Avec vous, nous réalisons ensemble des Tiny Lodge, des eco-constructions, mobiles, pour développer un tourisme plus durable.

Large_tiny-house-in-woods-1497550286

Présentation détaillée du projet

Bonjour, Je m’appelle Philippine, je termine mes études et suis passionnée par l’écologie, les voyages.

J’ai eu l’occasion d’expérimenter les eco-lodges en Indonésie qui offre une expérience à nulle autre pareille : écrin de verdure, calme, confort a minima (par rapport aux palaces multi étoilés de Bali).

Pic_tiny_lodge_indone_sien-1496738388

Partie sur l’idée d’établir un établissement touristiques de type «éco-lodge» en Wallonie, les premières démarches sur la faisabilité se sont avérées simples mais avec un résultat décevant: impayable.

Le coût du terrain pour installer des éco-lodges, les risques liés au tourisme notamment la saisonnalité, l’attractivité ensuite le progressif désintérêt possible et le budget marketing pour maintenir cette attractivité se sont avérés être des barrières difficiles pour une jeune entrepreneuse. Difficiles, certes, mais pas sans doute pas insurmontables. 

- Un logement touristique est par nature immobilisé, ce qui nécessite un investissement et une pérennité à un endroit, à une adresse précise.

- Internet, avec des plateformes d’hébergements en ligne comme AirBNB, booking.com, est un excellent moyen pour établir la relation entre l’offre où qu'elle soit et la demande, d'où qu'elle vienne.

Sur AirBNB, la rubrique « les logements les plus demandés», «les recommandations » est riche d’enseignement.

Comme illustrés ci-dessous, ces logements associent un contexte paradisiaque pour «réaliser une expérience qui vaut le détour», "à nulle autre pareil".

Modele_jack_sparrow-1496738600

En considérant que de nombreux lieux sont uniques mais dépourvus de logements étonnants, ne serait-il pas plus judicieux de concevoir des éco-logements qui peuvent se déplacer et être occupés, loués sur ces lieux uniques?

Un premier test informel auprès de prescripteurs et amis est mené et, surprise, les réponses suivent. «Il y a de la concurrence, le camping, des containers aménagés », « oui, on a de plus en plus de demandes.  Les propriétaires de sites de location en sont conscients et œuvrent en ce sens ».

Ce qui ressort des premières réponses est la question du thème, des caractéristiques, du «fil rouge» de cette expérience unique. Le thème doit être fort et porteur avec un taux d’adhésion important auprès des utilisateurs et des locataires.

 

En confrontant «l’idée » à la réalité des interviews, le projet « Tiny Lodge » a mûri. Des problèmes ont pu être convertis en opportunités et de là, en solutions.

De l’anglais « tiny house », maison étroite, ce modèle d’habitat léger peut être assimilé à du caravaning.

Cette tendance a démarré en 2005 aux Etats-Unis comme solution de relogement temporaire initiée par les habitants, victimes de l’ouragan Katrina, suivie par la crise des subprimes de 2008 qui a dépouillé de nombreux citoyens américains de leur logement.

La « tiny house » d’origine américaine a privilégié le «Do it yourself », les matériaux de récupération et forgé un style innovant dans le monde nomade des mobil-homes américains. La tendance s’est propagée en Angleterre, en France et plus récemment en Belgique.

Si celles-ci sont autorisées à titre de logement principal aux Etats-Unis, la loi belge ne l’autorise qu’au titre de logement provisoire.

Ces structures, usuellement en bois et montées sur châssis avec des roues de manière à être tractées, disposent de toutes les fonctionnalités pour un séjour plus ou moins long. Leur surface varie généralement de 12 à 25m2 pour 3m de hauteur et peuvent accueillir 2 à 4 ou 5 personnes. Le marché validera-t-il ce cette idée?

 

Techniquement, la mission est réaliste et réalisable. Edouard, le mensuisier artisan de l’équipe a démarré un premier test avec la structure d’un proto de Tiny Lodge. Ce proto, destiné à certaines validations, doit maintenant être utilisé comme remorque (sic!). Nous passons donc à la vraie réalisation avec ce crowdfunding.

Structure_edouard_1-1497113310

Ce premier essai est encore loin de notre objectif final, par exemple ce modèle ci:

Structure_edouard_produit_final_3-1497114545

 

L’étude quantitative menée ensuite s’est révélée une bonne surprise pour l’appréhension du projet par les clients. Près de 30% des sondés (125) se sont exprimés pour être partenaire du projet.

La partie financière, réalisée avec l’aide d'un accro à l'écologie, Patrick, m’a permis de cadrer des contraintes nouvelles. Break even, CAPEX sont des notions neuves, peu utilisées mais ô combien importantes.

Le « graal » de toute équipe entrepreneuse, est d’être suffisamment attractive pour attirer l’attention des clients et ensuite des financiers. Du projet sur papier à la réalisation, il reste un saut à réaliser.

L’audace, l’équipe, l’appétit de développer son idée doivent prendre le pas sur le risque, les possibles échecs. Il doit me permettre d’évoluer, avec d’autres partenaires, dans ma future vie professionnelle pour servir aussi mes aspirations de millenial liées au développement durable, à un tourisme responsable qui sont aussi les attentes des clients potentiels.

 

Comment développer le projet ? Tient-il la route commercialement ?

Bien sûr, le modèle physique de Tiny Lodge quasi définitif est nécessaire. L’idée a déjà séduit quelques prospects.

L’idée commerciale est de placer les Tiny Lodges sur des terrains de personnes ou collectivités territoriales (avec leur assentiment, à leur demande) qui souhaitent faire découvrir leur région et proposer des logements insolites sans nécessairement recourir à de lourdes infrastructures d’hébergement et en complément des B&B existant.

Au début, nous avons pensé à des festivals. L’acceuil a été très positif mais un festival ne dure que 3-4 jours et cela aurait impliqué trop de logistique pour les Tiny Lodges.

 

Donc l’objectif commercial sera de développer les « Tiny Lodges for rent » auprès de propriétaires ou organisateurs d’animations saisonnières locales. Les Tiny Lodges sont loués à titre principal pour des séjours «nature» équivalents, supérieurs à ceux en chambres d’hôtes. Le propriétaire du terrain ou l’organisateur de l’animation se charge de le sous-louer et est rétribué sur cette sous-location. Intérêt : 1° la location est assurée sur un ou plusieurs trimestres et 2° progressivement, les Tiny Lodges peuvent être configurés pour «coller» à l’événement en terme de décoration,….

La seconde business line est la «Tiny Lodge Experience» et est à développer par la suite. Dans ce cas, l’objectif est de constituer un village « Tiny Lodge » avec en cible première les festivals, voire les organisateurs d’événements saisonniers.

Au-delà, l’imagination est au pouvoir dans la limite d’un tourisme durable,  des enjeux environnementaux (notamment liées au transport).

À quoi servira la collecte ?

Nous visons une collecte de 6.500€ pour réaliser le premier Tiny Lodge. Ce premier exemplaire ne sera pas monté sur un châssis-remorque. Cette partie du châssis est disponible sur le marché (budget 4.500€, colonne «à financer» ci-dessous).

En fonction de la collecte, nous pensons terminer ce premier modèle en 3 à 4 mois (les week end, jours de congé).

Grâce à cette plateforme de crowdfunding, notre souhait est aussi mobiliser des co-concepteurs et réalisateurs de Tiny Lodge foisonnant d'idées et de mise en oeuvre dans une dream-team d’éco-concepteurs : charpentier, menuisier, électricien (réseau en basse tension 12V), décorateurs et –trices sont les bienvenus. C’est cela aussi l’éco-système Tiny Lodge et sa dream team d’éco-concepteurs.

.

Le premier proto permettra à l’équipe de créer le modèle permettant ensuite de répliquer l’expérience en fonction des demandes, des idées de la dream team de conception.

Grâce à vous , avec l'équipe nous pourrons créer mon le premier Tiny Lodge pour le mettre en opération, dans une volonté de transparence voici comment seront répartis les fonds d’après le premier budget:

Budget_tiny_lodge_en_image_170610-1497098239

L’important à ce stade du projet est de pouvoir réaliser, avec l’équipe, le premier Tiny Lodge pour le mettre en location.

Pour ce projet, nous participons au « FIRST KISS for Creative Entrepreneurs ». Si notre projet est sélectionné avec une campagne réussie de minimum 10.000€ sur KISSKISSBANKBANK, le projet accède à un prêt de minimum 20.000€ auprès du fonds ST’ART.

Dans notre cas, l’objectif est de 6.500€. Selon votre intérêt et votre coup de foudre et sérieux coup de pouce, nous pensons le relancer pour un second objectif de +50% pour passer la barre des 10.000€.

En tout état de cause, le premier objectif de 6.500€ est déjà ambitieux et en même temps suffisant.

Thumb_tiny-house-in-woods-1496844902
Philippine89

Philippine Delvaux, dispo pour la grande vie de l'entreprise après mes études à l'EPHEC. Je travaille actuellement dans le commerce de détail (bio). Par la réalisation de ce projet, je me suis rendue compte qu’une idée moyenne pouvait devenir meilleure. L’important est d’y croire. Du projet sur papier à la réalisation, il reste un saut à réaliser.... Voir la suite