Aidez Monsieur Pétitwell à relever ce défi : confronter sa fragilité d'image à la célébrité planétaire de Venise pendant la biennale d'art 2017 !

Large_gifkkbb1-1488053575-1488053639

Présentation détaillée du projet

 Monsieur Pétitwell à Venise

 

Je m'appelle Michel Massi : en tant qu'artiste j'utilise la vidéo, la projection et la photographie pour des installations et des dispositifs optiques. En 2013, j’ai inventé Monsieur Pétitwell, personnage mobile à la gestuelle simple, et vidéoprojeté à des échelles diverses selon les espaces que l’image de ce personnage interroge, avec une part d’auto-dérision et une part de merveilleux.

 

"Pétitwell l'intrépide" est un projet initié par la commissaire d'exposition Elisabeth Chambon autour du personnage de Monsieur Pétitwell et de son univers, pour le faire entrer en résonance ou en dissonance avec ce que Venise expose ou masque... Monsieur Pétitwell va y confronter sa fragilité et sa texture d’image, sa silhouette mouvante et ses gestes. Un jeu de cache-cache furtif entre apparitions et disparitions dans 4 lieux de la ville.

 

D'où vient Monsieur Pétitwell ? Retour sur quelques installations.

 

 

2004 « Equivoques », Académie des Beaux-Arts de Tianjin, Chine :  « Le visage d’un soldat de plomb de la guerre de 14-18, agrandi à l'échelle humaine, la vidéo d’un visage d'enfant s’amusant à imiter le cri de la mouette, et dans le fond de la galerie, l'ombre d'un personnage qui marche et s’efface dans les ondulations d'une rivière. Autant de moments qui interrogent le jeu et ses ambiguïtés, sa charge d’inquiétude ».

 

2006 «Hyperlabo» Toulon. Les réminiscences d’un laboratoire de photographie, transposées dans la cage d’un immeuble et d'un appartement. « La minuterie de la cage d’escalier déclenche la projection vidéo : une nuée d’oiseaux tourbillonne en vortex et vient envahir tout l’espace. Pendant ce temps, dans une pièce annexe, des images émergent de la nuit et viennent à notre rencontre: visages fantomatiques sur des panneaux publicitaires le long d’une autoroute en Chine… »

 

2008  « Entre chien et loup » Ecole d’Art et de Design de Saint- Etienne (3 séries de photographies, 10 vidéos en boucle dans 2 cabines de visionnage) « Entre chien et loup, c’est l’heure où l’on hésite sur ce qu’il y a de visible ou pas… Il y a le risque de se tromper, le danger, mais il y a aussi des rêves qui prennent leur place. ». Deux vernissages ont eu lieu: l’un à distance, avec une maquette représentant l’exposition dans la galerie, l’autre dans l’espace réel de la Galerie à Saint Etienne.

 

2011 « Dans l’ombre des papillons de nuit » Parc des monts d’Ardèche, association Sur Le sentier des Lauzes (parcours nocturne d'installations vidéo) « […] Voilà qu’une silhouette géante a surgi du ruisseau, en contrebas, ombre grise. Fantôme ? Figure humaine, corps ébauché, immense, c’est comme s’il naissait tout juste hors de sa gangue de terre, là, pour nous. Il s’étire, s’allonge, se déforme, se transforme, exhibitions. » Ginette Mathieu

 

2013  « Nuit blanche pour Monsieur Pétitwell » Librairie / Galerie Contrebandes, Toulon (vidéoprojections et moniteurs vidéo). Les rayonnages de la librairie plongée dans la pénombre et leur potentiel fictionnel ont constitué un support déterminant pour les premières aventures de Monsieur Pétitwell ; il y traverse un monde bricolé d'éléments réels et d'images, avec une certaine candeur.

 

2014 « Monsieur Pétitwell occupe le terrain », Nuit Européenne des Musées, Musée Géo-Charles, Echirolles (vidéoprojections et moniteurs vidéo) : « ... Monsieur Pétitwell occupe tout le musée…Ici il s’accroche à une cimaise mais finit par tomber et disparaître dans une autre oeuvre. Là, il tente de dérouler un immense rouleau de papier blanc sur un dessus de radiateur, plus loin, en équilibre sur une ampoule, il vacille, rapetisse, s’agrandit…  »

 

2016 « L’idiot et la lune », Maison de la Photographie, Toulon (photographies, installations vidéo) : « L’idiot c’est le curieux qui sait douter, qui regarde le point de vue (le Vésuve) plutôt que la vue (la baie de Naples). Il veut voir dans l’écran à la fois l’image (un sablier) et la source de l’image (le vidéoprojecteur). L'idiot croise les inquiétudes de Monsieur Pétitwell qui pointe à sa manière la fragilité de l’image et de l’existence. »  

 

 

 

Monsieur Pétitwell sera à Venise, pendant  toute la durée de la Biennale d’art, de mai à novembre, dans quatre lieux de la ville :     

 

CA D’ORO un des plus fameux musées de Venise sur le Grand Canal, dans lequel se trouve le dernier Saint Sébastien peint par Mantegna…     

CASINO VENIER, un magnifique « ridotto », petit lieu de jeu et de rendez-vous du 18ème siècle; siège actuel de l’Alliance Française, lieu où les langues se  délient autour de la littérature et de l'apprentissage du français.     

MUSEE DE PHYSIQUE TRAVERSI, riche de centaines d’objets de mesure et instruments de physique des 18 et 19ème siècles.     

ANTICA GHIACCIAIA ( vieille glacière ), petit édifice de pierre à l’acoustique  surprenante, dans les jardins du fameux Hôtel Boscolo.

 

 

Dans chacun de ces lieux, les installations vidéo et les dispositifs optiques spécifiques mettront en tension et feront jouer la figure humaine de Monsieur Pétitwell avec les espaces qui sont saturés d’oeuvres, d'histoires, de signes, d’objets, anciens, modernes ou contemporains…  

 

Par sa présence furtive et lumineuse d’image, Monsieur Pétitwell s’immiscera dans ces mondes et leur topographie, avec une part de candeur, de témérité et d’inquiétude, pour interroger la co-existence instable entre la rêverie et les questions du présent... Le projet repose sur la co-présence dans le même espace du visiteur et des images vidéoprojetées de Monsieur Petitwell agissant sur l’espace. Les déplacements du spectateur et ses changements de point de vue sur la scène en train de se dérouler, sont des composants essentiels de ces installations.  

 

Pour le spectateur il s’agit bien d’être à côté de l’image, dans l’expérience individualisée du corps. Même plongé dans la pénombre, l’espace garde ses caractéristiques plastiques identifiables et reste sensible et prégnant pour le spectateur, tout en laissant à l’image projetée  son nécessaire effet illusionniste.

 

 

Imaginé fin 2014, il a fallu plus deux ans de démarches, maintes péripéties et rebondissements pour que le projet voit le jour; de belles rencontres nous ont mis en connivence avec des interlocuteurs motivés par la singularité du projet et qui ont ouvert leurs lieux à Monsieur Pétitwell. Dans le Var, nous avons reçu le soutien du Centre d'art / Hôtel des arts et des demandes d'aide à la création sont en cours auprès d’autres institutions.   

« In bocca del lupo » comme disent les vénitiens pour se donner du courage !

Merci à Roberto, Claudia, Nunzia, Giulia, Gabriella, Ornella, Massimo, Pierandrea, Lara qui animent ces lieux fameux, merci aussi à Enrico, Aina, Cinzia, Angela, Minas…Ricardo, Amandine et bien sûr à Elisabetta et Martina.

 

Les installations seront mises en place en mai...et bien sur, d'ici là j'ai tout le travail de création artistique à réaliser in situ: c'est-à-dire plus d'une vingtaine de pièces, créées spécialement pour chacun des 4 lieux qui vont accueillir le projet "Pétitwell l'intrépide" jusqu'à novembre. Dans le même temps nous avons à prendre en charge et organiser la logistique, la maintenance, le suivi, l'information et la communication de l'exposition pour chacun des sites...

Devenez partenaires de cette aventure, votre aide est très précieuse pour faire exister pleinement ce projet. Merci

 

À quoi servira la collecte ?

 

                                 Pic1_leger-1_5im-200-delai-0_1-1484668688

 

Si nous atteignons 8 000 €, nous pourrons :

 

-Rémunérer un assistant maintenance technique à Venise, 

Les sept mois de biennale et les conditions climatiques rendent indispensable l’intervention d'un assistant pour la maintenance du matériel multimédia.

-Acheter du matériel multimédia de rechange ( lampes, vidéoprojecteurs )

-Éditer un carton d'invitation

-Éditer un petit guide sur les installations ( disponible dans chaque lieu )

-Fabriquer des supports de communication pour chaque lieu 

( bannières, affiches )

 

                                    Pics_3-_leger_1__5im_200_delai_0_1-1484668739

 

Si nous atteignons 12 000 €, nous pourrons :

 

Réaliser une vidéo / document pour garder une trace des installations.

 

 

                                Pics-2__5im-200-delai-0_1-1484668781

 

Si nous atteignons 14 000 € , nous pourrons :

 

Éditer un catalogue + dvd avec un travail de création graphique et des textes originaux. 

 

                                         

  

    Budget-1488102092

 

 

les lieux :

 

 

                                            Ca d'Oro

Cadorofa_ade5-1484677306

 

                                          Casino Venier

_venier-1484676919

 

 

                                Musée de physique Traversi

Traversi-1484677793

 

                                        Antica Ghiacciaia

Ghiacciaia-1484677952

 

                      Campo dei Mori (intervention éphémère)

Campo-de-los-moros-campo-dei-mori-venecia-1484677994

 

 

Thumb_sdlmm-1484721726
Michel Massi

Video-performeur, photographe, installations, principales expositions: -Maison de la Photographie, Toulon, « L’idiot et la lune », vidéo-installations, photographies, novembre 2016 / Janvier 2017 -Musée Géo-Charles, Echirolles, Nuit européenne des Musées, 2014 - Galerie Contrebandes, « Nuit blanche pour Monsieur Pétitwell », Toulon, 2013 - Parc... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Une semaine pour refaire le monde !
Thumb_default
A l’intrépide rien d'impossible. Tous mes encouragements à l'artiste et à sa fidèle coach (elisa bien sur!!!!)
Thumb_default
Allez Petitwell !! Et j'espère pouvoir venir sur place voir cette belle aventure !!! Allez Allez Allez !! Bises D'Alsace, Sophie-Do.