Le Vagabond

Comment faire payer à un homme la mort de dizaines de milliers de personnes sans devenir un monstre à son tour ?

Visuel du projet Le Vagabond
Échoué
8
Contributeurs
24/10/2018
Date de fin
510 €
Sur 5 000 €
10 %

Le Vagabond

Sérieux et humoristique, théâtrale et fantastique, aidez nous et participons ensemble à l'aventure du vagabond...Un court-métrage, extrait d'une oeuvre littéraire témoignant de l'extraordinaire et dramatique vie de Maximilien Deservais. Un homme qui passe au travers des guerres et du temps, de 1900 à 2014 

Idée

Au-delà de l'histoire en elle-même, le point central du court-métrage est : comment faire payer à un homme la mort de dizaines de milliers de personnes sans devenir un monstre à son tour...

Synopsie

Le soir de Noël 1977, jour de la mort de Charlie Chaplin, un gentil couple de retraité est séquestré par un étrange inconnu dans une salle de cinéma. Au cours de la confrontation, les rôles vont s’inverser pour nous faire découvrir que Vincent et Béatrice n’est pas ce qu’il prétend être…

 

 

Note d’intention

« Le Vagabond » est un tout petit morceau d’un roman écrit il y a quatre ans. Ce roman relate la vie très mouvementée de Maximilien Deservais sur un siècle, de 1900 à 2014. Une sorte de biographie, dont le pivot essentiel se déroule durant la première partie du siècle, même si la Deuxième Guerre Mondiale représente le pivot de cette histoire.

Passionné d’histoire, et surtout des deux premières guerres mondiales, j’avais envie de raconter l’histoire d’un homme qui traverse les dix années qui ont précédé la guerre en Allemagne. Mon histoire reste avant tout, une histoire d’amour romanesque. La quête d’un homme qui est confronté à la pire des malédiction, celle de vivre lorsqu’on a tout perdu.

 

« Le Vagabond » raconte l’histoire d’une vengeance un peu particulière. Comment faire payer à un homme les crimes les plus abjectes qui soient sans se pervertir soi-même. Le film est teinté de fantastique, même si cela n’est pas le sujet principal. Je veux en premier lieu perdre un peu le spectateur, lui donner deux fausses pistes pour lever le voile sur la véritable identité du vieux couple. L’enfermer ensuite dans une sorte de huis clos, dans lequel les dés sont truqués jusqu’au final où là encore les apparences sont trompeuses… 

Comme le sujet est délicat, les dialogues sont remplis d’humour noir, jusqu’au générique de fin, très cartoon et second degré, proposé sous forme d’animation.

Le réalisateur

Franck Hermet

Comédien de formation, j'ai fait les Cours Simon à Paris. Je me suis rapidement tourné vers l'écriture et la réalisation de Court-métrage. Passionné d'histoire, mes romans, nouvelles et scénarios tournent principalement autour de ce sujet... "Le vagabond" Aborde justement la traque d'un ancien criminel de guerre nazi. 

Pourquoi tourner à Audun-le-Tiche ?

Deux raisons essentielles nous ont donné envie de tourner à Audun-Le-Tiche. Tout d'abord, le Centre Socioculturel A. Toussaint d'Audun-Le-Tiche, dans lequel a été tourné une partie du court-métrage, est un centre dynamique proposant régulièrement des rencontres et de nombreuses activités tout au long de l'année pour les habitants de la région donnant ainsi vie à cette ville frontalière peu connue pour ses attraits autres que purement pratiques. Ensuite, le film se déroulant le 24 décembre 1977, la salle du cinéma du MJC Audun-le-Tiche, correspondait assez bien à l'ambiance propre et unique de cette époque, ce qui nous a apporté entière satisfaction, tout comme la maison de Vincent et Béatrice, et la cave où se déroule  la scène finale. 

 

La musique

Dans un premier temps le musique sera une mélopée sombre, deux compositeurs travaillent sur le projet. Mais lorsque le générique arrive, passage réalisé en animation, la musique sera très Rock-and-roll.

 

L'équipe technique

Scénario et Réalisation : Franck Hermet

Assistants Réalisation : Nicolas Boni

Scripte : Franck Pizzicoli

Directeur de la photographie : Michael Klein

Cadreur : Jérémy Weigel

Chef opérateur son : Lola Zeni

Maquillage : Mélodie Scagnoli

Effet spéciaux : Thibault Franquin et Renault Rondelli

Monteur : Franck Pizzicoli

Photographe de plateau : Xavier Ferrari

Les comédiens

Gilbert K. Johnston

Claire Johnston-Cauldwell

Audrey Di Nardo

Adrien Santini

Christina S.Eires

Franck Hermet

Steve Hevessy Rogers

 

À quoi servira la collecte

Le tournage va se faire sur 5 jours et 4 nuits dans la ville d'Audun-le-Tiche.

La collecte :

- .1000 euros, remboursement des frais de déplacements de l'équipe.

- 500 euros remboursement de la restauration

- 1500 euros de composition/ mixage/ animation

- 1000 : dernier jour de tournage en Normandie, dernière scène du film, qui doit poser l'ambiance  puisque le personnage de Max dans le roman vit près de Granville dans la Manche, moment important de l'histoire, où le film bascule sur le générique qui sera réalisé en animation. 

Je percevrai l’intégralité de la collecte qui sera reversée comme suit:

Acteurs:

Equipe technique:

Matériel:

Accessoires:

Régie:

Animation:

Si la collecte dépasse l'objectif espéré :

Nous pourrons donner quelque chose aux personnes qui auront travaillé sur le projet de manière bénévole, mieux communiquer sur le film, afin qu’il soit vu par un maximum de personnes, organiser des projections plus nombreuses un peu partout en France...

Pour aider, cliquez sur "Soutenir ce projet". Choisissez ensuite le montant de votre participation et inscrivez-vous sur le site.

Nous vous remercions par avance de toute l'aide que vous serez en mesure de nous apporter dans la création de ce projet.

Franck Hermet

 

 

 

Choisissez votre contrepartie

Pour 5 €

Remerciements au générique

Pour 10 €

Remerciements au générique

Pour 20 €

1 photos (type promotionnel) format A4 du film + contrepartie précédente
  • Contributeur : 1

Pour 50 €

Assister au tournage + contreparties précédentes

Pour 100 €

La Musique du film au format mp3 + contrepartie précédente
  • Contributeur : 1

Pour 500 €

créditer comme co-producteur au générique + contrepartie précédente

Faire un don

Je donne ce que je veux