BénéCha

Bonjour, Je m'appelle Bénédicte Chaleroux, j'ai 42 ans. Après avoir soutenu et aider les autres à monter leur projet depuis 20 ans. Enfin je me lance et je monte ma propre entreprise. C'est mon fort désir d'aller au plus prêt de mes passions qui me conduit aujourd'hui a changer de voie professionnelle. En faisant le bilan de mes activités, j'ai constaté qu'à chaque tournant de ma vie professionnelle revient cette même envie de travailler en contact avec la nature, l'environnement. Lors de ma première recherche d'emploi, je recherchais un poste d'animatrice environnement, pour ma seconde recherche aussi. Lorsque j'étais en poste de médiatrice culturelle à La Rochelle, avant de partir je pensais à développer avec les habitants une réappropriation des espaces verts abandonnés. Je réfléchissais aussi en parallèle, pour mes projets personnels, à ouvrir un lieu de vie intergénérationnel qui aurait eu pour centre d'échange le jardin. Quand j'ai arrêté l'animation pour faire autre chose, lors d'un bilan de compétence deux pistes se sont présentées, un travail dans la culture (culturelle) ou un travail dans la culture (agriculture, environnement). J'ai pris la première option qui était plus sécurisante car j'avais déjà de l'expérience dans ce domaine. Depuis 5 ans, je travaillais dans le milieu culturel. Mais cette idée de travailler en lien avec la nature me tarabustait toujours. Je réfléchissais de façon récurrente à ce que je pourrais faire en ce sens. Aujourd'hui c'est déterminé. J'ai une grosse bibliographie sur les plantes, sans cesse, je vais fouiller dedans, je me soigne par les plantes, je cultive des plantes, je les mange. Le voici, le cœur de mon projet au tour de la nature : "cultiver des plantes aromatiques et médicinales". Mais je ne perd pas de vue mon passé professionnel, et mon autre face naturelle, celle d'être en contact avec les autres, d'avoir du lien social. Je ne peux envisager de me retrouver seule au milieu des champs toute l'année. J'ajoute donc un volet animation à mon projet, en plus des marchés et des foires. Le projet d'être au plus prés de la nature, de pouvoir la connaître toujours mieux et de transmettre mes connaissances en ce domaine est un excellent moteur et me permet d'aller au bout de ce projet, d'entrer dans le vif du sujet.