Syn X AbécéQueer - Projet audiovisuel

Venez prendre part à cette ode à la liberté créatrice et identitaire !

Visuel du projet Syn X AbécéQueer - Projet audiovisuel
Réussi
57
Contributeurs
27/06/2019
Date de fin
2 065 €
Sur 2 000 €
103 %

Syn X AbécéQueer - Projet audiovisuel

Bonjour à tous !

Notre projet est avant tout un concept artistique s'articulant autour de réflexions sur la liberté, le questionnement de soi et l'identité de genre et de sexualité. Nous sommes un groupe de 10 artistes qui allons passer ensemble deux semaines dans une maison en pleine nature proche d'Annecy pour échanger et créer. Ces deux semaines aboutiront à la naissance de deux projets : 

SYN, un court-métrage réalisé par Camilia Penagos

et

AbécéQueer, un projet d'art vidéo de Célia Caroubi

---

     

   

N'hésitez pas à aller vous abonner à l'instagram du projet : https://www.instagram.com/synxabecequeer/

 

 

SYN

court métrage de 15 minutes

réalisation et image - Camilia Penagos

Mise en scène - Célia Caroubi

Pitch

Après de longues conversations virtuelles, Anna et Lina vont pour la première fois se rencontrer.  Entre explorations tactiles et jeu de regards, les deux jeunes femmes vont se découvrir corporellement.  L’explosion sentimentale ou encore la restriction impulsive émotionnelle vont se mélanger, formant un duo où un jeu de domination régnera. 

Une découverte sensorielle, un univers naturel

Ce deux jeunes femmes se connaissent parfaitement bien, mais par le seul biais de l’univers virtuel. Leurs corps, leurs odeurs ne se sont jamais rencontrés. Cette rencontre sera la partie manquante à leur relation. Cet espace où la nature prend son plein pouvoir, les deux jeunes femmes vont se découvrir corporellement. Le toucher les réunira. Leur odeurs feront connaissance.

Il ne s’agit pas de raconter dans un premier lieu une histoire d’amour entre deux jeunes femmes, mais d’une rencontre entre deux corps. Une relation, qu’elle soit amicale ou encore amoureuse se déroule par le partage de pensées, mais aussi et principalement par l’interaction entre deux entités, deux individualités dans un espace.

Une dualité, un jeu de domination 

Chacune trouvera le moyen, ou non, de réagir face à cette condensation émotionnelle. Les deux jeunes femmes attendaient ce moment, mais le redoutaient aussi. Anna et Lina, toutes deux différentes par leur personnalités opposées partagent émotionnellement ce même événement. Leur corps vont parler, se découvrir, se confronter dans un monde connu par l’une, inhabituel pour l’autre. Par la nouveauté visuelle, Anna se délivre, se laisse aller aux découvertes spatiales, mais aussi humaines et sensorielles. Contrairement à cette dernière, Lina semble contenir ses pulsions, contrôlant ses faits et gestes et ne les extirpant que dans l’ombre. L’une dit, l’autre cache. L’une semble maitriser la situation en surface, mais contient toutes ses émotions. Son moyen de contrôle se transforme par la danse. L’autre n’a pas peur de ses sentiments. Elle tente, observe et se laisse aller dans ces différents univers inconnus.

Note d'intention

L’image aux teints naturels

Etant à la fois réalisatrice et cheffe opératrice, je vais accorder une grande importance aux visuels. La plupart des scènes se déroulent à l’extérieur. Les lumières douces et chaudes provenant de ce soleil omniprésent sera en contraste avec les les lumières colorées, artificielles de la séquence de danse. La lumière naturelle liera les corps, et réfléchira leur beauté. Ces tableaux photographiques seront légèrement en mouvement par la place que prendront les corps dans l’espace. Un lac, une immense maison, des chemins disséminés dans la foret , ce décor naturel sera source d’expressivité émotionnelle.

Mise en scène

Ces corps féminins s’apprivoisant petit à petit vont êtres les chefs d’orchestre. Les corps vont parler, s’exprimer, prendre tout l’espace scénique. La caméra fera part de ce dialogue corporel, tant par l’utilisation de plans larges dénotant l’interaction entre corps et espaces verts, tout en utilisant des gros plans  rendant intime la relation des jeunes femmes.

Une place prépondérante aux sons 

Très peu de dialogues prendront place durant cette rencontre. Ce sont les corps dans les différents espaces qui parleront. Toutefois, tous les autres sons, notamment de respiration, de chantonnement, mais aussi de rire bref seront le nouveau dialogue instauré dans ce duo féminin. La musique embrasera les corps. Une des scènes principales s’articulera autour d’une musique composée d’une voix féminine envoutante ainsi que de rythmiques spécifiques à l’univers techno, crée par le talentueux Darzack.

 

Le lieu 

 Le tournage se tiendra principalement à Cruseille, village près de la ville d’Annecy. Entre forêt, lac et lieu sauvage, cette région est propice quant à l’expression des sentiments des jeunes femmes.  

La maison d’Anna, gentiment prêtée par une amie, Elaura Thomasson, se trouve perchée dans les hauteurs, donnant une vie imprenable sur les hauteurs de la ville et la végétation naturelle ayant le pouvoir sur la vallée.

Voici les différentes images du lieu de tournage, ainsi que quelques photos dont l’ambiance visuelle sera en accord avec les images tournées à Cruseille.

 

Les actrices

 

 

 

Charlène Blanchard, dans le rôle d'Anna

Je m’appelle Charlène Blanchard, je suis comédienne depuis 5 ans . 

Je suis une formation professionnelle aux Cours Simon depuis 1ans à Paris . 

J’ai commencé par faire beaucoup de théâtre classique au lycée , j’ai continué en jouant 2 fois par ans dans des pièces écrites et mises en scène par Anthony Georgeon.J’ai continué de travailler avec Anthony mais cette fois devant la caméra , dans le  rôle principal dune série web “ Cha la serie “  puis dans quelques petits rôles en publicité et courts metrages avec d’autres professionnels. 

 

Elsa Berceger,  dans le rôle de Lina

 

Je m’appelle Elsa Berceger, j’ai 21 ans, j’ai commencé le théâtre à l’âge de 10 ans au théâtre André Malraux à Rueil-Malmaison. Suite à un stage cinéma au cours Florent en août 2014 j’ai intégré les cours Florent ados. Deux ans plus tard j’ai entamé la formation professionnelle de théâtre qui se déroule sur 3 années. J’ai bénéficié de l’enseignement de nombreux profs tels que, Nais El Fassi, Xavier Bonadonna, Cédric Prévost, Bruno Blairet et Serge Brincat. J’envisage désormais suite à l’obtention du brevet d’art dramatique de poursuivre ma formation et la compléter par les stages Meisner studio notamment basés sur la méthode Stanislavski. Afin de me préparer aux auditions et être mise en relation avec des directeurs de casting.

 

 

 

 

 

 

AbécéQueer

Création d'art vidéo constituée de 12 vidéos organisées en abécédaire incomplet

Réalisation - Célia Caroubi 

Direction de la photo - Camilia Penagos 

Avec Ophélie Gougeon, Elaura Thomasson et Billy Thomasson 

Direction artistique - Elaura Thomasson

Résumé

Ophélie a grandi au sein d’un famille religieuse et conservatrice. Elle s’est construite, au cours de son enfance, une certaine image d’elle-même, de son présent et de son avenir. Un jour, lors de vacances elle rencontre AYA et son frère. Ils vont l’aider à accéder à une perception plus sincère d’elle-même, du rapport à son corps, à son genre et à sa sexualité.

Les mots de l’abécédaire vont accompagner Ophélie dans sa déconstruction et sa reconstruction.

 

Note d'intention 

Il s’agit d’un projet d’art vidéo qui prend la forme de plusieurs vidéos organisées en abécédaire incomplet. Elles constituent ensemble le cheminement du personnage d’Ophélie. Le rapport au langage est central. Ophélie se réapproprie le vocabulaire qui a d’abord été le pilier de la construction de son image, pour ainsi la reconstruire autrement. Le langage sera traité comme l’élément liant l’objectivité avec la subjectivité de sa situation. Je souhaite créer une ode à la déconstruction de l’image que l’on se construit par mimétisme par rapport à la société, ainsi qu’à la libération du corps et de l’esprit. Ce parcours vidéo représente le cheminement d’un coming-out. Le personnage doit faire l’effort de sortir de l’image qu’elle s’est construite d’elle-même, et de tous ses préjugés, pour se voir autrement. 

Chaque vidéo représente une étape dans le rapport qu’Ophélie entretient avec elle-même, et est organisée autour d’une performance visuelle, sonore ou d’acting. C’est un chemin que le spectateur sera invité à suivre. Le rapport aux sensations et à l’introspection est très important. Chaque élément visuel et sonore est le relais d’un questionnement introspectif. J’aimerais travailler le rapport au mythe, à la culture et au symbole.

 

Les porteurs de projet

Camilia Penagos 

Passionnée par l'univers audiovisuelle, la musique ainsi que les images forment un tout indivisible dans mes créations. Tout univers plastique et artistique est source d'inspiration pour mes réalisations.

Mes projets

Depuis plus de quatre ans, j'ai pu mettre en place divers projets sur différentes thèmes notamment des clips vidéos réalisés en Islande pour un label français, des vidéos expérimentales, ainsi que des videos de mes voyages. De plus, la photographie prend une place primordiale dans mon travail, sous forme de shooting photo ou bien encore sur le vif.

www.vimeo.com/camiliapenagos

www.instagram.com/camiliapena

Célia Caroubi

Je suis cinéphile, cinéaste et vidéaste. Je réalise régulièrement des courts-métrages, ainsi que des vidéos d'art. Je suis passionnée par l'art, par la création et par la capacité des son et des images à communiquer des idées, des sentiments et bien d'autres choses. 

Il y a quelques années j’ai commencé à m’intéresser au cinéma expérimental et à l’art vidéo. Je m’initie à ces formes d’art qui nourrissent mon cinéma. Je travaille ce rapport de la narration au plastique de la matière filmique.

Mes projets

Entre 2015 et 2018 je réalise trois courts-métrages autoproduits et quelques vidéos d’arts. En 2019 je réalise HYBRIS, mon premier court-métrage produit par une jeune association. A partir de 2016 je commence à travailler pour des sociétés comme Mixte magazine en tant que vidéaste, pour réaliser des vidéos web. C’est à cette occasion que j’ai eu l"opportunité de travailler avec Marina Foïs. 

www.celiacaroubi.com

https://www.instagram.com/celia_caroubi

L'équipe

 

Elaura Thomasson, Direction artistique et actrice pour AbécéQueer

Actrice, réalisatrice et scénariste, Elaura possède une âme artistique et poétique essentielle à la vitalité du projet AbécéQueer. Nous avons déjà collaborer ensemble pour de nombreux projets, notamment pour la réalisation d'HYBRIS (co-réalisé avec Célia Caroubi) ou encore Noli Me Tangere (réalisé par Célia Caroubi). 

Cécile Gauclère, assistante réalisatrice pour les deux créations visuelles

Curieuse et amoureuse d'art, Cécile sera un des piliers essentiels pour nos deux projets respectifs. Nos anciens travaux artistiques réalisés avec sa précieuse aide ainsi que l'entente amicale qui nous lie nous permettra de mener à bien ces deux projets dans un contexte idyllique.

Mattéo Dugast, Assistant caméra pour les deux créations visuelles

Suite à de nombreuses collaborations, il nous semble évident et nécessaire d'avoir Mattéo dans notre équipe. Réalisateur, scénariste ou encore assistant réalisateur, Mattéo est la perle de tout projet.

Antonin Dalmasso, Ingénieur son pour les deux créations visuelles

Nous avons déjà pu travailler avec Antonin sur la réalisation d'HYBRIS et ce fut un coup de foudre professionnel et amical. Antonin pourra nous apporter aussi bien son professionnalisme que sa personnalité que nous apprécions beaucoup. 

Ophélie Gougeons, comédienne 

Comédienne et metteuse en scène de théâtre, Ophélie a une présence et une personnalité étonnante et fascinante. Elle a de l’expérience dans la performance et nous apporte beaucoup dans l’élaboration du projet AbécéQueer.

Billy Thomasson 

Merci à vous ! 

Belle journée. 

 

 

À quoi servira la collecte

Elle servira à édifier les pilliers de notre projet ! Plus précisement elle servira à : 

La régie : notre jolie équipe a besoin de se nourrir pour bénéficier de l'énergie nécessaire à l'aboutissement du projet. Il faudra également prendre ne compte un certain nombre de besoins à combler au cours de ces deux semaines. 

Le transport : notre groupe vit principalement à Paris et en région parisienne. Il faudra donc prendre en compte les billets de train, le péage et l'essence. 

Le matériel : Pour élaborer nos créations nous avons besoin de matériel, notamment en termes de lumière, d'accessoires, de prise de vue caméra ou encore de prise de son. 

Le décor : Pour la réalisation du projet d'art vidéos ainsi que du court métrage, un certain nombre d'objets utilisés pour le décor seront nécessaires!

Les costumes : L'attitude ne fait pas toute la caractérisation de nos personnages respectifs, il semble indispensable d'utiliser des costumes spécifiques à chaque personnage. 

La post-production : une fois le tournage terminé il est nécessaire de passer par un certains nombre d'étapes, comme le montage, l'étalonnage, le mixage, etc.

 

Et si nous dépassons l'objectif de la collecte cela nous permettra d'améliorer les éléments artistiques de nos créations, tel que le décor, les costumes, etc.  Nous pourrons également envisager de faire plus de projections et d'événements autour du projet.

Notre budget sera aussi, nous l'espérons, financé par le Fonds de Solidarité et de Développement des Initiatives Etudiantes (FSDIE), ainsi que par la Mairie de Cruseilles.

Mais nous avons vraiment besoin de vous pour le soutient de ce projet !

 

Nous sommes soutenus par L'association Black Sheep, association de jeunes cinéastes dans laquelle nous sommes membres. 


Black Sheep est un réseau de jeunes passionnés de cinéma, amateurs, étudiants, professionnels, en formation ou aspirants, fonctionnant sur deux antennes situées à Rennes et à Paris.
En plus de mettre en relation des jeunes cinéastes et cinéphiles, Black Sheep permet à ses membres de rencontrer des professionnels du cinéma, d’assister à des projections localement ou en festivals, ainsi que de participer à divers projets audiovisuels.
Enfin, Black Sheep s'attache à défendre l’idée qu’il n’y pas d’âge pour faire des films, que le cinéma est un art qui se vit à plusieurs et qui ne s’apprend pas que dans les grandes écoles.

 

Nous sommes également soutenu par l'association Septième

Choisissez votre contrepartie

Pour 5 €

Nom aux génériques
  • Contributeurs : 9

Pour 10 €

Nom au générique Teaser en avant première
  • Contributeurs : 12

Pour 20 €

Nom au générique Teaser en avant première Lien du film en avant première
  • Contributeurs : 14

Pour 30 €

Nom au générique Teaser en avant première Lien du film en avant première Newsletter régulière tenant au courant des avancés du projet
  • Contributeurs : 7

Pour 50 €

Nom au générique Teaser en avant première Lien du film en avant première Newsletter régulière tenant au courant des avancés du projet Vidéos exclusives de l'avancé du tournage (making of, vidéos sur le thème de l'identité et du genre, etc)
  • Contributeurs : 6

Pour 80 €

Teaser en avant première Lien du film en avant première Newsletter régulière tenant au courant des avancés du projet Vidéos exclusives de l'avancé du tournage (making of, vidéos sur le thème de l'identité et du genre, etc) Totebag personnalisé du projet Syn x AbécéQueer

Pour 100 €

Teaser en avant première Lien du film en avant première Newsletter régulière tenant au courant des avancés du projet Vidéos exclusives de l'avancé du tournage (making of, vidéos sur le thème de l'identité et du genre, etc) Totebag personnalisé du projet Syn x AbécéQueer Place pour la projection privée Mention spéciale dans le générique
  • Contributeurs : 2

Faire un don

Je donne ce que je veux