Contribuez à rendre les sentiers de randonnées accessibles à tous dans les monts d'Ardèche !


Disponible

J-4, nous pouvons encore largement dépasser le 2e palier.

Nous en profitons pour remercier Baptiste Dupré qui viendra en concert à Pré Lafont avec ses musiciens le mercredi 1er août pour soutenir le projet ''une joëlette et un âne''. habitant de Burzet, auteur, compositeur et interprète , Baptiste nous régale avec ses chansons folk rock.

Découvrez Baptiste Dupré et ses 2 albums. https://www.baptiste-dupre.com/baptiste-dupre-biographie-2/

Baptiste-dupr_-que-le-vent-vienne--1526828298

Encore 4 jours pour soutenir le projet : https://www.kisskissbankbank.com/…/une-joelette-un-ane-la-r…

Disponible

Massif Central Randonnées+ pourra proposer, grâce à la joëlette et à l'âne, des balades et randonnées pour les personnes handicapées ou à mobilité réduite directement au départ de la ferme de Pré Lafont et du col de la Barricaude.

A la 1/2 journée ou journée, vous pourrez découvrir les milieux naturels spécifiques de la montagne : tourbière, volcans, es crêtes et la ligne de partage des eaux ou encore des thématiques particulières : marmottes, rapaces, milieux aquatiques ou culturel avec le parcours artistique de la ligne de partage des eaux mis en place par la Parc naturel des Monts d'Ardèche.

Vous pourrez aussi partir pour l'AVENTURE et une rando bivouac de plusieurs jours jusqu'au Mont Gerbier de Jonc.

Handitour & rando famille avec des ânes et nuit en bivouac

‘’Handitour et rando famille avec les ânes’’ est un séjour de randonnées dédié aux groupes accompagnés de personnes en situation de handicap et/ou aux familles. Les ânes, de vrais compagnons de randonnées, nous apportent leur aide pour le portage du matériel ainsi qu’une aide à la traction des jöelettes grâce au système ‘’Ero’’* dans les montées.

 Le must de ce séjour de randonnées, c’est une approche en douceur d’une nuit en bivouac en pleine nature pour une expérience insolite et unique pleine de ressourcements.

Les itinéraires de randonnées vous permettront de découvrir cette partie orientale du massif central et une partie des monts d’Ardèche. De forêts en pâturages, l’omniprésence des volcans donne à ce pays de hautes terres un caractère bien particulier et des paysages magnifiques.

Après le lac de Saint Martial, vous passerez par Mont Gerbier de Jonc et les sources de la Loire, itinéraire de randonnée incontournable en Ardèche avec les ânes qui chemine sur la ligne de partage des eaux et du GR7 à plus de 1400 mètres d’altitude.

Img_0305-1526826547

INFOS PRATIQUES

Date : au choix des particpants

Durée : 4 jours, 3 nuits 1 nuit en gîte d’étape, 1 nuit en camping et 1 nuit en bivouac sous tipi ou tente

Randonnée : 4 jours de randonnée accompagnée (avec joëlette si participant à mobilité réduite)

Participants : Personnes en situation de handicap de tout type ou/et familles

Niveau : Difficulté moyenne (3/5)  6 à 12 km par jour et 130 à 740 m de dénivelé

PROGRAMME ET ITINERAIRE DE RANDONNEE

 Jour 1 :  Randonnée du Col de la Barricaude (ferme de Pré Lafont) à Sagnes et Goudoulet

Distance 6.5 km. 2h30 de randonnée. M : 130 m, D : 150 m.

 Rendez-vous à 9H30 à la ferme de Pré Lafont au col de la Barricaude sur la commune de Burzet, néanmoins la ferme est beaucoup plus proche des villages de Sainte Eulalie et Sagnes et Goudoulet.

La matinée : Nous nous consacrons à faire connaissance avec les ânes ainsi que les soins à leur apporter, les techniques de mise du bât et de guidage ainsi que la conduite de la joëlette si besoin. Pique-nique à la ferme.

L’après-midi : Départ de la randonnée en début d’après-midi. Nous suivons une variante du GR7 sur la ligne de crêtes et de partage des eaux. Au rocher de la ‘’prangièra’’, nous avons un super panorama sur la montagne ardéchoise ; ses volcans et son relief doux en contradiction avec les pentes boisées et escarpées des vallées des cévennes ardéchoises. Nous avons droit un petit moment d’aventure, puisqu’il faudra traverser la rivière de la Padelle par un passage à gué et probablement se mouiller les pieds (prévoir sandales). Nous arrivons au village de Sagnes et Goudoulet après avoir longé une tourbière et traversé un vieux pont en pierre.

La soirée :   Afin de s’habituer en douceur au bivouac, la première nuit se fera au gîte d’étape. Néanmoins, nous prendrons le temps de monter les tipis pour s’habituer et ceux qui le souhaiteront pourront y passer leur première nuit.  Dîner au ‘’bistrot de pays’’® chez Lévêque. Nuitée en gîte d’étape, 2 petits dortoirs de 6 places chacun.

 Le gîte d’étape ne répondant pas aux normes d’accessibilité pour personnes en situation d’handicap, nous mettrons tout en œuvre  pour le rendre accessible.

 

Jour 2 :  Randonnée  de Sagnes et Goudoulet au lac de Saint Martial

Distance 13 km. 5h de randonnée. M : 390 m, D : 740 m.

La matinée : Par une petite route puis un sentier, nous rejoignons le Col de Bourlatier. Une belle piste, nous fait descendre par la ferme de Liberte avant de plonger dans la vallée. Par un chemin de muletier, nous descendons jusqu’au hameau de la Valette. Nous aurons peut-être la chance d’observer des marmottes qui ont colonisé une partie des pâturages.

L’après-midi : Nous arrivons en milieu d’après-midi au lac de Saint Martial. Suivant la saison, des baignades en zone surveillée sont possibles. Nous effectuons le montage des tipis au camping au bord du lac.

La soirée : Le dîner sera préparé par le groupe. Le camping est accessible aux personnes à mobilité réduites.

Lac_st_martial_mont_ard____o._mathis__7__redimensionne-1526826704

 Jour 3 :  Randonnée  de Saint Martial à Chanchemine

Distance 9 km. 4h de randonnée. M : 700 m, D : 200 m.

 La matinée : Dans une ambiance champêtre, nous quittons le lac par une petite route qui remonte la vallée perdue du Pradal et de ses belles maisons traditionnelles en pierre. Puis, sous l’ancien volcan pyramidal du Suc de Sara, nous remontons par un sentier à travers les bois. Nous avons une vue surprenante du Mont Gerbier de Jonc et de sa face nord, très méconnue.

L’après-midi : Nous arrivons en milieu d’après-midi à la zone de bivouac de Chanchemine. Installation du campement, montage des tentes, recherche de bois, d’eau, fabrication de tables et autres  activités, nous occuperons jusqu’au moment du dîner

La soirée : Le dîner sera préparé par le groupe. Suivant la météo, il pourra être pris dans une cabane de forestiers attenante à la zone de bivouac. Une source d’eaux est présente sur le site.

La toilette pourra se faire avec une douche solaire dans un endroit spécialement dédié ou avec des lingettes nettoyantes.

Des toilettes sèches seront installées pour plus de confort.

Pour la nuit, vous dormirez sous un tipi-tente (suivant saison, il pourra être chauffé par un petit poêle) et sur vos matelas autogonflants ou lit de camp de l’agence.

Img_2317-1526826907

 

Jour 4 :  Randonnée  de Chanchemine à Sainte Eulalie via le Mont Gerbier de Jonc

Distance 11 km. 3h30 de randonnée. M : 230 m, D : 370 m.

La matinée : Nous quittons notre campement par un sentier qui suit les crêtes et le GR3, sentier de grande randonnée qui suit la Loire de ses sources à l’atlantique. Nous arrivons au pied du Mont Gerbier de Jonc, cet ancien volcan datant de plus de 7 millions d’années et constitué d’une roche particulière, la phonolite (la pierre qui sonne). Nous découvrons la source géographique puis la véritable source. Nous continuons par la montagne des Coux et son magnifique panorama sur le vallon de la Loire.   

L’après-midi : Nous arrivons en milieu d’après-midi au village de Sainte Eulalie. Visite de la ferme de Clastres, ancienne ferme avec un toit en lauze et genêt ainsi que le jardin ethnobotanique : l’hort de clastres. Court transfert en véhicule jusqu’à Pré Lafont.

Fin du séjour en fin d’après-midi vers 17h-18h

 

 

Disponible

Un grand merci à 

Régine Linossier et Jean-Philippe Durand pour leur soutien et participation.

N'oubliez pas la soirée en soutien qui aura lieu à l'auberge des Violettes ce vendredi 25 mai à partir de 18h avec une présentation complète du projet et de la joëlette.

Soir_e_violettes-1525333353

Disponible

Les ânes

Notre âne domestique trouve ses origines de l’âne sauvage d’Afrique. L’âne appartient au même genre que le cheval : Equus.

Des ossements trouvés au Soudan plus de 4000 ans av. J-C témoigne de sa domestication. Largement domestiqué et utilisé par les égyptiens pour le transport de lourdes charges. L’âne présente l’avantage de tirer d’une maigre végétation tous les nutriments dont il a besoin.

C’est pourquoi en France, il faut rester vigilant quant à sa nourriture souvent trop riche et qui va favoriser chez lui des problèmes de santé.

Dans les années 1850, la France comptait environ 3 millions de chevaux et peut-être un million d’ânes et autant de mulets. L’âne était souvent utilisé dans les petites fermes et dans les endroits d’accès difficile. C’est pourquoi on le retrouve largement dans le sud de la France.

Dans les années 1980, on en dénombre plus que 20 milles. Heureusement, aujourd’hui la population asine est remontée entre 50 et 100 milles têtes grâce à sa popularité mais aussi à d’autres usages comme le tourisme et la randonnée. Voir  http://www.ane-et-rando.com/fonction

L’âne est un animal paisible, réfléchi, tolérant et loyal, ce qui fait de lui un excellent compagnon de randonnée. Il est très endurant et capable d’aller jusqu’à l’épuisement.

Souvent on dit de lui qu’il est têtu, en fait il a besoin d’analyser la situation et d’être sûr qu’il n’y a pas de danger. Essayer de faire passer un torrent en crue à un randonneur et analyser ses réactions : arrêt plus au moins long, hésitation,refus, demi-tour … ça vous rappelle quelqu’un ?

Le tout va être une question de confiance entre lui et vous.

Il existe, à ce jour, en France, sept races d'ânes officiellement reconnues par l'administration des Haras Nationaux, chacun avec des aptitudes et utilisation différentes suivant les régions :

·         L'âne du Poitou qui jusqu'en 1994 était la seule race reconnue

·         L'âne du Berry

·         L'âne gris de Provence 

·         L'âne des Pyrénées 

·         Le Cotentin, 

·         Le Normand

·         Le Bourbonnais

 

Les autres ânes sont classés dans les ânes communs même s’il ressemble à un standard de race.

 

Plusieurs sites internet pour découvrir l’âne sous tous ses aspects :

·         France âne & mulets : http://www.franceanes.fr

·         Bourricot : www.bourricot.com

·         La fédération nationale des ânes et randonnées : http://www.ane-et-rando.com

 

Les ânes, même s’ils sont qualifiés d’animaux rustiques, ont besoin d’attention. Le nourrissage en hiver avec du foin et éventuellement un complément par grand froid. Chaque année en début de saison, le maréchal vient parer leurs sabots et plus si nécessaire. S’il n’y a pas de blessures ou maladie durant la saison, c’est une visite annuelle du vétérinaire pour les vaccins.

Nettoyage de l’asinerie au printemps et préparation des parcs pour l’été. Il faut s’assurer du bon état des clôtures et d’avoir toujours un accès à l’eau.

Chaque visite avec quelques caresses, conforte le lien social entre les ânes et moi. Naturellement, un maximum de balades ou randonnées les mettra dans les meilleures conditions pour les sorties futures et ce sont toujours des moments privilégiés avec eux.

 

La FNAR

C’est une histoire vieille de plus de 30 ans qui a réuni 10 passionnés des ânes autour d’une table pour redonner à cet animal d’exception, presque oublié, une place de choix dans la société de loisirs : après avoir été pendant longtemps compagnon de l’homme dans le travail ,quand ce n’était pas bête de somme, l’âne est promu au titre « d’accompagnateur de randonnée » !

 

Ces âniers ont décidé d’essayer de vivre de leur passion en basant avant tout leur fonctionnement sur des principes solidaires où croissance et profit ne sont pas les objectifs premiers.    

Pour ces hommes et ces femmes le respect de l’âne est primordial ; il y a aussi l’attachement à leur région, leur amour de la nature et des beaux paysages.

C’est selon ces principes que va être créée "l’association des âniers réunis" qui deviendra plus tard "la Fédération Nationale Ânes et Randonnées" (FNAR)

La fédération défend un tourisme de qualité et une économie rurale traditionnelle vivante, soucieuse de vraies rencontres et de découvertes authentiques.

Les âniers de la Fnar s‘engagent à respecter une charte de qualité  qui définit les règles d’éthique et de bonne pratiques de la profession.

Tout nouvel adhérent, ânier confirmé, débutant ou porteur de projet sera préalablement accompagné par un « parrain » qui s’assurera que ses pratiques sont conformes à la charte. Sa candidature sera présentée et validée lors de l’assemblée générale annuelle.

La FNAR est aussi un lieu d’échange entre des professionnels qui y partagent savoirs et expériences.

Aujourd’hui la FNAR est forte de plus de 60 âniers, tous professionnels confirmés de la randonnée, plus de 1200 ânes soit plus de 2400 grandes oreilles qui arpentent les chemins de toutes les régions de France, voir même ceux du Portugal, et qui ont accompagné à ce jour plus de 25 000 familles de randonneurs !

Le budget de la FNAR est exclusivement financé par les cotisations de ses membres. France Ânes et Mulets apportant son soutien financier à des actions de communication (salon de l’agriculture, documents …..)

La FNAR est gérée en collectif, les décisions sont prises ensemble lors de l’AG qui a lieu en automne, organisée chaque année par un ânier différent. Les plus anciens ont déjà fait le tour de France !

Partez tout de suite en randonnée avec un âne et la FNAR en regardant la vidéo. Cliquez ici : http://www.ane-et-rando.com/video

Massif Central Randonnées+, avec l’enseigne et la location ‘’Les ânes de Farfara’’ est membre de la FNAR (Fédération nationale ânes et randonnées)

 

Les ânes de Farfara, ce sont actuellement 12 ânes avec un 13e qui va les rejoindre grâce au projet ‘’une joëlette et un âne’’.

Pinaho, hongre de 14 ans.

Un de mes premiers ânes. Il avait 1 an et demi quand il est arrivé. Au fil des nombreux kilomètres de randonnées effectués ensemble, une grande confiance et affection s’est installé entre nous deux. Un super âne qui a tiré une joëlette du Mont Mézenc au Mont Lozère.

Pinaho-1526313014

Ebène, hongre de 4 ans.

Il est arrivé à l’âge de 2 ans et demi à la ferme de Pré Lafont et sera prêt pour des petites randonnées cet été avant de pouvoir partir sur plusieurs jours. Le plus petit des mâles avec un côté, c’est un peu moi le chef. Avant de devenir un hongre, il a eu le temps d’assurer sa paternité en étant le père d’Hookérie et d’Hélaku.

 Eb_ne-1526313543

 

Koala, ânesse de 20 ans, mère d’Hookérie.

Typée âne de Provence et de caractère très calme, Koala est l’ânesse idéale pour un premier contact avec les enfants très jeunes. Maman d’Hookérie, elle reprendra les balades cet été. Elle arrivé, il y 2 ans, de l’élevage Etats d’âne du Rousset du Lac à une dizaine de kilomètres d’ici.

Koala-1526313490

 

Noé, hongre de 16 ans.

Noé est aussi issu de l’élevage Etats d’âne. Ane expérimenté, il connait très bien les sentiers de randonnées de la montagne ardéchoise et les failles dans les clôtures pour se faire la malle. Rassurer vous il ne va jamais bien loin, l’herbe du près à côté lui suffit. L’herbe du voisin est toujours plus verte.

No_-1526313589

 

Nestor, hongre de 16 ans.

Ane expérimenté, tout comme Noé, il arrive de l’élevage Etats d’ânes. On peut compter sur lui pour les longues randonnées, il a le pied sûr et volontaire. Il a un bon rythme de marche pour les randonneurs un peu plus sportifs.

Nestor-1526313630

 

Urielle, ânesse de 10 ans, mère d’Hélaku.

Gentille ânesse, elle vous suivra partout avec son pas nonchalant. Typée âne de Provence, on arrive facilement à la différencier des autres avec son pelage fauve sur le chanfrein et sa petite dans les jambes.

Urielle-1526313713

 

Robert, hongre de 13 ans.

Issu de l’élevage Etats d’ânes et arrivé il y 2 ans à la ferme de Pré Lafont, Robert est le plus costaud du groupe. Sa force tranquille font de lui le spécialiste du troupeau pour les longues randonnées avec bivouac. Il assure le portage de la tente et de tout le matériel. Un super compagnon pour l’aventure au long court.

Robert-1526313672

 

Bandit, hongre de 10 ans.

Il est arrivé il y a 1 an de Arles. Même s’il suit très bien les autres ânes en randonnée, il a encore besoin d’apprentissage pour partir seul avec des randonneurs. Il sera prêt pour cet été.

Bandit-1526313800

 

Pépou, hongre de 5 ans.

Arrivé en même temps que Bandit et du même élevage, Pépou est en cours d’apprentissage. Chaque jour, les progrès sont significatifs et il prend de plus en plus confiance en lui et en moi.

P_pou-1526313848

kétou, hongre de 5 ans

Ressemble comme 2 gouttes d’eau à Pépou, il est très difficile de les différencier. Kétou a aussi encore besoin d’apprentissage pour partir tout seul en randonnée. Calme et curieux, il fera un bon compagnon de randonnée. Lui aussi est arrivé d’Arles il y 1 an.

 

 

Hookérie, ânesse de 9 mois, fille de Koala.

Ma première naissance. Je l’ai vu naître, donc forcément il y des liens très fort entre nous deux. Comme tous les jeunes ânes, Hookérie est très curieuse et joueuse. Les premières petites balades sont très prometteuses. Je crois qu’elle fera une excellente ânesse de randonnées. Hookérie est le nom d’une plante qui pousse dans les milieux humides.

Hook_rie-1526314132

 

Hélaku, ânesse de 8 mois, fille d’Urielle.

Hélaku, une vraie peluche avec sa grosse touffe de poils partout. Très gentille mais beaucoup plus indépendante d’Hookérie. Aventurière, elle brave les ‘’interdits’’ et se faufile volontiers sous la clôture. Hélaku, signifie jour de soleil en amérindien

H_laku-1526314028

Et le 13e âne, alors …

Le_dernier_arriv_-1526314092

Pas facile de trouver un âne assez jeune, entre 4 et 7 ans, en sachant qu’un âne vit en moyenne 30 à 35 ans et en plus éduqué à la traction ou l’attelage.

Je suis en contact avec un éleveur et normalement il pourrait avoir des ânes qui seront prêts à la fin de l’automne.

Le choix s’est fait sur un âne des Pyrénées. Ane relativement grand au garrot, 1.35 m , agile en montagne et polyvalent.

Naturellement quand il viendra rejoindre les ânes de Farfara, il aura déjà un nom officiel sur ses papiers d’immatriculation.

Mais il aura le droit un surnom en lien avec le projet ‘’une joëlette et un âne’’.

 On ne vous en dit pas plus … on vous laisse deviner !

 On vous offre un moment privilégié avec ce nouvel âne si vous trouver quel sera son surnom.

Allez on attend vos propositions …

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Disponible

 6 nouvelles personnes ont contribué au projet en me versant directement leur contribution.

Cette somme, pour un montant de 645 €, viendra créditer les 6541 € actuels et portera la collecte totale à 7186 €.

Encore 619 € et le palier 2 sera atteint. On ne lâche rien et nous comptons sur vous !

Un grand merci pour leur soutien et participation à :

- Roland et Renée Simon

- Agnès et André Borher

 - Fernande Meyer

- Christian  

- Brankika Milanovic

- Sandrine Mathis

- Alphonse

et Anton

 

Disponible

Bernadette Roche, Conseillère départementale de l'Ardèche du canton de Thueyts, déléguée à la ruralité et à la forêt soutient et participe au projet.

Un grand merci à elle 

Disponible

Le projet compte 2 nouveaux contributeurs :

- la famille Lemercier , randonneurs du groupe Pass Montagne d'Alsace

- la famile Lévêque, Restaurant Bistrot de Pays '' Chez Lévêque '' à Sagnes et Goudoulet, le village voisin,  qui est une excellente adresse pour les randonneurs et autres gourmets. https://www.bistrotdepays.com/chez-leveque

Un grand merci

Disponible

Bravo à tous et un ENORMMMMME MERCI !

L’objectif 100 % a été atteint : 5986 € pour l’acquisition d’une joëlette et d’un âne éduqué à la traction

 Le 1er palier à 5986 a été atteint 5986 € collecté en 25 jours ! Un grand bravo et surtout un grand merci à vous tous les contributeurs de la montagne ardéchoise, de l’Ardèche ou de la France entière. C’est acquis, il ne reste plus qu’à commander la joëlette et trouver l’âne.

Le 2e palier à 7680 € permettrait l’acquisition d’accessoires pour la sécurité et le confort des utilisateurs de joëlette :

Une sangle 4 points, permet un meilleur maintien suivant le handicap du passager sur le fauteuil ou suivant le terrain.  Coût : 51 €

Un appui-tête complet, permet le maintien de la tête et des cervicales supérieures et apporte du confort dans les sentiers caillouteux où la joëlette et le passager peuvent être un peu plus ‘’secoués’’.  Coût : 51 €

 

Option-1525435318

Un kit joëlette twin double roues permet une pratique sur des sentiers relativement larges ou pistes forestières. Le système deux roues va apporter plus de confort au passager et au pilote arrière qui aura moins à compenser pour garder l’équilibre et pour assurer une assiette latérale de la joëlette. Naturellement, l’usage de la deux roues peut trouver ses limites d’utilisation sur  des sentiers mono trace de faible largeur. Elle vient en complément de la mono-roue et le choix se fait suivant le type de randonnées que l’on veut faire. La joëlette deux roues sera plutôt utilisée sur des pistes forestières et chemins larges  ou avec un pilote débutant, quant à la mono-roue, on l’utilisera sur de petits sentiers et hors-pistes ou avec un pilote expérimenté.  Coût : 1 430 €

Double_roue__ne-1525435412

Le 3e palier à 10980 € permettrait la conception et la réalisation définitive de la pièce de liaison entre l’âne et la joëlette.

Image4-1525528026

Le système, arceau et liaison, ont été mis au point avec Eric Viaud*, stagiaire qui était là au tout début de la création de Massif Central Randonnées+ en 2016. Le système est simple : la liaison se fait par un mousqueton de voile, actionné par le pilote de la joëlette il permet l’ouverture en cas de problème et vient ainsi désolidariser l’âne de la joëlette afin de garantir la sécurité du passager.

Image5-1525528058

Image6-1525528079

*Eric Viaud a créé depuis l’association Pieds d’aventures en Vendée et propose des activités pleine nature : canoë, randonnées avec les ânes, buschcraft pour tout public et personnes en situation de handicap. Site internet : www.piedsdaventures.com

 Ce système a été testé en situation réelle lors d’une randonnée de 4 jours autour du Mont Gerbier de Jonc avec une nuit en bivouac.

Il fonctionne mais l’inconvénient majeur c’est qu’il manque de stabilité latérale. Le pilote arrière doit beaucoup plus compenser que sur une joëlette avec un pilote avant qui tient les brancards. Cela nécessite un très bon pilote arrière, expérimenté et en bonne condition physique. Mais ça fonctionne !

Lors de ce séjour test, Claude, le passager de la joëlette, a imaginé un système de liaison qui pourrait corriger ce défaut.

Nous avons fait un schéma et demander à la société qui fabrique les joëlettes, Joëlette and Co, s’il pouvait assurer la conception et la fabrication de tout le sytème. L’étude technique de cette pièce de liaison et la fabrication en usine permettrait d’avoir un système adapté et répondant à des normes de sécurités.

Coût de l’étude, conception et fabrication : 3300 €

 Schéma de la pièce inventée par Claude avec 2 barres stabilisatrices qui coulissent dans l’arceau pour laisser libre les mouvements de la joëlette.

Plan_piece_liaison__ne_-_joelette-1525528298

 

Séjour test en joëlette avec un âne dans les monts d’Ardèche

Témoignage de Claude randonneur et passager de la joëlette*

 ‘’Les 29 30 et 31 Octobre 2016, habitants et visiteurs de la montagne ardéchoise, ont croisé une bien étrange caravane, sur les routes et chemins de notre beau pays.

En effet Olivier MATHIS, guide professionnel de moyenne montagne, à la ferme de Pré-Lafont de Sagnes et Goudoulet, décide d’innover en matière de loisirs pour la famille, et les personnes handicapées. Comme il loue des ânes, autant s’en servir autrement durant les randonnées !

Il a voulu tester, en conditions réelles, un attelage conçu avec l’aide de ses amis locaux, ainsi que des itinéraires de randonnées pédestres à proposer à ceux qui le désirent. Le but est de faire avancer, en s’aidant d’un âne, une « Joëlette» (chaise à porteur dotée d’une roue et destinée à la promenade de personnes à mobilité réduite) sur les chemins et sentiers, réputés inaccessibles aux fauteuils roulants et PMR.

Pour cela, prenez un âne bien éduqué (Pinaho), un brancardier arrière (à qui on explique l’usage de la Joëlette), une personne sympathique pour conduire l’âne, une joëlette (prêtée par l’association étincelle), et des volontaires de bonne humeur pour guider les ânes de bât (ça en fait six grandes oreilles de plus ça !) pour porter le matériel de voyage, ainsi que ceux pour donner un coup de main pour réaliser les pièces spécifiques. J’allais oublier Olivier MATHIS pour chapeauter le tout, et un testeur de joëlette, en l’occurrence, moi-même, qui ai perdu l’usage de mes jambes.

Au menu : une nuit au gîte de Sagnes et Goudoulet, et une autre en bivouac, en passant par les chemins, sentiers, et petites routes des environs du plateau. Sans oublier les pique niques, pauses boissons, et rencontres avec les personnes du plateau, dont Michel qui a plein de projets pour sa retraite, les touristes du Gerbier de Jonc, et ces randonneurs surpris de nous voir sur les chemins chaotiques et parfois boueux ! (eh oui il faut tester non ?)

Suite à cette expérience, toute l’équipe a fait part de ses observations à Olivier MATHIS, pour conclure à un débouché positif.

Fort de ce succès, Olivier peut proposer des séjours de randonnées ou accompagnements à la carte aux personnes intéressées, en tenant compte de leurs souhaits, leur aptitude physique, et des aspects sécuritaires.

 Les ânes de bât, ont été conduits par des enfants qui ont vite appris à mener ces sympathiques quadrupèdes ; ce qui ouvre des possibilités aux familles et groupes d’enfants accompagnés.

Quant à moi j’ai passé un séjour inoubliable dans un décor que je pensais, hélas, ne plus pouvoir côtoyer à nouveau. Alors un grand merci à tous ceux et celles qui ont participé de près ou de loin à cette aventure, et mes encouragements à Olivier pour continuer.’’

Claude

 

*Joëlette mise à disposition gracieusement par l’association Etincelles

 

L’AVENTURE CONTINUE !

Nous comptons sur vous pour continuer de parler du projet, diffuser, témoigner, participer, …

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Disponible

Soir_e_violettes-1525333353 Bonjour à tous,

Nous vous proposons vendredi 25 mai prochain une soirée moules frites un peu spéciale !

En effet lors de cette soirée vous participerez au financement participatif d'un super projet mis en place par Massif central randonnée / Olivier Mathis.

Bon nombre d'entre vous ont déjà pris connaissance de ce projet et ont sans doute déjà participé d'ailleurs.

Mais plutôt deux fois qu'une !! Lors de cette soirée vous paierez votre repas 17€, 3€ seront reversés de votre part et 3€ de la part des Violettes.

Ce vendredi 25 mai est la veille du délai final du financement participatif.

Cette soirée sera l'occasion de revenir ensemble sur l'avancement des dons et de la suite du projet.

Nous espérons vous y retrouver nombreux afin de passer un moment convivial et solidaire en soutien à cette très chouette initiative locale !

Pour ceux qui ne connaissent pas le projet, rendez vous sur http://www.massif-central-randonnees.com

À très vite !

Les Violettes, Lise & Cie.

Les_violettes-1525332648

Disponible

Le parc naturel régional des monts d'Ardèche soutient le projet ''une joëlette et un âne'' en choisissant la contre-partie '' week-end randonnée avec un âne et bivouac sous tipi dans les monts d'Ardèche '' qui sera offert lors du jeu-concours sur le thème de la photo naturaliste.

Bravo ! Il nous permet d'atteindre les 85% de collecte, il reste 900 € tout pile à atteindre, en espérant dépasser largement cette somme pour l'acquisition des options et le développement de la pièce de liaison joëlette / âne.

Encore un grand merci au PNR des Monts d'Ardèche pour sa participation.

Logo_parc-1524908930

 

Disponible

Histoire et invention de la joëlette

A l’origine de la Joëlette, l’invention d’un homme : Joël Claudel

C’est en 1987 que Joël Claudel, accompagnateur en montagne, imagine la première Joëlette pour son neveu, atteint de myopathie.  C’est une sorte de chaise à porteurs munie d’une unique roue. Il lui faudra seulement 2 jours pour fabriquer le premier prototype. Siège baquet, roue centrale et quatre poignées pour les 2 porteurs, c’est encore aujourd’hui la base de la Joëlette. Ainsi, malgré sa maladie dégénérative, Stéphane, son neveu, peut profiter des grands espaces. A 17 ans, il découvre les chemins de l’Ile de la Réunion, puis ceux de l’Atlas au Maroc. Homme passionné, Joël Claudel partage son projet à travers la création d’Handi Cap Evasion, auquel les Paralysés de France s’associe, et qui permet depuis à ces randonnées et courses autrefois inimaginables d’exister, partout en France et dans le monde. Néanmoins, cet homme discret ne souhaite pas rester sur le devant de la scène, et choisit de laisser l’aventure de la Joëlette dans les mains d’autres personnes engagées, dont celles de Ferriol-Matrat, aujourd’hui fabricant exclusif de la Joëlette.

La joëlette mono-roue fabriquée par la société Joëlette and Co by Ferriol-Matrat

La Joëlette classique monoroue nouvelle génération, pour la pratique de la randonnée, du trekking ou de la course sur tout type de terrain, même les plus accidentés.Avec la Joëlette monoroue, repoussez les frontières du possible !

La Joëlette est un fauteuil tout terrain monoroue qui permet la pratique de la randonnée ou de la course à toute personne à mobilité réduite ou en situation de handicap, enfant ou adulte, même très lourdement dépendant, avec l’aide d’au moins deux accompagnateurs.

L’accompagnateur arrière assure l’équilibre de la Joëlette, l’accompagnateur avant assure la traction et la direction.

Conçue à la fois pour la promenade familiale et les utilisations sportives, la limite de la Joëlette dépend seulement des possibilités des accompagnateurs !

Facilement pliable, elle se range dans le coffre de la voiture.

Photos et détails technique de la joëlette

Joelette-classique-monoroue-pliage-facile--1524773824

Joelette-classique-monoroue-position-transfert-1524773890

Joelette-classique-monoroue-vue-laterale--1524773912

Joelette-classique-monoroue-vue-arriere--1524773931

Joelette-mono-roue-nouvelle-generation-pliee-coffre-1524773953

 

 

Joe__lette-classique-monoroue-vue-avant-1524773974

La Joëlette est conforme à la directive 93/42/ECC relative aux équipements médicaux.

Les options deux roues et version assistance électrique, pour nous ce sera assistance 100% naturel avec un âne.

Image-kits-1524773990

Crédit photos et vidéo avec l'aimable autorisation de Joelette and Co By Ferriol-Matrat

Plus d'info sur http://www.joeletteandco.com

 

 

 

 

 

 

Disponible

80 % atteint, le projet est en très bonne voie.

Un grand merci à ces nouveaux 14 contributeurs pour leurs participations et soutiens.

Merci de fond du coeur à :

 - Vincent Peyronnet de Ste Eulalie

 - Rolande Fayolle d'Aubenas 

 - laurence Kramer de Colmar

et aux Pass Montagne  d'Alsace :

 - Jean-Jacques et Liliane Simonin

 - Carmen Kessler

 - Malou Pilardeau 

 - Marie Jeanne et Vincent Gerthoffer 

 - Odile et Clovis Ringenbach

 - Marie Claire Mercky

 - Christiane Kubler

 - Martine et Christian Jourdren

 - Aline Widerkehr

- Anne Lorber

et tous les autres Pass Montagne qui ont fait un don directement sur Kisskissbankbank

 

Disponible

Le projet compte 2 contributeurs en plus (via MCR+) : Marie-Christine Delval, ma tante, et la Charcuterie Rome de Sainte Eulalie qui continue de nous régaler avec leurs saucissons et terrines de montagne.

Un grand merci à tous

Disponible

Depuis ma tendre enfance, j’ai été immergé dans la nature. Avec mes parents et ma sœur, nous faisions régulièrement de belles balades au cœur de la Hardt ou le long du Rhin en Alsace ou encore des randonnées dans les Vosges.

Mon père, alors chasseur et pêcheur m’a fait découvrir la nature au plus profond d’elle-même avec un grand respect. Cela, peut paraitre paradoxal, mais les deux ne sont pas certainement pas incompatibles. Aujourd’hui, je suis plutôt devenu un chasseur d’images. C’était aussi, l’occasion pour nous de faire du camping en pleine nature ou de dormir dans les cabanes de chasse. Autant vous dire que pour un gamin, ce sont des souvenirs inoubliables.

  Mais voilà, à l’adolescence la vie bascule pour toute la famille et les proches. Mon père fait une rupture d’anévrisme avec des conséquences graves : une hémiplégie. Mais la vie continue pour tout le monde avec des moments difficiles pour chacun et surtout pour ma maman, qui continue malgré tout de s’occuper de tout le monde sans jamais baisser les bras.

  Jeune adulte, mon orientation professionnelle se dirige vers la mécanique. Secteur où je vais exercer pendant plusieurs années le métier de métrologue dans un grand groupe automobile. Les conditions de travail sont très bonnes, mais je ne me sens pas à ma place dans cet atelier-bureau entre 4 mûrs, sans fenêtre et avec l'air conditionnée.

Dès que l’occasion se présente, soirée, week-end, congés, ce sont des escapades, avec mon amie ou les copains, en montagne dans le massif vosgien si proche, les Alpes, le Jura ou encore le massif central.

  L’idée fait son bout de chemin. Un besoin incessant de grands espaces. A ce moment-là, un de mes amis, Michel se lance dans la formation d’accompagnateur en montagne avec le projet de créer une association qui proposera des activités de pleine nature aux personnes handicapées. En 2000, je participe à la fondation de l’association LIBRE http://www.libre.asso.fr/

  C’est le déclic et moi aussi je me lance dans la formation du Brevet d’Etat accompagnateur en montagne avec pour objectif une réorientation professionnelle mais aussi avec une grande envie d’aller habiter au cœur de la montagne.

Mon mémoire d’accompagnateur en montagne aura pour sujet ‘’Des itinéraires de randonnées en montagne avec une joëlette’’. Sur ces itinéraires, j’y étudie toutes les problématiques en y apportant des solutions pour rendre ces randonnées réalisables et les plus agréables possible.

Je passe la qualification handisport pour l’utilisation de la joëlette et du fauteuil tout terrain et participe à de nombreuses randonnées avec l’association Libre.

  En 2003, le rêve se réalise et je débarque avec mes godillots et mon sac à dos en montagne ardéchoise pour guider les groupes de l’agence de voyages La Burle. L’agence est installée dans le petit village d’Usclades et Rieutord où vivent une quinzaine d’âmes à 1200 mètres d’altitude.

C’est là que je découvre les randonnées avec les ânes et que je décide rapidement d’en avoir comme compagnons. En 2004, Pinaho, Quetta et Cany, 1 âne et 2 ânesses constitueront mon premier petit troupeau.

Les années passent, les groupes se succèdent et j’acquière une excellente connaissance du terrain (bien que je continue à en découvrir chaque jour) et de cet environnement exceptionnel que présente la montagne ardéchoise.

Je continue aussi à faire des randonnées en itinérance avec l’association LIBRE en utilisant la joëlette et c’est là que nous associons la première fois, l’âne à la joëlette avec une liaison sommaire : une simple corde accroché au bât qui permettra une aide à la traction.

  Après la vie mouvementée de l’entreprise, l’agence la Burle ferme ses portes en 2015.

A ce moment-là, je n’ai qu’une seule envie : rester ici et continuer à vivre de passion !

  En 2016, je crée Massif Central Randonnées+ qui me permet de rester sur la montagne ardéchoise au col de la Barricaude. Cet endroit est magnifique et unique, ici la ligne de partage des eaux marque la transition entre le relief vallonné et volcanique de la montagne ardéchoise avec les pentes encaissées des Cévennes ardéchoises aux accents méditerranéens. Le tout étant adossé à la belle et grande forêt du Goudoulet et de Bauzon où vivent les fameux Farfadets.

Dans cette nouvelle structure, je propose des randonnées guidées mais surtout je développe les activités avec les ânes en créant l’enseigne ‘’les ânes de Farfara’’. Un des projets est de proposer plus d’activités de randonnées aux personnes à mobilité réduite et notamment avec une joëlette et un âne.

  Si une certaine expérience est acquise dans ce domaine, il faut encore peaufiner la liaison entre la joëlette et l’âne. En 2016, mon 1er stagiaire en entreprise, Eric, m’apportera son regard éclairé sur l’attelage. Nous bricolons un prototype de liaison dans l’atelier. Depuis, Eric a créé une association en Vendée qui s’appelle PIEDS D’AVENTURE et qui propose des activités de pleine nature pour tous. http://piedsdaventures.com/

Le système sera testé sur de petites balades mais surtout lors d’un séjour test de 4 jours autour du Mont Gerbier de Jonc où Claude, ''testeur-aventurier'', me fera confiance et acceptera de prendre place dans la joëlette et découvrir des endroits où ses jambes ne lui permettent plus. Il imaginera et dessinera une pièce de liaison qui pourra améliorer le fonctionnement.

  Aujourd’hui, le système fonctionne mais il nécessite quelques améliorations. C’est pourquoi, nous avons confié l’étude à l’entreprise Joëlette and Co (fabricant de joëlette http://www.joeletteandco.com/ ) pour avoir une pièce conforme à nos attentes et présentant les caractéristiques de sécurité nécessaire à l’activité. Pièce que nous espérons pouvoir acquérir en dépassant le montant du projet.

Quant à l’âne, c’est Pinaho mon vieux compagnon qui a eu le plaisir de tracter la joëlette. C’est un super âne de randonnées et de portage mais il n’a jamais été éduqué à l’attelage ou la traction. Aujourd’hui, cela peut poser quelques soucis dans certaines situations et il serait un peu trop vieux pour entreprendre un nouvel apprentissage.

Voilà, en quelques mots comment j’en suis arrivé au projet ‘’une joëlette et un âne, la randonnée accessible à tous dans les monts d’Ardèche’’.

Ce projet est aussi un message à tous les ‘’cassés’’ de la vie pour qui plein de choses sont encore réalisables.

Je dédie ce projet à mes parents qui n’ont jamais baissé les bras et vous tous qui faites partie de cette belle aventure : famille, copains, connaissances, inconnu, … et les ânes.

Dans une des prochaines actualités, vous découvrirez l’utilisation de la joëlette.

Disponible

Afin de différencier les activités de Massif Central Randonnées+, je voulais mettre en avant celles avec les ânes. C'est pourquoi, je cherchais un nom en relation avec les ânes et assez sympa à l'oreille.

Farfara vient de la plante Tussilage, nom scientifique Tussilago Farfara ... ok vous voyez toujours pas le rapport ! 

Nom populaire : pas d'âne (entre autres) en allusion à la forme de ses feuilles.

La plante a des propriétés expectorantes qui agissent contre la toux dont son nom Tussilago du latin tussis  (toux) et ago qui agit contre.

Farfara  viendrait du nom d'un peuplier dont les feuilles sont ressemblantes.

Le tussilage a la particularité de fleurir avant de former ses feuilles. Espèce héliophile, vous le trouverez souvent en bord de chemin ou en lisière de forêt.

Photo_tusilage-1523442617

Mais Farfara, c'est aussi le nom d'un farfadet bien facétieux qui habite dans la forêt derrière la ferme de Pré Lafont. Il n'hésite pas à me faire quelques blagues comme par exemple mettre plein de neige en hiver devant la porte !

 et à raconter des âneries aux ânes !

Raid_libre_2010___o._mathis__112__-_copie-1523443137  

 

 

Disponible

Ca y est c'est parti ! J'ai reversé ce matin les premiers dons reçus lors de la fête de l'âne qui s'est déroulée le dimanche de Pâques 1er avril à la ferme de Pré Lafont, au coeur des Monts d'Ardèche et sur la ligne de partage des eaux. Nous avions profité de cette journée pour faire découvrir aux visiteurs les activités avec des ânes ainsi que le projet ''Une joëlette et un âne pour la randonnée accessible à tous dans les monts d'Ardèche''.

Je remercie infiniment ces 7 premiers donateurs :

Andréa Roguez

Marc Chavallier : '' Super projet ! Bonne chance !!''

Patricia et Robert Roux

Bolognesi Lucas

ainsi que 2 donateurs discrets

Img_1622_r_duit-1523263140