La montagne sous tous ses angles: soutenez la 1ère session de résidences artistiques de recherche et de création en refuges de montagne !

Large_image-1_copie_copie-1528221039

Présentation détaillée du projet

Un nouveau programme de résidences d'artistes porté par l'association "l'envers des pentes": première édition cet été au refuge du Promontoire dans le massif des Ecrins.

 

Ce programme permettra aux artistes de s'installer quelques temps en refuge, de s'immerger dans ces lieux et territoires spécifiques afin d'expérimenter et de créer des oeuvres sur place puis de retour en vallée.

 

 

        Pour connaître une chose, il ne faut pas seulement connaître son                                     nom ou en avoir une science : il faut s'y frotter.

 

 

Il concernera avant tout des ARTISTES/CHERCHEURS inscrits dans une démarche contemporaine, désireux de vivre cette expérience et développer un projet situé, afin d'ancrer leur recherche et leur création dans ce territoire en questionnant ses multiples aspects : le paysage, l'humain, le politique, l'aménagement, l'animal, le végétal, le rapport de l'homme au paysage, les refuges eux-mêmes, leurs gardiens, les performances sportives etc.

 

Rarement tout en bas, jamais tout en haut, souvent à mi-parcours perché sur un rocher ou posé au creux d'un vallon, le REFUGE permet de scinder en deux la distance entre la vallée (l'urbain) et le sommet, d'éviter une longue marche d'approche avant la course prévue, ou de faire étape. C'est avant tout un abri, un lieu de repli face aux éléments.

(de gauche à droite: refuge des Conscrits, refuge de Presset, refuge des Oulettes de Gaube, refuge du Mont Rose)

 

En plus d'être situé dans un environnement particulier, cet habitat – dont les contraintes techniques sont déterminées plus qu'ailleurs par un climat, un environnement et une fonction première de « refuge » – est un haut lieu de proximité, d'échanges et de relations humaines, propice à des réflexions esthétiques, politiques, écologiques et sociétales.

 

Ainsi, son POTENTIEL à devenir un LIEU de RECHERCHES et d'EXPÉRIMENTATIONS ARTISTIQUES paraît MANIFESTE.

 

L'artiste invité pourra donc profiter de cette base, lieu de vie isolé, perché, comme d'un OBSERVATOIRE sur ce TERRITOIRE.

 

Enfin, il partagera ses recherches, ses questionnements et ses tentatives, avec l'équipe du refuge mais aussi avec les habitants d'une nuit ou tout autre animal curieux de sa présence.

 

 

------------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

                                LE REFUGE POUR LA SESSION #1:

 

 

Tout au bout du long Vallon des Etançons au pied de la face sud de la Meije, le Refuge du PROMONTOIRE, perché à 3092m d'altitude sur l'arête du même nom, est gardé par Frédi Meignan.

 

Situé dans le Parc national des Écrins, il est le point de départ de la traversée des arêtes de la Meije et autres courses d'alpinisme, de ski ou encore de voies d'escalade, et peut accueillir jusqu'à 32 randonneurs et alpinistes.

 

Son caractère, son environnement proche, ses habitants et sa vue imprenable sur tout le sud du Massif des Ecrins seront autant de sources d'inspiration possibles pour les artistes invités...

 

https://www.refugedupromontoire.com/en-direct/

 

 

-------------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

           #1 LES ARTISTES EN RÉSIDENCE du 18/08 au 2/09/2018 :

 

Chaque artiste sera accueilli en résidence durant une semaine.

 

Valentin Lergès est fasciné par les formes contenues dans les paysages naturels. Elles sont le point de départ d’une pratique utilisant différents médiums, en particulier le dessin – qui lui propose de vastes possibilités d'appréhension et d'interprétation du réel – , et l'écriture dont il use pour faire le récit d'expériences de paysages. Son activité est basée sur des aller-retours entre l'extérieur et l'atelier, entre des excursions à la recherche d'expériences visuelles et la mise en œuvre de gestes influencés par ces expériences. Ces dessins ne se veulent pas narratifs, ne racontent que ce qu'ils montrent. Ils se présentent comme des espaces graphiques où l'on pourra se projeter et évoluer, accompagné de ses références et interprétations.

 

Pelat, crayon sur papier, 2016

Rocher bleu, aquarelle et encre sur papier, 2016

Comme un squelette de plante, encre sur papier, 2014

Sélénite, grès, 2017

http://valentinlerges.tumblr.com/

 

 

Marion Wintrebert s'intéresse aux gestes, aux différentes temporalités et attitudes du corps : face aux autres, à l’espace, au temps, à la contrainte, etc. Elle aime considérer l’activité artistique comme un tout : un outil pour provoquer des situations, être là et être actif, soigner son rapport à l’autre. A l'aide de moyens variés (sculpture, édition, photographie, installation, vidéo, etc.) elle met en place des dispositifs simples, des outils permettant de se jouer des codes qui régissent notre relation au monde, de relever des chorégraphies, des points de contact – contraintes, protocoles à suivre, systèmes poétiques ou absurdes comme machines à produire des modes d’être et d’agir, comme moyens autant qu’obstacles, comme défis auxquels on prend plaisir à se confronter – .

 

Négociations (capture d'écran), vidéo 6'14, 2017

Sculptures de poche, céramique émaillée, 2016

Dans les plis du paysage (détail), encre sur papier, 2017

Manières de faire, moulage latex, 2014

http://www.marionwintrebert.com/


 

Sur place, les artistes devront s'adapter aux contraintes du refuge : ils n'auront pas d'espace de création privilégié, mais tenteront de trouver leur place parmi les habitants du lieu et passagers d'un soir. Ils développeront leur projet de recherche et commenceront leur création avec les moyens du bord, ainsi que le matériel qu'ils auront réussi à monter.

 

Chaque artiste devra également produire un visuel voué à être reproduit en 50 exemplaires numérotés (multiples). Les artistes finaliseront leur recherche et proposeront une mise en forme peu de temps après la résidence, afin que celle-ci soit restituée sur le territoire en ville ou en vallée (date et lieu encore à définir), sous forme d'exposition, d'édition, de projection etc. Une première restitution sera également faite sur le site internet de l'association.

 

Cette session « test » permettra de faire un premier retour d'expérience et d'affiner le projet afin de pouvoir renouveler ces résidences chaque année dans différents refuges.

 

 

-------------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

                                                LE CADRE:

 

Ces résidences seront organisées par l'association "l'envers des pentes" montée pour l'occasion, ayant à terme pour objectifs de:

 

- Concevoir et produire des projets artistiques, culturels et pluridisciplinaires dans le milieu de la montagne, en tenant compte des spécificités géographiques, sociologiques, environnementales, écologiques etc.

 

- Organiser des résidences de recherche et de création en immersion dans les territoires dits de montagne en France et à l'étranger, en particulier dans des refuges ou autres structures existantes, en mettant à disposition des artistes/chercheurs des moyens humains, techniques et financiers.

 

- Consigner, valoriser et diffuser le résultat de ces résidences, leurs processus et leurs aboutissements par le biais d'un site internet, d'expositions, d'éditions, ou de toutes autres opérations permettant la visibilité des œuvres réalisées lors de ces résidences ainsi que les œuvres personnelles des artistes participants à ces résidences.

 

- Produire, diffuser et vendre des objets développés à partir de ces créations (multiples, éditions, etc.) et/ou les œuvres elles-mêmes au profit de l'association.

 

- Organiser des expositions, des rencontres, des programmes de sensibilisation et de médiation à l'attention de publics jeunes et adultes, des conférences, des séminaires, etc.

 

- Participer à la mise en place d'une dynamique culturelle dans les territoires de montagne.

 

 

À quoi servira la collecte ?

Vous êtes intéressé(e)s par le projet ? Que vous soyez un(e) proche, un(e) internaute curieux ou un(e) professionnel(le), nous avons besoin de vous pour réunir au minimum la somme de 2500€.

Aidez nous à faire exister ce projet et à le pérenniser!

 

La collecte nous permettra de financer:

les pensions complètes versées aux refuges pour la durée des résidences + la rémunération et le défraiement des artistes 35%

la production et la restitution (exposition, éditions, multiples) 35%

→ les frais de communication du projet 10% (création du site internet afin d'archiver les expériences vécues, de valoriser le travail des artistes)

les contreparties 12%

la cotisation kiss kiss bank bank 8%

 

Si le 1er palier est dépassé, votre générosité nous permettra de faire un beau site internet pour l'association "l'envers des pentes" et aux artistes de bénéficier de meilleures conditions de production pour préparer la restitution de fin de résidence. Enfin, le 3ème palier permettra de mener à bien les futures résidences d'artistes ainsi que les autres projets de l'association "l'envers des pentes", qui percevra l’intégralité de la collecte.

 

1er palier à 2500€ déjà atteint! Merci à tous!!

2ème palier à 3500€

3ème palier à 4500€

 

Le calendrier provisoire:

- mai 2018 : création de l'association "l'envers des pentes" et lancement de la campagne de financement participatif

- août 2018: réalisation des premières résidences d'artistes au refuge du Promontoire

- septembre 2018: création du site internet de l'association

- automne 2018: restitution du travail des artistes (exposition, édition des multiples)

- 2019: programmation des futures résidences!

 

MERCI pour votre précieux soutien !

Derniers commentaires

Thumb_avatar_kiss_kiss-1464620847
Bravo !!!!!!
Default-7
Quel magnifique projet , plein de hauteur ..belle reussite
Default-3
Je trouve ce projet génial et j'ai hâte de voir les résultats. Est-ce que vous avez pensé à des retours vidéos pour nous qui sommes cloués "en bas" et qui aimerions tant partager l'expérience ? Bon séjour au Promontoire ! Claire