Captain Simard

Captain SIMARD est né à Paris en décembre 1989. Dès son plus jeune âge, il se passionne pour la musique et la chanson, et suit des cours à l’Atelier Musical (Paris 18ème) d’où il sortira dix ans plus tard avec un premier prix de guitare classique – qu’il troquera bien vite pour une guitare électrique. En 2008, il monte alors son premier projet musical, « The Platoons » , qui se veut être un laboratoire d’expérimentations musicales et poétiques, alliant improvisation Jazz et vers libres. Ce groupe se produira régulièrement dans les cafés autour de Montmartre entre 2008 et 2011. En parallèle, il suit des études à l’Institut du Monde Anglophone (Paris III). Il mènera à bien, sous la direction de Mme LEDANTEC-LOWRY, de nombreux travaux de recherche autour de la musique populaire américaine: - Black Music and Politics (2011) - Train Songs in American Culture (2012) - Pop Music et identité hippie: approche historiographique du mouvement (2012) - Image et représentations de la femme dans le Blues (2013). A partir de 2012, il quitte son groupe et prend le surnom de « Captain » pour se lancer dans un projet solo, dans le but de concilier musique traditionnelle américaine et chanson française « à textes ». Il présente son projet sur scène à la Grande Halle de la Villette dans le cadre du festival les Prémonitoires le 17 avril 2012, et y remporte un vif succès. Captain SIMARD commence alors à se produire régulièrement dans les bars parisiens (Paris’ Café, Le Clin’s, Chez Raymonde…) et sur scène, où il n’a de cesse de défendre, en solo ou en formation réduite, son univers unique, teinté d’humour et de poésie. Il développe également des collaborations fructueuses avec le bluesman Bedge WATERFIELD et avec l’artiste chorégraphique franco-londonienne Camille DESMAREST, qui dansera notamment dans le clip du très expérimental Ode. A l’occasion de son 25ème anniversaire, le 19 décembre 2014, le Captain inaugure une formule en tandem avec son ami multi-instrumentiste Louis Fredon lors d’un concert-fleuve de plus de trois heures durant lequel il joue la quasi-intégralité de son répertoire. C’est ce duo qui portera les chansons du Captain Simard dans les lieux emblématiques de la chanson française (Scène du Canal, Forum Léo Ferré…), en leur conférant une dimension scénique jusqu’alors inédite. Captain Simard enchaîne alors les concerts – notamment au Clin’s 20 ou il se produit plusieurs fois par an – soutenu par un public fidèle et de plus en plus nombreux. Bien qu’il se défende d’être un chanteur engagé, il accepte de chanter en clôture du grand meeting contre l’état d’urgence qui se tient le 10 mars 2016 à l’université Paris VIII Vincennes-Saint-Denis. De mars à juillet 2016, bien qu’il revienne régulièrement donner des concerts en France, Captain SIMARD s’exile à Londres afin de se consacrer à la préparation d’un projet théâtral dont la création est prévue en novembre 2016 à la salle Blanche de Castille à Poissy. Il profitera de ce séjour pour donner, le 10 juin 2016, à la St Augustine’s Tower de Hackney et dans le cadre du Antiuniversity Now Festival un concert suivi d’un débat au cours duquel il évoquera longuement le patrimoine des chants révolutionnaires français. A son retour en France, Captain SIMARD enchaîne les dates dans les café-concerts et les cabarets parisiens, et commence à enregistrer certaines de ses chansons en studio, entouré de Louis FREDON et de Fabrice « Mandrill » JASLET. En novembre, Captain SIMARD entre en résidence au Théâtre Blanche de Castille à Poissy (78) pour achever la création de La Cafetière ou le Songe de Théophile – pièce pluridisciplinaire conçue et jouée avec Camille DESMAREST. Si Captain Simard en assure le texte (versification en alexandrins de la nouvelle de Gautier), les chansons et une partie de la musique (en collaboration avec Tommaso VILLEPREUX), Camille DESMAREST assure pour sa part la chorégraphie et la majeure partie de la mise en espace. Jouée du 18 au 20 novembre, la pièce rencontre un succès certain et attire plus de 250 spectateurs. En décembre 2016, il lance un financement participatif pour financer le tirage de son disque.