betiZ

CHRISTEL KERN, lorraine bilingue (français/allemand) et passionnée par la scène, se dirige vers des études théâtrales et remporte le premier prix jeune talent à la salle Poirel à Nancy lors de «La nuit des Talents» pour le rôle de la femme juive dans Grand-peur et misère du 3ème Reich de Bertolt Brecht. Elle poursuit ses études à l’Uni- versité de Paris 8 section «Spectacle» et obtient sa Maîtrise en 2002 avec les félici- tations du jury. Elle suivra la voie du Music-hall lui permettant d’allier sur scène ses deux arts favoris : le chant et le théâtre. Sa soif d’aventures la mène dans de nombreux pays comme en Égypte où elle présente son spectacle On va se faire la malle pour l’Ambassade de France en 1995, en Allemagne pour Mon K barré, au Canada en concert pour les «FrancoFolies». Depuis 2009, elle incarne les grands person- nages parisiens dans sa création Titi de Paris à Paris. Dans le but de progresser, elle rencontre en 2010 Richard Cross, coach vocal. Après 12 ans de cours lyrique, ChristeL découvre une nouvelle manière d’aborder sa voix, lui permettant d’accéder à un registre moderne et démesuré à l’image du personnage de betiZ’Boup. DELPHINE GUSTAU, auteur de théâtre, metteur en scène et parolière, publie un recueil de textes poétiques aux éditions Aréa, des sketchs pour enfants (ABS éditions) et une pièce radiophonique Bzzz ou les confessions sincères d'un être nuisible mais repentant chez Livraphone. Elle coécrit La symphonie aphone, spectacle musical de Chantal Lavallée. Sa pièce Apprenez a dire non, créée au Théâtre des Blancs Man- teaux, s’est jouée au festival d’Avignon 2008 et est éditée aux éditions Anabet. Elle collabore avec de grands noms de l’humour tels que François Rollin, Pierre Péchin, et Jacques Décombes. Elle assiste le dessinateur Enki Bilal pour sa première mise en scène avec Evelyne Bouix au théâtre du Rond Point, puis co-écrit et met en scène Johnny Prieur dans Burn out. MATTHIEU MICHARD mène une activité de composi- teur, comédien, accompagnateur/coach vocal et chanteur lyrique, après l’obtention d’un premier prix d’écriture et harmonie au CNSM de Paris (mention très bien à l’una- nimité) et d’un premier prix de piano au CNR de Paris. Il joue et chante dans La Belle Hélène mis en scène par Bruno Lugan. Il compose notamment pour Jean et Béatrice mis en scène par Delphine Gustau au Théâtre des Béliers Parisiens ; Le Grand Vestiaire, mis en scène par Anouche Setbon et Bruno Banon au Théâtre de l’Atelier ; Je ne t’attends plus mis en scène par Stanislas Grassian et pour betiZ’Boup. Il collabore à la transcription de la tétralogie Der Ring Des Nibelungen de Richard Wagner pour l’Opéra de Paris.