Mother’s therapy

Soutenez l'édition de mon projet « Mother’s therapy » en pré-achetant un exemplaire ! Sortie prévue au printemps 2021.

Visuel du projet Mother’s therapy
Réussi
64
Contributions
24/02/2021
Date de fin
5 071 €
Sur 5 000 €
101 %
Santé
et Handicap

Mother’s therapy

<p style="text-align:center"><em><strong>Mother&rsquo;s therapy</strong></em></p> <p style="text-align:center"><strong>Soutenez l&#39;&eacute;dition de mon projet &laquo;&nbsp;Mother&rsquo;s therapy&nbsp;&raquo; en pr&eacute;-achetant un exemplaire&nbsp;! Sortie pr&eacute;vue au printemps 2020.</strong></p> <p>&nbsp;</p> <p>Apr&egrave;s plus de quatre ann&eacute;es de recherche et de photographie, ma plus grande joie et ambition seraient de pouvoir partager avec vous ces photographies dans un projet d&rsquo;&eacute;dition publi&eacute; par The Eriskay Connection.</p> <p>Vous trouverez ci-dessous plus d&rsquo;infos...</p> <p>Merci d&rsquo;avance&nbsp;!</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/710820/deeea736-daf4-4478-8e57-48619c12b969.gif" width="100%" /></p> <p>&nbsp;</p> <p>Depuis une dizaine d&rsquo;ann&eacute;es, j&#39;ai eu l&#39;intuition que les champignons psych&eacute;d&eacute;liques pouvaient constituer une alternative au traitement psychiatrique de ma m&egrave;re. Celle-ci a &eacute;t&eacute; diagnostiqu&eacute;e bipolaire &agrave; l&rsquo;approche de la quarantaine et les m&eacute;dicaments administr&eacute;s vingt ans durant ont paradoxalement lourdement d&eacute;grad&eacute; sa sant&eacute;. Mes recherches sur la psilocybine, un composant psych&eacute;d&eacute;lique naturel produit par environ 180 esp&egrave;ces de champignons, m&#39;ont conduit &agrave; travers la pr&eacute;histoire, la mycologie ou la m&eacute;decine. Des grottes orn&eacute;es de Dordogne au Museum d&rsquo;histoire naturelle, du P&eacute;rou &agrave; l&rsquo;Imperial College de Londres. En texte et en images, ce projet embrasse le temps et l&rsquo;espace, la science et l&rsquo;humain jusqu&rsquo;&agrave; la cure &agrave; base de psilocybine suivie, avec un certain succ&egrave;s, semble-t-il, par ma m&egrave;re. Sans militantisme aucun, je livre les pi&egrave;ces du dossier.</p> <p>&nbsp;</p> <p>Au cours de la derni&egrave;re d&eacute;cennie, l&rsquo;utilisation des psych&eacute;d&eacute;liques dans les soins de maladie mentale comme la d&eacute;pression, le syndrome de stress post traumatique et les addictions est en pleine renaissance. Dans les institutions scientifiques les plus s&eacute;rieuses sont men&eacute; des &eacute;tudes sur la s&ucirc;ret&eacute; et l&rsquo;efficacit&eacute; des psych&eacute;d&eacute;liques dans le traitement de ces maladies. Parmi ces institutions, Il y a l&rsquo;Universit&eacute; Johns-Hopkins &agrave; Baltimore, L&rsquo;imperial College &agrave; Londres, l&rsquo;Universit&eacute; de Zurich ou l&rsquo;institut de recherche biom&eacute;dicale de Sant Pau &agrave; Barcelone.</p> <p>La psilocybine, principe actif des champignons hallucinog&egrave;nes, fait partie d&rsquo;un traitement homologu&eacute; prometteur pour lutter contre la d&eacute;pression.</p> <p>Une publication sur un&nbsp;sujet encore &quot;sensible&quot; pourrait amorcer certaines r&eacute;flexions et &eacute;claircir les id&eacute;es re&ccedil;ues sur ces substances jusqu&#39;&agrave; pr&eacute;sent taboues car m&eacute;connues.</p> <p>Enfin, ce projet ne fait en aucun cas promotion des psych&eacute;d&eacute;liques.</p> <p>&nbsp;</p> <p><strong>ENTRETIEN AVEC MATHIAS DE LATTRE</strong></p> <p><em>Par R&eacute;jane &Eacute;reau</em></p> <p>&nbsp;</p> <p><strong>Les m&eacute;decines psych&eacute;d&eacute;liques font partie de l&rsquo;histoire du monde&hellip;</strong></p> <p>On sait que les populations pr&eacute;colombiennes notamment utilisaient les champignons hallucinog&egrave;nes pour leurs rites sacr&eacute;s. On sait aussi que ces champignons &eacute;taient l&agrave;, sur Terre, avant nous. J&rsquo;ai donc souhait&eacute; explorer l&rsquo;hypoth&egrave;se qu&rsquo;ils &eacute;taient connus et utilis&eacute;s d&egrave;s le d&eacute;but de l&rsquo;humanit&eacute;, en menant des recherches sur la pr&eacute;histoire, l&rsquo;arch&eacute;ologie, la mycologie et l&rsquo;ethnobotanisme. Il existe environ 180 esp&egrave;ces de champignons psilocybes r&eacute;parties sur tous les continents, except&eacute;s l&rsquo;Antarctique. Les hommes pr&eacute;historiques avaient une connexion intime &agrave; leur environnement.</p> <p>&nbsp;</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/708153/ecfc7579-e55f-4001-8d40-9d29e35bad0a.jpg" width="100%" /></p> <p>&nbsp;</p> <p>On a par exemple retrouv&eacute; &Ouml;tzi dans les Alpes, vieux de 5300 ans, naturellement momifi&eacute;, congel&eacute; et d&eacute;shydrat&eacute;&nbsp;; il portait sur lui des champignons m&eacute;dicinaux. Par ailleurs, les travaux de certains pr&eacute;historiens pointent que les premiers hommes connaissaient les &eacute;tats modifi&eacute;s de conscience, et qu&rsquo;une partie de l&rsquo;art rupestre &ndash; notamment les repr&eacute;sentations animales anthropomorphes &ndash; &eacute;taient peut-&ecirc;tre le fruit de transes chamaniques. Je ne dis pas qu&rsquo;elles &eacute;taient forc&eacute;ment induites par des substances hallucinog&egrave;nes, mais j&rsquo;ai aim&eacute; faire le pont entre ces diff&eacute;rentes connaissances. Les peuples premiers avaient une vision du monde plus ouverte et plus spirituelle que la n&ocirc;tre. Nous avons des choses &agrave; apprendre d&rsquo;eux.</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/708154/8916b664-77af-4f5d-9f90-9bbefde15c8e.jpg" width="100%" /></p> <p>&nbsp;</p> <p><strong>Quand cet int&eacute;r&ecirc;t a-t-il rejoint l&rsquo;histoire de votre m&egrave;re ?</strong></p> <p>Ma m&egrave;re a &eacute;t&eacute; diagnostiqu&eacute;e bipolaire tardivement, alors qu&rsquo;elle approchait la quarantaine.</p> <p>La bipolarit&eacute; est un handicap invisible, dont on a tendance &agrave; minimiser l&rsquo;impact sur la vie de ceux qui en souffrent. Par son g&eacute;notype&nbsp;de type 2, les cycles d&eacute;pressifs, voire m&eacute;lancoliques, de ma m&egrave;re ont toujours domin&eacute;.&nbsp; Ses phases maniaques ou hypomaniaques, elles, &eacute;taient de plus courte dur&eacute;e, et plus facilement g&eacute;r&eacute;es. Ayant grandi &agrave; ses c&ocirc;t&eacute;s, j&rsquo;ai &eacute;t&eacute; t&eacute;moin de ses variations d&rsquo;humeur d&rsquo;une amplitude souvent extr&ecirc;me, qui pouvaient survenir d&rsquo;un jour &agrave; l&rsquo;autre. On ne sait pas encore gu&eacute;rir cette pathologie aux causes multiples, mais seulement apaiser partiellement certains de ses sympt&ocirc;mes. Au cours des dix derni&egrave;res ann&eacute;es, j&rsquo;ai assist&eacute; &agrave; la chute continuelle de ma m&egrave;re dans les profondeurs de la d&eacute;pression. La quantit&eacute; de pilules qu&rsquo;elle avalait chaque jour brouillait son esprit, sans la stabiliser.</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/708155/3e41ebea-6b4b-4b62-962d-fd3859f54b3a.jpg" width="100%" /></p> <p>&nbsp;</p> <p>S&rsquo;il existe en psychiatrie de nombreux neuroleptiques pour calmer l&rsquo;agitation des phases &laquo; up &raquo;, il n&rsquo;existe aucun m&eacute;dicament pour corriger les phases &laquo; down &raquo; et remonter l&rsquo;humeur&nbsp;; m&ecirc;me les &eacute;lectrochocs ne garantissent rien. La vie de ma m&egrave;re s&rsquo;est consid&eacute;rablement d&eacute;grad&eacute;e, jusqu&rsquo;&agrave; la mener de plus en plus bas. C&rsquo;&eacute;tait un enfer. Les effets secondaires des nombreuses drogues qui lui &eacute;taient prescrites d&eacute;gradaient de plus en plus sa sant&eacute;, fragilisant ses os, ses dents, son syst&egrave;me immunitaire, et favorisaient toute forme d&rsquo;allergie. Elle n&rsquo;avait plus aucune m&eacute;moire ni capacit&eacute; de concentration. Je craignais &ndash; a minima &ndash; qu&rsquo;elle termine sa vie en psychiatrie. Au moins trois-quarts des bipolaires finissent d&eacute;pressifs&nbsp;; ils n&rsquo;ont pratiquement plus de moments &laquo;&nbsp;up&nbsp;&raquo; en vieillissant. M&ecirc;me si ma m&egrave;re n&rsquo;a jamais &eacute;t&eacute; passive face &agrave; sa maladie, m&ecirc;me si elle s&rsquo;est toujours battue ou plut&ocirc;t d&eacute;battue, son isolement social &eacute;tait devenu in&eacute;vitable. Je ne pouvais continuer &agrave; assister &agrave; sa d&eacute;ch&eacute;ance. Je devais essayer de trouver une solution pour la voir retrouver son vrai visage, sa personnalit&eacute;, sa vivacit&eacute; d&rsquo;esprit, sa culture, sa spiritualit&eacute;.</p> <p>&nbsp;</p> <p><strong>Comment vous &ecirc;tes-vous renseign&eacute;&nbsp;sur les possibles traitements ?</strong></p> <p>J&rsquo;ai lu des livres, des articles. La m&eacute;decine psych&eacute;d&eacute;lique a connu un essor important dans les ann&eacute;es 1940-1950, puis elle a &eacute;t&eacute; interdite. Elle est aujourd&rsquo;hui en pleine renaissance. Dans le cadre de mes recherches, je me suis rendu notamment au P&eacute;rou, dans un centre pr&eacute;sid&eacute; par Jacques Mabit, qui soigne diff&eacute;rents troubles psychiques et addictions par l&rsquo;usage de plantes psychotropes locales. En me documentant, j&rsquo;ai aussi appris que des recherches avaient &eacute;t&eacute; men&eacute;es en Europe sur la psilocybine &ndash; le principe actif des champignons hallucinog&egrave;nes. Plusieurs protocoles ont &eacute;t&eacute; exp&eacute;riment&eacute;s sur des d&eacute;pressions r&eacute;sistantes &agrave; tout traitement allopathique. Apr&egrave;s m&rsquo;&ecirc;tre assur&eacute; de leur potentiel dans le cadre d&rsquo;une utilisation th&eacute;rapeutique encadr&eacute;e par des professionnels et sp&eacute;cialistes, j&rsquo;ai abord&eacute; le sujet avec ma m&egrave;re. Elle s&rsquo;est montr&eacute;e partante, d&rsquo;autant plus que son psychiatre ne savait plus comment l&rsquo;aider. Je me suis alors mis en qu&ecirc;te d&rsquo;un psychiatre qui connaissait aussi bien les b&eacute;n&eacute;fices et l&rsquo;usage de la psilocybine que les m&eacute;dicaments. Je suis all&eacute; &agrave; la Clinique psychiatrique universitaire de Zurich, rencontrer le Dr Franz Vollenweider et &agrave; Londres rencontrer Robin Carhart-Harris, David Nutt et toute l&rsquo;&eacute;quipe de recherche de l&rsquo;Imperial College, puis J&rsquo;ai appris que le cas des bipolaires &eacute;tait compliqu&eacute;, et qu&rsquo;aucun test clinique n&rsquo;avait &eacute;t&eacute; pratiqu&eacute;.</p> <p>&nbsp;</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/708156/53e2b4dd-fac5-46e4-a3d8-f95174277396.jpg" width="100%" /></p> <p>Dr Carhart-Harris: &ldquo;Il faudra peut-&ecirc;tre quelques ann&eacute;es pour que la th&eacute;rapie psych&eacute;d&eacute;lique soit disponible pour les patients, mais la recherche jusqu&rsquo;&agrave; pr&eacute;sent a &eacute;t&eacute; tr&egrave;s encourageante. Les premi&egrave;res recherches cliniques ont montr&eacute; que la th&eacute;rapie psych&eacute;d&eacute;lique, lorsqu&rsquo;elle est administr&eacute;e de fa&ccedil;on s&eacute;curis&eacute;e et professionnelle, est tr&egrave;s prometteuse pour traiter certaines maladies mentales tr&egrave;s graves et pourrait un jour offrir un nouvel espoir aux personnes vuln&eacute;rables ayant des options th&eacute;rapeutiques limit&eacute;es.</p> <p>Gr&acirc;ce &agrave; ces recherches en neuropharmacologie, nous serons peut-&ecirc;tre un jour en mesure de mieux nous attaquer aux probl&egrave;mes de sant&eacute; mentale et g&eacute;n&eacute;ralis&eacute;s qui peuvent d&eacute;vaster la vie de nombreuses personnes et pour lesquelles il existe actuellement peu de traitements efficaces.&nbsp;&raquo;</p> <p>&nbsp;</p> <p><strong>Comment va-t-elle aujourd&rsquo;hui&nbsp;? </strong></p> <p>Elle va bien, son &eacute;tat s&rsquo;est consid&eacute;rablement am&eacute;lior&eacute;. Tous ses proches ont &eacute;t&eacute; tr&egrave;s surpris de constater &agrave; quel point son humeur &eacute;tait stabilis&eacute;e, &eacute;quilibr&eacute;e. C&rsquo;est encore le cas aujourd&rsquo;hui. Elle-m&ecirc;me est surprise de d&eacute;couvrir qu&rsquo;elle peut g&eacute;rer tous les al&eacute;as de la vie quotidienne sans sur-r&eacute;agir d&rsquo;une fa&ccedil;on ou d&rsquo;une autre. Elle retrouve un &eacute;lan vital qui lui apporte l&rsquo;&eacute;nergie et la motivation dont elle a besoin pour refaire sa vie et renouer avec une vie sociale.</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/708157/f5975a05-ae55-421e-bfb8-29b69817ff96.jpg" width="100%" /></p> <p>&nbsp;</p> <p><strong>Son cas est-il g&eacute;n&eacute;ralisable&nbsp;?</strong></p> <p>Chaque individu est diff&eacute;rent, et l&rsquo;on manque encore de recul et de tests exhaustifs sur les diff&eacute;rents types de bipolarit&eacute;. Mon but n&rsquo;a jamais &eacute;t&eacute; de faire du pros&eacute;lytisme mais simplement d&rsquo;apporter mon t&eacute;moignage, en relatant cette exp&eacute;rience personnelle pleine d&rsquo;espoir et de pers&eacute;v&eacute;rance. C&rsquo;est juste l&rsquo;histoire de ma m&egrave;re. Juste l&rsquo;histoire d&rsquo;un &ecirc;tre, de sa qu&ecirc;te et de sa v&eacute;rit&eacute; subjective.</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/708158/41f09756-1d7b-46ad-a8b2-1f33e61e11fa.jpg" width="100%" /></p> <p>&nbsp;</p> <p><strong>Comment j&#39;ai r&eacute;alis&eacute; ce projet</strong>&nbsp;:</p> <p><strong>J&#39;ai totalement auto-financ&eacute; ces quatre ann&eacute;es de projet, investissant plus de 9.000&euro;.</strong> J&rsquo;ai r&eacute;alis&eacute; mes photographies avec une chambre photographique 4x5.</p> <p>D&egrave;s ma premi&egrave;re prise de vue en 2016, au Mus&eacute;um national d&rsquo;Histoire naturelle de Paris, j&#39;avais en t&ecirc;te de raconter cette histoire &agrave; travers un livre.</p> <p>Pendant ces quatre ann&eacute;es, j&#39;ai effectu&eacute; intensivement des recherches dans le domaine mycologique, ethnobotanique et arch&eacute;ologique en passant par l&rsquo;art rupestre.</p> <p>Je me suis d&eacute;plac&eacute; &agrave; mainte reprises dans le sud-ouest de la France, jusqu&rsquo;en Espagne, pour photographier les grottes fr&eacute;quent&eacute;es par les hommes pr&eacute;historiques.</p> <p>J&rsquo;ai pu r&eacute;aliser des collaborations avec quelques mus&eacute;es &agrave; Paris et en Allemagne.</p> <p>Parall&egrave;lement, je suis allez &agrave; Londres, Zurich et en Amazonie p&eacute;ruvienne pour rencontrer et prendre en portrait des scientifiques et m&eacute;decins qui travaillent avec les psych&eacute;d&eacute;liques.</p> <p>J&rsquo;ai fini par trouver une personne qui pouvait &eacute;laborer une th&eacute;rapie s&eacute;rieuse avec ma m&egrave;re et l&rsquo;aider &agrave; arr&ecirc;ter chacun de ces m&eacute;dicaments.</p> <p>&nbsp;</p> <p><strong>O&ugrave; en-est le projet en ce moment</strong><strong>&nbsp;?</strong>&nbsp;:</p> <p>La Maquette est bient&ocirc;t termin&eacute;e&nbsp;!</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/709089/21d52da3-3ebe-42eb-b361-e55a943e3142.jpg" width="100%" /></p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/709084/b7b092db-6651-4368-82c7-3929c94feabf.jpg" width="100%" /></p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/709085/80585f3c-be8c-4ec3-8520-7d967fb09d1e.jpg" width="100%" /></p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/709086/36fdce03-2932-406b-bf0d-92eff32d920d.jpg" width="100%" /></p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/709087/d3e65388-e411-4665-8822-7b65c8486e60.jpg" width="100%" /></p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/709088/24e4dd1b-2173-4f4c-aec6-5c8147c0ca0e.jpg" width="100%" /></p> <p>&nbsp;</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/708668/ac4e6e66-9339-4c4c-b887-ab903efe6c11.jpg" width="100%" /></p> <p>&nbsp;</p> <p><strong>Date de sortie</strong>&nbsp;:&nbsp;<strong>Le livre sortira je l&rsquo;esp&egrave;re au printemps 2021.</strong></p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/708159/db8634ea-f4d3-4cea-82eb-f0ddf7012436.jpg" width="100%" /></p> <p><strong>MERCI infiniment &agrave; tous de votre soutien ! C&#39;est gr&acirc;ce &agrave; vous que ce livre pourra voir le jour&nbsp;!</strong></p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p>

À quoi servira la collecte

<p>Le budget total du livre est de 24&nbsp;000 euros (comprenant l&#39;&eacute;diting, le design, la lithographie et la production) pour un tirage de 750 exemplaires. Les frais d&#39;&eacute;dition, de graphisme et de lithographie sont d&eacute;j&agrave; couverts, mais je dois encore collecter 10500 &euro; pour la production du livre. Mon objectif&nbsp;est de 5000 &euro; car c&#39;est le montant minimum dont j&#39;ai encore besoin pour r&eacute;aliser le livre tout en investissant une partie de mes fonds&hellip; Donc tout suppl&eacute;ment est le bienvenu&nbsp;!</p> <p>&nbsp;</p>

Contreparties

Contrepartie star

Le livre x2

70 €

  • 7 contributions
2 exemplaires du livre signés : l’un pour vous, et l’autre pour offrir à la personne de votre choix

Livraison estimée : avril 2021

Le remerciement

10 €

  • 3 contributions
Je te donne mon merci infini !

Le Poster

25 €

1 poster ( 3 images au choix )

Livraison estimée : avril 2021

Le livre

35 €

  • 39 contributions
1 exemplaire du livre signé

Livraison estimée : avril 2021

Le livre + tirage Fine Art 20x25

115 €

  • 8 contributions
1 exemplaire du livre signé, accompagné d'un tirage fine art 20 x 25 cm (image au choix)

Livraison estimée : avril 2021

Le livre + Tirage Fine Art 30X40

280 €

  • 3 contributions
1 exemplaire du livre signé, accompagné d’un tirage fine art 30x40 cm (image au choix)

Livraison estimée : avril 2021

Le livre + Tirage Fine Art 50x60cm

480 €

  • 1 contribution
1 exemplaire du livre signé, accompagné d'un tirage fine art 50 x 60 cm. (image au choix)

Livraison estimée : avril 2021

Faire un don

Je donne ce que je veux