Les Italiens de la Céramique Nationale, une immigration à sauver de l'oubli

L'immigration italienne en Belgique, ce n'est pas uniquement le charbon ! Préservons la mémoire des Italiens de la Céramique Nationale.

Visuel du projet Les Italiens de la Céramique Nationale, une immigration à sauver de l'oubli
Échoué
11
Contributeurs
01/06/2019
Date de fin
570 €
Sur 4 000 €
14 %

Les Italiens de la Céramique Nationale, une immigration à sauver de l'oubli

À Welkenraedt, dans l’Est de la Belgique, une cheminée d’usine a été abattue il y a quelques années. Dernière trace d’une entreprise jadis florissante qui recruta après-guerre de la main-d’œuvre italienne de la région de Vicence, dans le Nord-Est de l'Italie. Tant qu'il en est encore temps, Italique et Irezumi films ont décidé de réaliser un film documentaire et une publication en hommage à ces travailleurs.

Nell'Est del Belgio una ciminiera è stata demolita qualche anno fa. Era l'ultima traccia di un’azienda che assunse manodopera proveniente dal vicentino. Molte famiglie si stabilirono sul posto. Irezumi Films et Italique hanno deciso di incontrare questi italiani di prima e seconda generazione per realizzare un documentario e pubblicare un libro.

Dans le quartier de l'ex-Céramique, quelques éléments sont présents pour rappeler aux habitants et aux passants ce que furent ces lieux.  La mémoire collective peut-elle cependant se passer des souvenirs et du vécu des gens ? Les enfants des premiers Italiens arrivés, qui atteignent désormais l’âge de la pension, seront-ils les derniers gardiens de la mémoire de leurs parents ?

Le projet consiste à collecter et mettre en valeur des récits de vie, en rencontrant les Italiens de la première génération encore en vie, et la génération suivante restée en Belgique.

La publication sera traduite en Italien, le film sous-titré, afin d'être distribués également en Italie, et plus spécialement en Vénétie, région d'origine des travailleurs italiens de la Céramique Nationale.

L'objectif général est d'élargir la réflexion, d'établir des liens entre générations, entre la petite histoire et la grande, entre ici et là-bas, entre passé et présent, entre immigration d'hier et d'aujourd'hui.

Calendrier: avant-première du film, fin 2019; publication et DVD: début 2020.

Les porteurs du projets:

Nathalie Mignano  s’intéresse particulièrement aux trajectoires biographiques, et à la façon dont les personnes perçoivent leur identité dans les mouvements migratoires. Passionnée par l’Italie, c’est une autodidacte dans la langue de Dante. De formation travailleuse sociale et sociologue, elle s'est lancée depuis peu dans de nouvelles aventures en freelance avec son activité Italique, hébergée au sein de la coopérative Smart. 

https://www.facebook.com/Italiquebelgique/ 

www.linkedin.com/in/italique-nathaliemignano

 

Paolo Zagaglia est  réalisateur et scénariste. En 1989, il a créé Irezumi Films, afin de produire ses propres films. Il a réalisé des court-métrages, des documentaires et des films de fiction qui ont reçu divers prix en Italie et États-Unis. Parmi ses productions :  Bella ciao, le silence des communistes ; Regards ; Une saison de myrtilles et d'airelles - Apollinaire à Stavelot ; Abattoir ; Triptyque final ; Viti al sole, vita al buio.

Le projet fera l'objet d'une présentation lors d'un symposium international organisé à Gênes en juin 2019. Une première façon d'honorer la mémoire de ces Italiens de la Céramique Nationale!

https://www.diasporeitaliane.com/genova/overview

 

À quoi servira la collecte

Les porteurs du projet espèrent diverses sources de financement. Cependant, devant l'incertitude liée aux subsides publics, ils souhaitent mobiliser à la fois des entreprises, via du sponsoring, et des particuliers sensibilisés par la thématique.

Il s'agit ici de  financer,  au moins en partie, les frais incompressibles du projet: 

- pour le film documentaire : les techniciens chargés du tournage, du montage, du sous-titrage, puis le support CD ou DVD;

- pour la publication: l'appel à un illustrateur pour rendre la publication attractive et accessible à tous, la traduction, les frais d'édition et de distribution.

- À noter que la commission de Kisskissbankbank se monte à 8% de la somme.

 

 

Choisissez votre contrepartie

Faire un don

Je donne ce que je veux