Charly Mandon

Deuil-la-Barre, France

Compositeur sauvagement indépendant, Charly Mandon forge son métier par l'étude des maîtres du passé au contact de ceux du présent. Il a signé une quinzaine d'oeuvres créées pour la plupart par des musiciens comptant parmi les plus brillants de la jeune génération. En 2014 la pianiste Vanessa Benelli Mosell enregistre son Impromptu sur le premier exemplaire du piano Pleyel Peugeot, en janvier 2015 c'est sur un piano de concert Stephen Paulello que le pianiste Lucas Debargue enregistre son Caprice... À l'été 2015 son Mouvement perpétuel pour violon et piano est créé par Hildegarde Fesneau et Éliane Reyes lors du festival Musique en Côte de Nacre, puis repris lors du festival de Prades où il fait l'objet d'un enregistrement pour le DVD des Révélations classiques de l'Adami 2015. À l'automne 2015 son Mouvement perpétuel est également joué par Hildegarde Fesneau et Antoine de Grolée au Teatro San Marcello de Rome, à l'Atelier de la Main d'or et à l'Hôtel de Soubise. Son Blue bis est créé Salle Cortot dans le cadre du Centre de musique de chambre de Paris en décembre. Le 22 avril 2016 sa Toccata pour piano à 102 notes est créée dans la grande salle de la Philharmonie de Paris par Philippe Hattat sur le piano «Opus 102» de Stephen Paulello. En décembre 2016, son Mouvement perpétuel est joué à 11 reprises lors de la production Le Bal Masqué du Centre de musique de chambre de Paris.