Chantal

En 1984, je commence à travailler, j'ai 16 ans et continue le lycée. De 1984 à 1986, je me balade avec un gros sac qui contient ma vie, à Bergerac, je vis dans un squat et fais ma vaisselle à une pompe à eau dans la rue...ça n'existe plus...C'est Punk à chien... De1987 à 1990, Bordelaise et étudiante au Beaux-Arts, avec Carole PICCIN. Je fais les saisons , travaille aux impôts ou fais des performances avec Touda BOUANANI et un stage à Toulouse avec les Plasticiens volants et Jean-Marie BINOCHE. En 1988, je profite de l'ouverture des frontières entre le Maroc et l'Algérie pour prendre un billet de train Bordeaux -Algésiras, bateau pour Tanger, puis le train Tanger-Oujda, Oujda-Oran, Oran-Alger, je vais rencontrer ma famille maternelle que je connais épistolairemment. En 1988, Elisabeth RIGOT et moi traversons le Péloponnèse et parcourons la Crète en auto-stop, en dormant dans les champs d'olivier. En 1989, je découvre Lisbonne et Berlin. J'arrive à Marseille en Juin 1990 sans connaître la ville et dégun. Des frissons sur le corps, je marche sans me rappeler. De nationalité marseillaise, , je poursuis les performances, j’obtiens le DNSEP : installation et video, travail autour du recyclage en 1992 et de la mémoire maternelle : guerre d'Algérie. En Juin 1992, première exposition. En septembre 1992, à Radio Utopie, je fais la revue de presse du matin. Je démarre une émission que j'appelle « Vagabondages», parcours, mémoires et identités des gens du voyage, je fais des inerwiews sur les aires réservées aux voyageurs . Je poursuis cette émission autour du recyclage et visite des usines, interwiewe des élus. Je collabore avec Laurent REDOLFI sur une série intitulée « des gens très fréquençables » : dame pipi, vendeurs de journaux , ouvreuse de cinéma .... j'apprends l'humour . Avec Jean-Christophe LETT. En 1993, , j'entre à l'université des parents et débute ma 1°année avec Victor , je valide ma 3° année avec Félix et prépare ma 6° année dans les quartiers Nord, sur un projet d'aménagement de banc d'école, quand Louise veut quitter le monde aqueux pour rentrer dans l'aire du gazeux en 1999, j’ai beaucoup d’options et valide 24 année de découvertes en 2017. En 93 et 94, sondages et porte à porte avec un ordi portable, Sofres, Catherine Delannoy et autres instituts : la moutarde, la lessive, les glaces, les tampons, les serviettes hygiéniques, les barres chocolatées, les biscuits, les déodorants, les avis politiques, le comptages des votes, les yaourts, les glaces, contenant, contenu, packaging, les couleurs , les marques .... Vous diriez :" me plaît tout à fait , beaucoup, ni ni, pas du tout ....à la folie.... je l'achéterais à la folie et certainement ...." Travail d'artiste et préparation d'expo occupent les moitiés de mes nuits. De 95 à 99, je crée des outils pédagogiques, des ateliers de pratique artistique et des formations, en contrat précaire, pour l’éducation nationale et les centres sociaux du centre ville . Les enseignants, les personnes en formation m'apprennent que je suis bonne pédagogue. Artiste. En 1997, salon de Montrouge, galerie de l'école d'Art,, biennale de Thessalonique. En 99, je vends avec un pincement au coeur un carnet d’artistes qui me permettra d’acheter deux caddies de nourritures soit 15 jours. Je poursuis mon travail d’artiste, j'expose, je vends . En 2001, je couds, coupe, crée et vends des sacs, en 2003, il y a des écharpes, puis il y aura, des pulls, des vestes, ensuite des robes ...... En 2003, pour l’année de l’Algérie , je suis sélectionnée par le ministère de la culture et suis choisie pour une résidence au Haut du Lièvre à Nancy, après Chantal MONTELLIER ( 2002). En 2005, expo personnelle à la Galerie Athanor avec un catalogue de 32 pages préfacé par Fréderic VALABREGUE et achat de dessins. Mes dessins plaisent à Pierre BURAGLIO que je n'ai jamais rencontré mais c'est ce que m'a rapporté Jean Pierre ALIS. De 2007 à 2009, création d'atelier, travaille et production avec des professeurs et des classes de FLE. ( Français langues Etrangères) Expositions et éditions , chantier: identité, parcours, mémoire. De 2007 à 2009, je vais en Indonésie. En 2009, je vends aux Galeries Lafayettes , Marseille, je rencontre Bérangère PERRET qui deviendra la créatrice d’ESPIGAS. De 2004 à 2012, j’interviens ponctuellement à la maison d’arrêt des Baumettes , chez les hommes, je suis Madame Chantal et avec Madame Valérie, nous travaillons avec la classe de FLE ( Français langues Etrangères) sur la transversalité . Littérature et art = des thèmes et des productions: des exposition et à chaque fois : une édition. En 2010, expo et série d'atelier avec la Médiathèque louis Aragon , Martigues, achat de pièces. En 2012, je suis sélectionnée pour un projet de scénographie, dans l’espace culinaire du Pavillon M, orchestré par Philippe MALTA, Marseille 2013, capitale de la culture. Si tous les visiteurs qui ont fait des photos dans cet espace donnaient un euro, ce serait le paradis .... 1, 2 Millions de visiteurs , qui sont, aux dires des gardiens unanimement fan de cette scénographie , je fais équipe avec Jean-Christophe LETT. Nous démarrons les torchons : Sardines Verticales. De 2010 à 2012 , j'adore mon nouveau métier je suis professeure dans un LEP, à 50 km de mon domicile, pour l’ éducation nationale. En plein vol, je suis un oiseau qui s’écrase contre le pare-brise d'un poid lourd : un 11 Décembre . De 2013 à 2014, c’est "petit pot de fer" contre" démesuré pot de terre." En 2014, je reçois le tempo et en Janvier 2015 , pour une chorégraphie dans Brazil sur une musique de Kafka , c'est la danse macabre . En Mai 2017, je décide de quitter la chorégraphie et d’interrompre le processus en déposant l’ensemble des pièces écrites sur mon palier. En Mai 2017, je me pince pour savoir si je ne fais pas un cauchemar et je choisis de "faire de ma vie un rêve et de faire de mon rêve la réalité" en Juin 2017, je vous écris ma bio. Le nouveau chapitre de ma bio démarre avec vous et mon quatrième enfant se prénomme Bags Storage, l’Adie ne veut pas être sa nourrice. L’accueil, la sécurité, la convivialité, l’esthétique sont les points clefs de Bags Storage. A deux pas de la rue Saint SAENS . Je vous remercie tous de tout coeur . Alors en avant pour de nouvelles aventures, de jolies échanges et une belle devanture dans un espace sécurisant et sécurisé. Je peux vous écrire de nature passionnée et enthousiaste , j’aime, j’aime, j’aime ..... je pense que ceux qui vont aller sur mon kisskissbank sont ceux qui me connaissent . En résumé. VIROULAUD née le 29 Avril 1968 à Bergerac,est artiste plasticienne même si la vie la ballade. Comme beaucoup d'artiste plasticien, un peu couteau suisse . Après plusieurs fonctions et rôles, les fils de trame et de chaîne de son parcours dessinent en motif : la création, la transmission , les rencontres , l'aventure et l'esprit d'entreprise. Aujourd'hui, je fais appel à vous tous pour poursuivre l'aventure. En remerciant celle et celles et ceux qui ont été présentes depuis 4 ans, et à vous tous qui m'accompagnez ces mois-ci.