Aidez moi à finaliser VIRUS, un film autoproduit de 25 minutes : audacieux, nerveux et sulfureux…

Large_intro-1519287805

Présentation détaillée du projet

                    

 

                                                  LE PITCH :

Dans un futur proche, très proche… L’humanité semble condamné à disparaître. Afin de contenir un mystérieux virus, le gouvernement décide de raser une à une les villes les plus touchées et les plus démunies. Isolant une partie de la population qui n’a pas d’autre choix que de fuir…

 

                        

 

Ne froncez pas les sourcils, ce n’est pas le « préquel » de la série Walking Dead ou une énième suite d’un film de zombie. Non, c’est un film où l’humain et le sordide sont étroitement liés. Pas d’esthétisme onirique mais une caméra à l’épaule déambulant dans des décors infectés et réalistes. Sentir ces personnages bruts de décoffrage et sans fioritures.

 

Plutôt que de belles phrases toute faites et de belles promesses pour défendre mon projet, je préfère laisser parler les images avec ce teaser

 

 

Après visionnage, vous vous dites : pourquoi je donnerais 20€ à ce réalisateur que je ne connais pas et qui n’a aucune ligne sur le site d’Unifrance ?

 

Alors je me présente, je m'appelle Gabriel Kaluszynski et j'ai 38 ans. C'est moi, à droite de l'image qui fait des signes bizarres à Driss.

 

 

Autodidacte et passionné depuis mon adolescence au 7ème art, je décide de quitter les bancs de l'école, (après un joli BEP-CAP électrotechnique), pour les fauteuils rouges des salles obscures.

 

Ma révélation : « Phantom of the Paradise ».

Un choc visuel qui m’a donné envie de faire du cinéma.

 

 

Je décide donc d'arpenter les plateaux de cinéma et de toucher à tous les métiers. D'ailleurs, tu peux me voir maitriser comme personne le clap à travers ce "Behind the scene" de VIRUS :

 

 

VIRUS a été tourné en équipe très réduite avec seulement les principaux postes et je l'ai financé à hauteur de 12 000€.

 

 

12 000€, c'est peu pour produire un court-métrage de 25 minutes (mais c'est beaucoup pour moi).

 

12 000€ qui ont servi à louer la caméra, les optiques, le matériel son, le drone, les décors, les accessoires, le stylisme, le maquillage, les prothèses FX, la camionnette de jeu, les repas, l'essence, etc.

 

 

12 000€ qui ont permis de tourner sur 10 jours répartis sur 4 week-end.

Pour être honnête avec toi, ce n'était pas mon budget initial mais des impondérables ont augmenté le coût global du tournage. Le prix à payer, pour réaliser ce que j'avais imaginé lorsque j'écrivais ce scénario.

 

 

Une histoire forte avec pour chute, une réflexion sur l’humain.

 

D’ailleurs, de l’humain, il en est aussi question sur mes 2 précédents courts-métrages : "VINDICTAM" et "SUIS-JE LE GARDIEN DE MON FRÈRE ?"

 

 

 

 

"VINDICTAM", "SUIS-JE LE GARDIEN DE MON FRÈRE ?" et "VIRUS" :

Trois tragédies, réalisées sur les mêmes thèmes, la vengeance et la rédemption.

 

LES PERSONNAGES DU FILM :

 

LE HÉROS ? : Stéphane BOUQUET

Signe particulier : N’aime pas parler pour ne rien dire   

 

LE VENDEUR D’ENFANT : Driss RAMDI

Signe particulier : Aucune morale         

 

 

LA PETITE FILLE : Lisa BORGES

Signe particulier : Muette

 

L’ACHETEUR : Philippe SPITERI

Signe particulier : Aime la chair fraîche

 

MARCO : Rémy BOUSSOUGOUTH

Signe particulier : N'aime pas Driss

 

A ce stade de la présentation et si tu n’aimes toujours pas, tu peux cliquer sur « fermer la page ». Je ne t’en voudrais pas mais tu peux laisser une petite pièce tout de même.

 

L’humanité t'en sera très reconnaissante… Et moi aussi…

 

Mais avant de partir sans avoir su "à quoi servira la collecte", regarde cette vidéo où tu découvriras toute l'équipe qui a travaillé avec amour sur ce film :

 

                                        

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

A ce moment là, tu te dis, ok, il a l’air sympa, marrant et sérieux à la fois ce réalisateur mais à quoi va servir mon financement ?

 

Et bien à étalonner toutes les belles images tournées par Adrien Gontier le directeur de la photographie sur le film.

 

 

Étalonner consiste à rétablir des équilibres colorimétriques et sensitométriques du film. L'étalonneur intervient également sur des paramètres plus esthétique ou artistique des images entièrement tournées en ARRI AMIRA et avec des optiques CinéAlta. (Petite pub pour Arri et Sony, on ne sait jamais, si l’envie leur prend de mettre un billet sur le projet).

                                

 

L'étalonnage est une étape indispensable au film et permettra de créer une ambiance, un look, une atmosphère bien particulière à l'ensemble du film.

 

                        Quelques rushes pré-étalonnées du film VIRUS :

 

 

Ton financement servira aussi à truquer/matte painter un plan très important du film. Il est très nécessaire car c’est tout simplement la chute du film. C'est une séquence de plusieurs secondes réalisées au drone et qui nécessite des heures de travail avec : tracking, animations 3D, intégration, etc.

 

Petite explication pour ma maman qui se demande bien ce qu’est le matte-painting :

 

"Historiquement, le matte painter peignait un décor sur une plaque de verre qui était ensuite placée devant la caméra, modifiant ainsi l’image imprimée sur la pellicule. Si les techniques ont évolué, le matte painter demeure celui qui va…  blablablabla…"

 

C’est un peu long à t’expliquer maman alors tu auras en direct le graphiste qui te racontera son boulot lors de la projection, car oui, si tu m’aides (et y’a intérêt), tu seras invitée à la projection du film qui sera diffusé sur un grand écran de cinéma. Elle n’est pas belle la vie ?

 

 

Évidemment, le but n’est pas de confier le travail à mon fils de 4 ans ou au premier venu découvert sur un site de rencontre…

 

 

…Mais bien à une société spécialisée depuis 10 ans dans les effets numériques, l'animation 3D et l'étalonnage

 

Et cette boite de post-production est la suivante :  Machina-Films

 

Une société qui a suivi le projet dès les premières lignes posées sur word (et oui j’écris sur word) et qui a envie de m’aider à finaliser au mieux le film. Mais malheureusement, il n’y pas que les humains qui coûtent chers :( il y a aussi les machines.

 

                               

 

Ta participation financière au film servira aussi à la post-production son. C’est à dire : montage son, sound design comme dans Transformers et surtout le mixage son en Dolby Atmos ! Hein ? Comment ? On ne peut pas en Dolby Atmos ? Bon bah en stéréo ça sera déjà pas mal.

 

Voici mon calendrier prévisionnel :

 

Début Avril 2018 : Finalisation du montage image

Mi Avril 2018 : Début des trucages images par Machina Films

Début Mai 2018 : Étalonnage des 25 minutes du film

En parallèle de l'étalonnage : Montage son et ambiances sons, puis mixage son

Début Juin : Projection de VIRUS dans une salle de cinéma avec toute l'équipe du film et tous les contributeurs.

 

                                        VOUS L'AUREZ COMPRIS :

                         

 

Donc si tu en as marre des films qui parlent de Jean qui aime Sophie qui aime Pierre ou bien que Sophie aime Pierre mais que Pierre aime Jean (vous n’avez rien compris ? Moi non plus), des films réalisés comme un téléfilm du mercredi soir, des films qui transpirent la naphtaline, et surtout, si tu as été au bout de cette présentation peu académique, alors tu es la personne dont j’ai besoin !

 

Je terminerais par ces quelques lignes inspirées très librement d’un célèbre pasteur :

 

J'ai fait un rêve, qu'un jour, tous les contributeurs de "KissKissBankBank" se lèveraient et auraient l’envie de m’aider à terminer mon prochain film.
J'ai fait un rêve, qu'un jour, tous les contributeurs de "KissKissBankBank", pourront s'asseoir ensemble sur les fauteuils rouges du cinéma et assister à la projection du film VIRUS.

 

Artistiquement, votre humble serviteur : Gabriel KALUSZYNSKI

 

                          

 

 

LES DIFFÉRENTS PALIERS :

 

Palier n°1 de 2 750€ : le 1er objectif est atteint. Les trucages et l'étalonnage seront faits… et pas par mon fils !

 

- 2 jours d'étalonnage : 2 x 450€ = 900€ 

- Compositing et intégration d'éléments 2D dans le plan : 1630€

- La plateforme prend un pourcentage de 8% : 220€

 

 

Palier n°2 de 3 750€ : on va pouvoir s’amuser un peu plus que prévu sur le montage et le mixage son et tenter le Dolby Atmos ! Hein ?? Toujours pas  ??

 

- 2 jours d'étalonnage : 2 x 450€ = 900€ 

- Compositing et intégration d'éléments 2D dans le plan : 1630€

- 2 jours de post-production son : 2 x 460€ = 920€

- La plateforme prend un pourcentage de 8% : 300€

 

 

Palier n°3 = 4 750€ : Comment vous dire… tous le monde sera heureux !

Et VIRUS aussi !

 

On pourra pousser le curseur encore plus haut en réalisant des trucages additionnels, créer le DCP du film, faire une belle projection dans une plus grande salle que prévu et penser sereinement aux envois du film pour les festivals.

 

- 3 jours d'étalonnage : 3 x 450€ = 1350€ 

- Compositing et intégration d'éléments 2D dans le plan :  1640€

- 3 jours de post-production son : 3 x 460€ = 1380€

- La plateforme prend un pourcentage de 8% : 380€

 

 

 

Gabriel Kaluszynski percevra l'intégralité de la collecte. Mais ne vous inquiétez pas, je n'ai pas prévu de partir en vacances avant d'avoir finaliser VIRUS !

 

 

Thumb_capture_d_e_cran_2017-09-20_a__21.05.48-1519287888
Gabriel Kaluszynski

Passionné du 7ème art depuis son adolescence, Gabriel parcourt durant deux ans les plateaux de cinéma… Autodidacte, aucun métier ne lui échappe.En 2002, il se lance « freelance monteur » pour les plus grandes agences de presse et productions télévisuelles, et développe en parallèle une carrière de réalisateur. Depuis, il réalise des programmes courts,... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Encouragé et recommandé !
Thumb_default
Hope to see you soon bro ;)
Thumb_default
Allez mon Gab special anniversaire c'est bien parti pour que tu gagnes ta collecte! Pichou