Large_medina_neuf_petit_e_crit-1519837649

Présentation détaillée du projet

Notre projet concerne la sensibilisation aux énergies renouvelables, et particulièrement à l’énergie solaire.

Il vise à faire connaître, et d’une certaine manière à réhabiliter, certaines des tentatives pionnières d’utilisation de la plus puissante et de la plus abondante des énergies renouvelables de la planète : le soleil.

 

Le projet concerne précisément la technologie solaire de pompage thermodynamique de basse température, une technologie qui a été développée dès le début des années 1970 par la Sofretes (Société Française d’Etudes Thermiques et d’Energie Solaire).

De 1973 à 1983, cette petite entreprise a été leader mondial dans son domaine. Elle a réalisé à deux reprises, au Mexique et au Mali, les plus puissantes centrales solaires jamais construites, ainsi qu’une cinquantaine de station de pompage solaire plus petites, principalement en Afrique.

 

Son histoire est aujourd’hui oubliée et méconnue.

Elle est pourtant une preuve importante de l’existence de chemins énergétiques non-fossiles qui ont été longtemps négligés ou sous-estimés, et dont l’urgence climatique valide aujourd’hui l’opportunité.

Ici une vidéo à regarder jusqu’au bout

Notre projet a été élaboré en concertation avec le directeur des « Galeries de l’énergie » du prestigieux Musée des Arts et Métiers à Paris

(On le voit sur notre vidéo de présentation !)

Il consiste à réaliser pour le Musée une maquette, complétée par une animation informatique et par un dossier documentaire, de la toute première station de pompage solaire de village construite au Sénégal en 1976 par la Sofretes.

Cette réalisation et sa présentation au sein des collections permanentes permettront de sensibiliser les jeunes générations à l’histoire des énergies renouvelables.

À quoi servira la collecte ?

La collecte servira à financer deux maquettes identiques, dont l’une sera offerte à l’Etat du Sénégal. 

Le Musée des Arts et Métiers prendra en charge la mise en place et l’animation informatique de sa propre maquette mais il ne possède pas de budget pour la réalisation de la maquette elle-même.

L’association PHESO percevra l’intégralité de la collecte.

Notre budget : 

- PHESO a réuni 3000 euros (membres cotisants, anciens employés de la Sofretes essentiellement)

- Nous avons un devis d’un maquettiste professionnel qui a beaucoup travaillé avec des musées, comme vous le voyez ci-dessous.

​​​​​​

Il dépasse un peu nos moyens  ! Mais :

- Nous n’avons pas besoin de capot pour le Musée des Arts et Métiers. 

 Et nous avons réalisés avec l’aide de bénévoles déjà :

1) les bâtiments

2) le support machine (qui était chiffré) et les moteurs. 

Voici des images de l’avancement déjà engagé de la maquette  : 

(le moteur est de côté et ce n’est que le début !).

- Et nous espérons une aide d’autres partenaires pour la maquette du Sénégal (ambassade de France notamment avec laquelle nous avons eu des contacts positifs). 

Donc avec 4000 euros qui est ici notre objectif nous sommes certains :

- de finir la maquette pour le Musée des Arts et Métiers et de pouvoir la transporter.

- de finir l’essentiel de celle pour le Sénégal

Et si nous récoltons un peu plus nous ferons la maquette de la toute première pompe, à Bossey Bangou, au Niger (visible dans les contreparties) ! Pour l’offrir aux nigériens ! 

Nos avons déjà un devis : 5000 euros. 

Donc n’hésitez pas ! 

Nous avons d’autres projets !

Inauguration et entrée au Musée prévue en décembre 2018 !

 

 

 

 

 

FAQ Questions les plus fréquentes concernant le projet

+ Qui est porteur du projet ?

L’association loi de 1901 PHESO (Promotion et Histoire de l’Energie Solaire)