Aidez à financer le livre de vie de la famille des chefs étoilés de Paris. Le temps d'un service, entrez dans les coulisses de 23 cuisines.

Large_couverture-1481218177-1481218188

Présentation détaillée du projet

“Les étoiles de Paris” est un livre de « photographie humaniste » sur l'ambiance des grandes cuisines de Paris, comme une invitation pour visiter les cuisines étoilées de Paris et quelques cuisines remarquables.

 

 

Les-_toiles-de-paris-bruno-fabien-06-1481218274

(Le chef Jacky Ribault avec Claire et Paul dans les cuisines du restaurant "Qui plume la lune", Paris)

 

Si comme moi, vous avez envie de connaître un peu plus ce milieu fermé des grandes cuisines gastronomiques de Paris, mon ouvrage vous plongera dans l'ambiance des brigades étoilées. Vous y découvrirez les chefs et leurs équipes en action, et ressentirez ce qui se passe dans le huit clos des cuisines lors d'un service. J'ai passé de longs moments dans vingt trois restaurants afin d'obtenir les quelques deux cents photographies que j'ai sélectionnées pour ce livre, et collecter les anecdotes qui sont racontées dans « Les étoiles de Paris »

 

Voici la liste des chefs qui m'ont fait confiance.

Ils ont tous accepté ma présence dans leur cuisine avant et pendant le service, pour saisir les instants et pouvoir écrire ce livre sur la famille des chefs étoilés de Paris.

 

Christian Constant, Le Violon d'Ingres, Les cocottes Tour Eiffel

Christophe Moisand, Le Céladon, Hôtel Westminster

Christophe Poard, La Truffière

Dominique Bouchet, Dominique Bouchet Paris

David Bizet, La galerie, L’orangerie, Hôtel Georges V

David Rathgeber, L'assiette

Geoffroy Maillard, La table d’Eugène, La rallonge

Hervé Rodriguez, MaSa

Hiroki Yoshitake, Sola

Jacky Ribault, Qui plume la lune

Jérôme Banctel, Le Gabriel à La réserve

Julia Sedefjian, les Fables de la Fontaine

Julien Boscus, les climats

Julien Roucheteau, Hôtel Lancaster

Kei Kobayashi, Kei

Patrick pignol, Le relais d’Auteuil

Pierre Rigothier, La Scène Thélème

Stéphane Gaborieau, La pergolèse

Thibault Sombardier, Antoine

Thomas Boullault, L’Arôme

Yoshitaka Takayanagi, L’Agapé

Yves Camdeborde,  Le comptoir, L’avant comptoir

 

 

Les-_toiles-de-paris-bruno-fabien-01b-1481217900

(Le chef Christian Constant et Jimmy dans les cuisines du Violon d'Ingres, Paris)

 

En janvier 2016, j'ai présenté mon portrait de Paris en quatre volumes à la grande photographe Sabine Weiss. Cela a été l'occasion de discuter avec elle du métier de photographe. Elle m'a soumis l'idée de photographier des familles, pour être dans leur intimité. C'est après une seconde rencontre avec Sabine Weiss, que mon projet de livre « Les étoiles de Paris » a commencé à prendre forme. Je souhaitais que mon propos photographique porte sur la famille des chefs étoilés de la capitale.

 

Les-_toiles-de-paris-bruno-fabien-08-1481321529

(La brigade de Dominique Bouchet, avec son chef exécutif Masayoshi Haraguchi, Paris)

 

En février 2016, le premier reportage a eu lieu dans les cuisines de l'hôtel Lancaster, avec le chef Julien Roucheteau. C'est là que j'ai opté définitivement pour le noir et blanc, peut être parce que dans mon imaginaire, cet hôtel m'a immédiatement fait penser à Robert Capa, grand photographe qui séjournait régulièrement au 7 rue de Berri durant la seconde guerre mondial. Il préférait l'hôtel Lancaster à l'hôtel Scribe des correspondants de guerre. Alors avec le souvenir de son livre « Juste un peu flou », je n'ai plus jamais emporté mon boîtier couleur dans les cuisines. Ce n'était plus la peine, le parti pris du noir et blanc était dans le projet. Ce n'était pas un travail de commande pour la presse, mais un travail personnel, aussi je pouvais me libérer de la contrainte de la couleur bien souvent imposée par les rédactions.

 

Petit à petit, j'ai réalisé d'autres reportages, les chefs me soumettant à chaque visite l'idée d'un autre restaurant. C'est ainsi que je me suis retrouvé dans les cuisines de Thomas Boullault du restaurant L'Arôme. Puis dans celles de David Bizet de l'hôtel Georges V. Mais aussi chez Hervé Rodriguez, Christian Constant, Yves Camdeborde, ... ou encore avec la brigade de Jérôme Banctel dans son restaurant doublement étoilé de l'avenue Gabriel.

 

Les-_toiles-de-paris-bruno-fabien-05-1481318719

(Frédéric Calmels sous chef dans la brigade de Jérôme Banctel, Hôtel La Réserve, Paris)

 

A mi parcours, j'ai souhaité concourir avec une première série de photographies pour le MIFA (Moscow International Foto Awards), tout en continuant les reportages à réaliser pour mon projet de livre. En juin 2016, j'ai eu la surprise de recevoir une mention d'honneur au concours de Moscou dans la catégorie "Life Style". Ceci m'a incité à soumettre une autre série extraite de mes reportages pour le Neutral Density Awards. Puis j'ai terminé mon parcours reportages car j'avais encore quelques adresses. Le 20 novembre,  j'ai eu une seconde surprise avec la mention d'honneur dans la catégorie « Editorial Documentary » du concours Neutral Density

 

Aujourd'hui, les reportages étant terminés, je souhaite diffuser ce travail. C'est pourquoi je m'adresse à vous par le biais de KissKissBankBank afin de récolter les fonds nécessaires pour concrétiser le livre. J’espère avoir une bonne nouvelle à la fin des 45 jours de collecte, pour lancer l'impression du livre « Les étoiles de Paris » avec l'éditeur Escourbiac.

 

Les-_toiles-de-paris-bruno-fabien-04-1481217933

(Le chef Christophe Poard et sa brigade dans les cuisines du restaurant La Truffière, Paris)

 

Description du livre "Les étoiles de Paris"

 

96 pages en bichromie

200 photographies noir et blanc

Texte en Français

Format intérieur des pages 24×16 à l'italienne

Couverture cartonnée

Sortie pour la fin du premier trimestre 2017 avec l'imprimeur Escourbiac (Triple Cadrat d'or).

 

Prix du livre : 30€ 

 

Les-_toiles-de-paris-bruno-fabien-02-1481318034

(Le chef Yves Camdeborde dans sa cuisine du restaurant Le Comptoir, Paris)

 

Détail sur les tirages Fine Art des contreparties 

 

Les tirages Fine Art sont des tirages de collection. Ils seront réalisés par le laboratoire PICTO. Notez que ce laboratoire détient le label « Entreprise du patrimoine vivant ». Chaque photographie Fine Art sera signée et son tirage sera limité à 10 exemplaires pour une taille donnée. Vous recevrez aussi, son certificat d'authenticité.

 

Après clôture de cette souscription, la valeur des tirages sera de :

 

Fine Art sur papier Arches Museum 16cm x 24cm : 200€

Fine Art sur papier Arches Museum 27cm x 40cm : 300€

Fine Art sur papier Arches Museum 41cm x 60cm : 400€

 

Les-_toiles-de-paris-bruno-fabien-03-1481319642

(Patissière de la brigade du chef Hiroki Yoshitake du restaurant Sola, Paris)

 

 

Les-_toiles-de-paris-bruno-fabien-07-1481318158

(Koumba de la brigade du chef  Stéphane Gaborieau, restaurant Le Pergolèse, Paris)

 

À quoi servira la collecte ?

Le financement participatif servira à l'impression des livres, avec l'imprimerie Escourbiac. Il est prévu un tirage de 500 exemplaires du livre pour un montant de 4500 €. A quoi il faut ajouter les coûts de KissKissBankBank, 8% de la collecte soit 600€, ainsi que l'estimation des frais pour vous envoyer les livres et les tirages soit 500€, et l'estimation des frais de laboratoire soit 600€. Ajoutons le coût des taxes RSI soit 930€.

 

Si par bonheur, le montant dépassait 10000 €, cela me permettrait d'envisager un tirage plus important et donc de pouvoir diffuser plus largement ce travail sur les coulisses des grandes cuisines de Paris. Et pourquoi pas, organiser une expositions avec les tirages du livre. 

 

N’hésitez pas à en parler autour de vous, faites passer l’information à vos amis, faites passer l’information dans les cuisines, à tous ceux qui aiment le monde de la gastronomie, la photographie humaniste, les livres…

 

Un grand merci pour votre soutien, pour faire en sorte que ce livre atypique se concrétise.

 

Si vous aimez mon projet, vous pouvez me suivre sur facebook le temps de la collecte ou plus encore.

 

Vous pouvez aussi visiter mon site web.

 

 

 

Thumb_bruno-fabien-autoportrait-1481219754
BrunoFabien

Je pratique la photographie depuis l'age de 15 ans. Mon premier travail a été un ensemble sur Paris traité en superpositions afin d'ajouter un côté imaginaire à mes images. J'ai exposé en banlieue de Paris la série complète de celles-ci sous le nom « Prête moi tes yeux ». Une partie de ces photographies a fait l'objet d'une acquisition par le musée... Voir la suite

FAQ Questions les plus fréquentes concernant le projet

+ Pouvez vous me préciser le coût de transport ?

Oui, les frais de transport sont inclus pour la France métropolitaine. Pour l'Outre-Mer et les autres pays, merci de me consulter.