Taxi Pour Zaa'tari

Sur les 80 000 réfugiés Syriens du camp de Zaa'tari, plus de la moitié sont des enfants. Aidez-les à mieux supporter cet enfermement !

Visuel du projet Taxi Pour Zaa'tari
Réussi
24
Contributions
27/11/2018
Date de fin
3 034 €
Sur 3 000 €
101 %

Taxi Pour Zaa'tari

<p>Je suis Laura, j&rsquo;ai 15 ans, et suis d&rsquo;origine Franco-Jordanienne. J&#39;&eacute;tudie &agrave; Paris,&nbsp;en Premi&egrave;re,&nbsp;&agrave; l&#39;&eacute;cole Jeannine Manuel.&nbsp;<img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/539157/IMG_4487-1535886854.jpg" width="100%" /><strong> </strong></p> <p>A plusieurs reprises, je me suis rendue &agrave;<strong> Za&rsquo;atari, un camp de r&eacute;fugi&eacute;s syriens en Jordanie, </strong>peupl&eacute; de 80 000 personnes.</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/539144/FA7BB5C9-F745-4EC4-93BD-1AB1BAD7863B-1535884439.jpg" width="100%" /></p> <p>Depuis 2012, date de la cr&eacute;ation du camp, <strong>l&#39;AFDP (Asian Football Development Project)</strong> apporte une aide financi&egrave;re ainsi que des &eacute;quipements scolaires et sportifs tourn&eacute;s vers le football.</p> <p>J&rsquo;ai tourn&eacute; avec mon smartphone, un reportage que j&rsquo;ai mont&eacute; comme un sujet t&eacute;l&eacute;vis&eacute; en 3 langues: fran&ccedil;ais, anglais, arabe. Diffus&eacute; sur les r&eacute;seaux sociaux, avec un objectif: <strong>montrer la situation sur place </strong>et <strong>r&eacute;colter des fonds pour&nbsp;louer des pick-up, </strong>moyen de transport indispensable pour les enfants dans ce camp gigantesque.</p> <p>Chaque jour, le camp accueil&nbsp;<strong>350 filles</strong>. Leur transport est assur&eacute; par <strong>9 pick-up qui peuvent transporter jusqu&#39;a 30 filles</strong>. Le co&ucirc;t de chaque aller-retour est de 4 dinars Jordaniens (environ 5&euro;). Sachant que les pick-up circulent 22 jours par mois, la charge mensuelle d&#39;un pick-up&nbsp;est de<strong> 5x22 = 110&euro;</strong>. Ce qui ram&egrave;ne &agrave; un c&ocirc;ut moyen de <strong>4&euro; par filles et par mois.&nbsp;</strong></p> <p>Ces sommes sont aujourd&#39;hui r&eacute;gl&eacute;es par les familles de ces filles, souvent en grand&nbsp;d&eacute;numant, qui, fautes de moyen h&eacute;sitent parfois &agrave; les envoyer jouer au foot.&nbsp;</p> <p><strong>Mon objectif est de r&eacute;colter un multiple du co&ucirc;t annuel d&#39;un pick-up soit 1320&euro; par an.&nbsp;</strong></p>

À quoi servira la collecte

<p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/539145/The_Asian_Football_Development_Project_logo-1535884513.jpg" width="100%" /></p> <p>L&rsquo;AFDP, &agrave; Zaa&rsquo;tari, &nbsp;&agrave; cr&eacute;e<strong> &ldquo;un projet de football femminin&rdquo;. </strong>Il permet &agrave; de nombreuses jeunes filles, de se retrouver, tous les apr&egrave;s-midi, sur<strong> un terrain de football</strong>, avec un encadrement et du coaching dirig&eacute;s par des<strong> femmes r&eacute;fugi&eacute;es.</strong></p> <p>Ce projet &agrave; &eacute;t&eacute; con&ccedil;u pour lutter contre l<strong>&rsquo;isolement des enfants.</strong> Il a &eacute;t&eacute; &eacute;galement imagin&eacute; pour faire face &agrave; la<strong> radicalisation </strong>et aux<strong> mariages forc&eacute;s de mineurs. </strong>Grace au football et l&rsquo;enseignement prodigu&eacute;, elles pr&eacute;servent leur gaiet&eacute; et leur innocence. Ici, elles restent des <strong>enfants.</strong></p> <p><strong>&nbsp;</strong><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/539147/Capture_d_e_cran_2018-09-02_a__12.37.51-1535884709.png" width="100%" /></p> <p>Aujourd&rsquo;hui, l&rsquo;AFDP entra&icirc;ne plus de 1.000 filles. Et pour la premi&egrave;re fois depuis le d&eacute;but de l&rsquo;exil syrien, le nombre de mariages forc&eacute;s commence &agrave; baisser.</p> <hr /> <h2><strong>Des pick-up indispensables</strong></h2> <p>Ce camp est l&rsquo;un des plus grands camps de r&eacute;fugi&eacute;s du monde. Il fait &agrave; pr&eacute;sent la taille d&rsquo;une ville &eacute;tendue. Pour aider l&#39;AFDP, nous prenons l&#39;initiative de r&eacute;colter des fonds suppl&eacute;mentaires pour financer l&#39;utilisation<strong> de nouveaux pick-up. </strong>Devenus indispensables, ils permettent &nbsp;de transporter quotidiennement les jeunes filles qui pratiquent le football. Aujourd&rsquo;hui, il n&#39;y a qu&#39;un seul pick-up dans cette ville, pour un potentiel de transport de 3000 filles, ce qui prive beaucoup leur&nbsp;<strong>acc&egrave;s au sport. </strong></p> <p><br /> <strong>C&#39;est la raison pour laquelle il nous semble urgent de faire appel &agrave; vos dons pour maintenir cette activit&eacute; vitale pour ces jeunes filles.</strong></p> <p>Etant mineur, ces dons seront r&eacute;colt&eacute;s sur le compte de mes parents. J&#39;irais personnellement en d&eacute;cembre remettre le r&eacute;sultat de la collecte au responsable du camp de foot &agrave; Zaa&#39;tari.&nbsp;</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/539158/IMG_4486-1535886890.jpg" width="100%" /><strong> </strong></p>

Choisissez votre contrepartie

Photoreportage

15 €

Pour tous donnateurs reçevra un photoreportage détaillé sur le camp de football que je réaliserais à l'occasion de la remise des dons en décembre
  • 9 contributions

Faire un don

Je donne ce que je veux