"Lily" - Court-métrage de Lisa Valensi

"Lily", un film fort, personnel et touchant sur la quête de soi.

Visuel du projet "Lily" - Court-métrage de Lisa Valensi
Réussi
43
Contributeurs
14/08/2020
Date de fin
4 030 €
Sur 4 000 €
101 %
Zéro
déchet
Féminisme
Autoproduction
culturelle

"Lily" - Court-métrage de Lisa Valensi

SYNOPSIS :


Lily est une lycéenne de dix-huit ans qui vient de passer son bac. Un jour, elle part avorter, seule. Cet évènement marquant lui fait peu à peu prendre conscience de la toxicité de la sphère amicale et familiale dans laquelle elle évolue. Lily trouve alors les moyens de s'affirmer face à eux et de choisir la direction de vie qu'elle désire.


LE PROJET :


Mon film Lily raconte l'histoire d'une adolescente qui avorte seule. De cette première action découle tout le ton du film : pourquoi est-elle seule ? Pourquoi personne ne l'a accompagnée ? Au fur et à mesure, on comprend. Le désintérêt des gens autour d'elle. Sa famille, ses amis. Leur mépris. Lily est complètement entourée, mais désespérément seule.

("Les Noces", Stephan Streker - Image tirée du moodboard du film)

Et qui n'a jamais ressenti ça ? Qui ne s'est jamais senti.e seul.e avec ses peines, dans cette incapacité à se faire comprendre de l'autre ? Qui n'a jamais ravalé ses larmes, ses mots, car personnes ne pouvait comprendre ? Car personne n'essayait de comprendre ?

Lily est née de ce trop-plein d'émotion, de cette incompréhension. Elle a vu le jour à un moment où les désillusions se succédaient, à un moment où le monde que je connaissais semblait s'écrouler autour de moi, et où rien ni personne ne pouvait partager cette détresse que je ressentais. Lily, c'est beaucoup moi, mais ça pourrait être n'importe qui à un moment de sa vie.

Seulement Lily, ce n'est pas seulement ça. Ce n'est pas que cette distance, ce mal-être. Lily, c'est l'impulsion de se remettre sur pied. C'est une adolescente qui panse ses plaies, et qui se relève. Seule encore, mais sans solitude cette fois. C'est une personne qui se choisit, et qui décide que son milieu ne définira pas qui elle est. Lily, c'est la force dont on a tous dû faire preuve aux moments où personne d'autre que nous ne pouvait nous aider. Lily, c'est cette renaissance qui découle du fait d'avoir réussi à se soigner seul, et à aller de l'avant.

("Oslo, 31 Août", Joachim Trier - Image tirée du moodboard du film)

Je suis fière de vous présenter ce projet de court-métrage, aujourd'hui. Il a été écrit avec beaucoup d'efforts, de relectures, de réécritures, pour être aujourd'hui ce projet que je suis impatiente de pouvoir réaliser. J'ai la chance d'être entourée d'une équipe attentive, soudée, et compétente pour m'aider à la réalisation de ce film. Des gens qui donnent de leur temps et de leur énergie pour m'aider à accomplir mon rêve. Je suis très reconnaissance de leur implication.

(Lisa Valensi, réalisatrice et scénariste du film)

Mais réaliser un film n'est pas aisé, il y a tant de dépenses qui rentrent en jeu, tant de choses nécessaires pour qu'à la fin, ce film ressemble le plus possible à l'oeuvre que j'ai rêvée. Et pour cela, il a besoin de vos dons.


Lisa Valensi - Réalisatrice


L'EQUIPE DU FILM (en cours de complétion) :

Produit et distribué par : Bad Joke Pictures
Réalisatrice / Scénariste : Lisa Valensi
Productrice : Lisbeth Cano
Directrice de production : Julie Delrieu
Assistant de production : Louis Léger
Assistant réalisateur : Alexandre Peyron
Scripte : Alexia Lambert
Régisseur général : Louis Léger
Directrice de la photographie : Aurèle Mazi
Cadreuse : Amandine Reins
1er assistant opérateur : Edouard Beveridge
Data manager : Raphaël Silva-Cavaco
Cheffe costumière : Mahaut Bontemps
Cheffe décoratrice : Inlée Rivrain
Chef machinerie : Alexis Masson
Chef électricien : Ferdinand Godard
Electricien : Leo Guerioni
Electricien : Ciaran Agnr
Directrice de post-production : Lucie Jamin
Chef monteur image : Raphael Silva Cavaco
Etalonneur : Louis-Aden Ayanou


LES INFLUENCES :

En terme d'esthétique, le film s'inspirera tout d'abord des Noces de Stephan Streker, dont la manière de filmer son héroïne rend bien compte de la solitude de celle-ci.

("Les Noces", Stephan Streker)

Le film sera jalonné de références au film Oslo, 31 Août de Joachim Trier.

("Oslo, 31 Août", Joachim Trier)

Enfin, les séquences de fin seront fortement marquées par l'influence de Lady Bird de Greta Gerwig.

("Lady Bird", Greta Gerwig)

À quoi servira la collecte

Cette collecte servira à financer la majorité du projet : matériel, décors, régie, frais divers, festivals, frais KissKissBankBank (8%)...

Faire un don pour ce projet permettra, au delà de recevoir des contreparties toujours plus intéressantes et valorisantes, de donner les moyens à une jeune réalisatrice de faire ses preuves, de donner les moyens à une boîte de production engagée de se développer et proposer des projets toujours plus ambitieux, d'aider une équipe à faire vivre le cinéma au-delà de ce que nous sommes habitué.es à voir à l'écran.

Faire un don, peu importe le montant, permettra de soutenir une nouvelle génération de créateur.ices, qui pourront faire vivre l'art à leur tour.

Choisissez votre contrepartie

Faire un don

Je donne ce que je veux