Un "collectif" pour démocratiser l'opéra: une troupe professionnelle soutenue par le public... Don Juan et Mozart à l'assaut de la Bastille!


Disponible

Bonjour chers kissbankers!

Ça y est, le documentaire dont je vous avais parlé est prêt! Nous serions ravis de vous croiser à cette occasion si vous pouvez venir lors de ces projections? Sinon, nous pouvons vous proposer le DVD pour 15 euros: les mois de travail représentés par ce documentaire ont été effectués par engagement et passion, une fois de plus, mais nous espérons rentrer dans les frais techniques engagés (quelques milliers d'euros) grâce à la vente des DVD que nous avons commandés!

Je ne vous cache pas, qu'après avoir été fier du travail effectué en Corse (j'ai relu mon dernier message de mars dernier), je trouve ce documentaire de mon ami Guy Baudon très fidèle à ce qu'a été notre projet, dans ses dimensions artistiques et humaines: je serais donc heureux de vous montrer ce que vous avez rendu possible par votre don initial! Cette confiance accordée reste toujours vivace à mon esprit: comme je vous l'avais dit, vous étiez avec nous en janvier dernier, avec la liste de vos noms sur les fauteuils des salles corses, mais vous êtes aussi expressément remerciés au générique de fin! Et c'est la moindre des choses!

Je n'ai pas non plus oublié les contre-parties de certains, et si vous pouvez me confirmer votre venue, je pourrai apporter les affiches dédicacées par la troupe et les livrets, qui sont prêts, mais que je n'ai pas encore eu le temps d'envoyer: ce serait l'occasion idéale et plus économique de pouvoir vous les donner?

Je vous mets ci-dessous plus de détails... Et réservez au plus vite car les jauges sont limitées (environ 3 x 100 places, mais j'invite aussi des professionnels, les collègues, les amis, etc.)!

A très bientôt, j'espère,

Chaleureusement,

Jean-Daniel Senesi.

PS: nous sommes actuellement en négociation avec France 3 Corse pour une diffusion du documentaire pendant la période des fêtes!

PPS: quelques dates de tournée sont envisagées pour l'été 2018 et la saison 2018-2019... à confirmer...

PPPS: une petite subvention de 5 000 euros nous a été finalement et à postériori attribuée par la Collectivité Territoriale Corse: elle est en cours de paiement (argh!) et permettra de verser, enfin, un premier salairesymbolique pour Guy, le réalisateur, et moi-même!

-----------------------------

Les avant-premières parisiennes sont au nombre de 3:

- le lundi 6 novembre à 20h15 à la Maison des Auteurs de la SACD - 7, rue Ballu dans le 9ème - métro Place de Clichy ou Blanche

- les mercredi 1er et 8 novembre à 20h à l'Entrepôt - 7, rue Francis de Pressensé dans le 14ème - métro Pernety - Participation aux frais: 5 euros

Puis 8 projections-débats se dérouleront en Corse, la semaine du 13 au 18 novembre, selon le calendrier prévisionnel ci-après.

Pensez à réserver, auprès de moi, en précisant bien la séance désirée: cela est impératif, car les jauges sont relativement petites, et nous ne pourrons pas dépasser la capacité maximale!

Nous serons évidemment heureux, Guy et moi, d'échanger avec vous! Nous pourrons aussi vous proposer un exemplaire du film pour vous ou des proches: une idée de cadeau pour les fêtes? (DVD à 15 euros).

Jean-Daniel Senesi - 06 03 93 57 06.

-------------------------------

Voici une présentation courte du film:

A l'occasion de la création par la Nouvelle Troupe Lyrique de "Don Giovanni" de Mozart, dans une version nouvelle (partiellement en français et avec un arrangement musical original) en janvier 2017, en Corse, un documentaire a été réalisé: témoignage sur le travail entrepris, qui se proposait de transformer radicalement la perception de l’opéra par le grand public.

En amont des représentations, un vrai travail de sensibilisation a été effectué auprès de 550 élèves (du primaire au lycée) de plusieurs établissements corses.

Le film déploie deux axes :

1 – en filmant répétitions et représentations, les spectateurs du film sont ainsi conduits à entrer dans l’opéra de Mozart et dans les coulisses du spectacle en construction: on découvre, si on ne le connait pas, l’opéra de Mozart; en l’appréhendant à partir des répétitions, même quand on n’est pas initié, on éprouve beaucoup de plaisir à assister au processus de l'intérieur;

2 - en filmant les échanges entre les jeunes, le public des représentations et les professionnels, la caméra s’attarde sur les élèves qui ont suivi les ateliers avec le metteur en scène, sur les échanges directs avec les spectateurs, avant et après la représentation... L’enthousiasme présent lors de ces séances, la curiosité suscitée, et « l’aveu » de plaisir des participants (à leur plus grande surprise, souvent!) en font des moments rares!

Le film s’attache à montrer comment s’opère la rencontre avec cette œuvre forte qu’est « Don Giovanni »; mais aussi la rencontre humaine avec l’équipe d’artistes passionnés et engagés. Le contact avec les artistes qui, seuls, peuvent transmettre l’expérience du « faire » peut permettre aux jeunes, en particulier, d’éprouver dans leur corps, leurs émotions, leur imaginaire et leur intelligence, cette rencontre avec l’art. Transmettre n’est pas enseigner: la pratique artistique ne s’expérimente-t'elle pas mieux, directement, avec les artistes créateurs ?

Enfants et adultes entrent en contact avec des artistes et avec une œuvre qui peut paraître, de prime abord, difficile et complexe - non seulement parce qu’il s’agit d’un opéra, mais surtout de "l’opéra des opéras" pour Wagner.

Cependant, la démarche de Jean Daniel Senesi, le travail effectué et la réception du spectacle par les jeunes et le grand public démontre que l’opéra - en général - et cette œuvre - en particulier - s’adresse bien à tous?

---------------------

Et voici le planning prévisionnel des projections-débats en Corse:

- lundi 13 à 14h30 au cinéma le Fogata d'Ile-Rousse: séance scolaire et tout public organisée par le CCM Voce de Pigna

- mardi 14 à la salle Cardiccia de Prunelli-di-Fiumorbu: 2 séances scolaires en journée et une tout public à 20h30 organisées par le Centre Culturel Anima

- jeudi 16 à 15h à A stazzona: séance scolaire et tout public organisée par l'ARIA

- vendredi 17 au cinéma Le Régent: séance scolaire en journée et tout public en soirée organisées par la Mairie de Bastia

- samedi 18 à 18h15 à l'Espace Diamant: séance tout public organisée par la Mairie d'Ajaccio

Disponible

Bonjour à tous,

 

Après les 3 semaines intenses sur l'Ile de Beauté en janvier, j'ai enchaîné en février avec une production à l'Opéra de Toulon (tout aussi intense, mais également couronnée de succès)... Bref, me voilà de retour sur Paris depuis 3 jours et mes premiers moments disponibles me renvoient vers vous, chers Kissbankers, pour vous donner un peu plus de détails sur les aventures de la NTL!

 

J'essaierai de vous transmettre par la suite quelques images du spectacle ou des liens vers les retombées médiatiques que nous avons obtenues (France Bleu, France 3, Corse Matin, Le petit corse, etc.). Mais, en attendant, voici déjà un compte-rendu complet et non exhaustif, vu par le bout de ma lorgnette!

 

Sachez qu'un documentaire, réalisé par mon ami Guy Baudon, a été tourné pendant les 6 jours de répétitions parisiennes début janvier, puis pendant la plus grande partie de notre présence en Corse, lors des résidences et des représentations: ce documentaire présentera l'aventure artistique, les éléments de création et de construction du spectacle, mais aussi et surtout, l'aventure humaine et pédagogique autour de la NTL!

 

Car notre objectif premier, la démocratisation de l'opéra, a été atteint, au-delà même des espérances, peut-être! Mes interventions auprès de 550 jeunes, du primaire au lycée professionnel, les rencontres avec le public, les sollicitations des médias et des politiques, les liens cultivés avec les structures qui nous ont accueilli sur place: tous ces efforts ont fini par payer et nous ont permis de nous produire devant des salles pleines, à chaque fois! En particulier pour la dernière représentation au Théâtre de Bastia, qui compte quand même 815 places (dont 200 à visibilité réduite, réputées invendables), et pour laquelle nous avons eu 750 personnes dans le public!

 

Mais la démocratisation ne s'évalue pas à l'aune des chiffres, tout aussi positifs qu'ils soient, mais plutôt en termes de ressenti et de réception par le public de notre travail: et bien, nous avons su captiver les petits et les grands, les novices et les connaisseurs exigeants, et les retours sont excellents!

 

La Corse est un territoire particulier et la plus grande partie de notre public venait pour la première fois assister à une représentation d'opéra, voire au spectacle tout court: les petits frères ou petites soeurs de 4-5 ans, les parents accompagnant leur rejeton - qui avait exigé de venir voir le monsieur qui leur avait parlé de ce Don Giovanni si méchant qui allait mourir à la fin, les grands-parents des uns et des autres... Ils ont été intéressés, captivés, et sont restés nous le dire après le spectacle, pour nous témoigner de leur surprise et de leur émerveillement!

 

La Corse est aussi une terre où la voix est appréciée et où l'opéra a connu une histoire relativement glorieuse: certains grands amateurs sont donc aussi venus, avec beaucoup de circonspection pour certains qui fréquentent les grandes maisons d'opéra nationales ou internationales (Bastille, Festival d'Aix-en-Provence, Scala, etc.) quant à notre version manifestement sacrilège, avec ses coupures des récitatifs, l'absence d'un Commandeur, la version pour 7 instrumentistes seulement (mais avec accordéon et saxophones!)... Et bien, ils ont adoré! Ils ont ressenti beaucoup d'émotion, ils ont ri également, plus que d'habitude à l'opéra, et ont accepté sans discuter toutes les "hénaurmes" originalités de la mise en scène: et ils sont, eux aussi, restés à la fin du spectacle pour nous le dire!

 

Je ne vous en dirai pas plus pour aujourd'hui et la suite de mes envois complétera ce récit forcément partial. Quoi qu'il en soit, un énorme merci à vous qui avez rendu cette aventure possible: nous pouvons être fiers du résultat!!!!

 

Je m'engage maintenant dans un autre combat: celui de la diffusion de ce spectacle, maintenant qu'il est créé et qu'il a prouvé qu'il était au moins à la hauteur des objectifs fixés et des attentes des uns et des autres! Ce serait quand même dommage qu'on en reste là? Mais vous savez comme moi que le monde actuel est particulièrement déséquilibré et peu enclin à entendre raison: nous verrons bien...

 

Le documentaire devrait être prêt à l'automne et nous avons d'ores et déjà prévu d'aller le présenter en Corse, pour aller au bout de l'aventure de démocratisation culturelle, lors de projections et de débats avec le public en avant-première, et avant une éventuelle diffusion par France 3 - Via Stella. Nous vous proposerons évidemment le DVD, pour que vous puissiez enfin voir ce à quoi vous avez contribué!

 

Merci encore et à bientôt,

 

Amicalement,

 

Jean-Daniel Senesi.

Disponible

Bonsoir,

 

Tout se passe bien malgré les conditions météo calamiteuses (tempête de neige)! Rien n'a pu nous empêcher de triompher (soyons modestes pour une fois?) à Olmi-Capella et Ajaccio! Démocratiser l'opéra n'est plus un rêve impossible, mais bien une réalité tangible!

 

Voici deux liens:

 

- reportage tourné lors de la résidence musicale à Pigna http://www.telepaese.corsica/Nutiziale/Nutiziale/Les_scolaires_insulaires_a_la_decouverte_de___Don_Giovanni-JiIZ5I0UGz

- et notre participation en direct à l'émission Prima Inseme du 20 janvier, à revoir en replay ici http://france3-regions.francetvinfo.fr/corse/emissions/prima-inseme

 

A bientôt pour un récit plus conséquent des aventures de la NTL en Corse,

 

Amicalement,

 

Jean-Daniel.

Disponible

Bonsoir,

 

Les répétitions ont commencé ce matin à l'ARCAL à Paris!

 

Et voici la liste des Kissbankers qui sera donnée au public à chacune de nos représentations en Corse: vous ne nous quitterez pas! Vous serez à nos côtés, symboliquement,  jusqu'au bout!

 

Merci à nos 230 Kissbankers qui se sont associés à la NTL (financement participatif clos en août 2014) :

Adaglio Marie France - Agati Bruno - Arleo François - Armengaud Auguste - Barreau Florence – BENITO Thérèse - Benoist Jean-Philippe - Benoist Coralie - Benoist Guillaume - Benoit Annick - Bensaude Olivier - Berenz Emmanuel - Blondela Daniel – bocciarelli Éric – Bodin Maxime – boissard Christine – Bonnet Cécile – Borianotti Bernard – Bouillard Françoise – BOURDON Marie-Pierre – bourdy Edwige – Bouthreuil Nausicaa – Bracco Jean Paul - BRANGER Michel – brocard Patrick – brocard Dominique – cadena Eglantine – CARON Bernard – Carpentier Clément – Cazor Annie – Cécile Achille – celsi Bruno - Chaduteau Ricou Geneviève – Charlet Karine – Charlet Emmanuel – chatelus Pierre – Chaud Aline – Chautemps Jacqueline – CHEMAMA Bruno - Chemama-Steiner Béatrice – chevalier Nadège – chevalier Christine – Chiarisoli Olivier – Cie Fantaisies ô Lyriques - Condamines Daniel – consent Jean-Pierre – cornil Arnaud – COSTE Thierry – courbin Ode – COUSIN Marie-Odile – Couton Nicolas - de Romanet Astrid – Deau Gabrielle – Debon Muriel – Decourteille Stéphanie – Dejean François – Dejean Ghislaine – Dejean Josy – Déjean Daniel – Demichelis Anne – DEMORY Georges - DESCHEIX Jean-Pierre – desgroux Roseline – Desnues Éric - Di Pasquale Roberta – doncarli Yvonne – Dorian Anne – Doucede Vincent et Tiphaine – Doughty Elisa – Doughty Irène – DOUMECQ Olivier – Droy Sébastien - du Jeu Donatienne - Duc Gérard – DUC Paul – Ducrohet Hombeline – duflot Marie-France – dumond Chloé – Dumond Paule – DUPASQUIER Bernard et Huguette – dzierla Leslie – EGASSE Isabelle – Eichelberger Freddy – Enguilabert Nelly – Esteve Vincent – Etchevers Heather –ETIENNE Georges et Josette - Faivre Jérémy – FANCHON Thierry – Fandoh Ange – favreau Gilles – Felten Olivier – Fossiez Élisabeth - franquet Simon – frederique Flanagan – Gallois Jérôme - gautier Frédérique – GAVAUDAN Jérôme  - GERBE Vincent – Gernez Anne – Gernez David – Gil Florence – Goffin Vincent – GOUILLY Stéphanie – greps Elisa – Grondin Hubert – GuilLOT Donatien – HAMEL Jean-Bernard – hamel Joseph – Hamel Louise – HOCINE Alain - Howe Doughty Jamie - Hullen Bauchat Audrey – huyghe Vianney et Marie – IADEVAIA Nicomedo – Jacob Mathilde – JAHIER Augusta - jallerat Geneviève – Joannès Hélène – joannès Camille – Jorgensen Ellen – Judith Lorena – JUDITH Ambre – JUDITH Marylou et Fabrice - Karp Julia – Katz Sally – kheloufi Hakim – Kopp Thomas – KRASZNAI Janos - Lagourrès Emma – LALAKA - Lamy Mathilde – Laurent Denis - le Blanc Patrice - Le Magrex Vincent - Le Mouel Pierre – Lebourd Pierre – lécuyer Jean-Yves – legrand Michel - Lenoir Michel – LEROY Michèle – LEROY Frédérique – LETERRIER Sophie-Anne - lja auto Tony – longfils René – Lorenzani Karen – LORMIER Mylène – LOYS Marc – Magniez Christine – Maltère Bernard – MANDON Magalie - Mangion Cesario Patricia – MARSIL Caroline – Martin Bernadette – MELIN Fréderic – Mirande Martine – Mital Xavier – Mulot Françoise – nadal Hélène – Naharro Emmanuelle – najet Najet – Ndiaye Ibrahima – Niquet Martine – Oriol Camille – OUDART Jérôme – Oudoire Céline – Pariset Clément – Partouche Sophie – PAVET Catherine - Peloux Claire – Piboule Simone – Piboule Aline – POLCHLOPEK Nathalie – Poncet Cécile – Potin Eddy – Pytkiewicz Fanny – Régnier Francis – Reine Patrice – Reine Christian – Renault Max – Renoux Lionel - revault d'allonnes Dominique - Richard Yann – Robbe David – Roblin Jacqueline – Roblin Séverine – Rostain Michel – Rothbauer Manfred – ROY Cécile – Rozat Pascal – Rummler Victoria - Saint-Martin Jean-Gabriel – Samain Louis – SAMOUN Marlène - Sarrazin Lionel – Savy Jacqueline – schuehmacher Gilles – SCOFFONI Nicole - Sené Samuel – senesi Simon - Senesi Laurent – SENESI Daniel – SENESI Joseph – SENESI Jean-Daniel - SERRAT Jacques – sinimale Yannick – SORRIANO Georgine - stanczak Magali – STEINEBACH Sylvie – Stratigos Jean Marie – Stratigos Nicolas – Sweeney Marianne – TARDIVO Sylvain – Thevenin Patrice – Thibault Marie – Thibault Vincent – Thivel Benoit – Thomazeau Jean – Thuaire Christine – TRAN Marie Anne – Tuffier Olivier – Vaillant Marie-Madeleine – vautrain Elsa – Verdet Bénédicte – Viti Mireille – Voutev Florian – Zalamansky Claire – Zeter Pierre

 

Grâce à leurs dons et à leur confiance, nous avons pu toucher les structures/partenaires ci-dessous, que nous remercions également :

-           Résidences de création et/ou coproducteurs en 2015 : La Cité de la Voix de Vézelay, l’ARCAL à Paris, l’Hôtel de Guines à Courbevoie (Stéphanie Ricou), Château de Mézerville (Béatrice Steiner)

-           Résidences de création et/ou coproducteurs en 2017 : ARCAL à Paris, CCM Voce à Pigna, ARIA à Pioggiola

-           Représentations en 2017 : Espace Diamant d’Ajaccio, Centre Culturel Anima à Prunelli-di-Fium’orbu, Théâtre de Bastia

Disponible

Bonjour,

 

Pour ceux qui veulent nous suivre pour les seules représentations prévues pour l'instant, et si de mini-vacances en Corse vous tente, j'invite ceux qui le souhaitent - et ceux qui ont les contreparties "assister aux répétitions/partager du temps en coulisse avec la troupe" - à venir nous voir:

 

- début janvier, pour les quelques jours de répétition sur Paris (à l'ARCAL - qui nous avait déjà accueilli en résidence en avril 2015! merci pour leur confiance et ce coup de pouce précieux!)

 

- pour les représentations des 17, 19, 25 et 28 janvier en Corse (respectivement dans la grande et belle salle en bois A Stazzona dans les montagnes, à l'Espace Diamant d'Ajaccio, au Centre Anima de Prunelli-di-Fiumorbu et au grand Théâtre de Bastia).

 

Pour Paris, rien de spécial à vous expliquer, à priori?

 

Pour la Corse, sachez que des amis ont d'ores et déjà prévu de se déplacer pour venir voir le résultat de tous ces efforts!

 

Infos pratiques: le vol A-R de Paris coûte environ 150 euros si vous vous y prenez maintenant. Et pour l'hébergement, si vous n'avez pas de solutions, il serait possible:

- de loger avec nous dans les belles montagnes d'Olmi-Capella (structure de Robin Renucci qui nous accueille en résidence: rustique, mais correct et peu cher! la région est sauvage, les châtaigniers centenaires et la Balagne voisine): inconvénients, il faut venir, jusque là, de l'aéroport (la location de voiture, en Corse, ça paraît inévitable!), et la représentation est en semaine, le mardi 17janvier...

- de réserver un hôtel ou de se regrouper pour une location meublée pour les dates d'Ajaccio (jeudi 19 janvier) ou de Bastia (samedi 28 janvier).

Le Centre Anima (mercredi 25 janvier) est petit, plus éloigné des aéroports, dans un petit village: cela paraît plus compliqué - même si l'ambiance va aussi être extra, au plus près des habitants et des bénévoles!

Et il y a aussi la possibilité de venir pendant notre résidence musicale dans le magnifique petit village de Pigna (du 10 au 12 janvier): il y a probablement des possibilités de logement, mais il n'y a pas de représentation, uniquement la rencontre et les premières répétitions avec les 7 instrumentistes...

 

Voilà, je me devais de vous faire cette proposition, non?

 

Sachez, par ailleurs, que les interventions pédagogiques en préparation du spectacle se passent très bien: j'étais en Corse du 10 au 14 octobre, et j'y retourne bientôt, du 14 au 18 novembre, puis du 12 au 16 décembre... Je travaille intensément (et bénévolement!) avec plus de 400 jeunes (primaires, collégiens et lycéens) sur tout le territoire: c'est extra, ça va être la fête en janvier, quand ils rencontreront l'équipe au complet et qu'ils assisteront à des répétitions ou à une représentation!

 

Vous le voyez, notre objectif de démocratisation de l'opéra est plutôt bien rempli: au plaisir de vous y associer, peut-être, chers Kissbankers?

 

Amicalement,

 

Jean-Daniel Senesi.

Disponible

Bonjour!

 

Une bonne surprise est tombée, deux jours après l'envoi de ma précédente actualité!

 

Le Centre Anima - situé à  Prunelli-di-Fiumorbu et dirigé par une petite équipe de passionnés - a réussi à défendre suffisamment ses maigres moyens pour, malgré tout, se joindre à notre belle dynamique en Corse!

Ainsi, nous complétons le "trou" laissé par Porto-Vecchio: au niveau agenda, mais aussi géographique, car le Fiumorbu est dans le sud-est de la Corse.

 

Nous couvrons, maintenant, quasiment tout le territoire de l'île, mettant à proximité de tous les habitants une des 4 représentations (17 janvier à Olmi-Cappella, 19 janvier à Ajaccio, 25 janvier à Prunelli-di-Fiumorbu et 28 janvier à Bastia) ou des ateliers proposés (9-12 janvier à Pigna et 20-23 janvier à Sartène).

 

L'ambition de créer l'événement sur l'île sera, je l'espère, renforcée par la qualité des contacts, renouvelés une fois de plus lors de mon séjour récent: j'ai, d'ores et déjà, pris mes billets pour la période du 19 au 23 septembre afin de rencontrer les responsables des Conservatoires de Bastia et d'Ajaccio et des structures partenaires (Centre Voce, ARIA, CAP, Centre Anima, Villes de Bastia et d'Ajaccio). Nous continuerons tous, en direct, d'élaborer le programme précis des interventions pédagogiques et de médiation culturelle que j'ai proposées, en amont de la période de résidences et de représentations.

 

Cela ne parait pas grand chose, mais que c'est une vraie satisfaction, à force d'énergie déployée et de bonne volonté, que de parvenir à une action d'envergure - et COMMUNE! - à l'échelle de la Corse! Évidemment, ce déplacement de septembre, ainsi que les 3 déplacements d'octobre, novembre et décembre que j'ai proposés pour pouvoir établir une continuité dans le travail avec les enfants et les jeunes, sont complètement à ma charge: offerts par la NTL, on va dire? Mais cela permettra, encore plus, à notre troupe d'atteindre l'objectif principal de démocratisation de l'opéra: alors, faisons fi du temps et de l'argent!?

 

C'étaient donc les bonnes nouvelles de l'été!

 

Bonne rentrée à tous,

Jean-Daniel.

Disponible

Bonjour!

 

Je vous annonçais en août dernier - déjà! - le bilan financier à venir, pour vous donner, en toute transparence, l'utilisation concrète du budget! Désolé pour ce retard, mais nous avons clos tout cela fin 2015...

 

Et puis, surtout, avec l'envoi des vidéos et les relances aux professionnels entre novembre 2015 et février 2016, j'ai été très pris (sans compter le reste de mon activité professionnelle), et j'ai finalement attendu d'avoir des informations concrètes à vous donner: et ces informations sont venues très tard!

 

Alors, en quelques mots:

- pour l'instant, seule la Corse a répondu présent pour accueillir notre création, mais les dernières confirmations sont tombées début juillet seulement (changement politique radical aux régionales de décembre 2015, vous vous souvenez?)!

- Orléans a dû décliner (Gildas Harnois et l'Orchestre du Chapitre), faute de subventions obtenues auprès de la Région Centre et de la DRAC Centre (réponses en mars 2016).

 

Donc, pour ceux qui le souhaitent, marquez d'une pierre blanche les dates des 19 et 28 janvier 2017: ce sont les dates de nos représentations aux Théâtres d'Ajaccio et de Bastia!

 

Nous serons, à priori, en Corse dès le 8 janvier, pour commencer les répétitions musicales (à Pigna) puis scéniques (à Olmi-Cappella) du 9 au 17 janvier, avant de filer à Ajaccio dès le 18 janvier. Porto-Vecchio a finalement décliné (réponse le 13 juillet dernier) mais nous avons un partenariat en négociation avec le CAP (Centre d'Art Polyphonique) de Sartène, et j'attends (toujours l'attente) plus de confirmations budgétaires (de la part du CAP, mais aussi de mécènes possibles) pour décider d'une date éventuelle après Ajaccio, et avant l'installation à Bastia le 26 janvier (pour une générale publique le 27 et la représentation du samedi 28 janvier).

 

Il s'agit, bien sûr, de profiter de ces trois semaines de présence en Corse pour donner le plus de résonance à notre travail: presse écrite, radio, TV, médiation culturelle avec les conservatoires et des établissements scolaires, stages pour amateurs et professionnels, etc.

 

Je vais essayer que cette création corse soit une vraie fête pour le public, pour la troupe et donc pour vous! Même si - je l'admets sans difficulté - nous ne pouvons qu'être déçus de n'avoir pas été plus suivis par tous les autres partenaires sollicités: des pistes continuent à arriver (un rendez-vous au Centre Dramatique National de Nice le 12 juillet dernier, un contact pris à Saumur la semaine dernière, etc.) mais, plus rien ne se passera avant la saison 2017-2018, au mieux... Et, sans vouloir jouer la Causette, quelle somme de travail me sera-t-elle encore nécessaire pour, éventuellement, aboutir?

 

Bref, pas de découragement, mais un constat lucide: le projet a beaucoup intéressé, et intéresse toujours, mais les freins (financiers et "politiques") ont, pour l'instant, eu raison de l'espoir et de l'enthousiasme suscités par notre "Don Giovanni"...

 

Nous arrivons donc au bilan financier, grâce à vous, sans qui rien n'aurait été possible!

 

Rappel: nous avions un budget global de 20 784 euros (13 784 euros récoltés sur Kiss Kiss Bank Bank et 7 000 euros de la Cité de la Voix de Vézelay).

 

Les dépenses ont consisté en:

1- 12 562 euros de salaires (chefs de chant et chanteurs)

2- 3 200 euros d'honoraires (vidéaste, photographe, graphiste, web-designer, web-manager)

3- 2 840 euros de frais divers (transports, nourriture, location de salle et de piano, affranchissement, consommables)

4- 718 euros de frais de gestion administrative (aide aux contrats, à la paie, aux budgets)

soit 19 320 euros.

 

Il nous reste donc encore 1 464 euros disponibles (dont une partie est déjà provisionnée pour les affiches et les livrets).

 

22 personnes ont pu assister aux répétitions en avril et juin 2015: 6 à l'ARCAL à Paris, 2 à l'Hôtel de Guines à Courbevoie et 14 au Château de Mézerville!

 

Quelques précisions:

1- les dépenses de salaire incluent charges salariales et patronales, évidemment, ce qui veut dire que  seule la moitié de la somme, environ, a été distribuée, en espèces sonnantes et trébuchantes, en contrepartie du travail effectué par les artistes de la NTL (ce qui, divisé par 14 personnes - 11 chanteurs et 3 chefs de chant - correspond à environ 450 euros en moyenne, par personne);

2- à part Jeff, notre vidéaste de choc (qui a tourné et assuré le montage de toutes les vidéos), ce sont environ 500 euros par personne qui ont été versés sous forme d'honoraires à nos amis, passionnés, qui nous ont entouré depuis 2014;

3- grâce aux réservations de billets de train effectuées très en avance (pour les 16 personnes concernées!), aux menus ingénieux concoctés à Vézelay et à Mézerville, à l'aide bénévole de mon amie Frédérique Flanagan, etc. nous avons pu boucler tous ces frais, pour les 4 périodes de résidence et les entrevues préliminaires (dont les vidéos NTL 1 à NTL 6 sont le témoin), pour une somme record! Vive l'organisation et l'anticipation (je me lance une petite fleur, soyons fous!)!

4- ces frais de portage salarial et administratif sont minimes: merci à l'efficacité de Noémie Vila et de Victoria Rummler, qui ont su être des aides précieuses pour la gestion de tout cela (ce n'est pas la partie que je préfère, je l'avoue!).

 

Voilà!

 

Je vous ai résumé la situation actuelle et continuerai à vous tenir au courant de la suite des aventures, au fur et à mesure!

 

Avec tous mes remerciements, encore une fois, de ma part et au nom de l'ensemble de la troupe,

 

Un bel été à vous,

 

Jean-Daniel Senesi.

Disponible

Bonjour à tous!

 

 

J'espère que vous eu le temps de regarder les trois premiers épisodes et que vous y avez trouvé de l'intérêt!

 

 

Voici donc les 3 derniers épisodes "officiels" de la série:

 

- épisode 4

- épisode 5

- épisode 6

 

 

Et la cerise sur le gâteau: zéro bla-bla, que du direct!

 

- épisode 7

 

 

Amicalement,

 

Jean-Daniel Senesi.

 

Disponible

Bonjour à tous!

 

La NTL revient, enfin, avec les vidéos tant attendues! Notre message est toujours d'actualité: "l'opéra pour tous!", c'est-à-dire une certaine forme d'excellence de la culture, qui doit - et peut! on le prouve! - redevenir populaire, réellement à portée de tous, sans exception!

 

Étrange... C'est exactement le contenu du courrier reçu cette semaine de l'Opéra Comique - actuellement fermé pour travaux: il est évoqué ce "moment où chacun - tutelles, professionnels du spectacle, observateurs avisés de la vie culturelle et même spectateurs - mesure que l'opéra doit se rajeunir, se démocratiser, proposer d'autres formes artistiques et d'autres codes pour répondre aux attentes et continuer de produire son effet."

 

Alors, qu'est-ce-qu'on attend pour faire la fête à la NTL?!

 

On n'a pas tout à fait les mêmes réponses artistiques - ni le même budget! - que l'Opéra Comique à la question... Mais on jugera sur pied? Avec les résultats auprès du public, "des tutelles, des professionnels et des observateurs avisés"?

 

 

En tout cas, hauts les coeurs: la résistance continue!

 

Voici donc les 3 premiers épisodes de la série "vidéo NTL 7":

- épisode 1

épisode 2

épisode 3

 

Avec toutes mes amitiés et ma solidarité,

 

Jean-Daniel Senesi.

Disponible

Bonjour à tous!

Ravi de vous redonner quelques nouvelles fraîches et positives - car mon dernier message date du 4 avril!

 

Alors, l'été s'est bien passé pour vous? C'est presque la rentrée et je reprends du service pour vous donner des nouvelles fraîches!

Par exemple, cet été a été propice aux contacts en Corse, quand je suis allé "au village", comme on dit. J'ai à nouveau rencontré Toni Casalonga, le scénographe du projet et directeur d'une structure musicale à Pigna: les choses se précisent, la création est prévue en 2016 au Théâtre de Bastia! Il s'agit donc maintenant de préciser les choses concrètement. Un contact positif a aussi, finalement, abouti avec l'ARIA, la structure créée et dirigée par le comédien Robin Renucci, et des pions ont été avancés vers le Centre Culturel de Porto-Vecchio... Mais il y a aussi Ajaccio et Propriano! Et puis, les musiciens corses qui pourront constituer l'effectif instrumental!

Second wagon de nouvelles de l'été: j'ai eu un rendez-vous important avec un mécène le 29 mai dernier! Et il est complètement dans l'esprit NTL! Et ce rdv a débouché, aussi, sur un contact positif avec un nouveau chef d'orchestre, potentiellement intéressé par le projet (après Gildas Harnois et son Orchestre du Chapitre à Orléans) qui est basé, lui, sur St-Nazaire, et qui m'a donné des contacts pour des salles de spectacle à cibler dans la région... Il s'agit de Philippe Hui et de son Orchestre des Deux Mondes, dont l'objectif de démocratisation est frère de celui de la NTL: http://lalocomotivedesarts.com/presentation-de-la-philharmonie-des-deux-mondes/

Quant à Gildas Harnois, justement, il a eu rdv en juillet à la Mairie d'Orléans pour envisager une création au Théâtre Gérard Philippe d'Orléans, en début de saison 2016-2017... Je lui avais fourni au pied levé un planning indicatif pour le montage de la production sur place: affaire à suivre! Mais cela ferait, du coup, deux représentations à Orléans, juste avant celle de Bastia! Pas mal, non?

 

Et, au fait! Je vous avais parlé un peu, dans l'actu du 4 avril, du travail effectué à Vézelay et à l'ARCAL, mais deux rencontres avaient bien eu lieu les 26 novembre et 8 décembre derniers, quelques mois avant ces premières résidences! Des images avaient été tournées et voici enfin deux montages pour vous faire partager les coulisses de la troupe, fin 2014, avant ces premières répétitions d'avril 2015! Pour vous faire patienter, avant les vidéos d'avril et de juin 2015, voici donc ces deux vidéos de fin 2014...

La première vidéo est très courte (2 mn), on vous donne juste un peu de musique à écouter, et des images pour vous mettre en appétit: https://www.youtube.com/watch?v=ap01YqvEfnA.

La seconde vidéo est plus longue (15 mn), pour vous donner une idée plus juste et plus précise du travail et de l'ambiance: on ne se connaît pas bien encore, on se découvre, on détaille les choses, on construit lentement, pour installer la confiance, tendre quelques lignes de fond et préparer le travail à venir... https://www.youtube.com/watch?v=MLhDS7U_vPc.

Vivement les vidéos suivantes! Les résidences effectuées en avril 2015 à la Cité de la Voix (Vézelay) et à l'ARCAL (Paris) ont réellement constitué le début du travail: les images sont en cours de finalisation et vous présenteront les techniques et les disciplines que j'ai introduites, présentées et fait pratiquer aux chanteurs. En particulier, nos deux dernières résidences de juin, à l'Hôtel de Guines et au Château de Mézerville, nous ont permis de travailler véritablement sur la mise en scène, en décor naturel - et quels décors! Vous verrez! Mais, c'est cruel, on vous en dit déjà trop, car les images ne sont pas encore montées...


Voilà, en tout cas, l'objet des prochains messages que vous recevrez dans les semaines à venir!

Et je ne vous parlerai pas que d'artistique et vous toucherai aussi, bien sûr, un mot à propos de l'utilisation concrète du budget réuni l'année dernière (en toute transparence citoyenne!).

D'ici-là, vous pouvez continuer à communiquer sur la NTL: diffuser la nouvelle ("l'opéra se démocratise!") et contribuer ainsi à augmenter la "communauté" des personnes followers/curieuses. Rien ne peut être plus précieux pour nous!

Merci et bonne rentrée!

Jean-Daniel Senesi.

Disponible

Bonjour à tous,

 

De retour hier soir de notre première résidence à la Cité de la Voix à Vézelay en Bourgogne: objectif atteint - voire dépassé en termes de qualité!

 

En effet, il s'agissait, avant tout, d'accoucher de la NTL, de créer cette troupe, de la fabriquer, la modeler, la constituer, l'homogénéiser... Et la semaine à Vézelay a été incroyablement riche et fructueuse, en termes d'écoute, de bienveillance, de concentration, etc.

 

Les chanteurs présents (la moitié de la troupe: un des casting possible) ont pu mieux se connaître et se découvrir, pour une cohésion optimale de la troupe, mais ils ont, surtout, pu se frotter aux techniques que je souhaitais leur apporter: training corporel, présence au corps et aux émotions, densité et lâcher-prise, travail sur la danse, la gestuelle, le clown, etc.

Nous avons, aussi, pu parcourir musicalement l'ensemble des extraits (récits accompagnés, airs, duos, trios, quatuor et finales) conservés dans "notre" version raccourcie de Don Giovanni.

Et nous avons  également abordé le travail sur l'adaptation théâtrale, en français, de ce que j'ai déjà rédigé pour l'instant (quasiment la moitié de l'ouvrage).

 

Alors, n'hésitez pas à vous manifester pour venir assister aux prochaines répétitions, pour ceux qui avaient choisi cette contrepartie: Vézelay était loin de tout, mais nous serons à Paris la semaine prochaine, de vendredi à lundi inclus, et vous n'êtes que deux à vous être manifestés, pour l'instant...

 

Le travail auquel vous pourrez assister n'est pas encore la mise en scène à proprement parler, mais il est diablement intéressant et inédit pour des chanteurs lyriques: c'est un peu comme une "formation", une constitution concrète de la troupe sous vos yeux, et le travail reste complètement relié aux personnages et au contexte de notre opéra. Nous intégrerons de nouveaux chanteurs, ceux qui n'étaient pas présents à Vézelay, et il s'agira de la délicate opération d'incorporation, de transmission, d'équilibrage et d'adaptation aux individualités, tout en respectant le cadre et les objectifs du "collectif"!

 

Comme à Vézelay, les matinées seront surtout consacrées au travail corporel et théatral, alors que le travail musical se fera plus en après-midi. Les horaires approximatifs: 9h30-13h et 14h30-18h30.

 

Joanna et Jeff (photographe et vidéaste) sont venus à Vézelay, et seront présents à chacune de nos rencontres à venir, pour vous rendre compte en images du travail effectué, pour vous tous qui nous accompagnez dans ce projet: dès que les images seront prêtes, dérushées et montées, nous vous les ferons parvenir (celles de nos deux petites rencontres de novembre et décembre sont en retard, désolé, mais elles sont quasiment finalisées depuis janvier: depuis, Jeff a été complètement débordé par du travail et des soucis de santé).

 

Voilà les nouvelles pour l'instant, parce que du côté des professionnels, paradoxalement, on est un peu au point mort, alors que nous avançons à grands pas: quand on vous disait que vous, public, étiez souvent plus clairvoyants et courageux! Nous avons encore quelques mois pour débloquer la situation...

 

Très amicalement,

 

Jean-Daniel Senesi

06 03 93 57 06.

Disponible

Bonjour!

 

Quelques nouvelles!

 

Les relances sont encore en cours... Ah, les pros!

 

Quid du rendez-vous au Ministère de la Culture? (reporté au 12 janvier, finalement)... Une caricature! Très vite, le big chef (délégué musique) qui m'a reçu m'a rétorqué que la mise en scène de "Don Giovanni" par Michael Haneke était remontée à l'Opéra Bastille à ce moment-là, et qu'il y avait des tarifs abordables: donc, il ne voyait pas du tout où était le problème et pourquoi il faudrait démocratiser l'opéra plus que ce qui était déjà fait... Je vous passe la suite de la discussion, sur des considérations plutôt élitistes de budget (il voulait notre budget en kilo-euros... il n'a pas été déçu!), de musicologie (impossible d'écouter Mozart à moins de 32 musiciens!), etc. J'en ferai un sketch, un jour, peut-être: c'étaient 45 minutes très denses...

 

Ça, c'était juste pour vous faire un peu rigoler, maintenant, le sérieux!

 

L'équipe artistique s'est complétée en ce début d'année 2015, avec:

 

- Toni Casalonga pour la scénographie, le directeur du Centre de Création Musicale Voce en Corse (en savoir plus)

- Pascal Sautelet pour les lumières, avec lequel j'ai déjà collaboré sur "Le livre de Jonas", spectacle dont je vous parlais dans la dernière actu (en savoir plus)

- Florence Gil pour les costumes, avec laquelle j'ai collaboré sur trois productions au CNSMD de Lyon, et surtout, sur ces "Noces de Figaro" montées en 2013 au Théâtre de Bastia (avec orchestre de 32 musiciens!) (exemples de costumes de productions antérieures)

 

Et nous avons fixé tout un programme de répétitions, dont voici le détail! Pour tous ceux qui ont souhaité des contre-parties du type "assister au travail/voir les coulisses", c'est le moment! Car on ne sait pas encore à quelle sauce on va être mangé à l'avenir... Donc, urgent! Notez-bien ces rendez-vous, voyez comment vous pouvez vous organiser, et contactez-moi pour que je vous donne les détails!

 

- du 30 mars au 3 avril, nous serons à Vézelay, à la Cité de la Voix

 

- du 10 au 13 avril, nous serons à Paris 20ème, à l'ARCAL

 

- du 6 au 7 juin, nous serons à Courbevoie, à l'Hôtel de Guines

 

- du 12 au 16 juin, nous serons à Mézerville, au Château.

 

Au plaisir de vous voir bientôt!

 

Jean-Daniel Senesi

jd.senesi@free.fr

06 03 93 57 06.

Disponible

Au fait, pour ceux qui sont en région parisienne et qui souhaitent mieux connaître mon travail de metteur en scène, je peux vous proposer deux spectacles, très différents!

 

- Un "Livre de Jonas", poème épique traduit du hongrois (à partir de l'épisode de l'Ancien Testament évoquant ce "petit" prophète récalcitrant, avalé par une baleine), joué dans une crypte près de Père-Lachaise, par un seul comédien! Ce spectacle joue encore jusqu'au 30 novembre, les jeudis, vendredis, samedis et dimancheshttp://www.parizs.balassiintezet.hu/fr/programmes/le-livre-de-jonas/

 

- Et un cabaret avec 4 chanteuses, piano et ukulélé, évoquant l'univers musical de Fred Buscaglione (chansons italiennes des années 50). Ce spectacle joue uniquement ce soir et demain! Toutes les infos sur ce site: http://www.bidiboumquartet.com

 

Deux excellents spectacles - mais dans des registres très variés, donc - que je serais heureux de vous faire découvrir! Je serai présent à chaque fois!

 

Jean-Daniel Senesi.

Disponible

Bonjour,

 

Désolé de ce long silence, mais il fallait avancer sur tous les fronts (contacts téléphoniques, relances, mails et rendez-vous) en plus de mon activité professionnelle. Et puis, autant vous donner des nouvelles groupées, plutôt que des bribes d'info à chaque fois! Voici donc un journal complet, pour continuer à innover dans ce lien d'un nouveau type que nous souhaitons avec le public, et pour vous informer en toute transparence!

 

---

 

Pour ce que nous pourrions appeler "l'externe", pas de surprise majeure: les décideurs de tout poil sont plus longs à réchauffer que vous, plus attentistes, moins courageux pour la plupart, mais néanmoins plutôt intéressés! A preuve, les rendez-vous suivants, et pas des moindres!

- le 8 octobre, déjeuner avec Valérie Chevalier, directrice de l'Opéra de Montpellier: elle a été très ouverte à un accueil de notre Troupe pour des représentations délocalisées (hors-les-murs de l'Opéra) avec, par exemple, une formation instrumentale composée de musiciens de leur Orchestre.

- le 19 novembre, entrevue avec Alain Mercier, directeur de l'Opéra-Théâtre de Limoges: il serait intéressé également par une production/diffusion hors-les-murs (pareillement, avec des musiciens de leur Orchestre) et, en particulier, par l'aspect formation/transmission/savoir-faire des chanteurs.

- le 23 octobre: Sophie Langlais, Directrice des Affaires Culturelles de la ville de Bondy (Seine-St-Denis) a exprimé sa volonté de nous intégrer, dès juin prochain à priori,  aux activités développées dans la ville, au sein du magnifique auditorium, flambant neuf, qui accueille principalement la Maîtrise de Radio-France.

- les 25 septembre et 27 octobre, nous avons évoqué avec Gildas Harnois, chef de l'Orchestre du Chapitre à Orléans, une collaboration pour une production de notre "Don Giovanni" en Région Centre.

- le 13 octobre, j'ai envisagé avec Nathalie Yéramian, directrice du festival Mille Sources en Dordogne et des Festiv'Académies basées à Egletons (en Corrèze), une coproduction possible avec différents partenaires en Limousin (cf. ci après)

- le 3 octobre, j'ai rencontré Stéphanie Ricou, propriétaire de l'Hôtel de Guines à Courbevoie, qui m'a confirmé son souhait de nous ouvrir les portes de leur superbe Monument Historique pour des répétitions.

 

D'autres rendez-vous importants sont encore à venir:

- le 8 décembre au Ministère de la Culture avec Eric Denut (Direction Générale de la Création Artistique)

- le 16 décembre avec Mattea Lacave, élue culture à la mairie de Bastia (Haute-Corse)

- et une date encore à fixer (rdv initialement prévu le 19 novembre) avec Edouard Fouré Caul Futy de la Fondation Royaumont.

 

Et puis, j'ai eu un très bon contact téléphonique avec Toni Casalonga, directeur de A Casa Musicale à Pigna (Haute-Corse), que je rencontrerai le 15 décembre, et qui nous propose ses services pour "Don Giovanni" en tant que scénographe!

 

Pour finir, voici d'autres partenaires que je n'ai pas encore rencontrés, mais qui se positionnent plus ou moins assurément autour du berceau de la NTL:

- Eric Bruneau, directeur du Théâtre de Dreux, qui est très intéressé par notre aventure

- Martin Kubich, conseiller artistique de la Ferme de Villefavard, qui souhaite apporter son aide à notre projet, d'une manière ou d'une autre

- le château de Sédières et la fondation La Borie, qui complètent ce panel de partenaires issus du Limousin (avec Villefavard, Mille Sources en Dordogne et l'Opéra-Théâtre de Limoges) et dont la contribution éventuelle est encore à préciser.

 

Et, bien sûr, des contacts sont encore en cours:

- l'Espace Malraux de Joué-les-Tours

- le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris (CNSMDP)

- le Théâtre de Liège

- le château de Valençay

- l'abbaye de Noirlac

- la mairie de Châteauroux

- la Maison de la Culture de Bourges

- etc.

 

Pour résumer: rien n'est encore fait, et vous restez notre partenaire privilégié! Mais, j'ai bon espoir que toutes ces démarches aboutissent dans les semaines et mois à venir! En même temps, on ne sait jamais jusqu'où peuvent aller les blocages, l'inertie et le manque d'audace de certains décideurs... La crise - quelle qu'elle soit - tétanise souvent, au lieu de stimuler ou d'aiguillonner!

 

---

 

Pour "l'interne", nous avons presque complété le double casting pour chaque rôle: Fabien Hyon pour Don Ottavio (même s'il est encore en cursus au CNSMD de Paris et peu disponible pour l'instant) et Valérie MacCarthy pour Donna Elvira (rencontrée récemment sur une production du "Consul" de Menotti, épouse à la scène de notre Don Giovanni/Philippe Brocard). Pour l'anecdote, notre Donna Elvira actuelle, Delphine Lambert, avait tenu ce même rôle écrasant dans une production du "Consul" que j'avais mise en scène au CNSMD de Lyon, avec Olivier Déjean, un de nos Leporello, dans le rôle de son époux...

 

Et nous avons 2 nouvelles pianistes-chef de chant qui ont rejoint la NTL: Charlotte Gauthier et Marie Duquesnois!

 

Je suis en contact pour avoir des doublons, également pour la photographie et la vidéo, car nous allons commencer les premières séances de travail en 2015, et la disponibilité des uns et des autres est un élément compliqué pour l'instant, étant donné que tout se met en place et qu'il faut bien gagner sa vie - tant que la NTL n'est pas en mesure de salarier durablement et conséquemment les différents intervenants.

 

Avant ces répétitions début 2015 (qui seront de trois types: travail de préparation autour du texte et des personnages - dit travail "à table"; répétitions musicales; répétitions scéniques), nous allons nous réunir à nouveau, comme le 2 avril dernier.

Impossible d'avoir tout le monde en même temps (même en s'y prenant 2 mois à l'avance!), mais je vais pouvoir croiser quasiment toute l'équipe en 2 fois: le mercredi 26 novembre de 10h à 13h et le lundi 8 décembre de 14h à 17h!

Vous aurez, évidemment, un compte-rendu en images de ces 2 rencontres de la Troupe: vous pourrez, ainsi, faire connaissance avec les membres de la NTL que vous ne connaissez pas encore, et assister à un début de travail qui sera plus basé sur des ensembles (duos et trios) que sur des airs séparés.

 

Ces images pourront aussi être le support d'une seconde (petite!) collecte sur KissKissBankBank qui aura un double objectif: "intégrer" les retardataires (et oui, il y en a eu! "Des" qui voulaient participer et qui n'ont pas pu - difficulté avec l'outil internet - ou qui n'ont pas pris le temps ou qui ont eu l'info trop tard...) et "intégrer" aussi les nouvelles recrues de la NTL et leurs réseaux à cet effort commun de financement participatif.

 

Et surtout, nous vous communiquerons le planning de répétitions dès qu'il sera fixé, afin que vous puissiez commencer à nous "rendre visite"!

 

Voilà tout ce que je pouvais vous dire pour l'instant!

 

Soyez assurés que vous êtes tous pour beaucoup dans l'impact que notre proposition artistique peut avoir sur les "professionnels", mais aussi que votre confiance nous "oblige" et me permet de trouver la force nécessaire pour mener ce travail ingrat et - malheureusement - encore solitaire!

 

Très chaleureusement,

 

Jean-Daniel Senesi.

Disponible

La NTL fait sa rentrée, aussi!

 

Voici les nouvelles des rendez-vous du mois d'août: nous avons décroché une résidence à la Cité de la Voix à Vézelay! Nicolas Bucher, son directeur, souhaite contribuer à l'essor de notre projet!

 

6074_2010-10-14_pole_d_art_vocal_vezelay-pc_12__2-1410711431

Et pour le rendez-vous à Orléans, Jean-Daniel a récupéré de nombreuses pistes auprès d'Olivier Cayatte, le DAC de la Région Centre: il a commencé à passer les coups de fil et à envoyer les mails, la semaine dernière.

Sinon, un premier planning des disponibilités des artistes est récolté actuellement, pour faire des propositions concrètes à nos partenaires, ceci afin de fixer les premières séances de travail: Péniche Opéra, ARCAL, Hôtel de Guines, Château de Mézerville, et donc, maintenant, la Cité de la Voix!

 

La somme récoltée grâce à vous (environ 13 800 euros) se voit, donc, augmentée grâce à cet apport de la Cité de la Voix (montant à préciser, entre 5 000 et 9 000 euros à priori) - même s'il nous reste encore du chemin pour atteindre les 60 000 - 80 000 euros du budget total, permettant la réalisation de notre "Don Giovanni"!

 

Mais, on avance!

 

Les coupures musicales sont faites et l'adaptation est bien entamée: le travail d'écriture est allé vite, dans le peu de temps disponible cet été pour Jean-Daniel. Une séance "d'isolement" cet automne devrait suffire à achever notre version d'opéra-théâtre...

 

Nous nous donnons deux mois environ pour relancer tous les contacts professionnels et tenter de glaner les derniers fruits d'automne (fruits budgétaires, il s'entend) nécessaires au bon déroulement de notre projet

Le planning de travail devrait démarrer en janvier/février 2015 avec des séances de travail à table, des premières répétitions musicales, puis des répétitions scéniques, avant l'été.

Nous espérons ensuite avoir décroché d'autres partenariats qui nous amènerons vers une création définitive pour la saison 2015-2016!

 

En attendant, ces périodes de travail successives, par petites couches, nous permettront de créer les conditions indispensables pour que le "chanteur" se mêle au "comédien", que l'esprit de troupe se construise et que les savoir-faire se partagent.

 

Chateau-de-mezerville-082013-1410711505

 

Cela laissera aussi le temps à la fabrication d'images (en particulier au Château de Mézerville et à l'Hôtel de Guines - photos respectivement ci-dessus et ci-dessous) et à d'éventuelles présentations intermédiaires, à des professionnels, à des partenaires ou au public! Car le chemin sera encore long et épineux - restons lucides - et il nous faudra convaincre les récalcitrants au changement - et ils sont nombreux!

 

2012-12-17-_dsc29921-728x495-1410711642

 

Voilà donc pour cette fournée de nouvelles de rentrée,

 

En espérant que tout se passe au mieux pour chacun de vous!

 

Amicalement,

Jean-Daniel Senesi.

Disponible

La campagne de recherche de fonds privés s'est achevée le 13 août dernier (mais j'étais tellement sollicité dans le stage où j'enseignais, que je ne récupère du temps qu'aujourd'hui!)...

 

Et l'on peut dire que cela s'est très bien passé: nous avons atteint 125% de l'objectif initial, à savoir 14 982 euros auprès de 219 individus que nous appellerons donc, par la suite, les "bonnes fées".

 

Vous êtes, en fait, un peu plus nombreux, car certains ont "bloqué" sur l'aspect informatique et plusieurs dons ont transité par des profils déjà existants (par exemple, mon profil NTL a servi à 3 personnes, et certains des chanteurs ont fait de même de leur côté). On peut donc, à la louche, dire que nous "avons" 230 bonnes fées!

 

Béatrice, notre fée du château de Mézerville (http://www.chateau-de-mezerville.org/) dans lequel nous pourrions répéter et tourner des images en décor réel (vous avez vu, c'est un vrai conte!), le suggérait dès le départ... Mais, Cécile, une fée arrivée quelques jours avant la fin, me le proposait aussi: "pourquoi pas une deuxième opération, pour relancer ceux qui étaient "au bord de..." mais qui "n'ont pas pu", "oublié", etc.? en attendant, bonne chance pour la "première tranche de travaux"!"

 

Nous verrons ça plus tard, effectivement, mais sachez que, pour tous les retardataires et pour tous ceux qui n'étaient pas au courant (moi-même, je n'ai "osé" informer mes collègues de stage qu'au dernier moment, et très partiellement, et cela a, malgré tout, déclenché 3 transformations en bonnes fées!), il pourrait y avoir un second appel pour un appoint ponctuel, en fonction de l'avancement du projet et des partenariats qui vont se débloquer, ou pas...

 

Mais, comme je l'espérais, cela tient à l'esprit même du projet: l'aspect "coproducteur", "intérêt général", "bien commun"... Cela motive pour participer, tous ensemble, aux différentes étapes, et cela laisse le temps et l'espoir d'en parler à d'autres, de convaincre d'autres personnes de se joindre à cette aventure "politique" (pour "la vie de la Cité"), artistique et humaine...

 

Le bouche-à-oreille va continuer à fonctionner! Et nous serons, peut-être, bientôt "trois mille en arrivant au port" comme l'écrivait Corneille dans "Le cid"! Le fan-club de Johnny ou les supporteurs des athlètes français n'ont qu'a bien se tenir!

 

Bref, encore un grand merci à tous, et nous vous tenons au courant pour la "première tranche de travaux"! Cela pourrait, par exemple, être une première "version concert" avec ensemble orchestral dans une belle salle parisienne... A suivre...

 

En tout cas, une bonne fin d'été, je m'en vais, de ce pas, reprendre enfin le travail d'écriture de notre adaptation de "Don Giovanni"!

 

Au nom de toute la troupe,

Amicalement,

Jean-Daniel Senesi.

Disponible

Bonjour,

 

Des nouvelles de la collecte: nous en sommes à 113% de l'objectif atteint - soit 13 584 euros - grâce à vous, c'est-à-dire 198 Kissbankers!

 

Et il nous reste encore 10 jours!

 

C'est donc le moment pour prêcher la bonne parole une ultime fois: ça serait dommage qu'il y ait des regrets!

 

"Zut, j'ai loupé la NTL, quelle tête de linotte je fais! Tu aurais dû me le rappeler!"

 

Ah, non! Pas de ça, Lisette! Pas dans le club ouvert des bonnes fées de la NTL!

 

Mon dernier mailing de relance est déjà parti (partiellement hier, la suite aujourd'hui) et 3 nouveaux donateurs nous ont rejoint dans la foulée! Je vous assure: on en a, tous, encore "sous le pied"!

 

C'est ça, la magie du collectif! Ce qui nous rend plus fort et plus grand, quand on est ensemble... Magie associée à l'attractivité d'un projet aussi noble que le nôtre: démocratiser l'opéra!

 

 Ceci étant dit, le peu de temps dont je dispose (adieu les vacances!) a été mis à profit: les coupures musicales sont faites, les idées commencent à pleuvoir (ce n'est pas moi, l'été pourri!), et je devrais avoir écrit l'adaptation pour le retour sur Paris le 25 août!

 

Et puis, deux rendez-vous encore: un déjeuner avec le DAC (Directeur des Affaires Culturelles) de la Région Centre mardi 5 août, sur la route du départ; et un déjeuner avec le directeur de La Cité de la Voix (Région Bourgogne) lundi 25 août, sur la route du retour... Ça roule, ça carbure, ça sillonne la France, tout en déjeunant!

 

Amicalement,

 

Votre VRP de la NTL,

 

Jean-Daniel Senesi.

 

Disponible

 

Qui l'eut cru?

 

Aussi vite depuis la dernière actu, il y a deux jours?

 

Quand on se disait que ça ne faisait peut-être que démarrer... Nous serons définitivement nombreux autour du berceau, et avec un beau cadeau pour le bébé, pour commencer cette vie d'aventures!


Et oui, nous y sommes! Depuis 12h40 exactement, en ce jour de grâce le 21 juillet 2014 (remarquez les 1240 et 2014 et 21... je suis en train de virer soufiste? j'ai le tournis avec ces chiffres!), les 12 000 euros sont atteints et dépassés!!!!

(bruitage d'applaudissements nourris - en attendant les vôtres, bientôt, en live!)

Bravo, merci, collectivement, et en notre nom à tous à la NTL! C'est beau, c'est grand, c'est émouvant!

Et maintenant, que faire?

Et bien, on va continuer! Nous avons encore 3 semaines devant nous!

L'objectif initial que nous nous étions imposés, ce seuil-déclic décidé avec nos conseillers de Kiss Kiss Bank Bank et qu'il fallait atteindre à tout prix, sans quoi tout était perdu, et bien, il est dépassé! Mais, si on l'explosait carrément?

Cet objectif n'est que symbolique par rapport au coût réel d'une production: le dépasser était - presque - prévu - rêvé? - (sans être sûr que ça se réalise, évidemment...) et reste très souhaitable pour négocier avec d'éventuels co-producteurs... Plus nous serons en position favorable, plus nous pourrons réellement faire entendre notre (et votre!) point de vue sur la "chose"!

Je vous renvoie, donc, vers la rubrique "A quoi servira la collecte" sur la page Kiss Kiss Bank Bank car voilà ce que j'y marquais, déjà, à l'époque:

"A quoi servira la collecte:

Si vous avez bien suivi le début de l'histoire, vous avez déjà la réponse sur le bout des lèvres... Mais si, voyons! Il s'agit de nous donner les moyens de peser (symboliquement s'entend - mais pas que...) dans le rapport de force contre les multiples avatars du Goliath moderne du grand Gotha lyrique (ça sonne plus Wagner que Mozart ça, on vous l'accorde).

- Une somme de base permettra de rémunérer a posteriori les dépenses engagées (site, com) de ceux qui entourent cette troupe dans ce démarrage (...).

- Une somme complémentaire permettra d'anticiper les dépenses matérielles à venir et de constituer, d'ores et déjà, un apport de co-production. Elle servira à répéter sur Paris ou dans des lieux ailleurs, où nous pourrions être en résidence gratuitement, mais où il faudra nous rendre (frais de déplacement, frais de nourriture, frais techniques pour compléter éventuellement l'équipement de ces lieux - piano ou éclairages, par exemple). Une captation de ces étapes de travail sera faite pour témoigner de l'avancement de notre travail: elle vous permettra de suivre, pas à pas, le déroulement de cette aventure collective, et constituera un témoignage de cette expérience, une sorte de making off ou de reportage en coulisse (...).

- Une troisième partie de la somme (ad libitum!!!) nous permettrait de taper un vrai grand coup sur la table! Euh... Sur la scène! Nous vous indiquons des premiers exemples d'utilisation, mais il s'agirait ensuite de pouvoir commencer à payer des salaires, et pas uniquement des dépenses matérielles... A nous de trouver, par ailleurs, les sommes nécessaires (coproducteurs, pré-achats, subventions) pour boucler le budget total. Nous comptons bien sur un cercle vertueux qui nous permette de marquer les esprits et de débloquer tous ces partenaires habituels du milieu lyrique - que nous connaissons et qui nous connaissent, bien sûr - et qui, étant donné l'engouement massif de votre part que nous escomptons, pourraient tout à fait s'intéresser à ce projet et vouloir y contribuer.

Nous ne chiffrons donc pas complètement cette dernière partie, nous vous donnons simplement un ordre d'idée des dépenses que nous serions amenés à engager (à titre de comparaison avec des plus "grosses" productions où ces postes budgétaires sont multipliés par 2, 5 ou 10!). Nous souhaitons rester "raisonnables", pour une vraie rentabilité du projet, ce qui sera aussi la clef du succès de la NTL: le modèle économique de l'opéra doit pouvoir devenir viable s'il veut perdurer et redevenir populaire!
 
Nous demandons donc la somme de 12 000 euros au total: c'est l'addition des deux premières parties, soit 11 111 euros - pour un 1er projet et pour être les number 1 on trouve le symbole sympa! - à laquelle on additionne les 888 euros de la commission de Kiss Kiss Bank Bank - 3% de frais bancaires et 5% de commission à proprement parler. Mais nous ne vous cachons pas qu'il nous faudrait  récolter le double (au moins!) pour avoir de vraies chances de démarrage d'une production: cet apport de base d'environ 20 000 euros nous assurerait de trouver plus facilement d'autres partenaires, sachant que le budget minimum global est d'à peu près 70 000 - 80 000 euros."


Donc, n'hésitez pas à en parler, encore et encore, ce n'est pas fini: il nous reste 23 jours de collecte et les statistiques de Kiss Kiss Bank Bank montrent habituellement un emballement des collectes dans la dernière ligne droite... Et même si nous n'étions pas du tout (mais alors, pas du tout!) dans leurs chiffres-type jusqu'à présent, pourquoi ne pas imaginer leur faire plaisir, en leur concédant cette victoire tardive et coller ainsi à leurs prédictions et leurs schémas? On ne s'en plaindrait pas!

Alors, merci encore, bravo à tous ceux qui nous suivent et nous soutiennent d'une manière ou d'une autre, et allons-y: dépassons allègrement les 100%!

Jovialement,

Jean-Daniel.
 

Disponible

Nous sommes à plus de 2/3 de la durée de collecte, mais à presque 90% de l'objectif et à plus de 160 Kissbankers !

 

Après le "faire-part de naissance" du site de la NTL fin janvier et le lancement de la collecte le 15 mai, ce n'est pas encore la venue du bébé, mais, dans 25 jours, il y aura déjà l'équipe des "bonnes fées" au complet : le casting sur Kiss Kiss Bank Bank sera clos et il nous restera ensuite à trouver le berceau, l'endroit et l'heure de l'invitation... le casting est réussi à chaque fois, car la seule condition à remplir est celle de votre envie, de votre désir, de votre enthousiasme...
 
On va prévoir grand, car l'équipe des fées est déjà constituée de 161 membres : le projet est assez beau pour être encore partagé avec vos amis, familles, collègues et connaissances ! Au point où on en est... 200, 300 ou 500 bonnes fées... De toute manière, la salle de bal sera grande !
 
En tout cas, comme vous avez pu le constater, notre démarche intéresse :
 
-  vous, tout d'abord (le public au sens large du terme, les proches, les citoyens en général), puisque les dons, via la page de collecte sur Kiss Kiss Bank Bank, vont nous permettre d'agir ! Votre confiance nous va droit au cœur... Et nous la gardons en tête pour aller de l'avant et être courageux et pugnaces !
 
- mais aussi les professionnels (directeurs de structures, de lieux, journalistes, collègues chanteurs et musiciens, etc.) car je trouve assez facilement une écoute à mes coups de fil, mails ou demandes de rendez-vous, sans avoir à me battre avec les barrages habituels... Ils sont intrigués par cette démarche novatrice et son succès relatif, car une telle somme déjà réunie, avec autant de monde derrière, c'est énorme et ça fait toujours saliver un peu... et briller les yeux - d'envie, pas de larmes !
 
Cependant, ne soyons pas dupes: rien n'est encore acquis et c'est aussi - comme prévu - l'ampleur de votre soutien qui, additionnée à nos qualités, nous donne cette légitimité aux yeux des professionnels ! Nous existions avant, individuellement, mais c'est la constitution du groupe NTL - en interne - et du groupe des Kissbankers - en externe - qui nous donne une force que nous n'avions pas, que nous peinions à avoir !
 
C'est beau, non ? Quand la théorie des changements vertueux et de la réforme positive s'incarne dans une belle dynamique !
 
Nous allons continuer notre effort, car, si ça se trouve, ça ne fait que commencer!
 
Il faut continuer à diffuser l'information, en insistant sur le fait que ce n'est pas le montant qui importe, mais bien l'intérêt manifesté et la confiance accordée ! Les petits ruisseaux font les grands fleuves...
 
Plus nous serons de fous, plus nous rirons !
 
Cette success-story encore balbutiante peut sûrement - et même doit - trouver une plus large audience ! La communication devrait donc être facilitée par ce beau début, car rien de plus entraînant qu'un refrain à succès.
 
Ensemble, le chemin sera moins ardu... Car tous les chemins mènent à... etc. etc.
 
Merci et bon début d'été (puisqu'il a enfin l'air de démarrer),
 
Jean-Daniel Senesi.

Disponible

Bonjour à tous!

 

Ça s'accélère un peu, en fait... D'où ces infos à vous communiquer... Encore merci à tous!

 

Et merci à notre généreux contributeur belge: 1 000 euros d'un coup! Cela fait remonter la courbe de progression de notre collecte, qui commençait à stagner depuis peu... Allons-y, parlez-en: tant de confiance témoignée doit trouver un aboutissement et inciter tout le monde à participer à son niveau, même humble!

 

Du coup, on en est à environ 60% de l'objectif et 120 donateurs! Nous devons continuer à faire mentir les statistiques de Kiss Kiss Bank Bank: pas d'effet palier pour la NTL! Pas de pause dans la progression: l'engouement ne fait peut-être que démarrer véritablement?


Par ailleurs, toute la semaine dernière, Jean-Daniel a relancé: et la presse, et les pros! Coups de fil, mails dans la foulée... L'écoute est attentive, les réactions plutôt positives malgré le contexte actuel... Raison de plus pour réussir cette première étape de financement participatif, sinon ce travail de fond sera inutile!

Voici les premières conséquences de ce travail: Jean-Daniel a eu un rdv avec Mireille Larroche à la Péniche Opéra vendredi dernier... Plutôt positif, il devrait y avoir une possibilité de résidence pour 2015!

 

Quelques autres rdvs sont d'ores et déjà prévus: avec Catherine Kollen à l'ARCAL la semaine prochaine, avec Olivier Cayatte, le DAC (Directeur des Affaires Culturelles) de la Région Centre début août, et avec Sophie Langlais, la DAC de la ville de Bondy (Elisa, notre Zerlina, y réside!), vraisemblablement à la rentrée...

 

Nous sommes ravis de vous annoncer tout cela cette fois-ci, et nous espérons vous annoncer encore mieux très bientôt: haut les coeurs! Les petits cochons ne nous mangeront pas!

 

Amicalement,

 

Jean-Daniel pour toute l'équipe de la NTL.

Disponible

Nous partîmes mi-mai... mais, par un prompt renfort, nous nous vîmes 101 en arrivant fin juin!
 
C'est le moment d'aller vers les proches, les amis, les connaissances et les collègues pour leur parler de ce projet: nous sommes en mesure de les convaincre!
 
Les éléments concrets existent, le site est à jour www.nouvelletroupelyrique.fr, les premiers rdvs avec des partenaires tombent, l'avancée est évidente et les 4 vidéos sont à communiquer:
www.youtube.com/watch?v=kmzda5eLq4g
www.youtube.com/watch?v=v0a6O3YdZfw
www.youtube.com/watch?v=YPKnO9Hcqr0
www.youtube.com/watch?v=ZMx3cNgHGRY
 
La seconde partie de la collecte débute et il faut un nouveau souffle pour sortir victorieux de la partie!
 
A vous de jouer: vous êtes 101, mais vous n'êtes pas des dalmatiens!
 
Jean-Daniel Senesi.

Disponible

Bonjour,

 

Les deux Donna Anna du projet, Julia Knecht et Sabine Revault d'Allonnes, commencent demain leur tournée avec un "Don Giovanni" monté par Opéra en Plein Air (Parc de Sceaux, Château de Vincennes, Carcassonne, Invalides, Château de Fontainebleau, etc. - mise en scène de PPDA et Manon Savary), respectivement dans les rôles de Donna Anna et Donna Elvira. voici le site d'Opéra en Plein Air

Cela me paraissait suffisamment en rapport avec notre sujet pour vous en informer!

J'ai récupéré, enfin hier, les trois autres montages vidéo que j'avais pré-préparé il y a un mois: je vous les communique très vite!

 

Bonne journée à vous et merci encore de votre soutien!

 

Jean-Daniel Senesi.