Donnez vie au film qui met en avant les éleveurs laitiers de demain

Large_kkbb_titre-1490933789-1490933930

Présentation détaillée du projet

NOTRE OBJECTIF EN QUELQUES MOTS

 

 

 

 

- Réaliser un documentaire de 60 minutes sur l'installation en élevage laitier en France.

- Mettre en avant toute la noblesse du métier d'éleveur et en faire ressortir l’attractivité en plaçant l’Homme au centre des projets. Cela nous semble important dans ces périodes troublées qui poussent à se poser des questions. 

 

L’équipe va tourner des séquences au sein de quelques élevages pour montrer les enjeux, les difficultés, les satisfactions, les soucis des éleveurs en lien avec l’installation, en partageant des moments de vie. 

 

Premières images du tournage !

 

 

 

 

Etre éleveur c’est savoir nourrir, compter, gérer, acheter, vendre… tout en sachant faire la part des choses pour garder un équilibre entre vie personnelle et vie professionnelle. Ces jeunes installés contribuent à la mise en avant d’une image positive et dynamique de l’agriculture sur leurs territoires.  

 

L’origine du projet

 

P1020496-1487070234

 

"MEME PAS PEUR !" prolonge la dynamique de "MEME PAS MAL !", le film qui fait du bien aux éleveurs et à leurs animaux ! Sorti en 2014, il traite des enjeux du bien-être animal avec comme point de départ la douleur chez les bovins.

 

 

Promo_kkbb_copie-1489671828

 

Le succès de "Même Pas Mal !" est la preuve que les soirées-débats autour du documentaire sont un concept adéquat pour faire avancer le dialogue, la réflexion et contribuer à maintenir une ambiance laitière positive. Prenez une équipe enthousiaste, une bonne promotion, et un débat ouvert aux spectateurs après la projection du film, vous avez là les ingrédients d’une dynamique qui se répercute à court et à moyen terme sur le terrain. 

 

 

LES MISSIONS DU DOCUMENTAIRES

 

Revaloriser le métier avec vérité et transparence

 

Les éleveurs expriment le regret de voir les élevages régulièrement attaqués dans les médias. Les reportages d’investigation à charge fatiguent les professionnels parce qu’ils ne sont pas le reflet de ce qu’ils vivent au quotidien. Cette insistance à vouloir démasquer des scandales en élevage et dans la filière est incomprise de ceux qui estiment n’avoir rien à cacher dans leur pratique quotidienne.

 

_man4398-1489668819

 

 

Nous nous sentons motivés pour agir et non réagir, pour montrer des éleveurs impliqués dans leur métier, certes avec des incertitudes avec lesquelles il va falloir apprendre à vivre, mais aussi avec des valeurs qui donnent du sens au travail. Les bons cotés de l’activité doivent être mis en valeur.

 

Réfléchir sur le projet d’installation à long terme

 

Une bonne gestion est indispensable aujourd’hui. Le projet doit être bien étudié dans toutes ses dimensions, et savoir bien s’entourer est primordial. Le film a l’ambition de fournir les éléments de réflexion pour penser le projet d’installation à long terme intégré à une économie de filière qui va du local au mondial. A chaque étape, il y a des choix qui devront rester cohérents dans le système choisi. “Hier, il suffisait de bien travailler ; aujourd’hui, il faut en plus compter”, constatait un éleveur.

 

Dsc_1848-1487070479

 

Donner envie

 

L’attractivité du métier sera un autre fil rouge du documentaire, auquel la passion, les bons moments de la vie apporteront un souffle d’optimisme. Tous les éleveurs se reconnaîtront d’une façon ou d’une autre dans les scènes suivantes synonymes de plaisir dans le travail :

 

> Arriver dans le silence du matin,

> Sortir les vaches au printemps pour la première fois,

> Semer les céréales d’automne par une belle journée,

> Contempler des silos bien remplis, l'hiver peut arriver,

> Réussir une première coupe de foin,

> Vivre la naissance d’une génisse,

> Participer à un concours,

> S’engager dans une démarche collective,

> Traire tout simplement,...

 

Nous veillerons à ce que chaque éleveur puisse se reconnaître dans le film, en intercalant des scènes en ferme en plan serré et des paysages de l’ensemble du territoire français.

 

L'architecture générale

 

> 4/5 élevages représentatifs de la diversité laitière française,

> En fil rouge : l'installation d'un jeune agriculteur/d’une jeune agricultrice,

> Des tournages auront lieu aux 4 saisons, 24 heures d’affilée à chaque fois sur une même exploitation,

> Rappel du contexte mondial des producteurs de lait, témoignages d’experts et d’acteurs de la filière, jusqu’aux consommateurs.

 

Le calendrier provisoire :

 

> Premier trimestre 2017 : repérage des fermes ; grandes lignes du scénario ; constitution de l'équipe de réalisation

> Deuxième, troisième et quatrième trimestres 2017 : tournage en fermes et interviews

> Premier trimestre 2018 : compléments de tournage

> Premier et deuxième trimestres 2018: montage images et sons, générique, bande-annonce, ... etc.

           

Le mot des producteurs   

 

Entretien avec Hervé Morainville, directeur du BTPL

 

 

Paroles d’éleveurs

 

Adeline, Centre d'Elevage de Poisy

 

 

 

Eliane

 

Fabien

 

Moïse

 

Lucas

 

Dans la presse

 

L’équipe du film

 

Thierry Hetreau

 

Il y a plus de trente ans, on nous promettait la fin du cinéma, et le repli de chacun devant sa télévision. Quand 200 personnes en moyenne ont assisté à nos soirées-débats, la motivation est là pour continuer la belle aventure aux quatre coins de chaque département.

 

L’enthousiasme des éleveurs s'essouffle quand les conditions économiques sont trop dures trop longtemps. La petite flamme intérieure est toujours présente, la satisfaction au quotidien de faire un métier qui plaît permet de tenir. Ces bons moments, ceux qui permettent de se réaliser à travers le travail, nous voulons les mettre en valeur. Non seulement pour rappeler à ceux qui sont sur le terrain que tout n’est pas noir, mais aussi pour présenter à la prochaine génération d’éleveur des perspectives positives.

 

Tout n’est pas noir, il y a en élevage tout une palette de couleurs : le bleu d’un ciel radieux en été, le vert de la pousse de l’herbe au printemps, le jaune des orges qui ondulent au vent, le rouge d’un coucher de soleil annonciateur d’un changement de temps, le gris du brouillard d’hiver, le marron chocolat d’un champ fraîchement labouré, à vous de continuer la liste avec nous.

 

Tout n’est pas rose non plus :  se sentir « bien avec les animaux et la nature » ne suffit pas à nourrir son homme.  

 

Hervé Morainville

 

Dans mes missions de direction je constate régulièrement l’envie des éleveurs laitiers de communiquer positivement sur leur métier. Alors proposons cette formidable tribune de parole à des éleveurs motivés et motivants, des éleveurs entrepreneurs et convaincus que l’avenir est porteur. Loin de nous la naïveté de croire que tout est rose, mais comment ne pas vouloir montrer cette joie, cette fierté des éleveurs qui dans leur quotidien traduisent  toute la noblesse du métier.

 

Aller au cinéma pour passer un moment sympathique qui amène à réfléchir sur son projet personnel et professionnel avec des voisins, des inconnus, de la famille ou son conseiller me semble être une belle parenthèse dans une vie toujours plus remplie.

 

Je suis très fier de porter ce projet et de vous le soumettre. La contribution de tous compte. C’est elle qui donnera du sens à notre ambition. Vous êtes bienvenus dans notre aventure humaine.

 

Les principaux moteurs du projet

 

Le Centre d’Elevage de Poisy

 

Centre_poisy-1487070511

 

Créé en 1967 à l’initiative des Chambres d’agriculture de 10 départements du Sud-Est de la France, le Centre d’Elevage de Poisy est un pôle de référence pour l’élevage. Centre de recherche pour la filière, centre d’accueil pour des manifestations d’élevage et créateur d’outils de diffusion et de communication innovants, c’est aussi une exploitation rentable, axée sur la formation et la réussite des éleveurs d’aujourd’hui et de demain. Il rassemble une équipe salariale de 12 personnes avec une double compétence d’éleveurs et de formateurs.

 

Un film de cette nature est un formidable outil de formation pour les jeunes. Les débats organisés au sein des établissements agricoles en France nous confortent dans cette idée.

 

 

 Le BTPL

 

Btpl-1487070520

 

Le Bureau Technique de Promotion Laitière est une union de coopératives de 23 salariés en France. Depuis 1972, il met l’Homme au centre des projets, dans une logique mutualiste et de partenariats, en favorisant la réussite humaine, économique, technique et stratégique de l’exploitation en adéquation avec la transformation laitière. L’expertise, les projets d’études et d’ingénierie, la formation, sont le socle de ses prestations de service auprès des éleveurs et entreprises de la filière laitière.

 

Hommes et femmes de terrain, ils ont à cœur de faire un lien permanent entre technique et économie en tenant toujours compte des aspects humains et des besoins de la filière lait. Les missions au sein de projets nationaux et internationaux leur apportent la prise de recul nécessaire à l’accompagnement des éleveurs laitiers de demain.

 

En tant qu’experts indépendants, ils accompagnent la stratégie amont des filières et contribuent à la réussite des exploitations grâce notamment à l’animation de groupes d’éleveurs et à la valorisation de bases de données nationales et européennes.

 

Ymedia

 

Logo-ymedia-verre-1487343817

 

Ymedia est une société de production audiovisuelle crée en 2008 et basée au Puy en Velay en Auvergne Rhône-Alpes. Son fondateur Yann Lenhof est ancien journaliste TV. Il a principalement travaillé pour les journaux des chaînes TF1 et LCI et a collaboré à de nombreux documentaires pour le groupe.

 

Ymedia réalise également des films d’entreprises et des reportages vidéos institionnels, crée des Web TV pour les entreprises. Ymedia, c’est aussi des formations en prise de vue et montage vidéo.

 

Pour plus d’information, rendez-vous sur le site internet www.ymedia.fr.

À quoi servira la collecte ?

Financement

 

Plus les lieux de tournage sont dispersés sur le territoire, plus cela demande de moyens ! La localisation des élevages retenus pour le film dépendra donc du budget final.

 

Les 7 500 € (ou plus bien sûr !) récoltés permettront d’avoir des témoignages supplémentaires dans plusieurs régions françaises et des prises de vues aériennes, afin que chaque éleveur puisse se sentir représenté dans le film, et que chacun constate la diversité des élevages d'aujourd'hui. 

 

Mais c’est aussi le nombre de contributeurs qui nous importe. Plus vous serez nombreux, plus on se sentira forts. « Nous partons quelques centaines, mais espérons nous retrouver des milliers en arrivant à bon port »

 

Le destinataire des fonds est Yann Lenhof qui, au travers de sa société Ymedia, nous accompagnera pour le tournage et le montage.

 

 

Diffusion du film

 

Img_20160927_181808_hdr-1487070604

 

Notre cap, une journée de sortie nationale du film aura lieu à l’automne 2018.

 

C’est aussi de faire vivre le film au cours de soirées-débats, nous prévoyons une soixantaine de soirées-débats partout en France et peut-être dans les pays limitrophes francophones. Les éleveurs, jeunes, moins jeunes, conseillers et étudiants seront notre public lors des projections, et contribueront avec leurs expériences et leurs convictions au débat. Les soirées se dérouleront dans des lieux publics, et seront ouvertes à tous. 

 

Certaines soirées seront couplées avec des après-midis pour les établissements d’enseignement.

 

Et après le film ?

 

Nous envisageons la sortie du film en DVD. Si le budget le permet, il sera accompagné d’un livret pour l’enseignement agricole. Ce livret pourra être enrichi des propos et témoignages qui seront recueillis au cours des soirées-débats.

 

Un "Même Pas Peur !" version papier qui ira encore plus loin que l’expérience du film !

 

20131218_161031_redimensionner-1487070616

Thumb_p1020493-1487070057
memepaspeurlefilm

Suivez la préparation du film "Même Pas Peur !", une coproduction du Centre d'élevage de Poisy et du BTPL qui a pour vocation de revaloriser le métier d'éleveur laitier, au travers de témoignages de différents parcours.

Derniers commentaires

Thumb_16730394_10212309319350402_7672738429333988315_n-1491763786
Bonjour, Je suis très heureuse de voir qu'un projet comme celui-la peut fonctionner, j'avais eu cette idée, heureuse que quelqu'un s'y colle ! Je croise les doigts pour que vous puissiez boucler votre budget dans les 3 jours ! Nous sommes agriculteurs laitiers en Anjou ! On y croit, on lâche rien ! Merci pour votre soutien !!
Thumb_default
J'espère de tout coeur que le projet va aboutir et réussir. Sinon, vous pourriez peut-être le diffuser sur Miimosa, site de crowdfunding spécialisé dans les projets concernant l'agriculture et le para-agricole. Un des avantages y est que vous recevez les dons dès lors qu'ils atteignent 60% de l'objectif visé (et non 100%). Pourrez-vous faire connaitre largement les lieux de projection du futur film avec soirée débat ? Merci d'avance. Bonne réussite.
Thumb_default
Nous ne sommes pas loin du but !