Organisons le Fela Days, premier Festival afrobeat au Mali

Concert, Solidarité, Développement Local

Visuel du projet Organisons le Fela Days, premier Festival afrobeat au Mali
Checked circleRéussi
52
contributeurs
Thursday, August 30, 2018
date de fin
5 035 €
sur 5 000 €
101 %
Suivre et partager
Mali Afrobeat Festival
Bamako

Aidez nous à organiser le 1er festival Afrobeat au Mali : La musique, outil de promotion de la paix, de la justice et de la stabilité !

Ils font avancer le projet
Sébastien Rieussec a contribué à ce projet
35 €
merej a contribué à ce projet
150 €
Olivier-Lavergne a contribué à ce projet
70 €

Organisons le Fela Days, premier Festival afrobeat au Mali

Fort du succès du 1er festival afrobeat organisé au Bénin en 2016, nous organisons le premier festival hommage à Fela Kuti au Mali en octobre 2018 à Bamako et nous avons besoin de votre aide.

L’événement se déroulera sur une semaine et proposera au public plusieurs animations artistiques : concerts, expositions, promotion de créateurs locaux, théâtre, projections documentaires, master classes, ….

Cet événement permettra :

- de célébrer l’œuvre et la mémoire de Fela Kuti ainsi que son combat ; 

- de faire découvrir au public malien la scène Afrobeat nationale et internationale ;

- de former des femmes à la pratique des instruments à vent (cuivres et bois) ;

- d’organiser des actions de sensibilisation sur des thématiques faisant écho au parcours de Fela Kuti (la défense des droits humains ; la paix, la démocratie et la bonne gouvernance ; la lutte contre les violences faites aux femmes ; la lutte contre le VIH Sida).

Pour ceux qui n'étaient pas là, voici quelques images du Fela Day organisé au Bénin en 2016.

 

Mais pourquoi un Fela Days au Mali ?  

Le potentiel de l’industrie culturelle malienne…

Dès l'indépendance, le Mali connait une effervescence musicale. Aujourd’hui encore, nombreux sont les orchestres au Mali qui perpétuent ces traditions. 

A l’heure actuelle, le Mali et sa capitale Bamako constituent un pôle dans le secteur de l’industrie culturelle. Pourtant, malgré ce réel potentiel, les populations ont accès à une offre culturelle limitée, alors que le droit à la culture a été reconnu et pris en compte comme un facteur de développement tant social qu’économique.

Force est de constater que peu de dispositif de formation et d’accompagnement du secteur sont opérationnels. Certes, l’apprentissage des instruments traditionnels et classiques se développe, mais il n’y a aucuns instruments à vent alors qu’ils sont très recherchés. L’autre constat essentiel est que les femmes occupent une place minoritaire dans l’industrie musicale, se limitant au chant, et à de rares exceptions à la guitare ou la basse.

alt

Pour plus d’informations concernant l’impact de la crise sécuritaire sur l’industrie culturelle au Mali :
https://www.musicinafrica.net/fr/magazine/mali-cons%C3%A9quences-du-conflit-sur-lindustrie-musicale

 

Le projet :

Le projet consiste à organiser le premier festival hommage à Fela Kuti au Mali en octobre 2018 à Bamako

Nous souhaitons au travers ces activités créer et solidifier le lien entre les différents acteurs culturels, artistiques et sociaux de Bamako, générer des échanges, contribuer à l’éclosion de nouveaux projets axés sur le développement et la démocratisation de l’art et favoriser l’expérimentation de l’intégration de l’art dans des projets éducatifs à destination des jeunes et des femmes.

En résumé, cet événement permettra :

- de favoriser l’expérimentation de l’intégration de l’art dans des projets éducatifs à destination des jeunes et en particulier des femmes à travers des formations et des ateliers ;

- de promouvoir l’accès des femmes à des métiers traditionnellement dévolus aux hommes ;

- d’organiser des actions de sensibilisation en direction des jeunes sur des thématiques faisant écho au parcours de Fela Kuti (la défense des droits humains ; la paix, la démocratie et la bonne gouvernance ; la lutte contre les violences faites aux femmes ; la lutte contre le VIH Sida).

- de contribuer à l’éclosion de nouveaux projets axés sur le développement et la démocratisation de l’art ;

- de faire découvrir au public malien la scène Afrobeat nationale et internationale notamment les jeunes talents ;

Le travail a déjà commencé avec la venue de musiciens béninois pour préparer les formations en saxophone et trompette à Bamako. 

Qui sommes nous :

Un collectif composé d'une association française, de trois associations et d'une entreprise maliennes a été constitué.

L'association « Afrique Patrimoine » est une association française, de loi 1901 créée en 2010, ayant pour but de veiller à la sauvegarde et d'encourager la restauration, et la valorisation du patrimoine archéologique, historique et culturel africain. Elle a organisée en mars 2016 le premier festival hommage à Fela Kuti au Bénin, en partenariat avec plusieurs acteurs institutionnels dont : l’Institut Français du Bénin, ONU Sida, UNFP, le Programme national de lutte contre le Sida, Expertise France,… (https://beninafrobeatfestival.jimdo.com/)alt

Tristan Routier - Président 

alt

Ameer Shaheed - Secrétaire exécutif / Consultant en communication

 

L’entreprise malienne « BLACK BLIK MALI SARL » créée en 2017 est spécialisée dans la communication. Elle a développée des solutions pour accompagner le secteur de l’industrie musicale au Mali (sites internet, applications mobiles, pôle d’appui conseil).alt

Karim Kabache - CEO

 

L’association malienne « Acte Sept » est née à Bamako en 1994. L’association a pour but de contribuer à la promotion de la culture malienne et de favoriser l’épanouissement de ses membres à travers des activités artistiques et culturelles pour construire un monde plus juste et équitable. « Toute personne doit pouvoir participer à la vie culturelle de son choix et exercer ses propres pratiques culturelles dans les limites qu’impose le respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales ».alt

Adama Traoré président

 

L’association malienne «  Carrefour des arts » est spécialisée dans la diffusion de spectacles vivants, dans l’accompagnement des artistes et dans le développement de l’industrie culturelle. Elle organise des échanges culturels avec l’étranger.alt

Djatala Barou Diassana - Président

 

L’association malienne « Afrofashion » est née à Bamako en 2009 (la maison mère existe au Malawi depuis 2008). Afrofashion est spécialisée dans la promotion et la revalorisation de la mode africaine. Elle accompagne les créateurs et les artisans  pour fabriquer des vêtements africains modernes en utilisant les tissus naturels colorés traditionnels.

alt

Munnie Schumann - Présidente

 

Afin de bénéficier d’une visibilité accru et dans une logique d’échange entre musiciens des vétérans et la nouvelle génération un comité artistique a été constitué.

Il est présidé par Cheick Tidiane Seck en qualité de président d’honneur du festival.

alt

Plusieurs artistes à renommée internationale ont accepté de nous parrainer dans ce projet :

Tiken Jah Fakoly – Musicien

Habib Koité – Musicien

Adama Traoré – Dramaturge / Metteur en scène

Cheick Diallo – Artiste designer

 

Résultats attendus 

A l’issue du projet KissKissBankBank il est prévu les résultats suivants :

Cinq (5) concerts payants sont organisés ;

Quatre (4) concerts gratuits sont organisés au bénéfice des enfants, des jeunes et des populations en situation de vulnérabilité ;

Toutefois, Fela Days s'inscrit dans une démarche plus globale et propose une série d'ateliers. Une fois les financements obtenus il est prévu les résultats suivants :

Soixante-quinze (75) jeunes sont formés dans les domaines du théâtre, de la réalisation vidéo et audio, de la musique et de la photographie ;

Soixante-quinze (75) jeunes sont sensibilisés via la pratique artistique aux thématiques de société telle que la citoyenneté, le vivre ensemble, l’égalité des genres, le panafricanisme ;

Dix (10) artistes sont associés au lancement de l’application mobile KalaKuta App ;

Quinze (15) artistes/professionnels du secteur culturel et musical participent aux masters class et bénéficient d’un renforcement de capacités ;

Dix (10) jeunes filles sont formées à la pratique des instruments à vent (bois et cuivres) ;

Neuf (9) jeunes participent aux masters class et découvrent les métiers des arts et du spectacle ;

La société civile et les autorités locales sont sensibilisées aux bienfaits des activités artistiques et culturelles à destination de la jeunesse au travers de la communication déployée autour du projet.

 

Présentation des activités :

Concerts :

Concerts payants : Cinq (5) concerts payants seront organisés afin de faire découvrir au public malien la scène nationale et internationale afrobeat. Les concerts seront organisés dans plusieurs lieux (Radio Libre, AfroFashion, Espace culturel Maya) et se dérouleront le samedi 6 et le samedi 13 octobre.

Concerts gratuits : Quatre (4) concerts gratuits seront organisés pour un public de jeunes et de personnes en situation de vulnérabilité afin de favoriser la démocratisation de l’art : faciliter l’accès aux spectacles à un public très souvent privé d’offres artistiques et développer les actions culturelles en faveur des populations les plus démunis. Les concerts seront organisés dans trois groupes scolaires, dans un orphelinat et dans deux espaces publics. Ils se dérouleront pendant la semaine, du lundi 8 au lundi 15 octobre.

La programmation :

Anonymous Afrobeat Orchestra : Comme cela fut le cas pour le Fela Day Bénin, un orchestre à été constitué afin de permettre aux musiciens du Mali se réapproprier l'afrobeat. Il fonctionne à la manière d'un collectif, permettant un brassage en réunissant des musiciens d'horizons différents et favorisant l'apprentissage en pairs. C'est l'orchestre qui servira à communiquer en amont du festival (et comme vous pouvez le constater dans la vidéo ci dessous le travail à déjà commencé et le public en redemande).

Balaphonics : Depuis des années, Balaphonics fait danser le public au son des balafons accompagnés par une puissante section cuivre. Leurs collaborations avec des artistes maliens, et l'influence de l'oeuvre de Fela Kuti sur leur compositions en font des invités de marque. A cela s'ajoute une solide expertise dans le domaine du management culturel qui sera mis à profit au cours des actions de renforcement des capacités des acteurs du secteur culturel au Mali.

Abomey Afrojazz Orchestra : Créé en 2015 dans le cadre du festival Fela Day Bénin 2016, Abomey Afrojazz Orchestra s'est donné pour mission de rendre à l'afrobeat ses lettres de noblesse, au Bénin mais aussi dans la sous région. Leur musique, fortement marquée par l'oeuvre du Black President à su trouver de nouvelles inspirations dans le patrimoine musical du Dahomey, berceau du Vodun et de ses rythmes si caractéristiques. 

Ko Saba : Leur musique, à la confluence du « rock mandingue », du reggae, du jazz et de la musique traditionnelle puise son inspiration tant dans la rythmes ancestraux des terroirs du mandé que dans les méandres de la jungle urbaine bamakoise. La spécificité de Ko Saba réside, indépendamment de leur couleur musicale, dans leur prestation scénique unique. Le tout fait un mélange détonnant qui fait de Ko Saba un groupe réellement attractif. 

Master class (en fonction des moyens mobilisés) :

En marge du festival, il est prévu d’organiser quatre Master Class permettant à des musiciens et techniciens amateurs de se perfectionner auprès de professionnels.

- Home production - Nombre de bénéficiaires : 10

- Instruments à vent et jazz - Nombre de bénéficiaires : 10

- Ecriture musicale - Nombre de bénéficiaires : 10

- Initiation et pratique des instruments à vent  (cet atelier s’adressera en priorité à des jeunes filles) - Nombre de bénéficiaires : 10

Ces échanges se dérouleront sur trois jours et à l’issue une représentation sera organisée dans le cadre du festival. Ces masters class s’adresseront à des artistes et des ingénieurs du son sélectionnés par le comité artistique du festival avec l’appui des partenaires techniques : INA,  CNAM, OSC travaillant avec les jeunes et les femmes.

 

Projections documentaires :

Le documentaire « Music is the Weapon » sera projeté à deux reprises afin de sensibiliser le public sur des thématiques faisant écho au parcours de Fela Kuti (la défense des droits humains ; la paix, la démocratie et la bonne gouvernance ; le panafricanisme, l’engagement citoyen, la lutte contre les violences faites aux femmes ; la lutte contre le VIH Sida).

Le documentaire « Grands ensembles du Mali » retrace l’histoire des grands orchestres ayant vu le jour au lendemain de l’indépendance du Mali jusqu’à leur déclin. A la suite de la projection un débat sera organisé avec le réalisateur Moustafa Diallo.

Les projections se dérouleront à Afrofashion le lundi 8 et le lundi 15 octobre et seront gratuites.

 

Atelier photographique (en fonction des moyens mobilisés) :

Etant donné l’effervescence du monde de la photographie au Mali, il est prévu de faire connaitre de jeunes photographes maliens traitant les thèmes abordés lors du festival. Un atelier de formation des jeunes aux métiers de la photographie sera organisé. Il s’achèvera par une exposition destinée à présenter le travail réalisé.

Nombre de bénéficiaires : 5

 

Atelier captation et montage vidéo (en fonction des moyens mobilisés) :

Un atelier de formation aux techniques de réalisation vidéo et audio sera organisé. Les activités et échanges se dérouleront sur trois jours et les apprenants participeront à la captation vidéo des activités du festival. Ces ateliers s’adresseront à des techniciens sélectionnés par le comité artistique du festival avec l’appui des partenaires techniques : INA,  CNAM, OSC travaillant avec les jeunes et les femmes. Cette activité sera confiée à l’association Acte Sept

Nombre de bénéficiaires : 5

 

Atelier et animation sur le thème de la corruption et de ses conséquences sur le développement (en fonction des moyens mobilisés) :

Un atelier théâtral sera organisé. Le travail d’écriture et de mise en scène sera réalisé avec des enfants qui participeront aux représentations. Au cours des ateliers, les enfants pourront découvrir les différents métiers du théâtre (metteur en scène, dramaturge, costumier, accessoiriste, etc.).

Il sera proposé entre les concerts des sketches et saynètes sur la thématique de la corruption sous ses diverses formes. Les festivaliers seront ainsi sensibilisés sur les conséquences de telles pratiques sur le développement et sur les moyens de les combattre. Cette activité sera confiée à l’association Acte Sept, créée en 1994 et à l’origine du « Festival Théâtre Réalités ».

 Nombre de bénéficiaires : 5

 

Atelier prêt à porter (en fonction des moyens mobilisés) :

Des ateliers de formation à la couture ainsi qu’aux métiers connexe de la mode seront organisés afin de permettre à dix (10) jeunes de s’essayer à ces métiers en bénéficiant d’un accompagnement personnalisé. Un défilé sera organisé pour clôturer le stage.

Nombre de bénéficiaires : 10

 

Défilé de mode (en fonction des moyens mobilisés) :

Les acteurs de la mode et de l'artisanat contribuent de par leur talent et leur créativité à donner une identité et une image de marque à leur secteur d'activité, mais souffrent cependant d'une absence de structuration et d'activités pour exposer ou vendre leurs produits.

Dans la logique de la promotion de l’innovation africaine, il est prévu d’organiser un défilé de mode afin de faire connaitre davantage les créateurs locaux alliant tradition et modernité. Le défilé sera accompagné par une prestation musicale live. Un partenariat a été initié à cette fin avec l’association Afrofashion.

Nombre de bénéficiaires : 10

 

Village des artisans

Toujours dans la même perspective de la promotion de l'entreprenariat local, le festival prévoira un espace d’exposition pour des artisans alliant eux aussi tradition et modernité. Un partenariat sera noué avec une plateforme regroupant des jeunes femmes entrepreneurs afin de promouvoir leurs activités.

Nombre de bénéficiaires : 10

 

Pourquoi vous engager à nos côtés ?

Une vitrine pour permettre aux jeunes et aux femmes de découvrir les métiers du spectacle

Le premier objectif est de proposer un cadre de découverte, d’échange et d’apprentissage entre des jeunes, des femmes et des professionnels du secteur de la culture en général et de la musique en particulier.

Pour ce faire, nous proposons d’organiser des activités en lien avec l’œuvre et le combat de Fela Kuti (en raison de son engagement en faveur de la démocratie, de l’Etat de droit, de la lutte contre les violences faites aux femmes ou aux enfants, etc.).

Les activités couvriront les différents champs artistiques : musique, danse, photographie, vidéo, mode, artisanat, etc… et permettront aux enfants et aux jeunes sélectionnés de découvrir les différents métiers et de s’y essayer sous la supervision d’une équipe de professionnels. 

La sélection se fera en collaboration avec des établissements culturels et éducatifs. Une attention sera portée aux enfants les plus vulnérables et les plus défavorisés (enfants en situation de handicap, minorités sexuelles, minorités visuelles, etc…).

 

 Un événement engagé en faveur de l’égalité des genres et de la promotion de la femme

La question de l’équité des genres est cruciale au Mali. La société, fortement patriarcale freine considérablement la participation des filles aux sphères économiques, politiques et sociales. Elles sont le plus souvent défavorisées par rapport aux garçons dans l’accès à l’éducation et se cantonnent de fait aux activités domestiques.

Pour lutter contre une perception archaïque du rôle de la femme et pour réaffirmer sa place au sein de la société, nous proposons d’agir sur les mentalités et les représentations. En formant 10 femmes à la pratique des instruments traditionnellement dévolus aux hommes à l’instar du saxophone, de la trompette et du trombone.

L’objectif est qu’à terme, dans l’imaginaire collectif malien, l’image des métiers traditionnellement dévolus aux hommes progresse.

 

Une manifestation grand public

L’ambition de ce festival est de réussir à y attirer le grand public. La culture est un droit universel et elle contribue tant au développement social qu’économique.

Le lieu identifié pour le festival : étant donné la configuration géographique de Bamako, il est proposé d’organiser les activités du festival dans plusieurs lieux afin de faciliter l’accès des festivaliers. Il est ainsi prévu d’identifier des lieux sur les deux rives du fleuve Niger. Plusieurs endroits ont d’ores et déjà été identifiés et la consultation des responsables des sites est en cours.

Etant donné l'enjeu que constitue la mobilisation d'un public large, la communication occupera une place essentielle. En amont de l’organisation du festival, il est prévu des concerts dans différents lieux de Bamako, très fréquentés du public (Radio Libre, AfroFashion, Espace culturel Maya, Institut Français du Mali).

Enfin, la programmation sera également orientée vers la jeunesse en associant des artistes maliens ou étrangers bénéficiant d'une forte popularité au Mali (des "vétérans" Tiken Jah Fakoly, Rokia Traoré, Habib Koité ; et des "jeunes talents" Master soumy,  Iba One,...).

Pour ne pas limiter la participation à une classe privilégiée, et étant donné les contraintes économiques et sociales, il est proposé d’organiser des concerts gratuits en délocalisant la scène dans des quartiers populaires.

 

Un festival engagé

Si le projet vise à proposer un cadre de découverte, d’échange et d’apprentissage entre des enfants et des jeunes adultes et des professionnels, un autre objectif est d’améliorer l’accès du grand public à la culture en particulier de la jeunesse. C’est enfin l’occasion de véhiculer des messages aux festivaliers. Le festival proposera ainsi des concerts gratuits dans des lieux publics (place publique, stade, etc…).

 

Un festival digital

Afin de nous inscrire dans une dynamique d’innovation, nous proposons de créer une série d’outils digitaux (sites internet, applications mobiles, start-up) à la fois pour la communication autour de l’événement mais également dans le cadre des activités de formation pour les professionnels de l’industrie culturelle.


Un festival panafricaniste inscrit dans la durée

A l’instar des « Fela Days » et « Felabrations » organisés sur le continent africain, en Europe ou en Amérique, l’objectif est d’inscrire cette rencontre dans la durée pour proposer chaque année une semaine dédiée à l’Afrobeat et au message de Fela Kuti.

Cette expérience a toutes les chances de réussir, comme en atteste l’organisation annuelle au Mali de concerts hommage à Bob Marley.

A terme, l’objectif serait de nouer un partenariat avec un autre « Fela Days » ou « Felabration » existant dans la sous-région et d’accompagner des échanges entre artistes (par exemple avec celui organisé à Cotonou ou celui de Ouagadougou).          

Abomey Afrojazz Orchestra (Bénin) en pleine préparation du Fela Days Festival.

 

Un festival vivant !

Pour cette première édition, nous envisageons de programmer plusieurs activités (concerts, projections, expositions) sur plusieurs jours. L’objectif est de raconter l’histoire de l’Afrobeat, à travers des prestations artistiques variées et de mettre cette histoire en perspective avec la situation que traverse le Mali actuellement et les défis auxquels la population doit faire face.

Nous souhaitons créer un espace d’échange et de création artistique à travers les différentes disciplines liées à l’afrobeat pour mener des actions de sensibilisation : 

exposition photographique - représentation théâtrale -concerts - danse - street art - projections documentaires - conférences - défilé de mode- incubateur de start-up...

 

L’organisation du festival

Date et lieu du festival

Le festival se déroulera du samedi 6 au lundi 15 octobre 2018 (date anniversaire marquant les 80 ans de la naissance de Fela Kuti). Les concerts se dérouleront à plusieurs endroits (Radio Libre, AfroFashion, Espace culturel Maya, Institut Français du Mali) et seront organisés de préférence pendant les week end (de 21h à 1h du matin) et les autres activités seront réparties sur différents jours de la semaine (l’après-midi).

 

Budget :

L’organisation du festival nécessite un budget conséquent (communication, location du matériel, cachet des artistes, salaires des employés,…). Il est nécessaire de diversifier les recettes, notamment en sollicitant un appui financier ou en nature de la part de partenaires publics et privés. Certaines charges pourraient ainsi être prises en charge par des partenaires à travers la mise à disposition de matériel ou de prestations (cachet de certains artistes, matériel de sonorisation, boissons, etc...).

Afin de maximiser les chances de succès, et pour créer un effet boule de neige, il est préconisé de mobiliser des ressources via des plateformes de financement participatif afin d’avoir un apport propre d’au moins 10% du budget total. Cette première levée de fonds permettra de bénéficier d’une enveloppe permettant de prendre en charge les dépenses essentielles relatives à la logistique et à l’organisation, notamment pour les concerts.

Le budget prévisionnel pour l'organisation des activités principales du festival s'élève 10.000 €. Il s'agit des concerts et des projections vidéos. Toutefois, le festival s'inscrit dans une démarche plus large. En effet, nous souhaitons proposer des activités de formation et de renforcement des capacités. Nous avons prévu pour cela différents modules d'activités (exposées ci dessus : ateliers vidéos/audio, master-class, ateliers prêt-à-porter,...). Un travail de fundraising et de création de partenariats avec les partenaires techniques et financiers intervenant au Mali est en cours depuis déjà plusieurs semaines.

Le budget prévisionnel est accompagné d’un budget estimatif des ressources propres de huit-mille cent-quinze euro (8115 €) qui servira à financer les charges liées à l’organisation des concerts (hébergement des artistes, transport, location du matériel,...).

Les dépenses déjà engagées par le comité d'organisation du festival s'élèvent déjà à 4000 € (organisation des répétions et des concerts, réalisation du teaser et du site internet, prise en charge des frais de transport, d'hébergement et de restauration de musiciens béninois pour former des saxophonistes, trompettistes et trombonistes maliens). A cela s'ajoute les heures de travail des membres du comité d'organisation, qui oeuvrent bénévolement depuis des mois pour la réalisation et le succès de ce projet.

 

Recettes, dons & subventions :

L’organisation du festival nécessite un budget conséquent (communication, location du matériel, cachet des artistes, salaires des employés,…). Il est important de diversifier les recettes, notamment en sollicitant un appui financier ou en nature de la part de multiples partenaires publics et privés.

Recettes : Les recettes seront constituées de la vente des Tickets d’entrée au festival et d’autres produits (T-Shirt Fela Days Bamako / Boissons / Restauration / DVD du Festival). Les fonds générés serviront à prendre en charge les dépenses relatives à l’organisation des concerts, aux projections documentaires et au village des artisans.

Dans l’éventualité où les bénéfices seraient supérieurs aux dépenses, il est prévu d’utiliser l’argent restant pour l’enregistrement d’un album en studio à Bamako avec les jeunes ayant participé aux activités.

Dons/ Sponsoring : Le recours au sponsoring permettra de bénéficier de dons en nature (boissons/T-Shirt personnalisés dont les ventes seront versées au bénéfice du festival, cadeaux et lots à offrir au public au travers d’un concours organisé lors du festival). Un dossier de présentation spécifique est disponible.

Subventions : Le festival compte sur le concours de partenaires institutionnels et privés.  Le dossier est accompagné d’une proposition de budget détaillé à l’attention des partenaires institutionnels et privés.
 

Conclusion :

Le projet d’organisation du festival « Fela Days » - Hommage à Fela Anikulapo Kuti  est venu du constat concernant la situation des enfants et des jeunes au Mali et de l’absence de dispositifs structurant permettant d’accompagner les jeunes pour participer à la vie culturelle de leur pays et se former aux métiers de l’industrie artistique et musicale en particulier.

Notre projet qui s’inscrit dans une approche inclusive, panafricaine, et pérenne permettra la création d’un cadre de découverte, d’échange et d’apprentissage entre des jeunes, des femmes et des professionnels du secteur de la culture en général et de la musique en particulier.

La scène musicale nationale et régionale constitue un véritable atout pour organiser un tel événement. La ville de Bamako apparaît comme un emplacement idéal du fait du dynamisme de la scène artistique et musical en particulier.

Enfin, le contexte actuel au Mali nous pousse à nous engager pour promouvoir des valeurs de tolérance, d’échange et de diversité. Le style musical « afrobeat », teinté en raison de l’engagement de son créateur, Fela Kuti, contre le népotisme et pour la paix constitue un écrin de choix pour défendre ces valeurs d’humanisme et de tolérance.

À quoi servira la collecte

Nous sollicitons votre appui afin de réunir 5000 € pour l'organisation de ce projet.

L'intégralité de la collecte KKBB sera versé sur le compte du Président d'Afrique Patrimoine (Tristan Routier) et les fonds récoltés seront gérées par le Comité d'Organisation du Festival composé de BlackBlik Mali SA et des association Acte Sept (Mali), Afrofashion (Mali), Carrefour des arts (Mali) et Afrique Patrimoine (France).

Les 5000 € sont destinés à prendre en charge les dépenses essentielles à savoir : 

- Le cachet des Balaphonics : 1000 €

- Le cachet d’Abomey Afrojazz Orchestra : 1000 €

- Le cachet de Ko Saba : 1000 €

- Le cachet d’Anonymous Afrobeat Band : 1000 €

- Une contribution aux frais de transport de Balaphonics : 500 €

- Une contribution aux frais de transport d’Abomey Afrojazz Orchestra : 500 €

Total : 5000 €

 

Les autres dépenses essentielles seront autofinancées par le Comité d’Organisation du Festival et seront remboursées par la vente des tickets des concerts payants et par la vente de boissons.

Un budget prévisionnel avec une fourchette haute de 15.000 € et une fourchette basse de 7000 € a été élaboré.

Le détail du budget et des recettes prévisionnelles sont disponibles sur demande.

Choisissez votre contrepartie

Pour 15 € et plus

Remerciement sur la page Facebook Mali AfroBeat Festival

Remerciement sur la page Facebook Mali AfroBeat Festival

Contributeurs 5
Livraison Octobre 2018
Remerciements_FB-1522249973.png

Pour 35 € et plus

Remerciement sur la page Facebook du festival et dans le générique du DVD

Remerciement sur la page Facebook du festival et dans le générique du DVD du Fela Days Festival, Carnet stylisé KadiCréa

Contributeurs 6
Livraison Janvier 2019
Carnets-1532712944.png

Pour 50 € et plus

T-Shirt Fela Days

T-Shirt Fela Days (taille S - M - L) & Remerciement sur la page Facebook du festival et dans le générique du DVD

Contributeurs 15
Livraison Janvier 2019
Disponibilité 135/150
T_shirt_Fela_DAYS_Mali-1522238787.jpg

Pour 80 € et plus

Kalakuta Crusader

DVD du Festival en exclusivité, Remerciement sur la page Facebook du festival et dans le générique du DVD & Abonnement à l'application mobile KalakutApp

Contributeurs 3
Livraison Janvier 2019
Disponibilité 497/500
LOGO_FDM_DVD-1522249972.jpg

Pour 150 € et plus

Afrobeat Godfather

Pass pour la participation à des Master Classes avec les artistes se produisant au festival, Remerciement sur la page Facebook du festival et dans le générique du DVD & Abonnement à l'application mobile KalakutApp, Sac cabas KadiCréa

Contributeur 1
Livraison Janvier 2019
Sacs_Cabas-1532712945.png

Pour 200 € et plus

Ladies

Pass pour la participation à des Master Classes avec les artistes se produisant au festival, Remerciement sur la page Facebook du festival et dans le générique du DVD & Abonnement à l'application mobile KalakutApp, Sac à mais KadiCréa

Contributeur 0
Sacs___m-1532712952.png

Pour 300 € et plus

Black President

Pass VIP/Mécène donnant accès aux répétitions ainsi qu'à une soirée VIP (Vagabond In Power) avec les artistes se produisant au festival, Remerciement sur la page Facebook du festival et dans le générique du DVD & Abonnement à l'application mobile KalakutApp

Contributeur 1
Livraison Janvier 2019
Fela_Kuti-1522238770.jpg

Faire un don

Je donne ce que je veux