rétroprojecteur : 2000€ 

 

 

Si la collecte dépasse nos attentes, nous pourrons réaliser notre rêve et équiper le lieu d'un punching ball de foire (et bien évidemment de surprises pour le recordman)

 

 

 

 

 

Le Championnet percevra l’intégralité de la collecte.

 

 

 

Thumb_brute-1520422666
Nico & Brute

Mes devises : "plus on est de fous, mieux on évite la camisole". "Rien n'est plus important que de rire en prenant un bon café, avant d'aller rire en mangeant bien, puis d'aller boire un coup pour rire!"

Derniers commentaires

Thumb_default
Jean-Etienne ne serait pas peu fier, Vachier n’eût que peu de succès en devanture d’ailleurs ! En vous souhaitant un Triomphe, puisque l’Arc s’en est déjà gravé... Festivement vôtre. TD
Thumb_default
Manu lâche l'affaire
Thumb_default
Bravo Charles. On est avec toi !! Tatie Francoise & Pierrock