Razzle-Dazzle / Blue Line, livre de JB Sauvage

Soutenez le prochain projet éditorial publié aux éditions Immixtion Books, Razzle Dazzle / Blue Line de l'artiste Jean-Baptiste Sauvage.

Visuel du projet Razzle-Dazzle / Blue Line, livre de JB Sauvage
Réussi
40
Contributions
22/11/2013
Date de fin
2 805 €
Sur 2 800 €
100 %

Razzle-Dazzle / Blue Line, livre de JB Sauvage

<p> <strong><em>IMMIXTION BOOKS, division  éditoriale  de  l’association  Rond-Point Projects, lance une opération de soutien à la production du livre Razzle-Dazzle / Blue Line, ouvrage monographique dédié à deux ensembles de pièces de Jean-Baptiste Sauvage.</em></strong></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>Razzle Dazzle</strong> : technique de camouflage militaire inventée pendant la première Guerre Mondiale.</p> <p>  </p> <p> <strong>Blue Line</strong> : système de marquage au sol de circuit automobile.</p> <p>  </p> <p>  </p> <p> Les deux séries Razzle Dazzle et Blue Line développées simultanément par Jean-Baptiste Sauvage comprennent chacune un ensemble de pièces aux formats divers (séries photographiques, installation vidéo, œuvres in situ). L'une et l'autre empruntent leur nom à un système de marquage initialement conçu pour répondre à des visées fonctionnelles - technologies militaire pour l'une, balisage de circuit de course automobile pour l'autre - dont l'artiste tire le principe d'une production de nouvelles formes esthétiques, picturales et graphiques. Partie intégrante de la démarche menée sur ces deux séries, le travail de collecte iconographique effectué par Jean-Baptiste Sauvage prolonge ces recherches plastiques en suggérant une réflexion sur la dimension historique et politique des formes produites.</p> <p>  </p> <p> Configurées par la séquentialité du livre, images d’archives et images produites à l’occasion de la réalisation des œuvres s’articulent en un essai visuel qui invite à penser les conditions de production de l’expérience esthétique à travers le déploiement de ce qu’on pourrait appeler des formes de la vitesse. Poursuivant une collaboration avec le graphiste Regular (Jean-Marie Courant) initiée dans un précédent  livre  (On Forme, 2009), Razzle Dazzle  / Blue Line comprend un entretien inédit avec le critique d’art et historien Paul Ardenne.</p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="Image" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/36889/image.jpeg"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <em>Razzle Dazzle / Blue Line</em> est un ouvrage publié par les éditions <strong>Immixtion Books</strong>, division éditoriale de <strong>Rond-Point Projects</strong>, association qui se donne pour vocation de produire et développer des projets spécifiques, originaux et exigeants dans le champ de l’art contemporain, qu’ils prennent des formes de résidences de recherche, de productions curatoriales ou éditoriales.</p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <em><strong>RAZZLE DAZZLE / BLUE LINE en détail</strong></em></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <u>Jean-Baptiste Sauvage</u></p> <p>  </p> <p> Se déployant simultanément dans les espaces situés de l’environnement urbain et de l’édition (livres, affiches...), la démarche de <strong>Jean-Baptiste Sauvage</strong> s’inscrit dans ce qu’il est aujourd’hui convenu d’appeler la sculpture dans le champ élargi : une pratique sculpturale qui privilégie, sans s’y confiner, un mode d’intervention “in situ” au moyen de gestes ciblés et précis. A la fois outil et médium à part entière, l’image s’impose comme une composante de cette démarche affirmant le rapport constitutif entre pensée de l’espace et pratique du regard. Dans cette perspective, la dimension de l’édition, investissant une diversité de formats, fait partie intégrante de l’oeuvre, à la fois contrepoint et prolongement de l’approche sculpturale. Enseignant à l’Ecole Supérieure de Beaux-Arts de Marseille depuis 2009, Jean-Baptiste Sauvage s’est récemment installé dans cette ville. Les deux projets, <i>Razzle Dazzle </i>et <i>Blue Line</i>, auquels cette monographie est consacrée témoignent de l’évolution de ses recherches sur ce nouveau territoire.</p> <p> http://www.jb-sauvage.com/</p> <p>  </p> <p> <img alt="Imagekisskiss" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/36946/imagekisskiss.jpg"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <u>Razzle Dazzle et Blue Line / Des systèmes de peinture</u></p> <p>  </p> <p> Développés simultanément, ces deux projets quoique distincts s’ancrent dans une même réflexion sur ce que Jean-Baptiste Sauvage définit comme des systèmes de peinture.</p> <p>  </p> <p> Le Razzle Dazzle et le système Blue Line sont deux types de motifs constitués d’alternances de bandes peintes pouvant générer une multiplicité de formes et de variations. Ils ont la particularité commune de ne pas être de simples motifs ornementaux mais d’avoir été conçus pour répondre à une fonction particulière.</p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="Razzledazzle2" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/36117/razzledazzle2.jpg"></p> <p>  </p> <p> <img alt="Bl" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/36118/BL.jpg"></p> <p>  </p> <p> Chacun de ces deux projets prend pour titre le nom du système de peinture à partir duquel l’artiste met en oeuvre un ensemble d’opérations et de procédures caractéristiques de sa démarche (souligner, relever, extraire, déplacer, décontextualiser, recontextualiser) et dont résulte une série de pièces, variations recouvrant des médiums, des formats et des temporalités multiples. Le livre <em>Razzle Dazzle / Blue Line</em> est envisagé comme le troisième terme de l’équation constituée par la réalisation de ces deux projets menés en parallèle.</p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <u>Concept éditorial</u></p> <p>  </p> <p> Si l’ouvrage a pour but de permettre une saisie d’ensemble des œuvres réalisées dans le cadre des projets <em>Razzle Dazzle</em> et <em>Blue Line</em>, il vise de surcroît à en enrichir la connaissance et la compréhension par la mise à jour d’un abondant matériel documentaire lié à ces projets et à leur élaboration, et par la publication d’un texte proposant différentes perspectives sur ces œuvres, leurs interrelations et leurs enjeux.</p> <p>  </p> <p> Dans cette optique, la forme et le contenu de l’ouvrage tirent leur richesse et leur force du parti pris revendiqué par l’artiste d’aborder ce projet d’édition comme une dimension à part entière de sa démarche, un espace de travail autonome lui permettant d’articuler le rapport entre ces deux projets. Élaboré de façon concomitante, le livre n'est pas seulement, au final, un support présentant des visuels des œuvres réalisées, mais aussi le témoin de leur processus de production.</p> <p>  </p> <p> L’intervention de <strong>Jean-Marie Courant (Regular) </strong>pour la conception graphique de l’ouvrage est pensée comme celle d’un co-auteur avec qui l’artiste poursuit une véritable dynamique de collaboration, déjà initiée dans un précédent livre consacré au travail de Jean-Baptiste Sauvage (<em>On Forme</em>, Jean-Pierre Huguet Éditeur, 2009).</p> <p>  </p> <p> <img alt="Image" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/36621/image.jpg"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <u>Contenu de l’ouvrage</u></p> <p>  </p> <p> Le contenu de l’ouvrage se décompose en deux parties :</p> <p>  </p> <p> - une partie à dominante visuelle qui associe et mets en dialogue des images aux statuts divers. Configurées par la séquentialité du livre, images d’archives et images produites à l’occasion de la réalisation des œuvres s’articulent en un essai visuel qui invite à penser les conditions de production de l’expérience esthétique à travers le déploiement de ce qu’on pourrait appeler des formes de la vitesse.</p> <p>  </p> <p> - une partie textuelle consacrée à un entretien inédit (et sa version anglaise) avec le critique et historien de l’art <strong>Paul Ardenne</strong>. C’est en particulier autour du rapport à la vitesse tel qu’il est associé chez certains artistes à une pratique des sports de vitesse que nous avons invité cet auteur à écrire sur les œuvres de Jean-Baptiste Sauvage et en particulier la série <em>Blue Line</em>.</p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="Image" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/36623/image.jpg"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <u>Le Livre</u></p> <p>  </p> <p> 16,5 × 24 cm</p> <p> 96 pages Impression : offset, quadri</p> <p> Texte : entretien avec Paul Ardenne</p> <p> Conception graphique : Regular</p> <p> Éditions : Immixtion Books</p> <p> Diffusion : (en cours)</p> <p> Sortie : janvier 2014  </p> <p>  </p> <p> <u>Auteur</u></p> <p>  </p> <p> Paul Ardenne, critique, historien de l’art, commissaire d’exposition et maître de conférences à l’Université Picardie Jule-Verne d’Amiens. Il est l’auteur de nombreux essais et collabore à plusieurs revues, notamment Art Press depuis 1990.</p> <p>  </p> <p> <u>Graphiste</u></p> <p>  </p> <p> Jean-Marie Courant (Regular), directeur artistique de la revue Multitudes de 2002 à 2006, cofondateur de It :, maison d’édition créée en 2006, il consacre aujourd’hui l’essentiel de son activité à l’édition, et collabore en particulier avec de nombreux artistes et institutions dédiés à l’art contemporain. Il enseigne à l’École Nationale des Beaux-Arts de Lyon.</p> <p> http://www.readit.fr/    </p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="Image" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/36624/image.jpg"></p>

À quoi servira la collecte

<p> En fixant notre objectif à 2800 euros, nous souhaitons collecter les fonds nécessaires au financement d’une partie de la fabrication, à savoir l’impression et le façonnage. Si la collecte dépasse cet objectif, le nombre de pages sera augmenté en vue d’enrichir la partie iconographique, pierre angulaire de l’ouvrage.</p>

Choisissez votre contrepartie

Faire un don

Je donne ce que je veux