Les gueules cassées

Soutenez notre film! Un grand merci de toute l'équipe

Visuel du projet Les gueules cassées
Échoué
3
Contributeurs
01/03/2021
Date de fin
135 €
Sur 1 800 €
8 %
Autoproduction
culturelle

Les gueules cassées


L'histoire :

Julia est une actrice célèbre et reconnue déjà bien dans sa trentaine. Malgré sa célébrite, Julia est seule et en souffrance, isolée, réservée. Elle porte beaucoup de violence en elle, c’est une écorchée vive. Son existence lui devient insupportable et sa rencontre fortuite avec Alexandre sera le début de leur relation qui s’avèrera être son exutoire et son salut. Alexandre est un jeune homme au début de sa vingtaine, artiste de spectacles vivants dans un cabaret. Peu de monde vient assister à ses représentations loufoques, c’est un anonyme. Il mène une vie très modeste. Une relation non-définie mais intense qui peut s’apparenter au sadomasochisme se tisse entre eux. Sadomasochiste non pas par les accessoires, le cuir, le latex et autres apparats, car il n’y a pas de sexe dans le film, mais sadomasochiste dans l’organisme amoureux qui naît entre les deux personnages : Julia domine Alexandre et Alexandre est soumis à Julia.


La genèse du projet:

J’ai écrit « Les gueules cassées », mon troisième court métrage, avec le besoin de faire un film qui évoque une relation qui pourrait s’apparenter au sadomasochisme dans sa dynamique de domination et de soumission, centrale dans cette histoire. Quels sont les mécanismes qui opèrent dans la relation entre une femme dominatrice et un homme soumis ? Comment cela s’exprime-t-il dans leurs gestes, leurs mots et leurs non-dits ? Comment cela s’exprime-t-il dans leur rapport amoureux ? C’est dans cette perspective que je parle de la dépendance affective et des dynamiques de domination et de soumission dans les rapports humains, à fortiori amoureux.

« Les gueules cassées » traite d’un sujet qui nous touche tous de près ou de loin. C’est un film audacieux et osé.


Les contreparties et le rôle des contributeurs:

On fait appel à vous pour nous aider à amortir les frais de la régie, de la location des lieux de tournage et des costumes. C’est un film que je finance directement en partie, mais ce n’est pas suffisant. Un don de chacun d’entre vous fera la différence.

En fonction du montant de votre participation, vous recevrez une compensation symbolique, allant de votre mention au générique du film, jusqu’à votre invitation à l’avant-première du film qui aura lieu à Paris dans une salle de cinéma, en passant par un dîner avec l’équipe du film et les comédiens, jusqu’à votre passage sur le plateau de tournage.

Vous deviendrez mécènes du film.

 

À quoi servira la collecte

Je finance « Les gueules cassées » avec mes ressources personnelles, donc je fais appel à vous pour que vous nous aidiez à faire ce film dans les meilleures conditions. 

Pour un tournage d’une durée de 4 jours et une partie de la postproduction, il nous manque 1800€ pour garantir:

De bons repas et de bonnes boissons pour toute l’équipe lors du tournage : 400€ 

La location des lieux de tournage : 800€

Les costumes : 500€

Les masques et le gel pour chaque membre de l’équipe sur toute la durée du tournage : 100€

 

Choisissez votre contrepartie

Faire un don

Je donne ce que je veux