Soutenez le premier documentaire qui suit pas à pas la transition sexuelle d'une femme militaire en homme au sein des Forces armées canadiennes.

Large_p_tit_gars_-one_of_the_boys-620x376_-_300dpi-1508332851-1508332870

Présentation détaillée du projet

RÉSUMÉ

 

C'est sous le prénom de Virginie que le caporal Vincent Lamarre s'est enrôlé dans l'armée canadienne. Elle a fait sa place comme la seule femme dans une unité d'hommes pendant une mission périlleuse en Afghanistan. A son retour, elle a pris conscience que son malaise existentiel était profondément enraciné dans le fait qu'elle vivait dans le mauvais corps. Vincent est né !

 

Lorsqu'il a fait son coming-out, sa famille et la chaine de commandement militaire a décidé de soutenir sa démarche donnant la priorité à la valorisation de ses compétences au delà de son identité sexuelle. Le film raconte la transition sexuelle de Vincent, conformer son corps à son identité ressentie le confronte à ces interrogations profondes : Qu’est-ce qui définit un homme? Le taux de testostérone? Le pénis? Les performances physiques? L’esprit guerrier? Le regard des autres? Et l’amour dans tout ça?

Au début de sa transition Vincent rencontre une jeune femme et tombe amoureux.

 

 

Thème : Société

Durée :  52’ TV , 90’ TV & Cinema

Lieu de tournage : Canada

Langues de tournages : Français et Anglais

Réalisatrice : Doris Buttignol

Avec : Vincent Lamarre

Production déléguée, France : Lardux Films

Coproduction, Canada : Fata Morgana

TV France : Télé Bocal (90′)

Distribution cinéma salle France : Nour Films

TV Canada : Radio Canada (52′)

 

 

197-1497901183

 

 

INTENTION DE LA RÉALISATRICE

 

Quand avez vous su, profondément su que vous étiez une fille ou un garçon? Vincent aussi loin qu’il se souvienne s’est toujours perçu comme un garçon, ceci explique peut-être son attirance pour la compétition sportive et le fait qu’il se soit engagé dans les Forces Armées canadiennes. Sauf que Vincent est né dans un corps féminin.

 

C’était la première fois que j’entendais une histoire de transition sexuelle aussi positive et ma curiosité était piquée car elle concernait un jeune militaire... De là est né le projet du film.

 

Le tournage s'est étalé sur deux ans nécessaires à la transformation physique de Vincent. Je veux pouvoir observer toutes les étapes jusqu’à la décision finale concernant un éventuel pénis artificiel (phalloplastie). La psychologie de Vincent évolue en parallèle à sa transformation physique.

 

Militaire de carrière, Vincent se définit comme être hétérosexuel qui n’est pas dans le bon corps. S’il est en contact avec la communauté transsexuelle de Montréal, il ne sent pas appartenir à ce groupe ou à aucun autre d’ailleurs.

 

Ce qui m’a donné envie de mettre cette histoire en images, c’est qu’elle déconstruit toutes les représentations sur le sujet. Voilà donc un jeune militaire de carrière, qui réussit à convaincre sa hiérarchie d’accepter et de soutenir sa transition, dans laquelle il est accompagné par sa famille et qui, au même moment, rencontre une fille…

 

Doris Buttignol

 

 

LES PERSONNAGES PRINCIPAUX DU FILM

 

Caporal_vinz_540-1508406097

 

VINCENT GABRIEL LAMARRE, 30 ans

Caporal dans les Forces Armées canadiennes, vétéran de l'Afghanistan, il est rattaché à la base de St-Jean-sur-Richelieu.  Sportif, pratique le hockey, la balle molle, la course d’obstacles. Hyperactif, il a toujours eu besoin de chercher ses limites physiques. Doté d’une grande volonté et très direct dans ses relations avec les autres. Pratique le dessin comme mode d’expression depuis l’enfance

 

 

Manon_beach-1508407385

 

MANON THIBODEAU, 64 ANS

La mère de Vincent. Forte et franche, avec un grand sens de l’humour. Enseignante spécialisée, elle continue à intervenir dans les écoles auprès de jeunes en difficulté. Après le décès de son compagnon dans un accident de spéléo, Manon a élevée seule ses 3 enfants. Elle est au quotidien le principal soutien de Vincent, son plus jeune enfant. Habite St-Jean-sur-Richelieu.

 

 

Muiriel2__540-1508411935

 

MURIEL MICHAUD, 82 ANS

La mère de Manon et grand-mère de Vincent. Une personnalité haute en couleur, très moderne dans ses idées. Docteur en métaphysique, elle dit avoir toujours senti que Vincent était un garçon dans un corps de fille. Elle entretient un rapport privilégié avec lui depuis l’enfance, il est son petit enfant favori.  Elle souhaite pouvoir assister de son vivant à la transition physique de Vincent. Habite St-Jean-sur-Richelieu.

 

 

Genevi_ve_540-1508408579

 

GENEVIEVE LAMARRE, 36 ANS 

La sœur aînée de Vincent. Aussi grave et introvertie que Vincent est exubérant et communicatif. C’est à elle que Vincent s’est confié en premier à propos de sa préférence sexuelle pour les filles, puis de sa décision d’entamer un parcours de transition.  Ecologiste convaincue, elle vit à la campagne et est la coordinatrice du festival du film d’environnement de Portneuf.

 

 

Autres intervenants dans le film :

 

SHAUN BELANGER, 50 ANS

En transition comme Vincent, dont il est devenu un ami proche, il a commencé la prise d’hormones un peu avant lui. Jardinier paysagiste. Divorcé avec 3 enfants. Avant son coming out, Shaun a vécu ce qu’il décrit comme une vie « conventionnelle de femme » pendant laquelle il a donné naissance et élevé 3 enfants. Sensible et expressif, il est en train de finir une autobiographie qui traite de la résilience.

 

 

JUSTINE COUTURIER, 27 ans

Passionnée de sport, elle rencontre Vincent lors d’une course d’obstacles. Ils sympathisent puis deviennent de plus en plus proches. De partenaires de courses, ils deviennent meilleurs amis. Ils gardent une distance avec toute forme d’intimité physique, alors que la transition de Vincent évolue. Justine a repris des études tout en travaillant comme caissière.

 

 

GUILLAUME LAMARRE, 34 ans

Frère aîné de Vincent, ingénieur en développement durable, est revenu récemment au Québec après s'être marié en Colombie.  Père de la petite Gabrielle Lamarre (4 ans) dont Vincent fut la marraine puis le parrain et de Céleste (12 mois).

 

 

ADJUDANT MARTIN DUVAL, 46 ANS

Le supérieur hiérarchique immédiat de Vincent. C’est lui qui l’a accueilli lors de son transfert sur la base de St Jean après son retour d’Afghanistan. A facilité grandement l’intégration de Vincent en tant qu’homme dans la garnison.

Pragmatique, il demande à Vincent de se conduire comme un soldat et de l’informer précisément sur les conséquences des étapes de la transition sur ses missions.

 

 

CAPITAINE JEAN : A l'origine du programme Diversité + au sein des Forces Armées canadiennes. Rattaché à la base de St Jean, il est le mentor de Vincent qui pilote le groupe LGBTQ. Revendique ouvertement son homosexualité et militant actif de la cause LGBT.

 

 

COLONEL BOUCHARD : A été le commandant en charge de la mission à laquelle Vincent (alors Virginie) a participé en Afghanistan. Il s'est beaucoup impliqué dans la mise en place du programme Diversité + pour permettre un changement de culture dans l'institution des Forcées Armées Canadiennes.

 

 

Dr CAMPBELL : (Montréal) Le psychologue de Vincent. Il le suit depuis le début de sa transition physique.

 

 

Dr MC LEAN : (Toronto) Chirurgien spécialisé dans les mastectomies pour personnes en transition. C'est lui a qui a opéré Vincent pour l'ablation des seins.  

 

 

BIO RÉALISATRICE

 

Doris Buttignol

Auteure-Réalisatrice et artiste multimédia.

Née en France, elle entame son parcours artistique à Vancouver (Canada) au début des années 80 en collaborant notamment avec le WESTERN FRONT à des projets issus du mouvement FLUXUS et des expérimentations liées à l’émergence des nouvelles technologies comme la plissure du texte un projet d’écriture télématique simultané initié par Roy Ascott dans le cadre de l’exposition Electra pour le Musée d’Art Moderne de Paris.

 

Elle investit ensuite le champ du cinéma documentaire en écrivant et réalisant une vingtaine de films depuis 1990 dont deux long métrages produit par Lardux Films sortis en salle en France et en Allemagne « Voyage en mémoires indiennes » (One of Many /35mm/2005) et No Gazaran (2014) une enquête de 3 ans sur l’affaire du gaz de schiste en France. Récompensé dans de nombreux festivals « Voyage en mémoires Indiennes » a été projeté à l’ONU en 2006 pour présenter la notion de génocide culturel.

 

Parallèlement à son travail d’auteure indépendante, elle fonde avec Jo Béranger le collectif des Brasseurs de Cages en 2000.

 

Elle poursuit son travail multimédia en développant des projets basés sur l’arborescence et le réseau comme la Couverture Vivante création collective internationale et Tranfo’Mateurs, collection d’autoportraits filmés de la génération des 15-30 ans.

 

Elle tourne actuellement un nouveau long métrage « P’tit Gars», une coproduction franco canadienne qui documente pas à pas la transition sexuelle d’une jeune femme caporale dans les Forces Armées Canadiennes en train de devenir un homme.

 

 

Vinc_voiture_militaire_540-1508409586

 

 

PRODUCTION

 

Doris Buttignol aborde le sujet de la transition sexuelle avec un angle totalement inédit. Parce qu’elle déconstruit les stéréotypes et les préjugés, parce qu’elle est positive, l’histoire de Vincent marquera sans doute une ouverture dans la reconnaissance des droits civiques des personnes transexuelles.

 

Le film "P'tit Gars" sera réalisé en une double version, l'une d'une durée de 90 minutes cinéma pour la France et l'autre d'une durée de 52 minutes pour le Canada. Mais nous n'avons pas réussi à trouver de financement suffisant pour la version cinéma, c'est une des raisons de ce crowdfunding.

 

En 2015, une aide au développement documentaire a permis de financer l’écriture du scénario, les repérages et les premiers tournages. La réalisatrice est partie au Canada pour approfondir sa relation avec Vincent, sa famille, sa hiérarchie militaire et ses proches. Nous avons obtenu toutes les autorisations de l’armée canadienne et l’accord de Vincent nécessaires au tournage du film.

 

Nous avons trouvé un partenaire canadien : la société Fata Morgana pour réaliser la version 52' pour Radio Canada.

Côté français pour la version 90', nous avons convaincu Télé Bocal (canal 31 de la TNT) et des partenaires institutionnels (CNC, Région Auvergne Rhône Alpes, Procirep). Nous sommes en discussion pour une sortie en salle de cinéma avec Nour Films.

 

 

CALENDRIER PRÉVISIONNEL

 

 

- du 19 octobre au 30 novembre 2017 : campagne de crowdfunding.

 

- du 9 octobre au 15 décembre 2017 : montage version 52' pour la télévision au Canada, entrecoupé avec des tournages prévus jusqu'à mi décembre 2017.

 

- du 15 janvier au 30 mars 2018 : montage de la version 90' pour le cinéma en France.

Cette partie demande votre soutien pour bénéficier d'un maximum de semaine de montage, et arriver à une copie de travail présentable à des partenaires potentiels, pour que le film puisse aussi exister au cinéma.

 

- du 3 au 30 avril 2018 : création de la bande sonore et mixage cinéma.

En dépassant l'objectif cela permettra d'améliorer la qualité de la bande son et la création d'une musique originale.

 

- du 2 mai au 30 mai 2018 : finitions et étalonnage du film, établissement de copies vidéo et DCP.

 

-  juin à septembre 2018 : création d'une communauté élargie autour du film.

 

- septembre 2018 : avant-première du film au cinéma et remise des contreparties.

 

- novembre 2018 : sortie du film au cinéma pendant le mois du documentaire.

À quoi servira la collecte ?

En soutenant P'TIT GARS, vous aidez :

 

–  à financer les dernières étapes de tournage au Canada de la fin de l'année 2017. (estimation 2000 €)

 

– à finaliser le montage et la musique originale pour une version 90' cinéma, pour une sortie en salle à l'automne 2018. (estimation 8000 €)

 

 

Lardux Films percevra l’intégralité de la collecte pour terminer le film dans sa version cinéma.

 

 

La diffusion du film en salle de cinéma permet de fédérer un dialogue, de provoquer l'échange et de créer des relais. L'expérience collective, les débats et rencontres que ce documentaire de cinéma appelle, forgent la raison d'être de ce film.

 

 

Dépasser l’objectif, permettrait d'envisager une campagne de promotion afin de permettre au film une meilleure visibilité lors de sa sortie. (campagne d'affichage, achat d'encart ...estimation 5 000€)

 

 

En participant, vous contribuez à rendre visible une réalité encore tabou de l’évolution de nos sociétés, vous permettez à ceux qui comme Vincent ne sont pas dans le bon corps de comprendre ce qui leur arrive.

 

 

Ce film permettra d'élargir le champ d’action des associations qui agissent pour la reconnaissance des droits LGBT.  

 

Dépasser l'objectif c'est aussi soutenir plus encore le combat de Vincent !

 

 

1-1497962088

 

Pour en savoir plus :  FaceBook/ptitgarsfilm

Thumb_logo_lardux_kkbb-1508330217
P'tit Gars

La société LARDUX FILMS est née en 1992, de la volonté d’un groupe de cinéastes motivés par un cinéma non académique. Lardux Films a d’abord été un atelier de création pour devenir peu à peu une sorte de "label" identifié par une politique de production très créative : films-essais, films de voyage, films d’animation, documentaires poétiques ou politiques.

Derniers commentaires

Thumb_default
C'est un beau projet. Le film certes mais aussi la démarche qui consiste à suivre pas à pas cette transformation physique qui restitue en partie le chemin intérieur. Nous rendre témoin sans voyeurisme nous permet d'approcher ces questions d'identité, de genre mais aussi toute la complexité et la diversité qui peut exister dans le ressenti de qui nous sommes au fond de nous, au delà des apparences ou de ce que l'on veut ou peut montrer.
Thumb_default
Un sujet de société éminemment important, et qui semble vouloir être traité dans ce film de façon particulièrement humaine et touchante. Je suis étonnée que ce projet ait du mal à trouver des financements mais je ne doute pas qu'il verra le jour. Courage !
Thumb_default
Avec mes voeux enthousiastes pour la réalisation de ce projet!