Large_prototype_01-1511025637-1511025653

Présentation détaillée du projet

Bonjour à tous,

Vous connaissez maintenant ces petites bêtes (parfois de plusieurs kilos) qui vrombrissent au-dessus de vos têtes et commencent à faire la Une de certains médias : les drones.

Vous vous êtes probablement posé la question : et si ça tombe, qu'est-ce qui se passe ??

Eh bien... ça peut faire mal, voire très mal si ça tombe de haut ! L'Administration considère même que c'est interdit de survoler les personnes. Mais malgré tout, on peut survoler des agglomérations (avec autorisation bien sûr), et devinez ce qu'il y a dans les agglomérations ? Des gens, vous, moi, vos voisins, vos amis, n'importe qui.

Un pilote, même expérimenté, n'est pas à l'abri absolu d'une perte de contrôle (météo soudainement défavorable, perte de signal, erreur de pilotage, défaillance électrique ou électronique, etc.).

Le parachute intervient ici, mais ce n'est pas d'aujourd'hui.

Louis-Sébastien Lenormand inventa le terme "parachute" et utilisa l'engin pour sauter de l'observatoire de Montpellier le 26 décembre 1783 après l’avoir testé sur des animaux. La fonction initiale de son invention était de sauver les gens lors des incendies d’immeubles.

Pluie_de_drones-1506774118

Ce projet vient donc de la prise de conscience qu'un drone est un appareil dangereux... lorsqu'il n'est plus contrôlé et tombe sur la population.

Mais le parachute permet aussi, et ce n'est pas négligeable, de sauver son drone en cas de crash !

Qu'en est-il, sur le terrain, des drones et des parachutes  ?

Parc-1506774170

Qui est concerné ? Les possesseurs de drones entre 1 kg et 4 kg

car la sécurité est l'affaire de tous !

Pour que chacun puisse se faire plaisir en toute tranquillité, pour soi et pour les autres, il est souhaitable d'équiper  son drone d'un parachute, mais il faut pour cela que les parachutes soient financièrement accessibles, ce qui n'est pas le cas.

Les prix sont très élevés, parfois au-dessus du prix du drone ! Il en résulte que la très grande majorité des télépilotes (amateurs ou professionnels) n'ont pas les moyens d'acheter un système de parachute et volent en espérant que l'accident n'arrivera pas. La pluplart se retranchent derrière la réglementation qui n'impose pas de parachute pour les appareils de moins de 2 kg.

Il y a pour l'instant sur le marché deux solutions :

soit acheter très cher un parachute avec son système d'éjection, et pour le payer ne plus aller au restaurant pendant quelques années... ;

soit ne rien acheter et encourir l'application de la Loi en cas d'accident (mise en danger de la vie d'autrui).

De ces deux solutions, j'en ai préféré... une troisième, qui constitue mon projet.

 

Mon projet :

Fabrication d'un système complet de parachute pour drone, déclenché à distance de façon complètement indépendante, à un prix de vente deux à trois fois moins cher que sur le marché.

Comment ça marche ? Si le drone est en perdition, le télépilote appuie sur le bouton de la télécommande indépendante, ce qui envoie un signal au récepteur fixé au drone. Ce récepteur est alors activé et provoque  le déclenchement d'un système d'éjection du parachute, latéralement. Tout cela prend quelques dizièmes de secondes.

Après, on regarde le drone descendre tranquillement, parachute déployé !

Le prix du système complet ? Il faudra compter au final 150 euros si le financement participatif est atteint.

Pour information : tout télépilote qui participera à hauteur de cette somme recevra un système complet en retour.

Solution-1506774268

Marché potentiel :

Mon projet s'adresse aux possesseurs de drones qui ne souhaitent plus voler « sans filet », et veulent pouvoir déclencher eux-mêmes le parachute pour préserver autrui et pour sauver leur drone. Il s'adresse aussi à ceux qui, en offrant un drone, prient pour qu'il n'y ait pas de problème !

Le marché potentiel concerne des milliers d'appareils, et tout particulièrement ceux qui font entre 1 et 4 kg (entre autres les Phantom, les Yuneek, etc.).

Mais les systèmes actuels de parachute dans le commerce sont excessivement chers.

En outre, sans mettre en cause la qualité des produits, je trouve que les systèmes disponibles sur le marché souffrent chacun d'un défaut particulier.

L'un utilise la batterie du drone pour fonctionner, ce qui est aberrant puisque, en cas de défaillance de la batterie, le parachute ne peut pas être projeté.

Un autre utilise un système de déclenchement automatique en cas de vitesse de chute trop importante, mais implique que le drone puisse avoir suffisamment de vide sous lui pour avoir le temps de laisser le système s'auto-déclencher. Au-dessus d'une zone habitée, l'incertitude est trop grande. Bien compliqué tout ça !

Pour pallier ces faiblesses, j'ai décidé de mettre au point un système de largage de parachute que l'on commande manuellement à distance,  complètement indépendant du drone.

Aspect technique et cahier des charges

J'ai entièrement repensé le système de déclenchement électronique et le système de projection du parachute, avec pour cahier des charges les trois points suivants :

- une simplicité de conception ;

- une fiabilité et une rapidité d'exécution ;

- un prix vraiment abordable.

Le poids total devait être minime, et réparti entre les éléments suivants  :

- un système d'éjection (plaque, mécanique de propulsion, récepteur électronique, déclencheur) opérationnel en moins d'une demi-seconde ;

- un parachute  avec suspentes et pod.

Un parachute, hémi-sphérique, de 150 cm d'envergure (adaptable en fonction de la masse du drone), en toile spéciale et ultra-résistante, pour ralentir suffisamment la chute du drone, doté de 8 suspentes en kevlar pour garantir la solidité à l'ouverture.

Le tout pour un impact au sol  inférieur à 69 joules (réglementation en vigueur). Mes essais ont permis de descendre à 30 joules !

Lactualit-en-dessins-animes-41-638-1506774394

 

Où en est mon projet ?

La partie conception, longue et méthodique, est terminée et mise en pratique. Elle concernait le déclenchement à distance, la portée du signal, et l'éjection du parachute, ainsi que la facilité d'installation du kit sur l'appareil. Elle demande toutefois à être reprise au début pour tout réaliser dans les pires conditions.

Grâce à mon système, l'impact au sol est minime (voir la vidéo) et correspond largement aux normes légales imposées par l'Administration (DGAC, Direction Générale de l'Aviation Civile, le monsieur au-dessus avec un gourdin :-) ).

La fabrication en série, en tout cas pour les premiers exemplaires, se fera par mes soins (système complet de déclenchement + fabrication du parachute).

En cas de réel succès, j'envisage de créer un design pour donner au système une apparence plus esthétique.

 

Investissement :

Pour amortir les très nombreux frais déjà engagés pendant la période expérimentale, pour améliorer encore l'ensemble, et pour lancer une première vingtaine de systèmes complets, j'ai besoin d'un montant de 6500 euros.  

Il peut paraître élevé, mais la pièce maîtresse est l'achat d'une imprimante 3D efficace (actuellement j'utilise une imprimante qui met six heures pour fabriquer une seule pièce du système de déclenchement,... quand elle ne plante pas à la moitié de l'impression !).

Cette partie de la fabrication, en plastique (filament PLA pour les connaisseurs) est importante, car elle détermine le reste du système au niveau de l'ergonomie et de la légèreté.

Les parachutes sont fabriqués par mes soins (découpe de la toile et mise en place des suspentes en kevlar). Mon expérience de quinze années comme pilote de vol libre biplace (homologué FFVL) m'a familiarisé à cet accessoire et à ses subtilités.

 

À quoi servira la collecte ?

Pourquoi et pour quoi cette somme ?

En tant qu'auto-entrepreneur, je percevrai l'intégralité de la collecte afin d'acheter les matériaux nécessaires (toile spéciale, électronique, mécanique) et une imprimante 3D efficace pour une fabrication en série du support d'éjection. Le prix public sera abordable pour tous, télépilotes de loisir commes télépilotes professionnels, et très inférieur aux tarifs des offres actuelles du marché.

Si cette somme est dépassée, elle permettra davantage d'investissement en matériel, et par là-même une diminution du prix de vente pour que les parachutes de secours soient enfin et vraiment démocratisés.

R_partition-1507041448

Quelle importance donner à ce projet ?

Importance-1506774851

Vos risques :

Et bien... aucun !

Sur KissKissBankBank vous ne prenez aucun risque, c'est la politique du tout ou rien. C'est-à-dire que si nous atteignons ensemble l'objectif alors le projet se réalise. Sinon, vous êtes automatiquement remboursé.

Jmm-1507047760

Thumb_jmuroni-1507293697
jdeuxm

Docteur en linguistique à 25 ans, je suis parti vivre l'aventure à l'étranger pendant une quinzaine d'années (en forêt équatoriale au Gabon, en pleine brousse en Guinée, dans les derniers contreforts de l'Himalaya en Chine, et enfin au Maroc). Des souvenirs plein les yeux et des bobines argentiques bien protégées dans le sac à dos, j'ai gardé à mon... Voir la suite