Le Joyeux Bordel pose ses valises à Avignon

Concert

Visuel du projet Le Joyeux Bordel pose ses valises à Avignon
Checked circleRéussi
51
Contributeurs
Monday, July 30, 2018
Date de fin
2 830 €
Sur 2 800 €
101 %

Le Joyeux Bordel Pour la première fois à Avignon

Suivre et partager

Le Joyeux Bordel pose ses valises à Avignon

C'est avec joie, excitation et une certaine fébrilité que la Compagnie l'Insolente participe pour la première fois au Festival d'Avignon avec son spectacle Le Joyeux Bordel. Créé à l'automne 2013 au Domaine d'Ô à Montpellier, ce spectacle de chansons reprendra donc sa route dès le 6 Juillet!

 

Pourquoi Avignon?

 

Le Festival d'Avignon c'est l'occasion d'insuffler une nouvelle vie à ce beau projet, c'est une "fenêtre" d'exposition plus large, c'est aussi l'opportunité d'être dans un contact plus direct avec le public.

C'est le pari que nous nous sommes lancés, un gros investissement financier mais avec votre aide, nous y parviendrons!

 

 

alt

 

 

 

Le Spectacle

 

"Le Joyeux Bordel c'est moi...c'est vous. C'est à l'image de ce qu'est la vie: poétique, âpre parfois et drôle. C'est la rencontre entre ma sensibilité de comédienne chanteuse et la plume acérée de Yanowski. C'est une traversée, un voyage...

 

 

 

alt

 

 

 

Ca parle d'amour, forcément.

 

Ce n’est pas un spectacle pour les femmes. Pas uniquement pour elles, j’entends.

 

C’est chanté par une femme, accompagné par une femme… ou un homme  et ça nous parle de l’humain, de vie qui échappe, qui s’échappe, qui déborde…de rire aussi ça fait un bien ! C’est aussi simple et aussi complexe que ça.

 

Ces choses que je chante, que je raconte aussi parfois, ce sont les miennes. Un moi de fiction, j ‘entends. Il y est question de corps féminin, de vies trop bien remplies, de temps qui passe, de transmission, d' une synthèse non sans humour, de 20 ans de métier ( La Mère M). L’écriture de Yanowski est à elle seule promesse d’une part de trouble, de décalage.

 

Et j’ai l’insolence de croire que ces chansons vont trouver écho." Sandrine Clémençon

 

 

 

alt

 

 

 

Genèse du projet

 

Un soir de fin de Festival d'Avignon, Sandrine Clémençon demande à Yanowski, poète iconoclaste et gouailleur, s'il lui écrirait des chansons. Le temps passe...il accepte.

 

Débute alors une collaboration qui s'étalera sur près de deux ans, faite d'échanges, de rendez-vous entre Paris et Montpellier. De ces échanges naissent une douzaine de chansons.

Vient ensuite la rencontre avec Emmanuel Jessua dont l'univers musical est à priori très éloigné de celui proposé. De cette rencontre improbable  naissent à leur tour, au fil du temps, des musiques ou mélopées qui vont servir au mieux la voix et les textes.

 

C'est cet ensemble, fait de rencontres fortuites et improbables mais toujours riches, qui constitue Le Joyeux Bordel.

 

 

 

L'équipe

 

 

A la conception, au chant et jeu : Sandrine Clémençon,l'interprète facétieuse du Joyeux Bordel.

 

alt

 

 

 

 

 

Au piano en alternance lors du Festival d'Avignon: Barbara Hammadi, présence hypnotique...

 

alt

 

 

 

 

 

Emmanuel Jessua, présence énigmatique...également compositeur du Joyeux Bordel.

 

alt

 

 

 

Pour nous envelopper de lumière: Natacha Räber à la Régie.

 

Tout cela sous l'oeil bienveillant de Marion Coutarel, regard extérieur.

 

Sans oublier l'auteur de ces fabuleuses chansons: Yanowski le poète iconoclaste et gouailleur

 

L'équipe du Joyeux Bordel c'est aussi:

 

Tangi Gourmelon, le créateur de lumières, le magicien visuel du Joyeux Bordel.

Thibault Lamy, ingénieur son et garant de l'univers sonore. Toujours à l'écoute!

Daniel Fayet, scénographe talentueux issu de L'Ecole de la Rue Blanche qui a imaginé toute la structure du Joyeux Bordel.

Tony Bruneau qui a composé un des titres phares du spectacle: La Mère M.

Aline Ersham, costumière de l'équipe.

 

À quoi servira la collecte

 

Participer au Festival Off d'Avignon est un pari un peu fou qui a un coût et toute l'énergie déployée ces derniers mois ne suffit pas à financer l'intégralité du Festival.  La collecte sera versée à La Compagnie l'Insolente.

 

Cet objectif est le 1er palier que nous sous sommes fixés et ce dont nous avons besoin au minimum. En maîtrisant les coûts, notre budget avoisine quand même les 15 000 euros.

 

La collecte servira au choix ( les artistes se nourrissant d'amour et d'eau fraîche, les frais de nourriture sont exclus de cette liste):

 

- à régler une partie de la location du lieu où nous jouons

- à l'hébergement de l'équipe

- au transport et à l'accordage d'un piano

- aux frais de déplacement de l'équipe

- à s'acquitter des droits d'auteur

- à l'édition de flyers, plaquettes et tout support promotionnel pour le spectacle

- aux petits plus qui font la différence ( une nouvelle garde robe pour un nouveau départ, quelques douceurs et quelques paillettes supplémentaires: ben oui faut que ça en jette, c'est Le Joyeux Bordel quand même!!!)

 

 

alt

 

 

Et si jamais nous devions dépasser la somme fixée, eh bien cela nous permettrait d'aborder le Festival plus sereinement!

 

 

 

Choisissez votre contrepartie

Pour 5 € et plus

MERCI

  • Contributeur : 1
  • Livraison Septembre 2018

Pour 15 € et plus

MERCI et 1 Bidouille

  • Contributeurs : 8
  • Livraison Septembre 2018

Pour 30 € et plus

  • Contributeurs : 7

Pour 50 € et plus

  • Contributeurs : 8

Pour 70 € et plus

  • Contributeurs : 2

Pour 100 € et plus

  • Contributeurs : 3

Pour 200 € et plus

  • Contributeur : 1
  • Livraison Juillet 2018

Pour 300 € et plus

Pour 500 € et plus

Pour 1 000 € et plus

Pour 2 500 € et plus

Faire un don

Je donne ce que je veux