Antonio Santana

Né au Brésil il obtient à l’age de 17 ans un 1er prix de Piano, d’Histoire de la musique et d’Ecriture Musicale au Conservatoire Mario de Andrade à Sao Paulo. Il donne des récitals dans plusieurs villes du Brésil en même temps qu’il se perfectionne avec Alfredo Cerquinho et Magda Tagliaferro, une des plus grandes pianistes du XXème siècle. Il intègre en 1985 le Conservatoire Européen de Paris dans la classe d’Anna Stella Schic. Il travaille également avec Françoise Levechin l’analyse et l’écriture musicale. Soucieux de parfaire ses études théoriques il se penche sur le Traité de Composition de Vincent D’Indy ainsi que sur les Traités d’orchestration de Berlioz et de Rimsky Korsakov. Il faudra attendre 1994 pour qu’il couche sur le papier sa cantate Un Chant pour la Planète, pour grand chœur, solistes et orchestre. Cette œuvre émouvante et inspirée a été interprétée à plusieurs reprises à Paris, en province et à l’étranger, avec un immense succès auprès du public. Il aura fallu qu’il mette de côté son désir de carrière pianistique pour laisser enfin jaillir sur le papier toute la musique qui habitait en lui depuis sa plus tendre enfance et à laquelle il n’a jamais prêté l’oreille. Littéralement envahi par des idées musicales il compose sans relâche sans se soucier d’une esthétique quelconque se laissant guider uniquement par sa voix intérieure. Curieux de nature, il s’intéresse également à la Philosophie, à l’Histoire et à la Théologie ainsi qu’à la découverte des civilisations dans un souci d’épanouissement artistique. Amoureux de la voix, il met en musique des poèmes de Baudelaire, Verlaine entre autres ainsi que des mélodies inspirées des paysages brésiliens pour soprano et piano. Parmi ses œuvres on peut citer encore:  Rapsodie aux portes du désert pour soprano et orchestre à cordes,  Cycle Antique pour contralto, violoncelle et piano, Suite Brésilienne pour violoncelle et piano, Pastiche burlesque en forme de Tarentelle pour violon et piano, Cycle Mystique pour piano solo, Miroir de femmes douze pièces pour mezzo soprano et piano, Miniatures en deux volumes pour les jeunes pianistes, Cantate Evolution pour chœur, soprano, deux harpes, piano et percussion, et bien d’autres pièces pour violon, violoncelle, flûte et voix. Sur sa table de travail, on trouve un Opéra… Les 1er et 3 juin 2014, le Requiem Chant de lumière, écrit en hommage aux victimes de la catastrophe aérienne Rio-Paris, a réuni 300 choristes et l’Orchestre Français d’Oratorio avec la soprano Julie Cherrier et le baryton Jean-Louis Serre sous la baguette de Jean-Pierre Lo Ré. Le 30 avril 2015 est sorti le CD Voyages avec des œuvres pour piano, violon, violoncelle avec Anton Martynov au violon, Daniel Propper au piano et Mark Drobinsky au violoncelle. Antonio Santana a l’occasion de collaborer avec des interprètes de grande qualité artistique tels que : Anne-Cerise Chevallier (mezzo soprano), Rodrigo Couras (pianiste), Mark Drobinsky (violoncelliste), Maria-Helena Elias (pianiste), Sacha Hatala (contralto) , Maria-Amparo Hontanilla (pianiste), Saskia Lethiec (violoniste), Jean-Pierre Lo Ré (chef d’orchestre), Anton Martynov (violoniste), Daniel Propper (pianiste), Isabelle Sabrié (soprano), Julie Cherrier (soprano), Bernard Vitti (chef d’orchestre) … En préparation une Symphonie de la Mer en collaboration avec le biologiste marin Pierre Mollo, spécialiste du Plancton.