Aidez à la création d'un roman policier et musical. Financez un nouveau style d'écriture de polar.

Large_bandeau_kisskissbankbank-1522241020

Présentation détaillée du projet

 

 

Pourquoi écrire ?

Pour 2 raisons : Et d'une, j'aime cela depuis mon enfance. Mes rédactions d'école étaient déjà des romans. Avec les mêmes ingrédients.

Et de deux, parce que cela me donne l'occasion de me raconter. mais surtout de raconter la vie telle qu'elle est.

Là, le répertoire est inépuisable.

Mon premier essai, non mené à terme, fut Maman, je veux devenir impresario. J'avais trente ans.

A soixante ans, j'étais en difficulté avec ma radio locale, ma vie privée et les combats politiques. Un immense ras le bol m'a poussé à écrire. Pour me changer les idées, oublier tous mes soucis.

Et des milliers de pages sont arrivées, pages qu'il a fallu structurer.

Je me suis alors rendu compte que je savais écrire un roman publiable. Deux années de travail à quatre heures d'écriture par jour.

Sur le fond, j'ai suffisamment matière pour d'autres récits. Sur la forme je suis à l'écoute. 

 

Quoi écrire ?

Deux choses : La première est la vie que j'ai mené, celle que j'aurais pu vivre et surtout celle que j'aurais aimé vivre.

La vie que j'ai menée est musicale.

Celle que j'aurais pu vivre aurait été financière.

Celle que j'aurais dû vivre aurait été d'amour...

Seconde chose, la vie de tous les jours ne me convient pas. La vie en société nous est indispensable mais elle n'est pas "vivable". Même pas "viable" si l'on est honnête.

J'aurais voulu faire de la politique pour dénoncer cela mais lorsque l'on parle sérieusement on ne vous écoute pas.

Pour la presse et certains électeurs, la petite culotte ou la couleur des chaussettes sont les seules choses qui comptent.
Pour la presse, on parle à la place des candidats et on les censure arbitrairement.

Pour certains électeurs on ne comprend rien à ce qui se dit.

D'où les catastrophes électorales et économiques. Par contre, avec la fiction on peut tout dire.

Alors au fil de mes romans, "je vais tout dire".

 

 

QUE TROUVEREZ-VOUS DANS CE ROMAN ?

Une énigme

Comment berner tous les services de l'Etat pendant vingt-cinq ans sans éveiller les soupçons ?

Comment berner les Douanes et la Gendarmerie pourtant en surveillance permanente ?

Comment berner le fisc et ne pas payer d'impôts ?

Comment donc ne pas continuer vingt-cinq années de plus avec une telle perfection dans l'organisation ?

Rien ne s'y oppose en effet. Quoique ?

Tout poison a son antidote.

Dans cette affaire l'antidote s'appelle "La Femme".

Dans cette affaire (et d'autres?), ce ne seront que des femmes qui réussiront à combattre le crime.

Pas la Gendarmerie ou la Police

Pas les Douanes ou le Fisc.

Pas l'Etat donc.

Et, bien sûr, pas les hommes.

Des femmes :

Habituellement la femme est représentée dans la fiction comme beaucoup d'hommes aiment à la voir dans la vie :

- Pin-up, mannequins

- Prostituées contraintes ou volontaires

- Femmes de ménage ou secrétaires.

Chez moi, dans ce roman, la femme est représentée comme suit :

- Chanteuse de grand talent et de grande beauté avec indépendance et forte volonté.

- Sportive de grand talent et de grande beauté avec tendresse et forte émotion.

- Intellectuelle blonde! et de grande beauté avec obstination et pertinence

Dans leurs certitudes, ces messieurs seront forts surpris. Ils réagiront avec violence mais trop tard. En tous cas pour une part.
Et ces femmes, Mesdames les futures lectrices, c'est Vous!

Définir ce roman ? Comment dire ?

C'est un polar au sens où il y a des crimes.
C'est un polar au sens où il y a des gendarmes.
C'est un polar au sens où il y  a des douaniers.

C'est un polar au sens où il y a de l'action.

C'est un polar au sens où il y a un mystère.

MAIS

Ce n'est pas qu'un polar au sens où il y a de la musique

Ce n'est pas qu'un polar au sens où il y a de l'humour

Ce n'est pas qu'un polar au sens où il y a de l'amour

Ce n'est pas qu'un polar au sens où les civils enquêtent

Ce n'est pas qu'un polar au sens où des femmes résolvent

DONC

C'est un polar au sens classique du terme

Mais ce n'est pas un polar comme les autres

C'est un polar classique au sens où l'on enquête

Ce n'est pas un polar classique vu le rôle secondaire joué par les services de l'Etat.

Enfin, c'est un polar classique car il y a des gentils et des méchants.

Mais les méchants sont vraiment méchants, mêmes avec les femmes.

 

 

L'auteur, Mister d'Jack Perret

Employé de banque pendant 4 ans, personne n'est parfait...
Vie consacrée au Rock'n'roll

Collectionneur de disques

Ancien manager de Vince Taylor, des Strombolis...
Ancien producteur de disques : Nellie Stevens, Frédérique Carminati, Vince Taylor, Sammy Rimington et Sextan.

Ancien animateur en discothèque, et en indépendant. Plus de 6000 animations.

Créateur de radios locales : radio canotier, fréquence Charollais, Epinac FM et Radio Swing

Candidat aux élections

Cantonales sur Epinac, Conseil Général non élu

Municipales sur Autun, Maire : non élu

Présidentielles 2012 : manque de signatures.

Auteur de chansons

Aime écrire : passe à l'acte à 62 ans!

Fan d'Elvis Presley, d'Errou Garner, de Big Joe Turner

Fan de Vercingétorix, Toussant Louverture, du Commandant Massoud, du Général Leclerc et de Pierre Poujade.

Enfin français et européen à 800%

 

 

LE ROMAN :

Ce récit se passe en Beaujolais :  Belle région de moyenne montagne dont le Mont Saint Rigaux qui culmine à 1012 mères d'altitude.

Belle région faite de 4 parties :

Citadine avec Belleville /Saône et Villefranche/Saône : le Beaujolais Centre

Colorée avec des maisons lumineuses : Le Beaujolais Pierres Dorées 

Nature avec forêts et lacs : le Beaujolais Vert

Et le Beaujolais vignoble avec des rangs de vignes à pleine collines.

Ce récit se passe en Beaujolais et en son centre, dans le charmant village de Beaujeu.

Ce récit se passe en Beaujolais, sous le parapluie sonore de BEAUJOLAIS FM.

Ce récit se passe en Beaujolais, juste au moment des vendanges.

Ce récit se passe donc en automne.

Ce récit enfin, aurait pu n'être que touristique et musical. Et ennuyant non ?

Ce récit se passe en Beaujolais

Belle région de moyenne montagne située en bord de Vallée de la Saône.

Belle région près de quatre voies de communication :

- Route Nationale

- Autoroute

- Ligne SNCF

- TGV

Avec la rivière fleuve : La Saône, en plus.

Et n'oublions pas l'aéroport Saint Exupéry à Lyon, tout proche.

C'est une région industrieuse

C'est une région viticole

C'est une région touristique

C'est une région calme et radieuse

Calme et radieuse jusqu'à l'arrivée d'un Américaine.

Touristique, toujours avec elle.

Viticole aussi avec elle.

Mais drôlement industrieuse parfois, quoique personne n'en sut jamais rien avant son arrivée. Certaines affaires ne souhaitent pas de publicité!  Celles de ce roman surtout !

LES PERSONNAGES :

ALEXANDRA :

Qu’une Américaine prenne l’avion puis le TGV : rien d’extraordinaire… Qu’elle veuille visiter et s’installer en Beaujolais : rien d’extraordinaire, Que cette femme visite la région en Cadillac : pas très ordinaire (du moins pas en France), Qu’elle chante et donne 2 concerts de COUNTRY MUSIQUE : ce n’est pas ordinaire (du moins en France), qu’elle fasse tout pour se faire remarquer : cela sort de l’ordinaire… mais qu’elle déclenche certaines réactions : Ça c’est extraordinaire !

Curieux personnage… Que vient-elle faire en Beaujolais ? A vous de le lire…

SANDY :

Qu’une stagiaire fasse ses classes sur Beaujolais FM : rien d’extraordinaire, Qu’elle aime le Beaujolais et souhaite y résider : rien d’extraordinaire, Que cette femme loge chez son employeur : ce n’est pas ordinaire, Qu’elle se rapproche de son employeur : ce n’est pas ordinaire, Que cette femme soit championne de billard : c’est extraordinaire ! Qu’elle initie son employeur à cette discipline : c’est extraordinaire !

Curieux personnage… Restera-t-elle en Beaujolais ? A vous de le lire…

LUCILLE :

Qu’une journaliste travaille dans le Beaujolais : rien d’extraordinaire, Qu’elle travaille dans une radio locale : rien d’extraordinaire, qu’elle soit amoureuse de son employeur : ce n’est pas ordinaire au sens où 20 années les séparent.

Que cette blonde déchaîne les passions avec un look « années 50 » : c’est extraordinaire, Qu’elle déchaîne les passions par son esprit «brillant» : c’est extraordinaire, si l’on en croit ce que l’on dit sur les blondes !

Curieux personnage… Sur quoi enquêtera-t-elle en Beaujolais ? A vous de le lire…

MISTER D’JACK :

Qu’un sexagénaire soit responsable d’une radio locale : rien d’extraordinaire... De 12 radios locales : rien d’extraordinaire… Qu’il n’emploie que des journalistes femmes : pas très ordinaire… Qu’il soit paternaliste avec elles : pas très ordinaire… Que ces femmes soient toutes amoureuses de lui : c’est extraordinaire ! Qu’elles mènent des enquêtes policières : c’est également extraordinaire !

Curieux personnage… dans quelles aventures emmènera-t-il ses belles journalistes ?

A vous de le lire…

LOUISON :

Qu’un Belge s’installe dans le Mâconnais : rien d’extraordinaire… Que ce Belge aime le Beaujolais (la région et le vin) : rien d’extraordinaire… Qu’il ait été parachutiste pendant quelques années : Un peu moins ordinaire… Qu’il y ait eu la vie dure, notamment une mauvaise chute sur le dos : c’est moins ordinaire… Qu’il participe aux aventures de Mister d’Jack et de ses Girls : ce n’est pas ordinaire… Qu’il y mène une action VIGOUREUSE : ce n’est pas ordinaire, c’est extraordinaire !

Curieux personnage… Quel sera son rôle ? A vous de le lire…

Jean-Charles :

Qu'un homme d'un mètre quatre-vingt quinze vive dans le Mâconnais : rien d'extraordinaire qu'il y est né. Que ce grand homme soit photographe ; rien d'extraordinaire. Qu'il ait passé quelques années dans la Légion : c'est moins ordinaire. Qu'il ait eu la vie dure ne surprendra personne : ce n'est pas une vie ordinaire. Qu'il participe aux aventures de Mister d'Jack et de ses Girls : ce n'est pas ordinaire. Qu'il y mène une action déterminante : ce n'est pas ordinaire, c'est extraordinaire.

Curieux personnage… Quel sera son rôle ? A vous de le lire…

 

 

PERSONNAGES SECONDAIRES :

Qu’une concierge s’appelle Madame DA COSTA : pourquoi pas ? Que cette concierge ait des contrariétés à cause de MISTER D’JACK, c’est contrariant !

Que le facteur passe prendre l’apéro chez ce JACK, c’est banal… Que ce facteur ressemble à Jacques TATI dans le film JOUR DE FÊTE (1947), ce n’est pas banal !

Qu’un Général de Gendarmerie commande la région RHÔNE-ALPES-AUVERGNE c’est normal. Que ce Général rencontre MISTER D’JACK et ses Amazones, cela pourrait être anormal, même si c’est légal…

Que NESTOR LE CHAT n’aime pas les uniformes pourrait surprendre…

Que MISTER D’JACK ait un ami nommé MISTER MICHEL n’a rien de surprenant vu qu’ils aiment la même musique…
Que tous soient des « Gentils », c’est la logique…. Mais ne pas avoir de méchants, ce serait illogique !

 

 

LES PERSONNAGES « MECHANTS » donc :

Pensez-vous que l’on puisse réussir dans les affaires, légales ou illégales, sans avoir un sens aigu de l’organisation ? Bien sûr que non !

Pensez-vous que l’on puisse réussir dans les affaires, légales ou illégales, sans être un as de la vente ? Bien sûr que non !

Pensez-vous que l’on puisse réussir dans les affaires, légales ou illégales, sans avoir le sens de la finance ? Bien sûr que non !

Pensez-vous que l’on puisse réussir dans les affaires, légales ou illégales, sans complicités achetées ? Bien sûr que non !

Pensez-vous que l’on puisse réussir dans les affaires, légales ou illégales, sans être parrainé ? Bien sûr que non !

Pensez-vous que l’on puisse réussir dans les affaires, légales de nos jours avec toutes les charges, taxes et impôts sur le dos ? Bien sûr que non !

Pensez-vous enfin que l’on puisse réussir dans les affaires illégales sans se faire prendre ?

Sans se faire prendre par la Justice ? Oui, Sans se faire prendre par Mister D’Jack ? Pas si sûr !

 

 

ENFIN LA MUSIQUE :

dans ce roman, nous parlerons de Country Musique avec une étude des chanteuses américaines des années 70-80.

Dans d'autres romans, nous parlerons :

Twist et Madison avec les chanteuses françaises du début des années 60 en France

Rock'n'roll avec les chanteuses de toutes époques et de tous pays dans ce style.

Chanson Française de tradition et de qualité comme Edith Piaf, Fréhel ou Damia.

Disco des années 70-80 avec des 45t de collection.

PIANI JAZZ avec Erroll Garner, Duke Elligton ou Count Basie

Guitare Jazz avec Django Reinhardt ou Sacha Distel.
Boogie-Woogie ...et autres!

Des programmes adéquats seront à écouter sur le site des éditions Perret. Des disques vinyles et des CD seront édités.

 

À quoi servira la collecte ?

Jacques PERRET percevra l'intégralité de la collecte. Le premier tirage est le plus cher, car il comprend le réglage de l'imprimerie, les coûts de maquettage et de secrétariat (frappe du manuscrit).

Les retirages seront beaucoup moins chers.

Le plus dur est donc le démarrage, d'où le recours à Kiss Kiss Bank Bank.

La saisie du manuscrit interviendra entre juin et juillet pour un coût de 1680€TTC

Ensuite selon calage avec l'imprimeur, l'édition du roman se fera entre juillet et septembre (coût 3450€TTC), pour une première mise en place en librairie dans le Rhône en octobre et le lancement officiel du roman à l'occasion de la sortie du Beaujolais Nouveau 2018 début novembre.

Frais KKBB : 440.00€

Si la collecte dépasse l'objectif, elle financera :

Coût retirage 5.00€/livre

Financement des démarches commerciales auprès des librairies.

 

 

 

Derniers commentaires

Default-8
Salut Jacques. Je suis ton premier donateur, bonne chance ! Michel Gosselin