Urbana Farms

Urbana Farms permettra aux ville de retrouver une autonomie alimentaire de façon écologique, saine et sans intermédiaire.

Visuel du projet Urbana Farms
Échoué
0
Contribution
12/02/2014
Date de fin
165 €
Sur 145 000 €
0 %

Édition 2013

Europe Refresh
Soutenu par
Europe Refresh soutient le projet Urbana Farms

Urbana Farms

<p>     </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> Convaincue qu’il faut réduire l’empreinte écologique des transports de marchandise et garantir une alimentation de qualité, saine et traçable, Urbana Farms développe la production et la commercialisation écologiques de légumes sains et locaux au cœur du tissu urbain. Nous  implanterons tout d’abord un prototype de serre froide de 250m² qui peut s’installer sur un toit plat (idéal pour l’isolation d’un bâtiment énergivore), sur un terrain dégagé ou là où on ne peut pas construire de nouveaux logements. Cette serre est munie d’un système d’agriculture écologique moderne qui s’adapte parfaitement à la ville. Après plusieurs  années de fonctionnement nous envisagerons d'agrandir la serre à 1500m² et par la suite nous pourrons multiplier ce type de serre dans plusieurs villes.</p> <p> Dans ces serres nous utilisons des méthodes de travail traditionnelles et respectueuses de l'environnement : culture en terre dans des bacs intelligents en étage, rotation des cultures, compostage, mise en jachère, récupération de l’eau de pluie, et bien sûr ni produits chimiques ni OGM.</p> <p> Urbana Farms agira sur la vente hebdomadaire de paniers de légumes à des particuliers et aura une section pédagogique.</p> <p>  </p> <p> <img alt="Logo" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/41626/Logo.png"></p> <p>  </p> <p> En réintroduisant l’agriculture en ville, nous créons un lien direct avec le consommateur et l’impliquons dans la redynamisation du tissu social. Nous créons aussi une solution pour des agriculteurs désireux de convertir leurs terres en bio en leur proposant de travailler chez nous pendant le temps de reconversion de leurs terres.</p> <p>  </p> <p> <img alt="Superstructure" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/41612/Superstructure.jpg"></p> <p>  </p> <p> Le projet global</p> <p>  </p> <p> Notre activité est la production de fruits et légumes dans une serre installée en ville. La première année, la serre sera un prototype qui nous permettra de peaufiner le calendrier des cultures. Nous lancerons aussi la vente des paniers (250 m2 = 50 paniers/semaine de 4/6 personnes). Avec les bénéficies nous emploierons un agriculteur en conversion vers le bio afin de multiplier l'expérience dans d'autres villes ou communes.</p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="Logo_urbana" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/41625/logo_urbana.jpg"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> Le cœur du projet est le système d’agriculture qui utilise une technique de culture hors-sol en terre développé par Monsieur Jean Claude Rey dont le système a déjà plusieurs années d’expérience et fait preuve de qualité.</p> <p>  </p> <p> <img alt="Technique" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/41615/technique.jpg"></p> <p>  </p> <p> On installe une structure où les bacs sont superposés sur plusieurs étages avec assez d’espace entre eux pour laisser passer la lumière. Un système technique de recyclage de l’eau, d'irrigation par le dessous et de mise en jachère permet d’imiter des conditions naturelles de culture en terre et de minimiser les inconvénients (moins de risque de maladie, peu d’apport d’engrais, faibles couts d’irrigation). Les rendements sont maximisés et les méthodes de culture s’apparentent à du bio.</p> <p> .</p> <p> La production doit être diversifiée et de saison, en travaillant avec des semences pures et des variétés anciennes plus nutritives et plus savoureuses.</p> <p> La culture en serre permet de cultiver toute l’année sans interruption. Il ne s’agit pas de cultiver hors-saison, mais plutôt de prolonger les temps de cultures</p> <p>  </p> <p> Equipe :</p> <p>  </p> <p> <img alt="Romaine_jean_marc" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/49190/romaine_jean_marc.jpg"></p> <p>  </p> <p> Jean-Marc Laperrousaz Né en 1980 en Loire, je suis bercé depuis ma prime enfance par les "bons produits" : loin des boîtes de conserves et des surgelés, j'ai toujours été nourri de produits frais et locaux. A partir de là, à l'âge adulte, j'ai élargi mes centres d'intérêt à l'agriculture biologique et à l'alimentation vive. C'est pourquoi je cherche à présent à  les rendre concrètement disponible à tout un chacun, dans les respect de la terre et du travailleur.     </p> <p>  </p> <p> Romaine Houchard Née en 1980 au Canada de parents agriculteurs, j'ai été élevée dans  le respect de la terre et de ses productions. Tantôt végétarienne, tantôt citadine, ce mélange de cultures a forgé ma conviction que l'agriculture et l'environnement sont les deux préoccupations essentielles de l'homme. Actuellement professeur d'histoire, guide nature et maraîchère bio, je m'intéresse à la naturopathie et à la permaculture. </p> <p>  </p> <p> Associé:</p> <p>  </p> <p> <img alt="Courtirey-geneve" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/49177/courtirey-geneve.jpg"></p> <p>  </p> <p> Jean-Claude Rey, PDG de la société Courtirey concepteur du sytème  et agriculteur bio de père en fils.</p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p>

À quoi servira la collecte

<p> Le système d'agriculture en étage de Monsieur Jean-Claude Rey installé pour 250m2 de culture: 100 000 euros</p> <p> La serre en verre qui recouvrera la structure en étage : 35 000 euros</p> <p> Les graines : 2 500 euros</p> <p> La terre : 1500 euros</p> <p> Le matérielle d'horticulture : 3000 euros</p> <p> Diver frais de mise en route: Frais administratif, charge locative du terrain, promotion, comptable, fourniture bureau: 3 000 euros</p> <p>  </p> <p> Totale 145 000 euros.</p>

Choisissez votre contrepartie

Faire un don

Je donne ce que je veux