Le Musée de Louis, consacré à Louis de Funès, déménage : il va s'installer à l'orangerie du château de Clermont, son ancienne demeure.


Disponible

Nous avons reçu plusieurs demandes de contributeurs qui n'ont pas pu faire valoir leurs entrées gratuites valables en 2014.

 

Que tout le monde se rassure : nous avons décidé de prolonger la validité des entrées jusqu'à fin 2015. 

 

Lors de votre visite, vous devrez dire votre nom à l'accueil. Si vous ne l'avez pas encore eue, demandez alors votre carte postale collector. 

 

Attention : fin 2015 toutes les entrées non utilisées seront définitivement perdues.

 

À bientôt !

Disponible

L'ouverture du musée est prévue le 30 avril.

Toutes les informations sont sur le site : http://www.museedelouis.org

 

Disponible

D'abord il y a eu le grand nettoyage, le samedi 29 mars. Une courageuse équipe de bénévoles pour éliminer vieille moquette et détritus de squat à l'étage, et une autre très efficace pour frotter et astiquer sol, vitres, et meubles.

Puis, pendant plusieurs jours, la réception et le tri de centaines de pièces de collection.

Le percement des murs, et la fixation des cimaises.

Et 6 jours, du matin au soir à l'orangerie, pour préparer les meubles : des centaines de petits trous dans le plexiglass qui sera vissé pour protéger les pièces exposées.

Hier, 11 porte affiche ont été suspendus... le plafond est à 3,70m et les plaques pèsent plus de 15kg... En position acrobatique, en haut d'un escabeau ou sur une échelle trop droite...

Et il en reste 22 à accrocher, mais maintenant on a la technique !

Voici une photo, pour clore cette nouvelle très brève mais l'escabeau nous attend...Aff_1

 

Disponible

Le petit musée se vide progressivement, et hier c'était le tour des meubles. Le groupe des déménageurs a travaillé à merveille, et a maîtrisé allègrement le transport des vitrines en verre trempé, très lourdes. Presque tout le mobilier a été transféré à l'orangerie, il ne reste qu'une grande banquette de café, de 2.60m, que l'on voit un peu au fond sur cette photo de la petite salle vidéo 

2013-07-18_salle_video

 

Cette banquette est à vendre. Skaï d'époque, avec une déchirure droite de 30cm sur l'assise. Très lourde, bois et crin, mais vraiment typique des cafés des 60's. Nous la vendons 50€ : si vous êtes intéressé envoyez-nous un mail à asso@museedelouis.org.

 

A l'orangerie, bien qu'il y ait encore beaucoup de travail à faire, cela commence à ressembler à quelque chose...

 

L'accueil :

20140323__8_

Avec notamment le magnifique comptoir et le classeur à rideaux dénichés sur le Bon coin...

 

Dans la salle 40-50's :

20140323__7_

Télévision de la fin des années 50, sur un argentier également d'époque. Le nouveau carrelage rend bien.

 

Dans la salle des 60's :

20140323__3_

Les pieds sont à modifier : un détail imprévu... en attendant, les caissons sont posés à même le sol.

 

Et pour finir, un petit tour dans les 70-80's :

20140323__4_

Non, le petit bichon ne fait pas partie des meubles !

 

Cette semaine la salle de projection va avoir son écran (première pièce du Musée de Louis à faire son retour à Clermont, puisque c'était l'écran de Louis de Funès), et la pose des sièges va être terminée. Le système d'alarme et la vidéosurveillance vont être mis en place également. Samedi, ce sera le grand nettoyage par une belle équipe de bénévoles. 

 

Les meubles vont être poncés ou seulement nettoyés ou cirés suivant l'état et les matériaux (il paraît que le Formica n'a pas besoin d'être ciré !). Tous vont être modifiés afin que les objets, les photos, les courriers etc qu'ils contiendront soient protégés. Tous ou presque : les chaises resteront telles quelles !

 

Il reste des appliques à fixer, et bien d'autres détails plus ou moins gros... mais ça avance, ça avance ! A suivre...

 

 

 

Disponible

Nous recevons des mails et des appels de personnes qui voudraient contribuer mais ne le peuvent plus sur Kisskissbankbank puisque la collecte est finie.

Mais l'appel à contribution n'est pas terminé : jusqu'au 30 mars, tous les dons que le musée reçoit donnent droit aux contreparties.

Les chèques doivent être à l'ordre de l'association : Musée de Louis,

et envoyés à son adresse postale actuelle : 7bis rue de Clermont 44850 Le Cellier.

Alors, il n'y a pas de temps à perdre pour aider le Musée de Louis, et avoir un livre dédicacé par Patrick et Olivier de Funès, une invitation VIP à l'inauguration du musée, ou tout simplement une carte-postale édition spéciale... Après le 30 mars, ce sera vraiment terminé !

 

Sur place, tout avance. Les travaux de cette semaine (grilles aux fenêtres, sièges de la salle vidéo), le déménagement du petit musée samedi, la mise en place des luminaires (petit à petit on y arrivera !), le seuil pour PMR sera fait bientôt.

 

Dans la presse, on parle de nouveau du Musée de Louis : 

http://www.ouest-france.fr/le-musee-de-louis-dans-lorangerie-de-clermont-2005359

http://www.letelegramme.fr/bretagne/de-funes-succes-pour-le-p-tit-musee-18-03-2014-10081831.php

 

Quelle histoire, mais quelle histoire !!! Mais il fallait s'y attendre : comment le musée consacré à l'un des plus grands acteurs comiques, toujours en mouvement, pourrait-il être créé sans rebondissement ? 

Disponible

30 + 30 + 30 + 10 + 30 +30 + 100 + 30 + 100 + 10 + 50 + 100 + 40 + 50 + 100 + 150 [...] +50 + 10 + 300 ... = 11 240 € !

MERCI, 11 240 fois, de nous accompagner !

 

Grâce à tous ses amis, l'équipe du Musée de Louis se sent encouragée et soutenue, et vous n'imaginez pas à quel point c'est important pour les semaines à venir ! Car le rythme des préparatifs s'accélère... 

 

De nouvelles pièces de collection sont arrivées aujourd'hui, exceptionnelles et qui vous raviront ! 

Le carrelage a été posé.

Le seuil (pour l'accès des fauteuils roulants) va être réalisé très bientôt.

Les pancartes (horaires, plan, fléchage) sont à l'étude.

L'ordinateur ne se repose que la nuit ; toute la journée il enregistre, affiche, calcule, envoie, reçoit, stocke sans faillir... pourvu que cela dure !

Demain, premières mises sous cadre...

En cours : la fixation des appliques d'éclairage.

La semaine prochaine : déménagement des meubles du petit musée vers l'orangerie. Fixation des sièges et des grilles aux fenêtres (opérations retardées faute de main-d'oeuvre mais ça y est, l'équipe est trouvée).

 

La collecte sur Kisskissbankbank s'est terminée ce matin, avec un joli score : 112 %. Nous avons voulu permettre à tous ceux qui le souhaitaient de participer au projet, et le pari est gagné ! Louis de Funès serait content.

 

Une petite remarque, pour ceux qui n'ont pas été informés à temps de la collecte mais qui voudraient soutenir le musée : ils peuvent envoyer un don par chèque à :

Musée de Louis

7bis rue de Clermont

44850 Le Cellier

 

Encore merci à tous, et à très bientôt pour de nouvelles actualités (le projet reste en ligne même après la fin de la collecte).

Disponible

L'excellente nouvelle, cela a été le franchissement de la barre des 10 000€ : le seuil de la collecte ayant été atteint, le financement sur Kisskissbankbank du projet du Musée de Louis est validé.

En l'apprenant, l'équipe du musée a ressenti un immense soulagement et une grande satisfaction, quelque chose dans le genre "On a gagné !".

Oui, mais... il faudrait atteindre environ 10 900 € pour compenser les frais bancaires et la commission de Kkbb (3% et 8%).

Alors il ne faut pas s'arrêter là !

Continuons à parler de l'appel du musée !

Ces quelques centaines d'euros seraient en effet bien utiles pour l'équipement en éclairage, systèmes d'accrochage et en cadres et plaques de protection des affiches. 

Car davantage d'objets et de documents à exposer que prévu, c'est formidable, mais... cela a pour conséquence de faire dépasser un peu le budget prévu.

Alors le Musée de Louis a encore besoin de nouveaux kissbankers ! Il faut en parler à tous ceux qui pourraient avoir envie de visiter le musée de Louis de Funès ou simplement de l'aider à se réaliser. 

Sur place, les choses avancent toujours : l'inventaire des pièces de collection est en phase finale, la fabrication des plaques de protection va être lancée, les grilles des fenêtres sont arrivées et vont être fixées dans les prochains jours, le plombier va bientôt remplacer le lavabo des toilettes pour ménager assez de place aux les personnes en fauteuil roulant, l'électricien a presque terminé, le carreleur va poser le carrelage dans la partie abîmée en fin de semaine. Et puis, il y a notre artiste plasticien...

Alors, pour terminer ce bulletin d'actualité, voici une photo. Nous avions demandé à Régis Bézannier de peindre deux décors, vous avez déjà eu une photo du premier, et voici le second en cours de réalisation.

 

Rabbi_jacob

 

 

Disponible

28 Feb

Bravo !

C'est formidable ! 

Pierre après pierre (ou plutôt... Louis après Louis !), doucement mais sûrement, l'édifice s'est construit.

"Petit musée deviendra grand" nous disait-on l'été dernier ; "vous verrez, vous irez au château". 

Voilà, on y est ! Et cela grâce à la volonté et au soutien de quelques dizaines de personnes et d'une poignée d'entreprises ! 

 

Louis de Funès va avoir son musée dans son château ! (dans un petit morceau, d'accord, mais quand-même !).

 

L'impact de votre soutien financier va bien au-delà de la réussite de cette collecte.

Quel encouragement, vous n'imaginez pas ! Grâce à vous, presque chaque jour a eu sa petite dose d'espoir (et parfois beaucoup plus).

Bien-sûr, savoir que l'argent sera suffisant pour nous permettre les aménagements prévus, et même un peu plus (car nous ne sommes pas encore à l'échéance), c'est rassurant, satisfaisant, soulageant (ça ne se dit pas mais ça convient bien) ; seulement il n'y a pas que les sous : vous êtes avec nous, et ça change tout ! Car tous ceux qui nous ont encouragés lorsqu'ils ont visité le petit musée nous avaient bien  fait comprendre que nous n'étions pas seuls, mais là, vous portez avec nous le musée vers l'avenir !

 

Et quelle belle carte de visite, quel beau symbole de partage et de dynamisme collectif ! Le Musée de Louis est un petit musée associatif, modeste, courageux, opiniâtre même, qui avance à petits pas solides et déterminés. Alors, les obstacles, nous les franchirons, et d'autant mieux que nous sommes forts de votre compagnie. 

 

Il reste encore beaucoup de choses à préparer, les prochaines semaines vont être redoutables... Mais épaulés comme nous l'avons été par vous, nous sommes prêts à affronter la tempête.

 

Allez, assez de discours, il est temps de retourner au travail ! A bientôt sur cette antenne !

 

 

Disponible

Voici la courbe de ce dimanche matin :

Contributions_courbe_0223

 

Belle progression ! Les écarts correspondent aux reversements de dons reçus par chèques bancaires ou en espèces. Le premier versement, de 1500€, a été fait le 31 janvier, et depuis le début du mois, nous reversons les dons à peu-près une fois par semaine.

 

Nous sommes presque arrivés à l'objectif, mais tout de même un peu inquiets car il faudrait atteindre environ 10900€ pour que le musée obtienne les 10000€ espérés (5% de commission Kisskbb et 3% de frais bancaires. C'est normal, c'est clairement exposé dans les conditions générales).

 

Alors nous devons continuer sans relâche à parler du musée, tous !

 

Vous avez besoin d'arguments, c'est normal. En voici : le nouveau Musée de Louis sera extraordinaire par le lieu où il vous accueillera bientôt, mais surtout grâce à une fabuleuse exposition !

 

- Un fonds unique composé d'objets, photos, souvenirs et archives de Louis : pièces précieusement conservées par Madame Jeanne de Funès et ses fils Patrick et Olivier de Funès ;

 

- Une collection d'affiches dont certaines rarissimes, des photos remarquables voire uniques, des accessoires utilisés dans les films, tout cela confié au musée par des collectionneurs enthousiastes et généreux.

 

C'est la dernière ligne droite ! On y va !

 

Disponible

L'artiste met la dernière touche à son tableau ; c'est Régis Bézannier (http://rbezannier.free.fr/Default.htm). 

 

Img_2107

 

Ce panneau est le premier élément de décor du musée. Certes, les murs auraient bien eu besoin d'un coup de peinture, mais nous avons un très petit budget décoration, alors nous avons choisi de privilégier l'ambiance, et tant pis pour les murs qui, de toutes façons, seront largement dissimulés par les affiches ! 

 

Il va y avoir une autre scène, pour un autre film, et puis d'autres suivront l'année prochaine si tout va bien. 

 

Le Musée de Louis est fier de présenter le travail d'artistes comme Régis ; il y a eu aussi le groupe de Flamenco d'Olga Marquez que nous avions invité après la projection de La Folie des Grandeurs, la New's Fanfare qui a suivi Le petit baigneur, les lectures par l'Association Artistique de la Forêt après La Puce à l'Oreille... Le Musée de Louis aime les artistes, c'est normal pour un musée consacré à Louis de Funès !

 

 

 

Disponible

Ca monte, ça monte... Ce matin, en comptant les chèques en attente (reçus ces derniers jours, pas encore reversés sur Kisskbb), la cagnotte est à 8 330 €.

 

Tout va bien, mais il faut continuer à se mobiliser, ne pas oublier les 8% prélevés par Kisskbb... Il est nécessaire que l'on dépasse 10 000 € pour réellement avoir cette somme !

 

A l'orangerie, le menuisier a terminé son travail : obturation des ouvertures dans la salle de projection, restauration des portes, mise en place des poteaux et poutres pour les séparations de salle, fermeture de l'escalier et d'autres choses encore.

 

Les électriciens ont encore du pain sur la planche, mais cela avance bien. 

 

Le carreleur ne va pas tarder, le carrelage commandé arrivera dans la semaine. En voici une photo :

 

Carrelage

 

Techniquement il y a des contraintes, et un risque esthétique empêchant la pose d'un carreau ressemblant mais forcément différent, alors nous avons finalement fait le choix de trancher par rapport à la tomette en place. La zone concernée sera dans la salle "début de carrière", avec beaucoup de noir et blanc.

 

Les meubles sont presque tous achetés (Le bon coin, la Trocante, Trocantons, Emmaüs etc), et l'étude de leur habillage pour la protection des pièces de collection est en phase finale. Tenez, voici une autre photo, pour les années 50 :

 

Argentier_50

 

C'est un argentier, en bois verni et formica... qui pèse son poids ! Ce petit bureau est également typique des années 50 (formica et rotin) :

 

Bureau_50

 

Tous les meubles seront équipés de protections et remplaceront les traditionnelles vitrines... Mais nous n'en dirons pas davantage, pour préserver votre surprise quand vous viendrez !

 

Le choix à faire pour l'exposition est juste commencé, car nous attendons d'autres pièces. Tout devra être défini à la fin du mois pour commander les plexiglas de protection des affiches et photos (une entreprise du Cellier, Jouin Solutions Plastique, est spécialiste en ce domaine, et a déjà commencé à travailler pour nous : l'année dernière JSP nous a offert l'enseigne du petit musée, c'était notre premier mécène).

 

Voilà, c'est tout pour aujourd'hui... Nous partons à Clermont pour tracer l'emplacement des sièges dans la salle de projection... Et dire qu'il fait beau, mais que cette salle est désormais dans le noir ! Heureusement, cela ne va pas nous prendre trop de temps.

 

Disponible

La cagnotte se remplit, cela monte doucement mais sûrement ; voici une copie d'écran de la courbe donnée par Kisskbb :

 

Contributions_courbe

 

Naturellement, cette courbe ne peut pas inclure au fur et à mesure les dons que nous recevons directement.

 

Le gros écart fin janvier correspond au montant que nous avons reversé provenant de dons directs : 1500€ .

 

Il y a encore 475€ reçus en chèques, qui seront reversés prochainement.

 

Ce soir, il reste 3105 € à trouver exactement.

 

Aujourd'hui, nous avons eu 700€ de promesse de don, alors cela ne fera plus que 2405 €. 

 

Nous sommes confiants, et contents pour le musée !

Disponible

Ca y est, c'est un vrai chantier ! outils, machines, poussière, bruit ! Ca vit ! Les murs retrouvent le sourire, ça se sent !

Ce matin, les menuisiers ont été rejoints par les électriciens, et l'armoire électrique n'a plus qu'à bien se tenir.

 

Voici l'état d'avancement ce midi :

 

20140205-2_travaux

 

Poteaux et poutres sont en place. La pose de la porte dans l'escalier, ainsi que l'habillage prévu, sont faits aussi.

 

20140205-1_travaux

 

Et en regardant la photo... aïe, la porte n'ouvre pas du côté prévu ! Un petit coup de téléphone, et le menuisier va la changer. Ouf !

 

Disponible

Hier, les travaux ont commencé ! Le menuisier a monté l'échafaudage (3,70m de hauteur dans l'ancienne bergerie, 4,80m dans l'orangerie... c'est haut !), et puis voilà, c'est parti !

 

20140204_2_travaux_j_1

20140204_travaux_j_1

 

Quelques précisions, à propos de ce magnifique lieu où nous allons nous installer :

- il y a l'orangerie, c'est le bâtiment accolé au château, où nous ferons la salle de projection. C'est une construction du XlXè ;

 

20140130_orangerie__15_

 

- et puis la partie tout en longueur où seront l'accueil et l'exposition, qui fut une bergerie royale, de Marie-Antoinette nous a-t-on dit. Lorsque Louis de Funès possédait le château, et avant lui la famille de sa femme (les Nau de Maupassant), c'était une étable, et toutes les ouvertures de cette façade étaient murées : l'accès se faisait uniquement par la cour de la ferme. La construction de la bergerie serait antérieure même à celle du château (qui date du XVllè siècle). 

 

20140130_orangerie__16_

 

Nous vérifierons tout cela lorsque nous aurons le temps... En tout cas, tout cet ensemble est de nos jours désigné sous le terme "l'orangerie".

 

Disponible

Une légende revient !

 

Le Cercle Artistique Cellarien est une association qu'a bien connu Louis de Funès. Chaque année, lorsque la troupe présentait sur scène sa revue-spectacle, Louis et Jeanne étaient dans le public... et juste après, dans les coulisses pour un petit verre avec les artistes que Louis félicitait et encourageait. Il leur a d'ailleurs offert une sono. Nous avons des lettres et une photo, précieux souvenirs de cette amitié.

 

Le CAC, maintenant, c'est une vraie légende : c'était "la petite soeur de La Cloche", la grande revue Nantaise. Au Cellier, la troupe du CAC faisait salle comble à chaque représentation, et l'on y venait de loin ! Tous ceux qui ont connu cette époque ici en parlent avec des étoiles dans les yeux ! 

 

Depuis plusieurs années, l'association était "en sommeil". Mais, à l'initiative de Gilles (lle témoin qui raconte dans la vidéo du musée les relations de Louis de Funès et du CAC), c'est reparti !... (comme en 14 !). Depuis la création du musée, il a toujours été là pour nous aider, et ce qu'il a proposé, c'est vraiment formidable.

 

Un coup de fil, un rendez-vous : Gilles, Jean-Marc et Dominique (président ou ex-présidents du CAC) se sont réunis autour de son idée : organiser un spectacle pour aider le Musée de Louis dans sa collecte de fonds.

 

Ils ont rassemblé les troupes désoeuvrées... non, pas du tout !  Ils ont parlé du projet, et voilà plus d'une douzaine de personnes volontaires et chargées de mission pour nous offrir une belle soirée. Trouver des artistes, réserver une salle, organiser la soirée, distribuer ou coller les affiches... Les voilà repartis en campagne (et en ville), ils adorent !

 

Cabaret_cac_a4

 

Tous les artistes seront bénévoles, et la recette sera offerte au musée juste avant la date butoir de Kisskbb !

 

Si vous pouvez venir à cette soirée, réservez suffisamment à l'avance, car cela va attirer du monde, c'est sûr !

Disponible

En parallèle à notre appel sur Kisskissbankbank, nous recevons des dons par chèques pour "le musée de Louis à l'orangerie" (comme indiqué sur le site internet du musée).

A ce jour, nous avons ainsi recueilli 1525 €. Cumulés avec les 3550 € de Kisskbb, cela fait 5075 €.

En cas de nécessité pour atteindre les 10000€, nous verserons la somme des dons directs sur Kisskbb.

Nous pouvons donc d'ores et déjà considérer que la collecte a dépassé 50 % !

Ce n'est pas une bonne nouvelle, ça ?

 

Disponible

Voici des images... Pour rêver un peu ! mais le résultat ne devrait pas être très éloigné de cette vision de Vincent.

Vincent Chapeau, le talentueux auteur du livre Sur la route de la Grande Vadrouille, fait partie des têtes pensantes du futur musée et il a réalisé ces belles projections :

 

Mus_evue1  

Mus_evue2

 

Et cette vision-là, c'est juste pour le plaisir des yeux... On s'y sent si bien, dans ce petit bistrot imaginé par Vincent !

 

Entr_e_mus_e

 

 

Disponible

Anne-Lyse Thomine a reçu Roselyne (souriante mais rongée par le trac !) sur le plateau de Télénantes, pour un reportage consacré au financement participatif (à voir sur le site de Télénantes,  à partir de 9'35) :

 

http://www.telenantes.com/Actualite/18h-aujourd-hui/2014/01/18h-aujourd-hui-6-janvier-2014

 

Nous espérons que cette présentation très intéressante du "crowdfunding" nous apportera quelques participations supplémentaires...

 

Chers amis contributeurs, continuez à parler de notre appel autour de vous, il faut faire rouler la boule de neige pour qu'elle grossisse !

Disponible

C'est très bientôt, janvier !

 

D'abord le plombier va remettre en fonction les sanitaires, et colmater les fuites... En effet, depuis la fermeture du restaurant, les installations ont été vandalisées : robinetterie et ballon d'eau chaude arrachés, tuyaux de cuivre tordus... des surprises en perspective, et peut-être quelques douches involontaires ! 

 

Ensuite, le menuisier va décoller les parcloses des fenêtres (baguettes qui donnent l'illusion de petits carreaux), un artisan spécialisé va appliquer sur les vitres des filtres anti-UV, et les parcloses seront ensuite remises en place. Cette protection est indispensable pour préserver les pièces de collection exposées dans le musée, sinon les rayons solaires effaceraient les couleurs et endommageraient les matériaux.

 

Nous regardons avec espoir l'évolution de notre appel : le musée a besoin de tous, parlez-en autour de vous !

 

 

 

 

Disponible

Hier après-midi, une équipe de volontaires a démonté et rapporté à l'orangerie les sièges de la future salle de projection. Il s'agit des sièges de la salle de spectacle d'une maison de retraite, que nous avions réservés.

 

 
Il y a 50 sièges, aux normes et très confortables, que nous avons pu racheter à un prix raisonnable. Tissu anti-tache, ignifugé.
Sur la photo, vous pouvez voir Pierre, que tout le monde ici appelle Pierrot ; c'est naturellement ainsi que Louis de Funès l'appelait. Il le connaissait bien, le petit Pierrot, car c'était le fils de Marie, l'aubergiste de Beau-Rivage où Louis avait ses habitudes et ses copains pêcheurs ou amoureux de la Loire. Au musée, on peut voir plein de souvenirs de l'amitié que Louis avait pour Marie et Pierrot.
Nous sommes tendus, anxieux par rapport à la réussite de la collecte : si vous le pouvez, parlez-en autour de vous... 
A suivre...

Disponible

Quand il s'agit de Louis de Funès, il n'y a pas de frontière d'âge, de style, de goût : il y a toujours quelqu'un dans l'entourage de chacun qui connaît ses films, qui imite ses grimaces, qui reprend ses répliques !

Les médias le savent bien, et l'annonce du déménagement commence à faire du bruit... et nous aimons ce bruit !

Le Cellier : Le musée de Louis s'installe à l'orangerie du château

maville.com - ‎Il y a 1 heure ‎
Après quelques travaux, l'orangerie du château de Clermont accueillera au printemps le musée entièrement dédié à l'acteur. Le musée entièrement consacré à Louis de Funès, aujourd'hui situé dans le centre du Cellier, devrait rouvrir dans de nouveaux ...
 

Une souscription pour réinstaller Louis de Funès dans son château

Francetv info - ‎Il y a 2 heures ‎
CULTUREBOX. Le Musée Louis de Funès, inauguré en juillet dernier dans un minuscule local de son village du Cellier (Loire-Atlantique), lance une souscription publique pour s'installer dans l'orangerie du château de Clermont, ancienne demeure de ...
 

Le Cellier. Le musée de Louis pourrait s'installer à l'orangerie du ...

Ouest-France - ‎Il y a 2 heures ‎
Roselyne Duringer dans l'actuel musée consacré à l'acteur au Cellier. | Archives Ouest-France. Facebook; Twitter; Google+; Achetez votre journal numérique. Après quelques travaux, l'orangerie du château de Clermont accueillera au printemps le musée ...