Benjamin Coum

La première partie de Robert Glasper au festival « Jazz à l'ouest » a mis en lumière la musique multicolore du pianiste Benjamin Coum. Son jazz sans frontières navigue sans baromètre de tendance et se fie à son instinct : le groove. Un language universel, où chacun peut se laisser embarquer ! Le propos n’est pas la technique d’un jazz contemporain ou le mimétisme stylistique, mais de libérer les influences afin d’opérer un métissage qui donne à ce trio une texture caractéristique. Du relief, intimiste, envoûtant ou énergique et interactif, le trio se faufile avec respect et curiosité à travers le monde. Brestois d’origine, Benjamin est captivé très jeune par l’océan… et la culture hip-hop qu’il assimile longuement avant d’embrasser d’autres aventures. Cette conscience du « rythme » acquise, il appréhende avec un regard novateur la musique cubaine et le jazz qu’il intègre à ses compositions. Parallèlement à un travail de production et de création permanent, ses expériences se portent vers la soul/funk avec « Hip Drop » ou « Moonboots », puis le reggae avec l'Ivoirien Béta Simon. Lorsqu’il rencontre la musique cubaine, il collabore aux côtés du trompettiste cubain Barbaro Teuntor Garcia (Sierra Maestra, Afrocuban All Star) avec « Rumbayazz » et « Sol Natural » et devient une référence dans le domaine. Il réalise et autoproduit « Color Tierra » un projet personnel avant de croiser le chemin de Sambou Kouyate (Youssou n 'Dour, BO de Kirikou). Ce fabuleux joueur de kora lui fait entrevoir la richesse musicale de l’Afrique. De leur collaboration, naîtra «DIA». Ces belles rencontres stimulent sa créativité. En 2011, le trio est constitué, sous son nom, en faisant appel à deux musiciens, aux parcours hétéroclites avec qui il a collaboré à de multiples expériences : à la batterie Richard Housset (Tribeqa,Malted Milk…) et à la basse Arnaud Grofilley (Hocus Pocus…). L’ancrage commun est un goût prononcé pour le rythme, la connaissance étendue des musiques afro-caribéennes et afro-américaines, ainsi qu’un certain esprit aventurier et transgressif de la musique. La célèbre Anne Pacéo fait une apparition en remplacement à la batterie lors d’un concert en 2014. Le trio remporte le 1er prix du concours national « Jazz à Vannes 2014 », se produit à « Jazz à Viennes 2015 » en finale du concours « Rezzo Jazz Focal » et joue à l’occasion des « Trophées du Sunside 2015 ».