Redonnez un accès libre à l'information à des milliers d’internautes dans le monde !

Large_collateral_kisskiss-1520341899

Présentation détaillée du projet

A l’occasion de la journée mondiale de lutte contre la CYBERCENSURE le 12 mars, Reporters sans frontières (RSF) poursuit l’opération #Collateral Freedom de déblocage de sites censurés dans le monde entier.

 

 

L'objectif en 2018 est de maintenir en ligne 21 sites de médias indépendants menacés et de débloquer 3 nouveaux sites !

 

Comment RSF déjoue la censure ?

L'opération #CollateralFreedom permet de contourner la censure technologique grâce à un dispositif original fondé sur la technique du "miroir", consistant à dupliquer les sites censurés et à en héberger des copies sur des serveurs de "géants" du web tels que Fastly, Amazon ou OVH. Impossible pour les autorités de censurer ces sites miroirs sans couper l'accès et la connexion aux "géants" et créer un véritable dommage collateral.

 

Exemples de sites débloqués…

Özgürüz, le site d’information lancé par célèbre journaliste turc Can Dündar

Gulf Center for Human Rights, l’organisation de défense de la liberté d’expression et de réunion dans les pays de la péninsule arabique

Vietnam Thoi Bao, le site de l’Association des Journalistes Vietnamiens Indépendants

 

…et de ceux qui continueront d’exister grâce à vous en 2018 !

Mowatin, un magazine électronique indépendant, créé en 2013 à Oman par le journaliste et écrivain Mohamed el Fazari, peu après sa sortie de prison

Iwacu, l’un des derniers médias libres au Burundi depuis la fermeture forcée des radios du pays sur ordre du président Pierre Nkurunziza en 2015

Majzooban Nor, la seule source d’information indépendante de la communauté soufie d’Iran.

 

Découvrez la carte des sites debloqués :

 

 

Arabie saoudite, Azerbaïdjan, Bahreïn, Chine, Cuba, Emirats Arabes Unis, Iran, Kazakhstan, Malaisie, Ouzbékistan, Qatar, Russie, Turkménistan, Turquie, Vietnam, ces pays s’illustrent non seulement par leur capacité à censurer l’information en ligne, mais encore par la répression quasi systématique des internautes gênants. 

 

A ce jour, nous comptons 123 blogueurs et journalistes-citoyens emprisonnés dans le monde dont 21 au Vietnam et 39 en Chine pour s’être exprimés en ligne pour la plupart sur le gouvernement en place ou sur des affaires de corruption. RSF continue d'apporter soutien et assistance auprès de ces personnes et souhaite préserver leur travail.

 

Aidez-nous à déjouer la censure sur Internet en faisant un don dès maintenant ! 

À quoi servira la collecte ?

L'objectif est de permettre à RSF de poursuivre sa lutte contre les menaces technologiques (surveillance, censure, attaques, violences) qui pèsent sur les journalistes en France et à l'étranger.

 

15 000€ peuvent couvrir les coûts d'hébergement et de bande passante nécessaires pour faire revivre et maintenir en ligne pendant un an 24 sites censurés !

(625€ par an et par site)

 

Faites un don pour redonner un accès libre à l'information à des milliers d’internautes dans le monde !

 

 

 

 

 

* Envoi des contreparties en France, en Suisse et en Belgique uniquement.

**Reporters sans frontières recevra l'intégralité des fonds liés à cette collecte.

Thumb_logo_rsf_216x216
Reporters sans frontières

« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considération de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit », Article 19 de la Déclaration Universelle des Droits de... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
La lutte pour la liberté de l'information est une nécessité
Thumb_default
;-)
Thumb_default
;-)