Toi, moi, et l'éternité

Théâtre, Concert, Films & vidéo
Visuel du projet Toi, moi, et l'éternité
Cross circleÉchoué
Claireclaire
Clamart
Ils font avancer le projet

Il n'y a pas encore de contributeur à ce projet.

21
contributeurs
Wednesday, September 05, 2018
date de fin
640 €
sur 2 000 €
32 %

« Ils sont esclaves du hasard et des malheurs du sort. Nous sommes au dessus de l’espace, du temps et de la mort »

Partager, c'est participer

Toi, moi, et l'éternité

L'HISTOIRE

L’ange déchu, « l’astre Hypérion » tombe amoureux de la terrienne Catalina. Il séduit la jeune femme. Mais le démon de l’amour est séparé de sa belle : ils ne viennent pas du même monde. Alors l’astre demande à son démiurge de le rendre définitivement humain afin qu’ils puissent vivre son amour. La jeune femme est désemparé par cet amour. Catalyn, désarroi de la jeune fille, domestique employé auprès de la famille de Catalyna, observe le désarroi de la belle, et décide de la conquérir. Un amour innocent naît entre les deux jeunes gens.

 

INTENTION

 

Moi, Toi et l 'Eternité mêle la vidéo, la musique, le théâtre, le jeu parlé mais aussi corporel en faisant intervenir la poésie du clown.Il est fait de dualité et de basculement d’un univers à un autre. De même, son univers sonore sera parfois rythmé, presque mécanique : le bruit des talons de Catalina, les battements des cœurs amoureux, les instruments de musiques précis et tendus ; par- fois, il sera plus fort, électrique, tels des décharges symbolisant la destruction des cadres, des schémas classiques, la fenêtre qui vole en éclat et la vie qui prend le dessus, grandiose.

 

Pour raconter cette histoire, deux mondes alternerons sur scène : l’un céleste et merveilleux, l’autre terrien et contemporain. Catalina, sa vie, son pays, sa terre, son peuple, puis presque comme par flash, le monde onirique. Les lumières de Manuela vertes, bleus, le travail de clair obscur viendront rompre la monotonie du quotidien et amener à la scène, au spectateur et à Catalina un univers fantasmagorique.

 

Quand le réel reprendra le dessus, il laissera cette envie d’ailleurs, de rêve, qui ne tardera pas à revenir, de plus en plus puissamment, dans une cadence presque frénétique, symbole des mouvements intérieurs de Catalina.

 

Pour figurer le céleste, un écran blanc de forme circulaire dominera la scène, rond comme l’astre : monde d’Hyperion. Il sera le ciel mais aussi la fenêtre au dessus du personnage de Catalina. Hublot bien haut, sur lequel seront projetés les films de sa vie, mais aussi de ses rêves, ceux d’Hyperion.

 

Ce rond, enfin sera une porte de sortie à laquelle elle ne peut accéder, elle trop petite, trop coincée dans son monde pour prétendre à l’ailleurs. En l’at- teignant, elle s’y heurte, la frontière est close.

 

Près d’elle une guirlande lumineuse : points de lu- mière comme un chemin a suivre. Avec celle-ci, le personnage de Catalina jouera, traçant des routes, s’en servant de corde jusqu’à la lucarne. Elle sera lien, puis frontière.

 

Nous jouerons sur les contrastes, sonores et visuels, que ce soit au travers des images projetées ou portées à la scène, mais aussi dans les mouvements des protagonistes, parfois immobiles, ou virevoltant, retenus par un fil ou séparés par une frontière, visibles ou invisibles grâce aux jeux de lumière mais toujours perceptible par le spectateur, dans les tessitures des voix et les costumes.

 

Le mélange de poésie, lyrisme mais aussi burlesque et humour accentuera la perte de repères, le jeu des émotions- l’attraction, la répulsion, l’attente, le désir, la douleur, la fureur, la douceur, l’ennui, l’impuissance et le rêve.

 

 

RAYONNEMENT ENVISAGEE- France et Pays Francophones

 

Cette création  rayonnera au niveau local, départemental, national comme international En France, Roumanie et Belgique grâce aux nombreuses collaborations que nous sollicitons.  Ce rayonnement pourra se faire également auprès des collèges/ lycées et populations migratoires dans le cadre des PEDT, Plans de l’aide à la migration.

 

Afin de donner encore plus de sens à notre pont culturel France-Roumanie du côté roumain nous avons proposé des collaborations avec des artistes roumains autour de la composition de musique de film et de la création lumière.

 

A ce sujet nous avons contacté  M.Adrian Naidin, violoncelliste roumain de talent pour la composition musicale du film projeté au cours du spectacle.

 

Nous avons également sollicités les Alliances Françaises de la Roumanie pour la création lumière et la collaboration avec des lieux de diffusion comme des théâtres nationaux, musées, lieux alternatifs, Cité grecques de la Mer Noire, Salines, Université/Lycées.

 

D’autres recherche de collaboration sont en cours avec l’ Archevechés de Roumaine de Paris, Constanta, Bucarest, Rimnicu Vilcea, Faculté de lettres de Iasi.

 

 

Le spectacle sera crée le 19 janvier à 19H30 au Théâtre des Rochers, 13 rue des Rochers 92140 Clamart

 

GENESE DU PROJET

 

 

Depuis mon arrivée en France en 1987 j’ai toujours rêvé de créer un pont culturel entre mon pays natal, la Roumanie, et celui de mon exil, la France. Entre le rêve de nostalgie heureuse de mon pays, les rêves artistiques du pays d’accueil et la réalité de notre monde quotidien, j’ai toujours été attachée à la poésie, univers proche de celui des univers infinis, enclins à la méditation, comme la mer Noire, qui fut celui de mon enfance. C’est la perte de soi ressentie dans le processus d’amour du pays natal longtemps fantasmé /pays d’accueil, plus réel, et celui plus commun à nous tous de l’amour idéalisé/quotidien, qui m’ont rapproché de l’essence poétique d‘Eminescu, mystique et lyrique à la fois.

 

Comment assumer le statut d’éternel étranger ici et là-bas ? Comment transmettre un message universel avec une langue restreinte par les spécificités de sa culture ?

 

C

omment l’étranger survit-il à une autre réalité ? 
L
 e monde auquel l’autre invite avec sa langue renforce-t-il son monde ? L’identité n’est-elle pas le fruit d’une rencontre entre plu- sieurs entités différentes ?

 

LA DÉCOUVERTE DE L’AUTEUR ET SON OEUVRE

 

«Ô ! Le Seigneur de toutes mes nuits ! Il est si loin ! Qu’il vienne ! Descends vers moi, Hyperion, Sur tes rayons qui brillent, Viens dans mon cœur, viens dans mon âme, Viens éclairer ma vie!»

 

« O, dulce-al noptii mele domn, De ce nu vii tu ? Vina ! Cobori în jos, luceafar blind, Alunecind pe-o raza, Patrunde-n casa si în gând Si viata-mi lumineaza ! »

 

L’AUTEUR

 

Considéré comme le plus grand représentant de la littérature roumaine, Mihai Eminescu a excellé dans plusieurs domaines tels la poésie, la prose et le journalisme littéraire et politique. Sa création est unique, profondément empreinte de la spécificité nationale roumaine.

 

Par toute son œuvre, Mihai Eminescu a réalisé une vaste et profonde synthèse visionnaire du filon an- cestral, thraco-dace, slave et latin, de cette culture qui se développa à partir de formes spécifiques sur le territoire compris entre le Danube, les Carpates et la Mer Noire. En vingt ans - entre 1864 et 1883 - Eminescu a réussi à parachever son œuvre ; ce court laps de temps lui fut suffisant pour marquer profondément la culture roumaine et réveiller dans l’âme du peuple roumain la conscience de son être historique, de l’ancienne Dacia. Son œuvre s’inscrit dans l’intensité de la culture et de la civilisation européenne.

 

Le poème Luceafârul ou Hyperion, paru pour la première fois en 1883 est considéré comme le chef-d’œuvre de son auteur, un sommet de la littérature roumaine, et l’un des derniers flamboiements de la poésie romantique en Europe. Le poème s’inspire du conte roumain La fille du jardin d’or où une très belle fille d’empereur est enfermée dans son château par son père et dont un Démon tombe amoureux.

 

Outre les sources folkloriques du conte, le poète met en valeur les sources mythologiques et philosophiques. Le poème est une allégorie sur le thème du génie mais aussi une méditation sur la dualité de la condition humaine.

 

PROCESSUS DE CREATION

 

Ce poème très connu en Roumanie l’est très peu en France. Comment le faire ressentir à des personnes ne parlant pas la langue de l’auteur ? La musique et l’image. En faisant sonner la musicalité de la langue roumaine et celle plus particulière du poème. En établissant des correspondances sonores et musicales avec les différents moments qui le constituent. En donnant à voir par les images en direct sur le plateau, ou filmées, l’explicite du texte mais son implicite également.

 

Chacun peut y trouver des bouts de sa vie : adolescentes qui rêvent d’un amour absolu mais qui le craignent à la fois ; jeunes hommes qui montrent
à leurs amoureuses la voie d’un amour certes simple mais réel et constructif ; jeunes femmes qui au tournant de la puberté découvrent leur lien à la lune ; êtres pourvus de dons hors du commun et qui justement, souhaiteraient être de simples mortels ; hommes et femmes qui par amour sont prêts à changer de personnalité afin de plaire à l’élu de leur cœur, quitte à s’oublier eux-mêmes ; exilés qui regrettent leur patrie mais ont choisi de vivre ailleurs, certains pour toujours, d’autres pour mieux revenir ; êtres humains qui renoncent, parfois avec amertume, ou tristesse ou résignation, à un amour ou à un rêve impossible ; jeunes gens qui s’ennuient ; d’autres qui se tuent par amour ; et ceux qui choisissent de vivre ; éternels insatisfaits ; tout un chacun qui cherche sa place...

 

Je vois Hypérion comme l’inverse de Faust, prêt à se sacrifier pour être aimé et aimer. Catalyna, quant à elle, ne rêve pas au prince charmant, mais à un amour incarné. C’est une adolescente très actuelle. Le romantisme se heurte à une vision plus concrète de la relation amoureuse.

 

La dualité semble s’imposer dans les relations matérielles et immatérielles du poème. Elle op-pose deux sentiments ou deux envies contraires, ce qui rend l’acte de choisir difficile pour les deux personnages principaux, Hyperion et Catalina. Mais c’est aussi dans l’alliance des éléments comme le ciel et la terre, l’humain et le dieu ou le soleil et la lune que cette dualité s’exprime. C’est donc en toute évidence que la formation musicale choisie est le duo. L’alliance de la voix, l’élément musical premier le plus ancien des instruments qui rencontre la guitare électrique, le premier instrument électrique qui emmena dans son sillage la révolution musicale de l’amplification au XXème siècle.

 

 

alt

 

 

 

 

1-

Tatiana Mironov se forme au chant, piano et danse classique en Roumanie à l’école de musique de Constanta et au conservatoire de musique de Bu- carest, avant de poursuivre son chemin artistique en France au conservatoire de Bourg la Reine option théâtre. Des rencontres artistiques et péda- gogiques fortes avec Arcady Volodos, Georgeta Stoleriu, Gabriela Popescu , Yves Sotun ou Cécile Grandin l’ont inspiré sur sa route et ainsi elle in- carne son premier rôle soliste en 2002, celui de la Fée Bleue dans Pinocchio de Romain Didier au Théâtre d’Ivry en 2002, puis elle chante dans deux opéras pour enfants à l’Opéra Bastille en 2004 et 2007, Au pied de l’échelle de François Raulin et Der Mond de Carl Orff, mises en scène de Charlotte Nessi .

Artiste lyrique de la troupe Chœur en Scène ,
de 2005 à 2017 elle a travaillé avec les composi- teurs actuels contemporains : Carlo Carcano, Jean Christophe Marty, Thierry Machuel et Alessandro Markéas ainsi qu’avec les chorégraphes Nicole Piazzon et Jean Christophe Christophe Boclé dans les mises en scène de Benoit Richter. Elle rejoint le courant Oulipo est chante dans un mini -opéra écrit par Jacques Jouet. Au sein des différentes compa- gnies elle incarne Lucy dans l’opéra Treemonisha de Scott Joplin, compagnie Lester Mcnutt, Tita- nia dans Titania , reine de fées d’après Le songe d’une nuit d’été de William Shakespeare et la mu- sique de Purcell, compagnie Respir, 2009- 2011, la mère dans Stabat Pater de Julien Frégé - Festival d’Aurillac 2012) , Lys Gauty dans Le mystérieux Mister Weill, compagnie Hop&Rats, mise en scène de Lisette Morival, 2013, comédienne chanteuse dans Théâtre de Marcus Borja 2014- 2017. Au JTN, Festival Impatience au Théâtre de la Colline, Festival de la Cité Internationale, La Cartoucherie.

Suite à ses expériences enrichissantes accompa- gnée d’un collectif d’artiste, elle crée une asso- ciation culturelle HOP&RATS dans le but de démocratisation de l’opéra au carrefour des arts et crée ainsi 10 oeuvres de théâtre musical avec les enfants. Elle s’intéresse vivement à la mise en lien des artistes et des œuvres à travers plusieurs collaborations dont ASSISTEJ sur le festival « Les enfants à l’honneur » dans le cadre du festival d’ Avignon depuis 2014, festival musiques du monde et contemporain avec Soli Tutti.

Elle se forme à la pédagogie nouvelle avec invention au CFMI d’Orsay et rencontre le clown en 2017 après son DU en psychopathologie de la voix à Paris Diderot. Elle enseigne aux Conservatoire de Boulogne, Romainville, Ateliers du Préau.

 

2 - 

Julien Cottereau sort de la Rue Blanche (ENSA- TT) en 1993. Erik Zonca lui fait confiance en lui donnant le rôle principal de son moyen métrage Eternelles (grand prix de Clermont-Ferrand 1993) ; il recevra pour ce rôle le prix d’interpré- tation masculine du Festival Européen du Film Court de Brest. Cette même année, il est engagé par le cirque du Soleil, pour remplacer le clown- mime bruiteur principal de Saltimbanco au Japon. Il ouvrira avec ce spectacle le marché européen, asiatique, océanique et sud-américain pour le cirque, assurant plus de 30 minutes de solo dans environ 1500 performances. En 2002 Julien Cotte- reau rejoint l’association Clowns sans frontières et crée des spectacles à travers le monde (Palestine, Afghanistan, Soudan, Moldavie) dans les camps

de réfugiés, pour les enfants victimes de la guerre, de la misère et de l’exclusion. En 2003, il écrit le livret d’Opéra Circus Va donner aux poissons une idée de ce qu’est l’eau pour la compagnie Off et participe à la mise en scène du spectacle. Il sera lauréat du Prix Beaumarchais «Ecrire pour la rue».

Au cinéma il joue Haut les coeurs ! de Solveig Anspach. Il est récompensé par un prix d’inter- prétation au Festival du film de Gand 99 en jouant le frère de Karin Viard. Il sera à nouveau dirigé par Solveig en Islande dans son film Back Soon.

En 2005, à Paris, des producteurs voient son travail au Cirque du Soleil et lui donne carte blanche pour un solo: la création d’Imagine-toi lui a permis d’obtenir le Molière de la révélation théâtrale masculine en 2007, le prix SACD de la révé- lation jeune talent 2008 et une nomination au Globes de Cristal en 2009. Son spectacle tourne toujours en France et à l’international : Europe, Suisse, Grande-Bretagne, Australie, USA, Chine, Brésil, Nouvelle- Calédonie, République Tchèque, Colombie, Chili, Canada, Flandres, Corée du sud.

En 2011, il joue Le paradis sur Terre de Tennessee Williams dans une mise en scène de Bernard Murat au théâtre Edouard VII avec Johnny Hallyday et Audrey Dana. La même année, il produit et met en scène Fane Desrues, son épouse, dans Le Monologue de la femme rompue, de Simone de Beauvoir, qu’il reconduira l’année sui- vante au théâtre Essaion à Paris et à nouveau à Avi- gnon en 2012. Comme clown mime principal, il a fait une saison à Winter Circus Bouglione à Paris en 2011, au Roncalli Apollo Theatre à Düsseldorf, au Théâtre Cinneselli (Cirque d’hiver de St. Pe- tersburg) dans une production de Cendrillon par Slava Polunin en 2015 et chez Knie’s Salto Na- tale en 2016 dans Luna, dans une histoire inspirée par son solo Lune Air.

En 2013, il enrichit son répertoire en créant tou- jours avec Fane Desrues son deuxième solo Lune Air et depuis 2014 Le Petit Prince de St-Exupéry avec le Duo de piano Jatekok, création originale entre théâtre, mime, bruitage et musique classique.

 

3 -

Alexander Muller, chanteur, pianiste, composi- teur et guitariste d’origine tchèque fait ses études musicales en République Tchèque et en France (CMBV de Versailles, CNR de Paris).

 

Sa curiosité le conduit vers les divers aventures musicales, d’abord au sein des structures professionnels comme Les jeunes Solistes de Rachid Safir, L’Atelier lyrique de Tourcoing de J. P. Malgoir, Ensemble de Jacques Moderne (J.Su- hubiette), Ensemble Motet (M.Guengard), Com- pagnie Oposito, Ensemble vocal de Françoise Legrand, Compagnie Dialogos (C.Livjanic) et bien d’autres, en interprétant toute une palette de styles allant de la musique médiévale jusqu’aux- créations contemporaines.

 

En tant que guitariste et compositeur il fonde et se produit avec plusieurs formations de musique du monde dont Zatva et Marmarochen et collabore avec de nombreux musiciens venus de tous pays.

Il accompagne régulièrement des chanteurs tant en studio que sur scène.

 

4 -

Joël Molines est un artiste multifonctions, à la ma- nière d’un couteau suisse renfermant en un outil, plusieurs possibilités d’utilisation.

 

Menuisier, constructeur de décors pour le cinéma français, maquettiste et animateur volume pour des films et séries réalisés en Stopmotion (prise de vues images par images), accessoiriste plasticien pour des compagnies de théâtre et des productions de clips musicaux, et enfin monteur et vidéaste pour des films expérimentaux ou de commande.

 

Il collabore ainsi, régulièrement avec des artistes de différents horizons : Le réalisateur Vincent Es- crive, l’artiste land art et performer Christophe Beyler, la plasticienne Agnès Marin, le metteur en scène David Lejard- Ruffet. Toutes ses dif- férentes facettes, qui peuvent paraître éloigner les unes des autres, sont réunies autour de sa passion pour les vieilles techniques d’effets spéciaux et le cinéma d’animation en volume.

 

5 - 

Claire Chauchat – metteure en scène, commence sa formation au Lycée Molière, aux côtés d’ Yves Steinmetz et des intervenants de la Comédie Fran- çaise : L. Natrella, E. Ruf, C. Mathieu et N. Lor- meau.

 

Après obtention du bac théâtre, elle se forme aux Ateliers Du Sudden, dirigés par Raymond Ac- quaviva ou elle suit le cours mise en scène de Roch Albaladejo. A la sortie de sa formation, elle joue dans des mises en scène de François Bourcier : Si Molière m’était conté, Barricades, et Andro- maque.

 

On l’a retrouve également dans L’importance d’être constant au Lucernaire, dans L’exil au théâtre du Mouffetard, dans Caligula au Théâtre du Petit Saint Martin, et dans Mangeront-ils ? au Festival d’Avignon.

 

Parallèlement à la scène Claire se forme à la Commedia dell’arte et à la manipulation de marionnettes avec C. Heggen et le Théâtre du Mouvement. Elle enseigne aussi le théâtre dans différentes structures (ateliers amateurs, collèges et hôpitaux psychiatriques) notamment avec la com- pagnie Soy Création et La Petite Galerie.

 

Elle met en scène un spectacle de G. Sand qui se joue actuellement en milieu scolaire. Avec la Wish Compagnie elle crée une mise en lecture théâtra- lisée du texte « La mémoire et les jours » de C. Delbo.

 

Aujourd’hui, elle travaille à la mise en scène d’une adaptation du roman de Victor Hugo «Notre Dame de Paris», et assiste Nicolas Ekhi sur le projet «Roméo+Juliette=» adapté de la pièce de William Shakespeare.

 

6 - 

Emmanuelle GANTIER - direction acteur clown est formée au théâtre classique au studio Alain De Bock, puis au jeu clownesque au théâtre du Faune (Fred Robbe), à Clownessence (Lydie Taïeb), à la Royal Clown Compagny (Hervé Langlois) et surtout au SAMOVAR (Alan Fairbain et Lory Leschin), au théâtre burlesque (Norbert Aboudarham) ainsi qu’au chant variétés à la Manufacture chanson et au jazz vocal au festival de Crest (Laurence Saltiel). Elle a d’abord joué du répertoire classique notamment pour la compagnie des Clichy Paillettes et la compagnie Clarence. De 2007 à 2010, elle participe à de nombreux cabarets de clowns à l’ogresse théâtre. En 2011-2012, elle écrit, met en scène et interprète son premier spectacle musical « Rose Renau ». En 2013-2014, elle joue et chante dans le spectacle « Fantaisie-jardin » de la compagnie Alexander Thaliway. En 2014-2015, elle reprend le personnage de Rose Renau né de son travail de clown dans le spectacle « Mégalo Show », finaliste du Talent de Ménilmontant 2014 et joué au festival d’Aurillac en août 2014, à l’espace Christian Dente à la Manufacture chanson, au théâtre des Anges et à la Scène (Espace André Malraux) à Herblay 95 en 2015. Le « Mégalo Show » sera repris au théâtre Darius Milhaud à Paris du 13 janvier au 17 mars 2018. 

 

En 2016-2017, Emmanuelle rejoint le collectif de clowns Miraclown dans un projet de web télévision éducative et crée deux spectacles-initiation à la pratique du clown destiné aux familles et aux écoles.

 

Formée à la pédagogie Montessori et à l’art thérapie à l’Inecat, elle enseigne le clown pour la compagnie Le fil, la Ligue de l’Enseignement, le conservatoire de Wissou, l’éducation nationale dans le cadre de classes à PAC.

 

 

 

 

 

7 -

Jean-Yves Pénafiel- Acteur, chanteur, metteur en scène de théâtre et de cirque, pédagogue.

 

À 20 ans, il part au Mexique pour un voyage initiatique sur les traces de Carlos Castaneda.

 

A Paris, il découvre et explore les musiques du monde et la tragédie grecque au Théâtre du Lierre dont il partage l’aventure artistique pendant 15 ans.

 

A cette même époque, Il fonde le quatuor vocal NOMAD avec lequel il réalisera disques, spectacles et tournées. Après un parcours de met- teur en scène en Amérique Centrale, de multiples participations comme chanteur et acteur à divers projets, Il écrit et met en scène des créations plus personnelles comme « Bacchantes » en coproduction avec plusieurs scènes nationales françaises.

 

A l’académie Fratellini - École Nationale Supérieure des Arts du Cirque - il enseigne l’interprétation scénique pendant cinq ans et réalise ses premières mises en scène de numéros et spectacles de cirque. Avec MAHNA, groupe vocal a cappella, il revient à la source de la création vocale inspirée par les musiques du monde pour s’y consacrer plei- nement. Il enseigne la création vocale et l’improvisation, le coaching et l’interprétation scénique.

 

8 -

Violoncelliste, Adrian Naidin est la révélation des dernières années dans l’espace culturel roumain après une série de succès qui l’ont mené sur les scènes les plus prestigieuses, en commençant par le Théâtre National de Bucarest et en continuant avec les théâtres et philharmoniques importants du pays. Il a renforcé sa position privilégiée dans la série élite des musiciens à travers des récitals of- ferts lors de réunions culturelles exclusives, y com- pris le Gala UNITER, qui a ensuite été confirmé en collaboration avec les meilleurs artistes, dont Horaţiu Mălăele, Ion Caramitru ou Daniela Nane.

 

 

CALENDRIER PRÉVISIONNEL

 

• Répétitions musique et improvisation musicale 1er mai, 8 mai, 21 mai, 10 et 17 juin 2018, Théâtre des Rochers, Conservatoire de Romainville

 

• du 2 au 6 juillet 2018, MDA salle Albert Camus résidence de répétition de 12H à 18H et vidéo direction acteur avec  le clown ,Julien Cottereau.

 

• Du 23 au 26 aôut 2018 repétition a la Maison des Association – Salle Albert Camus Clamart de 12H à 18H.

 

• Du 17 au 23 septembre 2018, 8 au 14 octobre 2018 , 26 au 3 novembre 2018 dans un camp de migrants d’Ile de France, et du 2 au 4 janvier 2019 résidences de création mise en scène et création visuelle, au Théâtre des Rochers, Clamart.

 

• Répétition générale et la première, les 19 et 20 janvier 2019 au Théâtre des Rochers.


En prévision :

 

• A partir de janvier 2019 – Tournée en France. (Maison de la poésie, Bleu Blanc Rouges Les Artetmouvants, Conservatoire Henri Dutilleux, Théâtre de l’ Opprimé, Théâtre de Ménilmontant, Festival Lecture sous l’Arbre en Ardèche, l’Entrepôt, Festival des Caves à Paris, tournée pédagogique dans les collèges et lycées, JMF, lycée Louis le Grand, Lakanal Sceaux

 

• De février à avril 2019 – tournée en Belgique. (Théâtre de la Valette à Ittre, Centres culturels d’Uccle, d’Auderghem, d’Ixelles, de Saint Gilles, de Waterloo, de Rhode Saint Genèse)

 

• En avril 2019, Journée de la Roumanie en collaboration avec la communauté russe – une autre vision de l ‘ Europe » sur deux jours au Théâtre Jean Arp et Auditorium du Conservatoire de Clamart, événement crée par l’association HOP&RATS où différents artistes roumains vont se produire : Adrian Naidin, chorale Polysong de Clamart, Théâ- Choeur de Massy, Ensemble musique et danse traditionnelles des pays de l’Est de Clamart Tsuica, Théâtre Argos qui proposera un spectacle de théâtre musical « L’inven- teur de l’amour » à partir de textes de Ghérasim Luca, et deux artistes peintres et plasticiens roumains et russes, projection de film "Le Concert" de Radu Mihaileanu, Théâtre philosophique russe autour de l'oeuvre de Maria Tsetaeva.

 

• Juillet 2019 – Tournée en Roumanie.Théâtres Nationaux de Sibiu, Baia Mare, ...Rimnicu Vilcea...Bucarest et Constanta, Cités grecques et Salines.

 

• Fin septembre 2019 Festival de la francophonie de Limoges • Tournée en France en collaboration avec les mairies jumelées avec les villes roumaines.

 

 

LA COMPAGNIE HOP & RATS

alt

 

13 bis rue des Bièvres 92140 Clamart 

 

Est née de la rencontre des deux sopranos, Tatiana Mironov et Lucienne Lefeuvre, sur l’opéra « Der Mond » de Carl Orff à l’Opéra Bastille en 2006. Grâce à leur initiative et un désir fort de transmission, un collectif d’artistes se crée très vite en décembre 2007 autour d’une première création en milieu scolaire, un opéra pour enfant « Pinocchio » de Romain Didier.

 

Notre objectif est la démocratisation de l’opéra pour enfant et les arts du spectacle à travers des créations mélangeant enfants, amateurs et professionnels du spectacles : chanteurs lyriques, instrumentistes, comédiens, marionnettistes, scénographes, techniciens son et lumière...et aujourd’hui le clown, film d’animation...

 

Hop&Rats est une association loi 1901 créée en 2007 par Lucienne Lefeuvre et Tatiana Mironov dans un souci de sensibiliser des personnes de tout âge aux arts du spectacle vivant et aux pratiques instrumentales dans les domaines de l’éducation populaire, entreprises, associations culturelles, éco- logiques et/ou humanitaires.

 

Pour ses projets interdisciplinaires, multi-langues, elle collabore avec des différents acteurs culturels, associatifs et institutionnels : écoles de musiques, conservatoires, ensemble vocaux Soli Tutti et éta- blit des partenariats avec le Conseil Général du 92, Ile de France, Mairie de Clamart, Education Nationale, Assistej afin de participer à des mani- festations publiques, des festivals de la voix et du théâtre et à des parcours culturels, autant comme acteur que spectateur.

 

Hop&Rats se définit comme une associations de pratiques culturelle d’intérêt public destinée aussi bien aux enfants à partir de 3 ans qu’aux jeunes et aux adultes ainsi que des création artistique , tout public.

 

Depuis 2014, dans sa politique de rayonnement culturel local et national, l’association est devenue un partenaire éducatif dynamique à travers sa collaboration avec la Mairie de Clamart dans le cadre du projet PEDT. Ainsi trois ateliers de sensibilisations, initiation et découverte des différents arts dans le cadre de la reforme sur les rythmes scolaires (NAP) ont été mis en place : comédie musicale, poedanza et éveil instrumental. Elle collabore aujourd’hui dans le même cadre avec les Ateliers du Préau et Groov’ pour des ateliers d’éveil et comédie musicale.

 

Membre de l’association « Scène d’enfance et d’ailleurs » elle collabore activement à la réflexion et aux actions sur le développement et la promotion des œuvres de jeunesse.
Tous les ans, début juillet, elle participé au projet d’ouverture du festival d’Avignon par les enfants durant trois jours en faisant profiter ses élèves d’un parcours culturel très riche avec des ateliers mis en place pour cet événement national.

 

 

HISTORIQUE DES PROJETS  

 

Éducation populaire

 

2007 – 2008

 

« Pinocchio » musique Romain Didier, metteur en scène Gaël Garlic.
Opéra crée en milieu scolaire avec trois classes
de CM1 de l’école élémentaire Jean-Monnet de Clamart en co-production avec le théâtre Jean-Arp de Clamart et la compagnie de danse Arcane. Par- ticipation au festival 92 « La voix dans tous ses éclats » et au festival « Les pépinières dansés » de Clamart.

 

2008- 2009

 

Participation à la création « Qu’en sais-tu ? » de Romain Didier au festival 92 « La voix dans tous ses éclats » avec plusieurs écoles du 92, accompa- gnées par l’orchestre du conservatoire de Courbe- voie, metteur en scène Nery Catineau.

Spectacle théâtral mis en scène par Stéphane Gallet la même année.

 

2009- 2010

 

« Le p’tit bal des vélos cassés », musique Romain Didier, metteur en scène Véronique Essaka, chorégraphe Ludovic Goma, en collaboration avec les chœurs d’enfants et l’orchestre des professeurs de l’école de musique de Boulogne.

 

2010-2011

 

« Oliver Twist », musique Lionel Bart, metteur en scène Eva Dumont, chorégraphe Irénée Blin, avec chanteurs lyriques et comédiens professionnels.

 

2011-2012

 

« Au pays d’Oz », musique Harold Arlen, metteur en scène Eva Dumont, chorégraphe Irénée Blin, en collaboration avec chanteurs et comédiens pro- fessionnels et l’ensemble vocal enfant du C.N.M d’Issy-les-Moulineaux.

 

2012- 2013

 

« Une Histoire de la Jungle et des Villes », mu- sique Frères Sherman, metteur en scène Eva Du- mont, chorégraphe Irénée Blin, avec chanteurs lyriques, comédiens professionnels et élèves musiciens du CFMI d’Orsay.

 

2013-2014

 

« La Belle et la Bête », musique d’Alan Menken, metteurs en scène Hélène Boisbeau, chorégraphe Cinzia Gabaldo, costumes Camille Touaty, avec chanteurs lyriques et comédiens professionnels.

 

2014-2015

 

« Aladin et la Clef magique », musique d’Alan Menken, metteurs en scène François Delattre, cos- tumes Camille Touaty, avec chanteurs lyriques et comédiens professionnels.

 

2015-2016

 

« Alice au Pays des Merveilles », musique de Samy Fain, metteurs en scène François Delattre, marionnettes de Patricia Lavigne, avec chanteurs lyriques et comédiens professionnels et trio instru- mental.

 

2016-2017

 

« Les Charistocrates », metteur en scène François Delattre, direction musicale et chorégraphie Tatiana Mironov.

 

2017-2018

 

« Peter Pan » écriture, mise en scène et chant Va- lentine Baron.

 

COMPAGNIE

« Le Magicien d’Oz », mise en scène Eva Dumont. « Le mystérieux Mister Weill, mise en scène Christian Girault, librettiste Lisette Morival.
« Moi, toi et l’éternité», mise en scène Claire Chauchat

Chef de chœur : Tatiana Mironov
Mise en scène et scénographie : Claire Chauchat Guitare : Alexander Muller
Mao : Tristan Péron
Animation /vidéo : Joel Molines

 

CONTACT

Tatiana Mironov, Directrice et Chef de projet 14, rue Saint-Christophe 92140 Clamart
06 79 89 53 60 – hop&rats@gmail.com

À quoi servira la collecte

 

Aidez- nous pour concevoir et réaliser la scénographie,  les décors et les lumières.

Du 15 juillet au 15 aout :

- Tournage des vidéos, puis montage et travail des effets spéciaux.

Une partie des vidéos seront tournées sur pellicule 16mm noir et blanc. Certaines seront re-colorisées à la façon des vieux films noir et blanc colorisés à la main directement sur la pellicule.

 

- Achat du matériel technique (vidéo projecteur, écran, projecteur lumière noire)

1400 euros

 

- Conception des costumes pour les personnages de Catalina et du conteur. 

frais de fabrication (salaire) 400 euros

matières premières 200 euros

 

Et ensuite il nous faudra trouver encore :

Septembre :

création lumière (salaire) 1000 euros

Du 15 aout au 15 septembre :

accessoires divers 200 euros

Total: 3200 euros

Tout ce que nous collecterons sur Kiss Kiss Bank sera reversé sur le compte de la Compagnie des Hop&trats pour subvenir aux besoin de la création du spectacle.

Choisissez votre contrepartie

Pour 5 € et plus

Notre reconnaissance accompagné des photos de notre parcours de création dédicacés! Parce qu'un petit pas pour vous, est un grand soutien pour nous.

Contributeur 0
Livraison Janvier 2019
IMG_2360.Moi_et_Catalin_a__la_gare-1528237307.jpg

Pour 10 € et plus

Une affiche, un mail personnalisé de remerciement ainsi que le billet pour les étudiants.

Contributeur 0
Livraison Janvier 2019
IMG_2361.Moi_et_catalin_en_train_de_fuir-1528237308.jpg

Pour 20 € et plus

Notre reconnaissance et un mail personnalisé de remerciement et une affiche dédicacée du spectacle ainsi que l'album photos du projet.

Contributeur 0
Livraison Janvier 2019
IMG_2362-1528269829.jpg

Pour 35 € et plus

Notre reconnaissance, un mail personnalisé de remerciement, une affiche dédicacée du spectacle, l'album photo et la fameuse invitation pour le spectacle!

Contributeur 0
Livraison Janvier 2019
Disponibilité 30/30
IMG_2316_eminescu-1528237314.jpg

Pour 60 € et plus

Notre reconnaissance, un mail personnalisé de remerciement, une affiche dédicacée du spectacle, l'album photo et deux invitations !

Contributeur 0
Livraison Janvier 2019
Disponibilité 20/20
brancusi-l-inventeur-de-la-sculpture-moderne-1528237303.jpg

Pour 100 € et plus

Notre reconnaissance, un mail personnalisé de remerciement, une affiche dédicacée du spectacle, l'album photo et trois invitations.

Contributeur 0
Livraison Janvier 2019
Disponibilité 10/10
IMG_2364.candelabre_eglise-1528237313.jpg

Pour 200 € et plus

Notre reconnaissance, un mail personnalisé de remerciement, une affiche dédicacée du spectacle, , l'album photo, trois invitations emplacement VIP ;) et un verre à la sortie de la représentation !

Contributeur 0
Disponibilité 10/10
AFFICHE-MOI-TOI-4-B-1533575588.jpg

Pour 400 € et plus

Notre reconnaissance, un mail personnalisé, une affiche dédicacée du spectacle, l'album photo, trois invitations, le verre à la sortie agrémenté de remerciements avec un chant du spectacle offert par les artistes.

Contributeur 0
Livraison Janvier 2019
Disponibilité 2/2
IMG_2342_couleurs_de_la_roumanie_en_eventail-1528237322.jpg

Pour 2 000 € et plus

Le spectacle à domicile!!!

Contributeur 0
Livraison Février 2019
IMG_2335_objets_roumains-1528237325.jpg

Pour 3 500 € et plus

Les spectacle dans votre théâtre, entreprise ou association!

Contributeur 0
Livraison Février 2019
Capture_d_e_cran_2018-06-25_a__23.05.15-1530346816.png

Faire un don

Je donne ce que je veux