Le récupère-couleurs : machine de teinture textile écologique et Open Source par Rosa Tapioca

Ce projet est le tout premier projet de fabrication d'une machine de teinture écologique et open source (c'est-à-dire non-brevetée et respectant les principes du partage technologique). Elle permettra de produire des couleurs personnalisées à une échelle locale à partir de plantes tinctoriales et de matières recyclées (peaux d'avocats, thé, fleurs...) et de réduire grandement l'impact environnemental et sanitaire de la teinture textile industrielle.

Visuel du projet Le récupère-couleurs : machine de teinture textile écologique et Open Source par Rosa Tapioca
Réussi
46
Contributeurs
03/08/2012
Date de fin
2 040 €
Sur 1 600 €
128 %
Soutenu par
OWNI.fr soutient le projet Le récupère-couleurs : machine de teinture textile écologique et Open Source par Rosa Tapioca

Le récupère-couleurs : machine de teinture textile écologique et Open Source par Rosa Tapioca

 

Le projet : le rècupère-couleurs

 

Notre projet est de concevoir des collections féminines et confortables entièrement réalisées à partir de teintures végétales issues de matières recyclées (peaux d'avocats, fleurs invendues, thé...) et de plantes locales (pastel, garances, réséda...) . 

 

Pour cela, nous souhaitons fabriquer une machine de teinture et d'extraction de pigments. Cette machine sera open-source (technologie transparente et partagée) et limitera au minimum l'impact écologique.

 

 

Pourquoi ?

 

L'impact écologique écologique de la teinture textile synthéthique est extrêmement négatif. Malheureusement, il n'existe encore aucune alternative technologique fiable et économique pour de petites entreprises et il n'existe encore aucune machine de teinture open source. 

 

Cette infographie  résume et illustre l'impact de la teinture textile actuelle ainsi que la solution alternative que nous voulons développer.

                                   cliquez sur l'image pour zoomer !

 

Ce projet permettra une certaine relocalisation économique et complétera les deux initiatives de matériaux technologies libres récentes : la machine à filer à faire soi-même et le métier à tisser numérique open source.

 

Le récupère-couleurs servira :

-aux designers

-aux artistes

-aux teinturiers

-aux adeptes du do-it-yourself

-aux pays en développement

 

 

Qui nous sommes : Rosa Tapioca 

 

Nous sommes une manufacture de mode française, et nous souhaitons faire évoluer nos collections, déjà écologiques et locales, en créant nos propres gammes de couleurs à partir de matières organiques et de plantes tinctoriales.  Nous avons pour cela intégré un ingénieur textile dans notre équipe et nous étudions les teintures végétales depuis plusieurs années.

 

Vous pouvez découvrir l'ensemble de nos collections sur rosatapioca.com. Nos premières collections en teinture végétale devraient voir le jour en 2013.

 

 

La machine de teinture écologique : le récupère-couleurs

 

Nous voulons créer une machine d'extraction de pigments et de teinture textile afin de pouvoir teindre nos vêtements à un niveau semi-industriel, pour la production de collections en petites et moyennes séries.

Il s'agit d'un systême de chauffage en cuve, de filtrage et de circulation du bain controlé numériquement.  Les détails techniques seront publié sur le dye-lab pendant l'avancé du projet.  

              

 

Cette machine pourra teindre les vêtements, les tissus ainsi que les les fils. Elle ne connaît aucun équivalent dans l'industrie des machines de teintures textiles et comblera un vide important. Elle représente un triple intérêt pour une entreprise textile d'échelle humaine dans un pays développé ou dans un pays en voie de développement :

 

1- Economie financière : la machine coûtera moins cher que toutes les autres machines de teintures industrielles utilisables pour la teinture végétale et elle permettra d'utiliser des matières de teintures récupérables gratuitement auprès de commerces locaux (café, thé, fleurs invendues, fanes de carottes, peaux d'avocats etc...)

 

2- Maîtriser la production et gagner en autonomie : la machine est conçue pour réaliser les différentes étapes de teintures de la manière la plus simple possible, sans avoir besoin de faire passer les vêtemetns par un long cycle industriel et en mettant au point ses propres gammes de couleurs.

 

3- Relocaliser la production et limiter l'impact écologique. Les transports excessifs et la concentration géographique d'industries toxiques sont des sources importantes de fragilités écologiques et économiques à travers le monde.

 

 

 

Dye-lab.com : plate-forme d'échanges open-source

 

Notre machine sera réalisée en tant que matériel libre (ou technologie open source) dans le cadre du FabLab (laboratoire de fabrication ouvert et collaboratif) de la faculté de Cergy-Pontoise.

Le dye-lab est une plateforme d’informations et d'échanges qui reprend la philosophie d'ouverture, de gratuité et de co-développement des FabLabs. Nous souhaitons y partager avec vous la méthodes de fabrication de notre machine ainsi que des recettes de teinture végétale.

 

À quoi servira la collecte

Nous faisons appel au financement participatif pour nous permettre de développer cette machine. Le projet et la marque se sont toujours construits dans un esprit collectif et de proximité et nous aimerions vous faire partager cette aventure !  

 

Nous demandons seulement la moitié du financement du budget de ce projet sur kisskissbankbank :

 

Cuve de teinture: 499€

Pompe de circulation : 262€

Ceinture chauffante pour la cuve: 318€

Usinage, soudure et assemblage : 130€

Tests de résistance des teintures par un laboratoires certifié: 1115€

Création de la première communauté web collaborative autour de la teinture écologique : 56€

Création d'un réseau efficace de recyclage auprès d'agriculeturs et distributeurs : installation d'outils et de systêmes de récupération : 650€

Processeur arduino : 20€

 

Total : 3050 €

 

Etant donné que nous demandons seulement la moitié de notre financement sur kisskissbankbank, en ajoutant la commission prise lors de la transaction (5%) financière  nous devons obtenir au minimum 1600€.

Tous les dons supplémentaires nous serviront à :

 

- Développer un broyeur-granulateur (open source) afin de faciliter la fabrication de pigments de teinture naturelle.

- Développer notre jardin de culture de plantes tinctoriales

- Investir dans la création d'autres outils de fabrication et de recyclage textile facile d'utilisation, rapide et peu couteux afin de concurencer économiquement l'industrie de la mode ultra-mondialisé, polluante et normative par une altrenative humaine, durable et personnalisé.

Choisissez votre contrepartie

5 €

Un grand merci sur vos profils facebook, twitter et/ou google+ (parution sur vos pages) et remerciements officiels sur dye-lab.com. -sauf si demande contraire.
  • 7 contributeurs

20 €

Contrepartie précédente + carte postale de Rosa Tapioca + intégration à la communauté premium du dye-lab. Découvrez nos collections en exclusivité, recevez des informations en avant première concernant les recettes de teinture végétale et la fabrication de la machine de teinture écologique et participez à l'évolution du projet. (illimité)
  • 13 contributeurs

40 €

Toutes les contreparties précédentes + envoi d'une palette de notre gamme de couleurs sur coton, soie et lin teints dans nos matières organiques
  • 8 contributeurs
  • Disponibilité : 22/30

70 €

Toutes les contreparties précédentes + teinture d'un de vos vêtements en fibres naturelles (coton, soie, laine, lin..) dans la matière organique de votre choix (peaux d'avocats, fleurs, café, thé, fanes de carottes ou autres).
  • 8 contributeurs

300 €

Toutes les contreparties précédentes + 1 vêtement au choix offert dans la collection réalisée en teinture écologique
  • 1 contributeur
  • Disponibilité : 6/7

500 €

Toutes les contreparties précédentes + un cours de teinture végétale en région parisienne.
  • Disponibilité : 5/5

2 800 €

Fabrication d'une machine de teinture écologique spécialement pour vous.
  • Disponibilité : 2/2

Faire un don

Je donne ce que je veux