dédé peyrache

Sauvessanges, France

Poète, auteur et metteur en scène, comédien, performeur, il est aussi Sociologue/Anthropologue. Chercheur indépendant et chercheur associé au laboratoire CNRS Max Weber à Saint-Étienne, André Peyrache est né en 1955 à Saint-Étienne dans un quartier minier nommé Montferré. En 1972, il rencontre Léo Ferré et Glenmor en Bretagne ; ils resteront en contact pendant plus de dix ans. Il en dit : « Il y a eu cette rencontre avec Ferré, depuis plus rien n'est pareil, la poésie est en nous, c'est peut-être la seule chose qu'il nous reste et les souvenirs, même si nous n'avons plus de pays. » En 1977, il commence à déclamer ses poèmes sur scène ; il investira le Café de la Graine à Lyon où il rencontrera Danièle Panpuzac, laquelle vient de rentrer chez Stock, d’inventer une antenne lyonnaise et de créer « les lundis littéraires du café de la Graine ». Une proposition d’édition lui est faite par Stock Lyon, mais n’aboutit pas. Il a continué à dire ses textes en des lieux et manifestations les plus diverses, accompagné souvent, depuis 1992, par son ami chanteur-guitariste Didier Maurin. En 1982, il publie son premier livre de poésie « A tous les loups déguisés en agneaux » à compte d’auteur ; c’est Renaud Séchan qui finance son édition. En 1983, il ouvre un Centre de tourisme équestre dans l’Isère dans lequel il accueille des jeunes en difficulté et pratique la cascade équestre sur la région Rhône-Alpes. Il travaille avec Jacques Weber qui dirige alors le théâtre du 8ème à Lyon, et participe avec ses chevaux au spectacle « Spartacus », « La fille du Tambour Major », puis, avec Jérôme Savary, « La femme du Boulanger ». En 1992, il entame des études universitaires en sociologie et en anthropologie qui le conduiront jusqu’à l’école doctorale à Lyon II, qu’il termine en 2002. Son directeur de thèse, l’historien et philosophe Daniel Colson, à accepter de préfacer son livre « Chair à Charbon ». En 1993, il publie son second livre de poésie « Dedans ses yeux la mort », toujours à compte d’auteur, financé par un ami. En 1998, Daniel Benoin, alors Directeur du Centre Dramatique National de La Comédie de Saint-Étienne, fait appel à lui dans le cadre de la mise en scène de la pièce « Les Variations Goldberg » pour jouer aux côtés, en autres, de Clémentine Célarié et Wojteck Psoniak, qui y tenaient les rôles principaux. Cette pièce est reprise au Centre Dramatique National de Chaillot en 1999, dans laquelle Fanny Cottançon reprend le rôle joué précédemment par Clémentine Célarié. Une tournée nationale suivra. En 2000, il signe comme metteur en scène et comédien « Mishima, du Soleil à l'Acier », et « Léo Ferré 72/93 Non-stop », dans le cadre des Cent dernier jours, au Théâtre Louis Lesage, Centre Dramatique National de la Comédie de Saint-Étienne. En 2001, il met en scène et joue « Paroles de Mineurs », au Musée de La Mine de Couriot à Saint-Étienne, puis, dans ce même lieu, en 2002, « Mines de Mémoire », et, en 2003, « Chair à charbon acte II ». En 2010 Sont livre : « CHAIR À CHARBON. Fragments de discours sur les mondes miniers dans le bassin de la Loire. » est édité par : « Site Couriot. Musée de La Mine. Saint-Étienne » En 2011 il co-écrit, chorégraphie et joue, le spectacle de Freddy Kroegher « Guerrier » créé dans le cadre des Foréziales de Montrond Les Bains. En 2012 Il présente un spectacle : « Fragments minier I » dans le cadre du Festival Avatarium à Saint-Étienne : http://www.avataria.org En 2013 Il enregistre un CD audio porté par les musiques du compositeur Jerry Lipkins autour de nouveaux textes : « Anarchie et solitude ». Itunes : https://itunes.apple.com/fr/album/anarchie-et-solitude/id717255591 Deezer : http://www.deezer.com/album/6988631 Un nouveau livre « Anarchie et Solitude » est en vente sur le site : http://www.blurb.fr En 2014 Sa pièce poétique : « À faire pleurer les souvenirs » est édité par Merry World Éditeur Lyon. En JUILLET 2016 publication de "LA MÉMOIRE DES LARMES" PRÉFACE DE MIGUEL BENASAYAG. Nouveau récital à trois voix. Celle du psychanalyste et philosophe Miguel Benasayag, celle du pianiste Jerry Lipkins ET celle d'André Peyrache. JUILLET 2016 publication de "TRACES D'EDUC FRAGMENTS I" TOUS CES OUVRAGES SERONT EN VENTE À CRAPONNE AU MOMENT DU FESTIVAL.