DIABAKAN

Originaire de Kita au Mali, Youssouf DIABATE est musicien de djely n’goni, l’instrument des griots, et de tama, et également chanteur-compositeur et arrangeur. Diplômé de L INA (Institut National des Arts) de Bamako en 2000, il collabore à de nombreux projets au sein du Mali à travers lesquels il rencontre de nombreuses personnalités tant diplomatiques qu’artistiques (Ministere de la culture,l’Ensemble Instrumental du Mali, Salif Keita, etc.) Il s’installe à Paris en 2003 et voyage dans le monde entier avec différents groupes, dont Sekouba Bambino, Grand Corps Malade, Véronique Samson, Tiken Jah Fakoly, Dédé Saint Prix, Toma Sidibe, Ba Cissoko, N’dioba, Mande Bossa et Factory, Vieux Farka Touré. Il se produit également avec de nombreux autres groupes dans de grandes salles françaises (Cabaret Sauvage, New Morning, Bellevilloise, Studio de l’Ermitage, Conservatoire de Gonesse, Palais des Congrès de Montreuil, Théâtre Mogador, Zèbre de Belleville, Divan du Monde etc…) Le groupe Diabakan s’est produit à la Bellevilloise pour le festival organisé par la Compagnie des Mystères Bouffe en 2011 et en décembre 2012 au Studio de l’Ermitage en première partie de Djéli Moussa Condé. Les mélodies de Diabakan s’organisent autour du djely n’goni, qui s’entoure de la basse, du clavier, de la guitare, de la calebasse et de la batterie pour créer des sonorités issues du mélange entre musiques mandingues, jazz, funk et afrobeat.