ChristianeV

Vassieux-en-Vercors, France

Tout commence à Noël 1981 … Je participais à un stage de ski et le formateur, voyant l’inaccessibilité de ma ferme, me dit mi-sérieux mi-rigolard « tu sais, avec cette ferme, tu devrais t’intéresser aux chiens de traîneaux ». Quelques jours plus tard, un article dans le Dauphiné Libéré sur l’Iditarod qui allait se dérouler 3 mois après, me fit découvrir à la fois le monde des chiens de traîneaux et celui des grandes courses. En complément de mon activité à la ferme, j’effectuais les saisons en tant que tondeur chez des éleveurs de moutons de ma région. En Juin, au terme de ma saison, je travaillais pour un important éleveur de la Drôme. Il me fit part de ses problèmes avec les « loups » de son voisin qui avaient dévoré ses brebis. Il en abattit un, et le propriétaire, bien embêté, cherchait à se débarrasser des deux autres. Ces loups étaient en réalité des chiens nordiques ramenés par un pilote d’Air France. Quelle coïncidence et quelle convergence avec cette idée naissante qui trottait dans ma tête depuis Noël ! J’ai récupéré ces deux chiens, et ainsi commença ma grande aventure… Obnubilé par les grandes courses, par cette idée de l’immense tapis de neige déroulé aux hommes et aux chiens, par cette intimité avec les chiens, je devais trouver un chemin m’y menant. Ce chemin fût l’activité de découverte du mushing pour le grand public avec Kiska. Au bout de 22 ans, j’ai pu enfin participer à ma première course. Aujourd’hui, je tire une grande fierté de montrer mon savoir-faire et de partager ces moments intenses avec mes chiens, de maîtriser cette alchimie qui nous permet d’être présents et d’aller jusqu’au bout… Si je vous sollicite aujourd’hui, c’est pour boucler la boucle. Participer à l’Iditarod qui m’a tant fait rêver en 1981 et que je ne peux atteindre sans aide extérieure. "Parce que ce type d'aventure commence tous les matins en se levant, Parce qu'il nait d'infimes tâches accomplies quotidiennement, parce qu'il grandit grandit grâce à de petites énergies mises en commun, Parce que tout au long de l'année une petite flamme brûle au fond de soi qui entretient ces moments intenses vécus les années précédentes, Parce qu'on ne peut être qu'admiratif du courage et de la ténacité des chiens, et de leur éternelle confiance qu'ils placent en nous"